Connect with us

Le RDPC, partie au pouvoir au Cameroun, a remporté les élections sénatoriales organisées le 25 mars derniers. Le parti de la flamme a décroché 63 places au Sénat contre 7 pour le SDF. Trente autres sénateurs seront nommés par le président de la République, Paul Biya dans les 10 jours avenir.

Liste des sénateurs élus 

Adamoua

Liste RDPC

  1. NANA ISMAILA, suppléant OUMAROU NATOUA
  2. HAMADOU Paul, suppléant BENTOU HALIDOU Marthe
  3. ROUGAYATOU ASTA DJOULDE, suppléant NANA ABDOULAYE
  4. OUMAROU ISSA , suppléant ABOUBAKAR MOHAMADOU
  5. SOUADATOU DJALLO épse, suppléante KALKABA MOUEN Thérèse
  6. BAROUA NYAKEU, suppléante FANTA BABA Suzanne
  7. MAMOUDOU MAZADOU, suppléant AHAMADOU TIZANI

Centre

Liste RDPC

  • NAAH ONDOA SYLVESTRE, suppléant MENGONG ONDOA Philomène
  • ESSOMBA TSOUNGUI Elie Victor, suppléante MBEZELE Lucie Victorine épse BEKONO
  • ANONG ADIBIME Pascal, suppléant SOYA ZENON
  • BELL Luc René, suppléant NGO SOM Julienne
  • OKALA BILAI épse AHANDJENA, suppléant MVOUTSI GOMTSE
  • SM MAMA Jean Marie, suppléante NGOLO NDZANA Régine
  • KOUNGOU EDIMA Eliane Didier , suppléant NNEMDE Emmanuel

Est

Liste RDPC

  1. SALE Charles, suppléante Mme MBALLA épse ZAOROJacqueline
  2. Mme DJOLE ASSOUHO, épse TOKPANOU, Suppléante Mme BIEME MBEBOLA Bernadette
  3. Mme OULI NDONGO Monique, Suppléant MBANGOE MBELE Jacques
  4. NDANGA NDINGA Badel, suppléante Mme EYENGA Blandine
  5. AMAMA AMAMA Benjamin, suppléant AMBAH Emmanuel
  6. Mme MOAMPEA MBIO née NGBANGAKO MARIE CLAIRE, Suppléante PINALI Philémon
  7. MBOUNDJO Jean, suppléant ADAMOU SOULE

 

Extrême-nord

Liste RDPC

  1. MAHAMAT ABDOUL Karim, suppléant HEROUAMA MALLOUM
  2. ABDOULAYE WOUYACK MARAVA, suppléant Mme KOGNE ZIMA
  3. Mme ZAKIATOU épse SALE, suppléant M. WANIE Salomon
  4. AMRAKAYE Martin, suppléant GAGUE Henri
  5. FOUTCHOU épse DJAKAOU , suppléant SARIAK Paul
  6. ALIOUM ALHADJI suppléant HAMADOU AMADOU
  7. BLADI ABBA, suppléant DOUNGOUS

Littoral

Liste RDPC

  1. HANGLOG Géneviève épse TJOUES, suppléante NGO YOS Blandine Madeleine
  2. TOBBO EYOUM Thomas, suppléant MONNY DIKONGUE Frédéric Luis
  3. DIN BELL Marie Armande, suppléante KAMGUE Rébecca
  4. KINGUE Simon, suppléant ABDOUL NASSIR
  5. 5 MINYEM ENDENE Patience Félicité épse EBOUMBOU, suppléante NGAH Marceline épse ZOGO
  6. KEMAYOU Claude, suppléant MANGA ZANG
  7. BILE Jean David, suppléant KEMWA DZUKOU Anselme

 

Nord

Liste Rdpc

  1. AMIDOU Maurice, suppléant OUSMANOU DOUNDOUNA
  2. NAMIO Pierre, suppléant KEDA Roger
  3. AMADOU ALIM, suppléant DJODA ALHADJI Denis
  4. ASTA Yvonne, suppléant BOUBA MOUSSA
  5. BEBNONE PAYOUNNI, suppléante AISSATOU OUSSOUMANOU
  6. Mme DOUDOU épse ADAMOU, suppléant DJOUBAÏROU
  7. HAMA DJABOU, suppléant ABAKAR MAHAMAT

Nord-ouest

Liste SDF

  1. NKEZE EmiliaKALEBONG, suppléant KENGO Manaseh ACHA
  2. VANIGANSEN MOCHIGGLE, suppléant Cecilia MANKA SONGWE
  3. Henry GAMSEY KEMENDE, suppléante NGOBE NENG Patricia
  4. BUH SULE TEGHA, suppléante KETCHEM Gladys ASHIE
  5. AJUOH NGAM Honoré, suppléant PRESENTA NANGEH NCHI
  6. KINYANG NYANG Georges, suppléant MEYEH Eugene BARAH
  7. KUMBONGSI DYX METEN ALIM, suppléant SADJOH AMIDU YERIMA

 

Ouest

Liste RDPC

  1. NGOUCHINGHE Sylvestre, suppléant NONO Henri
  2. NGOUBEYOU François Xavier, suppléant KEUMENI DJIAKOUE Claude
  3. FOMETHE Anaclet suppléante DJOUMESSI Rose epse JOKENG
  4. NGANGOUBE Aminatou, suppléant NJOYA ABOUBAKAR
  5. POKAM Max, suppléante FOPOUE Emilienne
  6. DSAMOU Micheline, suppléant KOUATCHOU Manfred
  7. TEINGNIDETIO Joseph, suppléant NZAPPA

Sud

Liste RDPC

  1. MBITA MVAEBEME Lippert D.R, suppléante METUGU ABENA ANGELINE épse AKOA
  2. ZANG OYONO CALVIN, suppléant NDINDA NDINDA Ferdinand
  3. OBAM ASSAM Samuel, suppléante MEKINA ASSENG Judith
  4. MBA MBA Grégoire, suppléante MEDJO MENGUE MARTHE Sylvie
  5. ELOUMBA THERESE, suppléant EYIZO’O Ferdinand
  6. AMOUGOU BERNARD, suppléant NTOLO ELLONG
  7. AFANE GISELE Solange, suppléante MEKEU Marie Antoinette

Sud-ouest

Liste RDPC

  1. CHIEF TABE TANDO NDIEB-NSO, suppléant OBEN BAKWA ENO Christopher
  2. OTTE Andrew MOFA, suppléant NWELLE KUNZ MBAI
  3. MBELLA MOKI Charles, suppléante VEFONGE Juliet Becke
  4. NTUBE Agnès NDODE épse NDJOCK EKWOGE, suppléant Joseph ELANGOME
  5. ANKIE AFFIONG Rébecca AMAH, suppléant NAIENGE MESEMBE Gabriel
  6. LEKUNZE Andreas MEMBO, suppléante ANSONGNIA Beatrice NKEMA TABONG
  7. Lionel PAPIANATU FONDERSON, suppléante ENGEMISE NENE NJIAKO Sophie
Continue Reading
Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A la une

Cameroun : Un gisement de Bauxite bientôt mis en exploitation

Published

on

Exploration minière

6 milliards de FCFA d’investissement est le montant alloué à la finalisation des travaux d’études du plus grand gisement de bauxite d’Afrique centrale, annonce faite  lundi 17 septembre à N’gaoundere.

CAMALCO SA, la filiale camerounaise de la société australienne Canyon Resources, reprend officiellement les droits relatifs aux permis de recherche des sites bauxitiques de Minim, Martap et Ngaoundal, situés dans la région de l’Adamaoua, à Ngaoundéré. Au cours d’une visite effectuée lundi 17 septembre dernier sur ces sites, l’on apprend de cette entreprise que 6 milliards de FCFA seront déboursés pour finaliser les travaux de recherche en vue du développement de ce grand gisement de bauxite d’Afrique centrale, dont le lancement officiel de l’ultime phase de recherche a été présidé à Martap par le ministre des Mines.

