Yémen : attentat-suicide à la voiture piégée dans le sud du pays - LaMinuteInfo

Yémen : attentat-suicide à la voiture piégée dans le sud du pays

(c) Reuters

Un nouvel attentat a été perpétré dans le sud de ce pays en guerre qui s’enfonce dans la crise et la famine.

Deux kamikazes ont fait exploser une voiture piégée devant un camp des forces de sécurités ce mardi à Aden, dans le sud du Yémen. Au moins six personnes ont été tuées et des dizaines d’autres ont été blessées, selon plusieurs témoins qui évoquent de nombreux civils touchés.

Un terrain d’affrontements pour les grandes puissances de la région
Pour le moment, l’attentat n’a pas été revendiqué mais il fait suite à de nombreuses attaques commises par Al-Qaïda et Daech qui profitent de la guerre dans le pays pour semer le trouble et étendre leur influence.

Le sud du Yémen, siège du gouvernement
Théâtre régulier de ces attaques : le sud du pays où s’est réfugié le gouvernement du président Abd-Rabbou Mansour Hadi reconnu par la communauté internationale et qui a pris la suite de l’ex-président Ali Abdallah Saleh. Ce dernier a été chassé de la présidence en 2012 dans la foulée du “printemps arabe”, après trente-quatre ans passés au pouvoir.

Ces forces pro-gouvernementales sont soutenues militairement par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis tandis que le président déchu a les rebelles Houthis pour alliés, soutenus par l’Iran et qui contrôlent le nord du pays.

Un attentat revendiqué par l’État islamique
Il y a une dizaine de jours, un attentat selon le même mode opératoire et visant également les forces de sécurité avait tué quinze personnes. La voiture piégée avait explosé à un point de contrôle dans la ville d’Aden, à proximité du quartier général des forces de l’ordre. L’attaque avait été revendiquée par les djihadistes de l’État islamique.

Une terrible guerre qui dure depuis trois ans
La guerre au Yémen, qui a fait plus de 8 400 morts et 48 000 blessés depuis mars 2015, a provoqué “la pire crise humanitaire de la planète”, selon les Nations unies qui a mis en place une commission d’enquête indépendante pour déterminer si des crimes de guerre ont été commis.

Depuis une semaine, alors que la tension grandit entre l’Arabie saoudite et l’Iran, Ryad impose un blocus au Yémen avec l’objectif affiché de mieux contrôles les arrivages d’armes et de munitions mais qui menace des millions de personnes de famine selon l’ONU.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *