Quai d'Orsay – Déclarations de la porte-parole – 2 mai 2018 - LaMinuteInfo

Quai d'Orsay – Déclarations de la porte-parole – 2 mai 2018

Au point de presse de ce jour, la porte-parole a rappelé la déclaration du 1er mai et fait les déclarations suivantes :

[…]

3 – Sénégal – Entretien de M. Jean-Baptiste Lemoyne avec M. Mame Mbaye Niang, ministre du tourisme de la République du Sénégal (Paris, 2 mai 2018)

M. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des affaires étrangères, a reçu le 2 mai M. Mame Mbaye Niang, ministre sénégalais du tourisme.

Cet entretien a permis de faire un point d'étape sur la mise en œuvre de la feuille de route conjointe « Accompagner l'émergence du Sénégal », adoptée lors du séminaire intergouvernemental France-Sénégal d'octobre 2017. Cette feuille de route a fait du tourisme l'une des cinq priorités de coopération dans le domaine économique. Elle accorde une place particulière au développement de l'industrie touristique et du tourisme durable, ainsi qu'à la formation dans le domaine du tourisme.

Avec plus d'un million de visiteurs par an, dont 43 % sont français, le tourisme au Sénégal contribue à près de 100 000 emplois directs et à 6 % du PIB sénégalais. De nombreux groupes français (Club Med, AccorHotels, Keran, Horwarth HTL) sont engagés au Sénégal.

4 – République centrafricaine – Violences à Bangui (1er mai 2018)

La France condamne les attaques perpétrées le 1er mai à Bangui contre les populations civiles et des édifices religieux chrétiens et musulmans.

Nous exprimons nos sincères condoléances aux familles des victimes. Les responsables de ces actes criminels devront en répondre devant la justice.

La France réitère son soutien aux autorités centrafricaines et de la MINUSCA dans leurs efforts pour rétablir la sécurité et l'autorité de l'État sur tout le territoire. Nous condamnons toutes les actions visant à entraver ces efforts et à instrumentaliser la religion à des fins criminelles.

La France réitère sa demande que tous les groupes armés, à Bangui et dans le reste du pays, cessent toute forme de violence et d'activités déstabilisatrices, déposent les armes et s'engagent sans délai et sans condition dans le processus de paix.

Ces violences confirment enfin la nécessité de progresser rapidement dans la mise en œuvre de la feuille de route conjointe pour la paix et la réconciliation adoptée le 17 juillet 2017 à Libreville, en vue d'aboutir au désarmement effectif des groupes armés. La France réaffirme son soutien à l'action menée dans ce cadre par les autorités centrafricaines, l'Union africaine et les pays et organisations de la région.

5 – Nigeria – Attaques terroristes (1er mai 2018)

La France condamne les attentats perpétrés le 1er mai contre une mosquée et un marché dans la ville de Mubi, dans l'État d'Adamawa (Nigéria), qui ont fait plusieurs dizaines de victimes.

Nous adressons nos condoléances aux familles des victimes et souhaitons un prompt rétablissement aux blessés.

Boko Haram demeure l'un des groupes terroristes les plus meurtriers au monde : il a tué plus de 1 500 personnes en 2017 et entrainé le déplacement de 2,4 millions de personnes au Nigéria et 200 000 dans les pays voisins. Près de 9,2 millions de personnes ont encore besoin d'une assistance vitale dans les quatre pays touchés par cette crise. Depuis la fin de l'année 2014, une force multinationale mixte, créée à l'initiative du Cameroun, du Niger, du Nigéria et du Tchad, met tout en œuvre pour réduire la menace exercée par Boko Haram.

La France saisit cette occasion pour réaffirmer son engagement dans la lutte contre le terrorisme dans le bassin du Lac Tchad, aux côtés des forces de sécurité des pays de la région et de cette force régionale.

Nous poursuivons notre effort en termes d'aide humanitaire et de stabilisation, qui s'est élevé à 16,4 millions d'euros en 2017, pour venir en aide aux populations qui subissent les exactions de Boko Haram.

[…]

Distribué par APO Group pour Ministère des Affaires Etrangères de la République Française.

Source: APO

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *