Une experte de l'ONU appelle au calme et à la protection des civils en République centrafricaine - LaMinuteInfo

Une experte de l'ONU appelle au calme et à la protection des civils en République centrafricaine

Une experte de l'ONU sur les droits de l’homme a appelé au calme et à la retenue en République centrafricaine (RCA) suite à des attaques meurtrières dans la capitale Bangui.

Marie-Thérèse Keita Bocoum demande aux autorités et à la MINUSCA de renforcer la protection des civils dans un contexte de recrudescence de la violence à travers le pays.

« J'exprime mes condoléances aux familles des victimes, et je déplore une fois de plus toutes les attaques contre les civils, les humanitaires et les soldats de la paix à travers le pays », a déclaré Mme Keita Bocoum.

Elle a mentionné que la recrudescence des violences en RCA souligne la nécessité de mettre en œuvre une stratégie sous régionale sur la circulation illégale des armes et la neutralisation des groupes armés.

Le 26 avril, l'Experte indépendante a conclu une visite au Gabon portant sur la dimension régionale de la situation des droits de l’homme en RCA.

Au cours de sa mission, elle s'est entretenue avec un Conseiller du ministre des Relations Extérieures du Gabon, le Représentant spécial pour l'Afrique centrale et Chef du Bureau régional des Nations Unies pour l'Afrique centrale (UNOCA), le Secrétaire général adjoint et chargé du Département de l'Intégration humaine, de la Paix, de la Sécurité et de la Stabilité de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) et des représentants du corps diplomatique.

Mme Keita-Bocoum a pris bonne note du renforcement de la coopération entre l'ONU et la CEEAC sur les questions régionales de paix et de sécurité et leur impact sur les droits de l’homme en RCA, de même que les effets de la crise centrafricaine dans la région.

« La CEEAC est un partenaire essentiel dans le soutien au dialogue et à l'Initiative africaine pour la paix en RCA, mais aussi dans l’appui aux progrès en matière de justice et de réconciliation et à l’amélioration de la situation humanitaire dans le pays », a-t-elle déclaré.

Concernant les questions transfrontalières, l'Experte indépendante a noté la dynamique multilatérale en cours pour parvenir à des accords sur les questions liées à la transhumance et a rappelé l’importance d’adresser la situation critique des réfugiés en Afrique centrale.

« J'apprécie les initiatives de rapprochement entre la Communauté Economique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et la CEEAC en vue du partage d'expériences, notamment dans le cadre de la réforme de la CEEAC et du renforcement mutuel des entités régionales ».

« J'ai également noté des développements dans la formulation d'un plan d'action régional pour la mise en œuvre de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité », a déclaré Mme Keita Bocoum.

La prochaine mission de l'Experte indépendante en République centrafricaine précèdera son compte rendu oral en juin devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU à Genève.

Distribué par APO Group pour Office of the UN High Commissioner for Human Rights (OHCHR).

Source: APO

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *