Connect with us

Europe

Présidentielle tchèque: Milos Zeman affronte un test difficile

Publié

le

Les Tchèques se rendent aux urnes vendredi et samedi pour choisir entre leur président sortant Milos Zeman, pro-russe et anti-musulman, légèrement favori, et ses rivaux pro-européens, plus libéraux.

Le scrutin s’annonce difficile pour le vétéran de la gauche de 73 ans qui brigue un second quinquennat. Parmi les huit autres candidats en lice, son principal rival est l’ancien chef de l’Académie des Sciences, Jiri Drahos.

“Bien sûr que je suis nerveux”, a admis M. Zeman, dans un entretien paru jeudi à la une du quotidien pragois Dnes.

Les sociétés tchèques de paris cotaient jeudi M. Zeman de 1,5 à 1,67 et M. Drahos de 2,75 à 2,95, un plus petit chiffre correspondant à une plus haute probabilité d’être élu.

Toutefois, selon un sondage réalisé début janvier, l’ex-patron de l’Académie des Sciences, 68 ans et en pleine forme, pourrait l’emporter au second tour, prévu les 26 et 27 janvier, avec 48,5% contre 44% au président sortant.

– ‘Caractère national’ –

“Je dois être prêt à ce que ma position soit très difficile au second tour”, a constaté M. Zeman, avant de se plaindre du “caractère national tchèque”, qui fait que “ceux qui perdent s’unissent pour faire tomber du podium celui qui les devance trop”.

M. Zeman, qui a refusé de participer aux débats électoraux, bénéficie du soutien des milieux ruraux et des travailleurs manuels. Dans un pays majoritairement hostile à l’immigration, il trouve un écho favorable quand il qualifie la crise migratoire d'”invasion organisée”, et décrit les musulmans comme “impossibles à intégrer”.

Centriste libéral, M. Drahos, est lui le candidat préféré des intellectuels et des habitants des grandes villes. Résolument pro-européen, il pense que Prague doit “jouer un rôle plus actif dans l’UE”.

Lors d’un débat télévisé diffusé jeudi soir, il a attaqué M. Zeman sur sa politique intérieure.

Un chef de l’Etat devrait “apporter plus de culture à la scène politique”, a-t-il dit, dans une allusion aux manières brusques du président sortant.

“Pourquoi la chambre basse est-elle tellement plongée dans les disputes ? C?est la faute au président Zeman”, a poursuivi M. Drahos, avant de lui reprocher de soutenir le gouvernement minoritaire de son allié populiste Andrej Babis et de vouloir “le laisser gouverner tant qu’il veut”, bien qu’il soit formellement démissionnaire.

En effet, le scrutin présidentiel se tient parallèlement à la formation laborieuse d’un nouveau gouvernement issu des législatives d’octobre 2017.

– Soutien du Premier ministre –

A la mi-décembre, M. Zeman a nommé un cabinet minoritaire dirigé par le milliardaire populiste Andrej Babis, qui selon toute vraisemblance n’obtiendra pas la confiance du Parlement.

M. Babis, dont le mouvement centriste ANO détient 78 des 200 sièges au sein de la chambre basse, a apporté jeudi son soutien à M. Zeman.

“C’est une déclaration d’Andrej Babis, non celle du mouvement. Ce n’est pas un appel à nos électeurs. Si je dis que je voterai Milos Zeman, ce ne sera pas une surprise”, a-t-il affirmé jeudi à la TV publique.

La Constitution permet au président de faire une deuxième tentative de désignation du chef du gouvernement et M. Zeman, dont le mandat n’expire que début mars, a déjà annoncé qu’il allait encore choisir M. Babis, malgré des soupçons de fraude aux dotations européennes qui pèsent sur lui.

Il a admis que la formation du gouvernement pourrait prendre “des mois”, laissant en place l’actuel cabinet minoritaire.

L’homme d’affaires et auteur de chansons à succès Michal Horacek, l’ex-Premier ministre de droite Mirek Topolanek, l’ancien ambassadeur en France Pavel Fischer, le médecin et activiste civique Marek Hilser figurent aussi parmi les rivaux de M. Zeman.

Tout comme Vratislav Kulhanek, ancien patron du constructeur automobile Skoda, Jiri Hynek, directeur de l’Association de l’industrie de défense et de sécurité, et Petr Hannig, compositeur et chanteur.

Les bureaux de vote ouvrent à 13H00 GMT vendredi pour fermer à 21H00 GMT. Samedi, ils fonctionneront entre 07H00 et 13H00 GMT. Les premiers résultats significatifs devraient être connus quelques heures après la clôture du scrutin.

Source: AFP

Europe

Belgique : une voiture fonce dans une course cycliste, 19 blessés

Published

on

By

Photo d’illustration – Tim de Waele/Getty Images

19 coureurs cyclistes ont été blessés ce dimanche après-midi alors qu’ils disputaient une course à Wasmes (Colfontaine, Belgique). Selon les premiers témoignages, une voiture aurait percuté des coureurs.

19 coureurs cyclistes ont été blessés à des degrés divers lors d’une course cycliste organisée ce dimanche après-midi à Wasmes, située à une petite vingtaine kilomètres de la frontière française.

Les compétiteurs couraient dans le cadre du championnat provincial hors-FCWB. Ils étaient à 3 km e l’arrivée quand une mère de famille a fait demi-tour avec sa voiture devant eux.

“Cet accident s’est produit par pure coïncidence”, indique le bourgmestre de Colfontaine Luciano D’Antonio à la RTBF.

3 enfants à bord du véhicule
“Le rue de la Louise est en forte pente et les coureurs y roulaient à une vitesse comprises entre 70 et 80 km/h”, indique le bourgmestre. “C’est alors qu’une mère de famille, qui était au volant de sa voiture avec ses trois enfants à bord, a fait demi-tour pour une raison inconnue.

Un premier coureur a percuté le véhicule, avant ses poursuivants. Trois coureurs, originaires respectivement de Flandre, des Pays-Bas et d’Allemagne, souffrent de fractures ouvertes. Quatre coureurs ont subi une commotion. Les autres souffrent de blessures légères.

La 3ème course annulée
Neuf véhicules médicalisés ont été dépêchés sur place et les blessés ont été répartis dans les hôpitaux de la région.

La troisième course du jour a été annulée par l’organisateur, et le parquet de Mons a été avisé des faits.

Lire la suite

Europe

Pays-Bas : une camionnette fauche des festivaliers, un mort et trois blessés

Published

on

By

Quatre piétons ont été fauchés par une camionnette à un festival de musique aux Pays-Bas tôt lundi matin.

Une camionnette a foncé sur des piétons au festival Pinkpop, dans le sud des Pays-Bas, dans la nuit de dimanche à lundi. Une personne est morte, trois autres ont été grièvement blessées, rapportent les secours.

Le conducteur en fuite
On connait peu de détails sur l’événement pour le moment. Le conducteur de la camionnette, qui a pris la fuite, est activement recherché. Dans un communiqué, la police précise qu’il s’agit d’une Fiat Doblo.

Un acte volontaire ?
Les autorités tentent de déterminer si son acte était volontaire ou non, s’il s’agit d’un accident ou d’un acte terroriste. Des prélèvements techniques sont effectués par la police sur la chaussée.

Un festival très populaire
L’incident a eu lieu vers 04h du matin, près du camping jouxtant le festival où de grands noms de la musique se sont produits, comme Pearl Jam, les Foo Fighters et Bruno Mars. Des dizaines de milliers de personnes ont assisté aux concerts depuis vendredi.

Lire la suite

Europe

Un taxi heurte des passants à Moscou : 7 blessés, le conducteur interpellé

AFP

Published

on

By

Un taxi a blessé samedi sept personnes dans le centre de Moscou, à deux pas de la place Rouge, le chauffeur, qui a été interpellé, ayant apparemment perdu le contrôle de son véhicule selon les autorités russes, dont le pays accueille la Coupe du Monde.

“Aujourd’hui, près de la rue Ilinka, au numéro 5/2, un chauffeur de taxi est monté sur le trottoir et a heurté les passants”, a indiqué le ministère russe de l’Intérieur dans un communiqué.

Après avoir annoncé d’abord huit blessés, le ministère a ensuite actualisé le bilan, indiquant que sept personnes seulement avaient été blessées. Parmi elles se trouve deux citoyens mexicains “légèrement blessés” selon l’ambassade du Mexique en Russie.

“Il s’agit d’un banal accident de la route, qui n’a pas causé de blessures graves”, a déclaré une source au sein des services médicaux cités par l’agence Interfax.

“La cause préliminaire de l’accident est la perte du contrôle du véhicule. Le chauffeur a été interpellé et amené au poste de police”, a indiqué le ministère russe des Affaires intérieures, précisant que ces informations “continuent à être vérifiées”.

L’acte “n’a pas été prémédité, d’après ce qu’a dit le conducteur”, a déclaré le Centre de surveillance du trafic routier à Moscou, sur Twitter.

Le chauffeur est de nationalité kirghize et a 28 ans, selon une photo de son permis de conduire publiée par le centre sur le réseau social.

D’autres photos de la même source montrait le taxi, une Honda Solaris de couleur jaune, sur le trottoir, le pare-choc tombé à terre.

Une vue aérienne montrait la scène d’accident, avec une demi-dizaine de voitures de police déployées et deux ambulances aux brancards vides.

La rue Ilinka, qui débouche sur la place Rouge et qui est très fréquentée, a été temporairement fermée avant d’être à nouveau ouverte à la circulation vers 17H00 GMT, a annoncé le centre sur Twitter.

La Russie accueille depuis jeudi et jusqu’au 15 juillet la Coupe du Monde de football dans 11 villes, dont Moscou. Des centaines de milliers de supporters venant du monde entier sont attendus en Russie.

La Russie reste l’un des premiers pays au monde pour la mortalité sur les routes, notamment en raison de l’alcoolisme, du mauvais état des infrastructures routières et du non respect des règles de la circulation.

En 2017, plus de 19.000 personnes sont mortes sur les routes russes.

Lire la suite

Facebook

Lettre d’information




cinéma