Une Française jugée pour terrorisme en Irak - LaMinuteInfo

Une Française jugée pour terrorisme en Irak

(c) AFP

Melina Boughedir, une citoyenne française, a été jugée mercredi à Bagdad sur des accusations de terrorisme. Elle est également accusée d’avoir prétendument rejoint le groupe État islamique en Irak.

La mère de quatre enfants, âgée de 27 ans, est passible de la peine de mort pour son appartenance présumée à l’organisation djihadiste.

Arrêté à l’été 2017 à Mossoul, l’ancienne capitale de l’IS en Irak, Boughedir a été condamnée en février dernier à sept mois de prison pour «entrée illégale» dans le pays et devait être expulsé vers la France.

Mais après avoir réexaminé son dossier, un tribunal irakien a conclu que Boughedir savait que son mari envisageait de rejoindre l’EI en Irak et qu’elle l’avait “sciemment” suivi, a déclaré une source judiciaire.

Le premier jour de son nouveau procès mercredi, la juge a demandé à Boughedir si elle savait où était son mari.

«Un jour, il est allé chercher de l’eau et il a disparu, je n’en sais rien», a-t-elle dit.

Lorsqu’on lui a demandé si elle croyait en l’idéologie de l’EI, elle a dit: «Pas du tout, c’est le cas de beaucoup de femmes étrangères mariées à des hommes de Daesh», en utilisant un acronyme arabe pour désigner les djihadistes.

La juge a montré à Boughedir une série de photos, dans l’une desquelles elle est apparue, lui demandant si elle reconnaissait différentes personnes.

Pour quelqu’un qui prétend avoir été forcé de venir en Irak parce que votre mari menaçait de prendre vos enfants, vous avez l’air très détendu“, a déclaré le juge, se référant à la photo.

J’étais à la maison et la photo a été prise par mon mari“, a déclaré Boughedir.

La prochaine audience est fixée au 3 juin à la demande du nouvel avocat de Boughedir, un Irakien choisi par la famille.

Le mois dernier, un tribunal irakien a condamné une autre femme française, Djamila Boutoutaou, à la prison à vie pour appartenance à l’EI.

Depuis le début de l’année, les tribunaux de Bagdad ont condamné à mort ou à la prison à vie plus de 280 djihadistes étrangers, selon une source judiciaire.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *