Connect with us

Une ancienne millionnaire au Japon a été condamnée à mort par pendaison mardi pour les meurtres de trois de ses conjoints et une tentative de meurtre sur un quatrième, au terme d’un procès qui a captivé tout le pays.

Chisako Kakehi, 70 ans, avait été surnommée la “veuve noire”, en référence à cette araignée dévorant les mâles après l’accouplement, mais aussi “l’empoisonneuse” car elle avait parfois recours à du cyanure pour arriver à ses fins.

“L’accusée a fait boire du cyanure avec l’intention de tuer dans les quatre cas” pour lesquels elle était jugée, a déclaré mardi Ayako Nakagawa, la juge du tribunal de Kyoto (ouest) où se déroulait le procès de Mme Kakehi depuis fin juin, selon des propos rapportés par la chaîne publique NHK.

La justice a rejeté l’argumentation de ses avocats qui plaidaient que l’accusée était atteinte de démence et que par conséquent elle ne pouvait être pénalement responsable.

Selon le Parquet, elle supprimait ses amants après avoir veillé à ce qu’ils la désignent comme héritière de leur patrimoine après leur mort. Sur plus de dix ans, elle avait ainsi amassé une fortune d’un milliard de yens (7,6 millions d’euros environ) sous la forme d’assurance vie, de biens immobiliers et de dépôts bancaires, selon la presse.

Elle avait par la suite perdu une bonne partie de sa fortune dans des placements financiers hasardeux, et avait été arrêtée en novembre 2014.

– ‘Je mourrais avec le sourire’ –

Depuis la mort de son premier conjoint en 1994 des suites d’une maladie, elle aurait eu selon la presse des relations avec une dizaine d’hommes, dont six sont passés de vie à trépas. Elle s’est mariée avec quatre d’entre eux et faisait leur connaissance via des agences matrimoniales qui lui présentaient, à sa demande, des hommes âgés, fortunés, sans enfants et vivant seuls.

Du cyanure a été retrouvé dans les corps d’au moins deux de ses anciens conjoints, et les enquêteurs avaient retrouvé des traces du poison dans les poubelles de sa maison à Kyoto.

Les enquêteurs avaient aussi retrouvé dans un autre appartement qu’elle possédait à Kyoto du matériel pour administrer des médicaments, ainsi que des livres médicaux.

Mme Kakehi avait d’abord clamé son innocence, puis refusé de parler au début de son procès. Mais elle a ensuite créé la surprise en juillet en avouant avoir tué son quatrième époux.

“Je l’ai tué (…) parce qu’il donnait à d’autres femmes des dizaines de millions de yens, mais qu’à moi il ne donnait rien”, a-t-elle dit au tribunal selon l’agence de presse Jiji.

Elle avait déclaré plus tard aux juges qu’elle était prête à affronter la peine capitale: “Même si j’étais exécutée demain, je mourrais avec le sourire”.

Cependant ses avocats envisagent de faire appel devant une plus haute juridiction, selon les médias, ce qui pourrait prolonger ce feuilleton judiciaire hors norme au Japon.

AFP

Continue Reading
Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faits divers

Nice : un homme tente d’agresser des policiers avec un cutter

Published

on

By

Un homme a agressé cette nuit des policiers municipaux à Nice, rapporte RTL.

Vers 01h50, dans la nuit de dimanche à lundi, des policiers municipaux de Nice ont surpris un homme en train de filmer les locaux de la mairie, ainsi que des véhicules de police, rapporte RTL. Lorsqu’ils décident d’intervenir, l’homme s’oppose à son interpellation.

“Vous êtes tous des mécréants, je vais vous tuer”
Selon le récit des policiers , il crache sur les agents et les insulte en leur disant : “vous êtes tous des mécréants, je vais vous tuer”. Le suspect aurait ensuite sorti un cutter qu’il avait dissimulé dans son dos, avant d’être maîtrisé par les forces de l’ordre.

Défavorablement connu des services de police
Agé de 29 ans, l’homme présentait également un taux d’alcoolémie de 0.64mg par litre d’air expiré, précise RTL. Il est également “défavorablement connu des services de police mais pas des services de renseignement antiterroristes”, ajoute la radio. Les policiers ont également précisé que lors de son interpellation, l’homme diffusait des versets du Coran par le haut-parleur de son téléphone.

Lire la suite

Faits divers

Paris : un bébé naît dans le RER A, en plein cœur de la capitale

Published

on

By

Une maman a accouché dans une rame du RER A ce lundi matin.
Voilà un bébé bien pressé ! Ce lundi matin, en fin de matinée, une femme a accouché dans une rame du RER A arrêtée à la station Auber, en plein cœur de Paris. Le train a pu être évacué dans le calme, tandis qu’une quinzaine de personnes, – pompiers, policiers et personnel de la RATP – ont aidé la maman à mettre au monde son bébé, un petit garçon.

“La maman et son fils se portent bien”
Selon le compte du RER A, tous deux sont en bonne santé et ont pu être évacués dans la clinique la plus proche.

25 ans de gratuité dans les transports !
Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, a également transmis ses félicitations.

Quant à la RATP, elle a annoncé offrir au bébé la gratuité sur toutes ses lignes jusqu’à ses 25 ans !

Lire la suite

Faits divers

Coupe du monde 2018 : un supporter anglais arrêté Volgograd

Published

on

Un supporter a été arrêté lundi après avoir, semble-t-il, saisi le fusil d’un policier dans un train qui se rendait dans la ville russe de Volgograd.

L’homme – identifié seulement comme britannique – a été rapidement neutralisé par des policiers et détenu, a indiqué une source à Reuters.

Un deuxième homme s’est blessé à la main en frappant une fenêtre et a été libéré de l’hôpital, selon les médias locaux.

L’Angleterre affrontera la Tunisie lors de son premier de la Coupe du Monde 2018 à Volgograd ce soir. L’ambassade britannique à Moscou a déclaré ne pas avoir d’informations sur les incidents.

Le service de police local a refusé de commenter l’incident du train et le ministère russe de l’Intérieur n’a pas été immédiatement disponible pour commenter.

Les autorités russes se sont engagées à tenir une Coupe du monde de football en toute sécurité, qui se déroule dans 11 villes jusqu’au 15 juillet.

Un post sur les médias sociaux russes, prétendant être un rapport d’un opérateur ferroviaire interne divulgué au sujet des incidents, a déclaré que l’homme blessé avait brisé une fenêtre à bord du train et reçu des lacérations à la main.

Le post dit que l’autre fan a saisi le pistolet de service d’un policier qui était dans le train, l’arme a été très récupéré et l’homme placé en détention.

Une source proche l’affaire a confirmé les grandes lignes de l’incident décrit dans le message, mais n’a pas donné de détails précis.

Lire la suite