Une combattante française du groupe État islamique capturée en Afghanistan - LaMinuteInfo

Une combattante française du groupe État islamique capturée en Afghanistan

Une femme française combattant pour le groupe État islamique en Afghanistan a été arrêtée, ont annoncé vendredi des responsables afghans, au milieu de craintes que les militants de l’EI qui fuient la Syrie et l’Irak se frayent un chemin vers le pays.

La femme a été capturée lors d’une opération militaire dans la province septentrionale de Jowzjan – un bastion de l’EI – jeudi soir, ont indiqué plusieurs responsables.

L’AFP a récemment rapporté que des combattants français et algériens, certains arrivant de Syrie, avaient rejoint la franchise afghane du groupe dans la province agitée.

Dans le cadre d’une opération conjointe entre la NDS et les forces spéciales afghanes, cinq Afghans et une Française combattant pour l’EI ont été arrêtés dans le district de Darzab à Jowzjan“, a annoncé la Direction nationale de la sécurité (NDS).

Le ministère de la Défense a confirmé qu’une «femme insurgée française était parmi les détenus». Six combattants de l’EI ont également été tués, a-t-il ajouté.

Les responsables afghans n’ont pas précisé comment ils ont identifié la nationalité de la femme. L’un l’a décrite à l’AFP comme “francophone”. Ils n’ont fourni aucun autre détail sur la femme ou d’où elle venait.

Le chef de la police provinciale Faqir Mohammad Jawzjani a déclaré à l’AFP que les forces américaines étaient également impliquées dans l’opération de jeudi.

Quatre combattants de Daech ont été tués et une femme française … a également été arrêtée“, a déclaré Jawzjani, en utilisant l’acronyme arabe pour IS.

Il a ajouté que deux autres combattants de l’EI français ont été tués récemment dans la province.

  1. Jawzjani a indiqué que les forces afghanes et américaines avaient arrêté la femme, ce qui a été confirmé par le porte-parole du gouverneur de la province, Reza Ghafoori.

Les forces spéciales afghanes et américaines ont intensifié les frappes aériennes et les offensives au sol contre les combattants de l’EI à Jowzjan ces derniers mois, ce qui, selon les Américains, a “perturbé” la capacité du groupe à utiliser des combattants étrangers.

En janvier, les forces afghanes ont pris le «chef des forces étrangères» du groupe. Deux mois plus tard, ses deux successeurs ont été tués dans un raid aérien américain, a déclaré jeudi un communiqué de Resolute Support.

Les forces américaines et afghanes ont mené un “raid nocturne” jeudi dans le village de Mughul à Darzab, a ajouté le communiqué. Il n’a fait aucune mention d’une combattante française.

La plupart des combattants à Jowzjan étaient des “pachtouns pakistanais”, a indiqué le général John Nicholson, commandant des forces américaines et de l’OTAN en Afghanistan, dans un communiqué.

Certains venaient du Mouvement islamique d’Ouzbékistan et il y avait «probablement 10% de diverses nationalités dans le monde», a-t-il ajouté.

L’EI a une présence relativement faible mais puissante en Afghanistan, principalement dans la province orientale de Nangarhar et plus récemment à Jowzjan. Il a également des cellules à Kaboul. Mais il est éclipsé par le plus grand des talibans.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *