Connect with us

Après que Laeticia Avia ait reçu une lettre contenant des insultes racistes et une menace de mort, elle est devenue publique et a déposé une plainte légale. Dans un certain nombre de déclarations depuis lors, Avia a expliqué pourquoi elle a décidé de s’exprimer.

Le lendemain de la réception d’une lettre anonyme semée d’épithètes racistes et d’une menace de mort, Laeticia Avia a pris la parole à la télévision de France 5.J’étais tellement choqué par les mots que je me suis demandé, comment est-il encore possible que – en ce jour, le 28 février 2018 – les gens écrivent encore de telles choses?“, A déclaré le député de 32 ans de la République En Marche (LREM). Ce matin-là, Avia a publié la note sur Twitter et a annoncé en même temps qu’elle portait plainte.

La lettre contenait un langage offensant. “Nous ne laisserons pas un gros porc noir d’Afrique se mêler de la vie des Français. Vos apparitions médiatiques nous rendent malades “, a-t-il déclaré.

L’Africain est à mi-chemin entre un singe et un animal. Vos jours sont comptés, nous venons après vous.

Avia a révélé qu’elle reçoit des insultes presque tous les jours, mais surtout liée à la politique de son parti d’une certaine manière, plutôt qu’à ses origines. Mais cette fois, c’était différent: l’auteur laissait entendre qu’en raison de ses antécédents – Avia était née en France, mais ses parents sont originaires du Togo – elle était inapte à servir dans le gouvernement. C’est pourquoi elle a décidé de se battre. “Il y a quelques jours – certains d’entre vous le savent peut-être – j’ai reçu une lettre”, écrivit plus tard Avia dans une chronique du Journal du Dimanche. “Après avoir surmonté la violence pure de l’insulte, le racisme et la menace qu’elle contenait, je suis toujours terrassé par le message fondamental que l’auteur voulait envoyer: même si j’ai été élu au gouvernement, je ne suis pas qualifié pour participer La vie des Français à cause de mes origines africaines. ” “Je représente la génération des enfants dont les parents ont été rétrogradés et qui ne laisseront jamais la couleur de leur peau faire obstacle à leur réussite professionnelle et à leur épanouissement personnel. Je représente la banlieue – cette partie de la périphérie française qui a parfois l’impression de compter moins qu’ailleurs – ainsi qu’une autre France qui brunches le dimanche et flâne autour de Paris … Je représente ces milliers de personnes anonymes qui se sont exprimées pour dire qu’elles ne tolérera pas le racisme, et que cette voix minoritaire n’est pas la voix de leur nation “, a déclaré Avia. Avia a reçu un large soutien, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb condamnant “l’attaque haineuse et raciste” et la ministre française de l’Egalité, Marlène Schiappa, affirmant qu’il n’y avait “aucune justification à une telle violence”.

Travail, Travail, travail

L’avocat en titre a été un novice politique avant d’être investi le 18 juin dernier en tant que député représentant Paris à l’Assemblée nationale (chambre basse). L’enthousiaste «Macronista» était l’un des députés nouvellement élus issus de la société civile et issus de différents horizons. Ces nouveaux visages semblaient représenter une France plus moderne, jeune et diversifiée incarnée par son nouveau leader, Emmanuel Macron.

Le succès d’Avia repose sur un mélange de détermination et d’opportunité qui correspond parfaitement à la vision déclarée de La République en Marche pour une France moderne. Elle est née en 1985 dans la commune de Livry-Gargan au nord de Paris. Ses parents sont venus du Togo, où son père a étudié l’ingénierie et sa mère était sage-femme. En France, incapable de trouver un emploi correspondant à ses qualifications, son père travaillait comme bagagiste et chauffeur et sa mère comme infirmière.

«Mes parents m’ont appris que le travail était la valeur la plus importante: le travail, le travail, le travail sont la seule façon d’échapper à votre condition et de prendre le contrôle de votre vie», a déclaré Avia.

Avia a acquis la nationalité française à l’âge de 13 ans. Elle a travaillé dur à l’école et a été acceptée par la prestigieuse université française Sciences Po à Paris à travers un nouveau programme destiné à faciliter l’accès des étudiants défavorisés. Là-bas, elle a prospéré, devenant l’ambassadrice du programme et perfectionnant ses compétences en art oratoire en faisant la promotion dans les écoles et dans les médias, en France et à l’étranger.

Macron m’a encouragée

Après avoir passé une année à l’Université McGill au Canada, elle est devenue avocate d’entreprise et, en 2016, elle a fondé sa propre pratique en droit. Elle a rencontré Macron il y a 10 ans, alors qu’ils étaient tous deux impliqués dans une commission gouvernementale sur la profession juridique. Ils se sont envoyé des cartes de Noël chaque année et sont restés en contact. “Macron m’a suivi, il m’a encouragé”, a confié Avia à Libération.

Lorsque Macron a créé sa propre fête en 2016, alors appelée En Marche, elle s’est jointe presque immédiatement et a offert son aide. Il a accepté, prenant Avia en tant qu’expert juridique. Elle a rapidement gravi les échelons, a été poussée à se présenter aux élections législatives et a été élue députée en juin.

La brillante trajectoire d’Avia a été distinguée par le Premier ministre français Édouard Philippe lors d’un de ses premiers discours à l’Assemblée nationale après sa nomination.

«Je veux vous parler d’une femme … dont les parents … ne s’attendaient pas à ce qu’elle fréquente une prestigieuse université, puis devienne avocate, travaillant dans les entreprises les plus distinguées avant de créer la sienne. Cette jeune femme a maintenant rejoint ces bancs [parlementaires]. ”

Avia a clairement fait savoir qu’elle ne laisserait pas la lettre offensive lui barrer la route. Mais l’incident soulève une fois de plus des questions sur l’intolérance persistante en France. Le mois dernier, une série de messages racistes sur les réseaux sociaux ont été diffusés après qu’un adolescent, dont les parents sont originaires de Pologne et du Bénin, a été choisi pour jouer Jeanne d’Arc à Orléans lors de la célébration annuelle du 1er mai. Et l’ancienne ministre de la Justice Christiane Taubira, née en Guyane française, a été comparée à plusieurs reprises à un singe durant son mandat.

Continue Reading
Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

France

La vidéo d’un adolescent rabroué par Emmanuel Macron est devenue viral

Published

on

La vidéo du président français Emmanuel Macron grondant un adolescent dans la foule pour l’avoir salué avec un “Comment ça va, Manu” et chanter une chanson socialiste lors d’une cérémonie officielle est devenue virale – faisant de lui une risée parmi les autres étudiants.

L’adolescent effronté, qui a été laissé au visage rouge après avoir reçu une conférence sur les manières et le respect de l’homme d’État à la langue aiguisée, a été raillé sans arrêt depuis la rencontre.

Le journaliste français Camille Crosnier  explique dans deux tweets, où elle interpelle directement l’Elysée et le président de la République, et  dans un article, qu’elle a rencontré l’élève de troisième et « qu’il est bien mal parce que tout le monde se moque de lui ».

Quand Crosnier a traqué le garçon, il lui a demandé de ne pas donner de détails sur lui afin qu’il n’ait aucun problème à l’école.

Plus tôt cette semaine, Macron a recadré le garçon pour l’avoir appelé en disant «Comment ça va, Manu?» Et en chantant l’hymne socialiste lors d’un événement marquant le 78ème anniversaire de l’appel à la résistance du Général Charles De Gaulle.

Non, non, vous êtes ici lors d’une cérémonie officielle. Vous ne pouvez pas vous comportez comme ça. Vous pouvez vous comporter comme un clown, mais aujourd’hui c’est la Marseillaise et la chanson des Partisans que nous chantons. Vous m’adressez comme Monsieur le Président de la République ou Monsieur, d’accord? “Macron lui a dit.

Même si l’adolescent s’est excusé, le président a continué sa leçon sur les bonnes manières.

Vous devez faire les choses de la bonne façon. Le jour où vous voulez commencer une révolution, vous étudiez d’abord pour obtenir un diplôme et vous nourrir, d’accord? Et puis vous pouvez donner des leçons aux autres.

L’incident a provoqué beaucoup de remous dans les médias sociaux, de nombreuses personnes exprimant leur opinion sur la réaction de Macron et sur la conduite du garçon.

Lire la suite

France

De faux réfugiés polisariens infiltrés à Bordeaux !

Published

on

 

Un important réseau polisarien, bénéficiant illégalement des aides destinées aux 3000 polisariens et algériens demandeurs d’asile en France a été démantelé dans le Sud-Ouest par les autorités françaises.

A noter que parmi les réfugiés sahraouis installés depuis plusieurs années à Bordeaux étaient infiltrés des faussaires algériens.

S’agissant de la présence d’algériens parmi les polisariens, celle-ci s’explique pour deux raisons :

1/ pour avoir plus de chance de s’installer en France, des algériens ont fait un détour dans les camps de Tindouf pour se procurer de fausses pièces d’identité de faux documents de voyages pour qu’ils puissent se présenter en qualité de réfugiés polisariens et obtenir le droit d’asile ,

2/ pour la surveillance de près des activités des polisariens par les services de sécurité algériens et l’exécution de leurs instructions.

Des rapports sécuritaires français ont tiré la sonnette d’alarme, mettant en garde contre l’augmentation inquiétante des demandes d’asile politique émanant de polisariens arrivés illégalement à Bordeaux durant ces six dernières années.

Cette infiltration des éléments polisariens, organisée par des militants des mouvements communistes et d’extrême gauche, concernerait de nombreuses villes du Sud-Ouest de la France, dont Bordeaux. Naturellement,les autorités françaises ont immédiatement vu clair dans le jeu du polisario.

Un jeu polisarien, avec l’aval des autorités algériennes, consistant à recourir à l’envoi de clandestins algéro-polisariens en grand nombre en France et à les dispatcher sur le territoire français pour éventuellement, grâce à leur activisme, infléchir la position française sur la question du Sahara marocain.

Le danger de cette émigration ne réside pas dans ses implications économiques et sociales, mais bien dans l’appartenance de ces polisariens à des milieux jihadistes. Ce qui est encore plus étonnant et inquiétant, pour les services de sécurité français, est que ces milliers de clandestins sont installés dans des camps aménagés, dont le plus important est celui de Saint-Jean.

Par ailleurs, la police française a arrêté, le 08 juin 2018, un groupe de 41 sahraouis soupçonnés d’avoir touché indûment des allocations de demandeur d’asile en France, alors qu’ils bénéficiaient déjà du statut de réfugié en Espagne. L’arrestation de ces polisariens par la police des frontières intervient dans le cadre d’une enquête lancée, en janvier 2017, sur une opération d’escroquerie organisée.

Cette opération porte sur des montants estimés à plus de 200.000 euros, au préjudice de l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII) de Bordeaux. En outre, depuis 2017, les enquêteurs ont comptabilisé 750 passages groupés de Sahraouis à travers les frontières vers la France, ce qui représenterait 3.000 personnes ayant ainsi profité d’une grande faille administrative permettant aux détenteurs du droit d’asile en Espagne de ne pas être identifiés en tant que tels en France.

Pour rappel, la chaîne France 3 avait rapporté, en 2014, une vidéo de centaines de militants sahraouis affiliés au polisario réclamant “l’asile politique” sur le sol français.

La vidéo montrait un camp où environ 200 personnes fidèles au polisario de Bordeaux mettant la pression sur les autorités françaises pour les considérer comme des “réfugiés sahraouis”.

Après avoir échoué à obtenir ce statut depuis 2014, ils avaient organisé une manifestation et une conférence de presse au cours de laquelle ils avaient attaqué l’Etat français pour son soutien à l’initiative d’autonomie au Sahara marocain.

Et enfin, un activiste séparatiste polisarien avait été arrêté par la police française, le 03 août 2017, devant le Consulat du Royaume du Maroc à Bordeaux, après s’être infiltré au sein de la représentation diplomatique marocaine en se permettant d’arracher le drapeau marocain du haut de l’établissement.

A ne pas oublier qu’en octobre 2012, advint ce qu’il devait advenir. En effet, lors des vendanges à Pauillac, des vendangeurs sahraouis et marocains s’étaient affrontés à cause d’un tee-shirt portant l’inscription “Sahara Occidental Libre”. Des affrontements qui avaient mobilisé plusieurs centaines de gendarmes.

En clair, les polisariens et leurs mentors algériens tentent de détourner le droit à l’asile politique pour accéder au territoire français et y fomenter des troubles et très certainement des attentats pro DAESH.

Lire la suite

France

Crise à LR : Nicolas Sarkozy appelle les Républicains au rassemblement

Published

on

By

Laurent Wauquiez a limogé dimanche sa vice-présidente, Virginie Calmels, qui ne cachait pas ses désaccords avec le président des Républicains.

Nicolas Sarkozy lance son appel du 18 juin. Au lendemain du limogeage de la vice-présidente des Républicains, Virginie Calmels, par Laurent Wauquiez, l’ancien président de la République, a appelé lundi sa famille politique à “se rassembler”, en marge d’un déplacement à Port-Leucate, dans l’Aude.

“J’ai pas envie de parler de tout ça, c’est plus ma vie, c’est autre chose, chacun fait ce qu’il croit devoir faire. Moi je ne peux dire qu’une seule chose : j’aimerais que tout le monde comprenne cette idée simple, que sans le rassemblement rien n’est possible, et qu’il faut se rassembler”.

L’ancien président, qui reçoit encore beaucoup de membres de son parti, aurait déjà délivré un message identique à Laurent Wauquiez. Un conseil que, visiblement, n’a pas suivi l’actuel leader du parti de droite en limogeant cette proche d’Alain Juppé, créant une nouvelle vague de remous au sein des Républicains.

“La loyauté, ce n’est pas l’alignement sur une position unique”
Le maire de Bordeaux est monté lui-même au créneau lundi, en prenant la défense de sa première adjointe. Et de rappeler que la “philosophie même” des anciens partis de la droite traditionnelle, le RPR et l’UMP dont il fut cadre, c’était la “philosophie du rassemblement”.

“La loyauté c’est parfaitement conciliable avec l’expression d’une certaine diversité de sensibilités qui ne sont pas toutes alignées”.

Laurent Wauquiez a mis fin dimanche aux fonctions de Virginie Calmels en tant que vice-présidente déléguée des Républicains, lui reprochant notamment ses critiques répétées à son encontre. Six mois après son élection à la tête de LR, Laurent Wauquiez peine à unir un parti traumatisé par les élections de 2017 et pris en étau entre LREM et le Rassemblement national (ex-FN).

Lire la suite