Dans son discours de circonstance, Ernest NGBWABOUBOU a prescrit à Canyon ressources, l’entreprise australienne qui détient les permis de recherche pour 03 ans non renouvelables, « le respect scrupuleux et méticuleux du cahier de charge ». Il s’agit pour l’essentiel, de la conduite effective des recherches de minerai de bauxite, de la réalisation des infrastructures et des voies d’accès pour les populations locales. En effet, « le cahier de charges est assis sur des engagements financiers d’un total de 6 milliards. Respectivement de l’ordre de 2 milliards pour le permis de Ngaoundal et 4 milliards pour Minim et Martap » Précise le Minmidt. En termes de retombées pour les populations locales, ce projet est soutenu par un programme cohérent, conformément aux exigences du code minier, avec un seuil minimum de 100.000frs par kilomètre carré et par an.

Selon la Canyon Resources Ltd cette ultime phase de recherche entend déboucher sur l’extraction à terme, des minerais de bauxite pour la production d’alumine. Une ressource importante dans la fabrication des avions, des bateaux, des voitures etc. « Cette étape marque un tournant important dans la mise en œuvre de ce projet qui va sensiblement améliorer la qualité de vie des populations riveraines qui ont longtemps attendu le développement de cette richesse » affirme Philip Gallagher, Managing Director de Canyon Resources.

En effet, depuis le 11 juillet 2018, l’entreprise CAMALCO détient le permis de recherche du gisement de Minim Martap, reversé au domaine national le 25 Avril 2016 suite à l’annulation des négociations entre l’Etat du Cameroun et la société Cameroun Alumina (CAL). Un permis qui a été reversé au domaine minier national le 25 Avril 2016 suite à l’annulation des négociations entre l’Etat du Cameroun et la société Cameroun Alumina (Cal).

Au finish, ce sont trois sites, deux départements (la Vina et le Djerem) et une région qui devraient bénéficier directement de l’exploitation des gisements de bauxite. La bauxite qui est en fait, un minerai rouge qui résiste à l’érosion et que l’on peut transformer en aluminium pour servir à la fabrication des wagons de train et des matériaux de construction entre autre. Le projet Minim Martap et Ngaoundal, vieux de plus de 50 ans, suscite tout de même des interrogations auprès des populations riveraines qui attendent toujours de voir le bout du tunnel et la fin de ce jeu de pingpong

L E. Souhe

Lire la suite

Cameroun

Cameroun: deux civils abattus à Buea

Published

on

Au moins deux personnes ont été abattues ce lundi à Buea, capitale de la région du Sud-Ouest du Cameroun, a-t-on appris des sources sécuritaires.

Les forces de sécurité camerounaises en patrouille dans cette zone auraient tiré sur les deux hommes autour de la rue de campagne Soppo, à Buea, selon des sources.

Un habitant de la rue 2 à Buea a déclaré qu’un camion militaire qui passait devant a tiré des coups de feu au milieu de la ville fantôme et que la population a plus tard découvert deux cadavres gisant dans les rues.

Un des civils tués a été identifié comme étant Emmanuel Ndam, les habitants étant encore sous le choc après l’incident. Buea reste dans son opération habituelle de ville fantôme, la plupart des entreprises étaient fermées lundi. Les rues étaient complètement désertes.

Dans un développement similaire, des sources affirment que le poste de gendarmerie de Bonjongo à Limbé, a été attaqué tard dans la nuit. Un élève gendarme a été blessé et les assaillants ont emporté  des armes.

Lire la suite

Cameroun

Cameroun: un «commandant» des forces séparatistes tué à Kumba

Published

on

Une tête forte du groupe des séparatistes d’Ambazonie a été tué vendredi par les forces de sécurité camerounaises à Kumba, ont indiqué des sources sécuritaire.

Le «commando» a été tué lors d’un raid militaire sur leur base vendredi.

Avec l’aide de sources d’information provenant de la population locale, les soldats ont lancé un assaut qui a conduit à de lourds échanges de tirs à Kossala, Kumba.

Plusieurs soldats de l’armée camerounaise auraient été blessés au cours de l’opération tandis que les combattants séparatistes ont pu s’enfuir avec le corps de leur «commandant» qui a ensuite été enterré dans un endroit secret.

Lire la suite