Connect with us

Europe

Trump annule une visite à Londres, nouveau camouflet à la "relation spéciale"

Publié

le

Le président Donald Trump a annulé sa visite destinée à inaugurer la nouvelle ambassade des Etats-Unis à Londres, où il risquait d’être accueilli par des manifestations hostiles, bousculant une nouvelle fois la “relation spéciale” avec le Royaume-Uni.

“La raison pour laquelle j’annule mon voyage à Londres est que je ne suis pas un grand fan de l’administration Obama, qui a vendu l’ambassade la mieux située et la plus agréable à Londres pour des +cacahuètes+, afin d’en construire une autre bien plus éloignée pour 1,2 milliard de dollars”, a écrit M. Trump dans un tweet nocturne.

Les Etats-Unis avaient en fait annoncé leur intention de déménager leur ambassade, du quartier chic et central de Mayfair sur un nouveau site dans le sud-ouest de Londres, en octobre 2008 lorsque George W. Bush était à la Maison Blanche et non sous Barack Obama.

Dans une tribune publiée dans le quotidien Evening Standard, l’ambassadeur américain au Royaume-Uni Woody Johnson a estimé que l’ancienne localisation était “parfaite”, tout en concédant qu’elle était trop vulnérable à la suite des attentats du 11 septembre 2001 outre-Atlantique.

“Notre nouvelle ambassade ne reflète pas seulement l’histoire particulière qui nous lie au Royaume-Uni mais l’avenir spécial qui nous attend alors que nous faisons progresser la prospérité et la sécurité de nos deux nations”, a-t-il ajouté.

Les médias britanniques spéculaient depuis des semaines sur la date d’une visite de M. Trump pour inaugurer le bâtiment flambant neuf en forme de cube conçu par le cabinet d’architectes américain KieranTimberlake. Il ouvrira au public le 16 janvier avant une inauguration officielle fin février.

Mais la venue de Donald Trump était susceptible de provoquer une série de manifestations dans la capitale britannique, dans un contexte de tensions entre les deux alliés historiques.

“Il semble que le président Trump ait compris le message envoyé par de nombreux Londoniens qui aiment et admirent l’Amérique et les Américains mais trouvent que ses politiques et ses actions sont à l’opposé total des valeurs d’inclusion, de diversité et de tolérance de notre ville”, a commenté le maire travailliste de Londres, Sadiq Khan, dans un communiqué.

– ‘Relation cruciale’ –

“Sa visite le mois prochain aurait sans aucun doute suscité des manifestations pacifiques de masse”, a ajouté l’édile. Ce dernier s’était écharpé sur Twitter avec le président américain, qui l’a accusé de prendre le terrorisme à la légère.

“Beaucoup d’entre nous, Londoniens, sommes ravis que Trump n’amène pas ses opinions racistes et misogynes néfastes ici”, a renchéri sur Twitter un député travailliste, Steve Reed.

Le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson a balayé ces critiques, accusant Sadiq Khan et Jeremy Corbyn, le leader de l’opposition travailliste, de “mettre en péril la relation cruciale” entre Londres et Washington.

“Nous ne permettrons pas que les relations entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni soient mises en danger par un freluquet pédant à l’Hôtel de Ville”, a taclé M. Johnson, maire de Londres avant Sadiq Khan.

Un porte-parole de Downing Street a déclaré qu’aucune date n’avait été fixée pour l’inauguration, et que par ailleurs un projet de visite d’Etat du président américain au Royaume-Uni était toujours d’actualité.

Une visite d’Etat, qui implique de nombreux honneurs, dont celui d’être reçu par la reine Elizabeth II à Buckingham Palace, avait été proposée dans la foulée d’un voyage de Theresa May aux Etats-Unis en janvier 2017, peu après l’entrée en fonction de M. Trump. Mais cette annonce avait aussitôt été critiquée et jugée prématurée, et près de 1,9 million de personnes ont signé une pétition réclamant qu’elle soit rétrogradée en simple visite.

La relation “spéciale” entre Washington et Londres a été ternie par plusieurs épisodes de tension, le dernier en date en novembre, lorsque M. Trump avait retweeté des vidéos anti-musulmans mises en ligne par la vice-présidente d’un groupe d’extrême droite.

Vendredi, Downing Street a assuré que “les Etats-Unis et le Royaume-Uni sont des partenaires forts”.

Réagissant opportunément à l’annonce de M. Trump, le musée Madame Tussauds a transporté une réplique en cire du président américain devant la nouvelle ambassade, qui a reçu un accueil amical de la part de passants posant pour des photos à ses côtés.

Source: AFP

Europe

Belgique : une voiture fonce dans une course cycliste, 19 blessés

Published

on

By

Photo d’illustration – Tim de Waele/Getty Images

19 coureurs cyclistes ont été blessés ce dimanche après-midi alors qu’ils disputaient une course à Wasmes (Colfontaine, Belgique). Selon les premiers témoignages, une voiture aurait percuté des coureurs.

19 coureurs cyclistes ont été blessés à des degrés divers lors d’une course cycliste organisée ce dimanche après-midi à Wasmes, située à une petite vingtaine kilomètres de la frontière française.

Les compétiteurs couraient dans le cadre du championnat provincial hors-FCWB. Ils étaient à 3 km e l’arrivée quand une mère de famille a fait demi-tour avec sa voiture devant eux.

“Cet accident s’est produit par pure coïncidence”, indique le bourgmestre de Colfontaine Luciano D’Antonio à la RTBF.

3 enfants à bord du véhicule
“Le rue de la Louise est en forte pente et les coureurs y roulaient à une vitesse comprises entre 70 et 80 km/h”, indique le bourgmestre. “C’est alors qu’une mère de famille, qui était au volant de sa voiture avec ses trois enfants à bord, a fait demi-tour pour une raison inconnue.

Un premier coureur a percuté le véhicule, avant ses poursuivants. Trois coureurs, originaires respectivement de Flandre, des Pays-Bas et d’Allemagne, souffrent de fractures ouvertes. Quatre coureurs ont subi une commotion. Les autres souffrent de blessures légères.

La 3ème course annulée
Neuf véhicules médicalisés ont été dépêchés sur place et les blessés ont été répartis dans les hôpitaux de la région.

La troisième course du jour a été annulée par l’organisateur, et le parquet de Mons a été avisé des faits.

Lire la suite

Europe

Pays-Bas : une camionnette fauche des festivaliers, un mort et trois blessés

Published

on

By

Quatre piétons ont été fauchés par une camionnette à un festival de musique aux Pays-Bas tôt lundi matin.

Une camionnette a foncé sur des piétons au festival Pinkpop, dans le sud des Pays-Bas, dans la nuit de dimanche à lundi. Une personne est morte, trois autres ont été grièvement blessées, rapportent les secours.

Le conducteur en fuite
On connait peu de détails sur l’événement pour le moment. Le conducteur de la camionnette, qui a pris la fuite, est activement recherché. Dans un communiqué, la police précise qu’il s’agit d’une Fiat Doblo.

Un acte volontaire ?
Les autorités tentent de déterminer si son acte était volontaire ou non, s’il s’agit d’un accident ou d’un acte terroriste. Des prélèvements techniques sont effectués par la police sur la chaussée.

Un festival très populaire
L’incident a eu lieu vers 04h du matin, près du camping jouxtant le festival où de grands noms de la musique se sont produits, comme Pearl Jam, les Foo Fighters et Bruno Mars. Des dizaines de milliers de personnes ont assisté aux concerts depuis vendredi.

Lire la suite

Europe

Un taxi heurte des passants à Moscou : 7 blessés, le conducteur interpellé

AFP

Published

on

By

Un taxi a blessé samedi sept personnes dans le centre de Moscou, à deux pas de la place Rouge, le chauffeur, qui a été interpellé, ayant apparemment perdu le contrôle de son véhicule selon les autorités russes, dont le pays accueille la Coupe du Monde.

“Aujourd’hui, près de la rue Ilinka, au numéro 5/2, un chauffeur de taxi est monté sur le trottoir et a heurté les passants”, a indiqué le ministère russe de l’Intérieur dans un communiqué.

Après avoir annoncé d’abord huit blessés, le ministère a ensuite actualisé le bilan, indiquant que sept personnes seulement avaient été blessées. Parmi elles se trouve deux citoyens mexicains “légèrement blessés” selon l’ambassade du Mexique en Russie.

“Il s’agit d’un banal accident de la route, qui n’a pas causé de blessures graves”, a déclaré une source au sein des services médicaux cités par l’agence Interfax.

“La cause préliminaire de l’accident est la perte du contrôle du véhicule. Le chauffeur a été interpellé et amené au poste de police”, a indiqué le ministère russe des Affaires intérieures, précisant que ces informations “continuent à être vérifiées”.

L’acte “n’a pas été prémédité, d’après ce qu’a dit le conducteur”, a déclaré le Centre de surveillance du trafic routier à Moscou, sur Twitter.

Le chauffeur est de nationalité kirghize et a 28 ans, selon une photo de son permis de conduire publiée par le centre sur le réseau social.

D’autres photos de la même source montrait le taxi, une Honda Solaris de couleur jaune, sur le trottoir, le pare-choc tombé à terre.

Une vue aérienne montrait la scène d’accident, avec une demi-dizaine de voitures de police déployées et deux ambulances aux brancards vides.

La rue Ilinka, qui débouche sur la place Rouge et qui est très fréquentée, a été temporairement fermée avant d’être à nouveau ouverte à la circulation vers 17H00 GMT, a annoncé le centre sur Twitter.

La Russie accueille depuis jeudi et jusqu’au 15 juillet la Coupe du Monde de football dans 11 villes, dont Moscou. Des centaines de milliers de supporters venant du monde entier sont attendus en Russie.

La Russie reste l’un des premiers pays au monde pour la mortalité sur les routes, notamment en raison de l’alcoolisme, du mauvais état des infrastructures routières et du non respect des règles de la circulation.

En 2017, plus de 19.000 personnes sont mortes sur les routes russes.

Lire la suite

Facebook

Lettre d’information




cinéma