SNCF : la grève aura lieu du 3 avril au 28 juin - LaMinuteInfo

SNCF : la grève aura lieu du 3 avril au 28 juin

SNCF – Reuters

L’intersyndicale de la SNCF a décidé le principe d’une grève dure qui doit s’étirer sur au moins trois mois, à raison de deux jours sur cinq.

C’est “une mobilisation innovante”, a expliqué Didier Aubert (CFDT Cheminots, 4e syndicat), à l’issue de l’intersyndicale des cheminots qui s’est tenue jeudi soir. Les syndicats CGT-Unsa-Sud-CFDT ont donc opté pour un mouvement dur de grève contre la réforme de la SNCF qui se dessine peu à peu.

Du 3 avril au 28 juin
Concrètement, la grève doit s’étaler du 3 avril au 28 juin, à raison de deux jours sur cinq. Cette période comprend les vacances scolaires de printemps, mais aussi les ponts de mai.

Voici le calendrier, les jours de grève sont entourés en rouge :

Voir l’image sur Twitter

“On attend une ouverture  de la part du gouvernement”

“L’intersyndicale constate que le gouvernement n’a aucune volonté réelle de négocier” et “porte la responsabilité (d’un) conflit intensif sur une très longue durée”, a déclaré Laurent Brun, secrétaire national de la CGT Cheminots, principal syndicat de la SNCF.

“Clairement, on attend une ouverture de la part du gouvernement (…) S’il veut éviter ça, c’est au gouvernement d’ouvrir des négociations”, a ajouté Didier Aubert (CFDT Cheminots).

Pourquoi les cheminots font grève ?
Le gouvernement demande à la SNCF de réduire ses coûts. Edouard Philippe veut que l’entreprise aligne ses frais de fonctionnement “sur les standards européens”, quand “faire rouler un train en France coûte 30% plus cher qu’ailleurs”.

Pour y arriver, la direction de la SNCF souhaite négocier un pacte d’entreprise avec les salariés, notamment en encourageant la polyvalence des métiers avec une organisation du travail plus souple, notamment au plan local.

La pression des ordonnances
Mais le gouvernement met la pression en agitant la menace des ordonnances pour accélérer la réforme du secteur ferroviaire. Le texte du projet de loi présenté par le gouvernement prévoit notamment “l’arrêt des recrutements au statut (de cheminot) des nouveaux agents”, un casus belli pour les syndicats.

L’intersyndicale se reverra mercredi 21 mars pour “établir plus précisément l’appel” à la grève. Le lendemain aura lieu à Paris une manifestation nationale des cheminots, le même jour que les fonctionnaires.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *