Connect with us
La première édition du Forum Economique National, initiée par le Cercle de Réflexions des Economistes de Madagascar (CREM), a débuté ce 26 mars, à l’Hôtel Carlton Madagascar. Les débats tournent autour des conditions de décollage économique, à travers des thématiques qui portent sur la finance, l’industrialisation, les mines, l’agriculture et les zones économiques spéciales. Le Forum réunit tous les acteurs économiques, publics et privés, afin de partager les réflexions sur les éléments qui constituent des freins au développement économique, et de proposer des solutions concrètes pour impulser le décollage du pays.
Le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, a participé à l’ouverture du Forum. Il a tout d’abord félicité le CREM pour cette initiative, qui devra permettre aux acteurs du secteur économique national de débattre et d’analyser les vraies problématiques liées à la croissance et au développement du pays. Pour contribuer à la thématique générale, le Chef de l’Etat a affirmé que Madagascar est sur l’orbite du développement, en dépit des impacts négatifs de cinquante-cinq années de crises. Il a souligné ainsi que les bases d’une future croissance économique sont déjà présentes, grâce à la concrétisation du PND, qui couvre la période 2014-2019, lequel a permis également de retrouver la confiance des investisseurs internationaux et de l’ensemble des partenaires techniques et financiers, par la mise en œuvre de réformes et de mesures drastiques d’assainissement des finances publiques.
Le pays a besoin d’une vision à long terme, et c’est la raison d’être de Fisandratana 2030, qui est une stratégie de croissance et un plan de transformation du pays ; il a insisté sur le fait que la vision s’appuie sur une ambition collective, une renaissance qui devrait permettre de vivifier la culture de l’émergence. « Notre réussite collective doit être un voyage dans la durée et non des coups d’essais à vision court-termiste » a-t-il déclaré. Fisandratana est la traduction d’une vision qui prévoit, à l’horizon 2030, l’émergence des Grands Pôles de Croissance Economiques sur l’ensemble du territoire, regroupant les régions dans un ensemble cohérent, pour que chaque citoyen puisse bénéficier des fruits des politiques de développement. En ce sens, la vision du Fisandratana 2030 se concentre sur sept secteurs prioritaires, appelés à être des moteurs de croissance : l’agriculture vivrière, l’exploitation durable des produits agricoles et forestiers rares, la pêche et l’aquaculture, l’industrie légère, les mines, les pierres précieuses et le tourisme. Le développement de ces secteursmoteurs devra permettre d’atteindre des objectifs principaux qui sont les créations d’emploi, de la valeur ajoutée, ainsi que l’augmentation de la capacité de production et d’exportation.
Le Président Hery Rajaonarimampianina a enfin recommandé aux participants des pistes de réflexion liées aux problèmes fondamentaux du pays, à savoir : la souveraineté nationale, l’économie bleue, la gouvernance, l’éducation, le changement climatique, et la stabilité politique à long terme. Enfin, le Chef d’Etat a vivement encouragé les participants à œuvrer afin de concrétiser les analyses et les réflexions échangées lors de ce premier Forum Economique National. « Nous avons besoin d’un trait d’union entre les intellectuels et le décideurs » a-t-il conclu.

 

Afrique

Bobi Wine attaque le président ougandais sur les réseaux sociaux

AFP

Published

on

By

La pop star ougandaise et député MP Bobi Wine a fait une déclaration écrite à la presse quelques jours après son retour dans le pays, critiquant les “exécutions extrajudiciaires” et appelant à “ordonner à ceux qui torturent et mutilent nos citoyens”.

Il accuse également le président Yoweri Museveni d’avoir “tapoté des troupes sur le dos” pour “l’avoir torturé” ainsi que d’autres “à mort”. Il ajoute plus tard “J’espère que vous pourrez vous racheter”.

L’armée ougandaise a rejeté les allégations selon lesquelles le député aurait été torturé pendant sa détention.

Bobi Wine, de son vrai nom Robert Kyagulanyi, a été inculpé pour trahison aux côtés de 32 autres politiciens à la suite de violences lors d’une élection partielle en août. Ils nient les accusations.

Avant d’être arrêté, Bobi Wine a tweeté une photo macabre de son chauffeur Yasin Kawuma, qui selon lui aurait été abattu par la police en pensant qu’il était le député.

Certains voient la popularité de Bobi Wine comme un signe d’un fossé générationnel entre la jeune population ougandaise et le président Museveni, au pouvoir depuis 1986.

La déclaration de Bobi Wine, qu’il a partagée sur son compte twitter, appelle à embrasser ce qu’il appelle le “pouvoir du peuple”:

« Beaucoup viendront prétendre être des leaders du pouvoir du peuple. Certains l’utilisent déjà pour obtenir de l’argent de l’État et provoquer ensuite des perturbations. Ignorez ces personnes et restez concentré sur la cause. Vous les connaîtrez par leurs fruits. Le pouvoir des gens est en chacun de nous. ”

« Beaucoup viendront prétendre être des leaders du pouvoir du peuple. Certains l’utilisent déjà pour obtenir de l’argent de l’État et provoquer ensuite des perturbations. Ignorez ces personnes et restez concentré sur la cause. Vous les connaîtrez par leurs fruits. Le pouvoir des gens est en chacun de nous. “

Lire la suite

Cameroun

Cameroun: deux civils abattus à Buea

Published

on

Au moins deux personnes ont été abattues ce lundi à Buea, capitale de la région du Sud-Ouest du Cameroun, a-t-on appris des sources sécuritaires.

Les forces de sécurité camerounaises en patrouille dans cette zone auraient tiré sur les deux hommes autour de la rue de campagne Soppo, à Buea, selon des sources.

Un habitant de la rue 2 à Buea a déclaré qu’un camion militaire qui passait devant a tiré des coups de feu au milieu de la ville fantôme et que la population a plus tard découvert deux cadavres gisant dans les rues.

Un des civils tués a été identifié comme étant Emmanuel Ndam, les habitants étant encore sous le choc après l’incident. Buea reste dans son opération habituelle de ville fantôme, la plupart des entreprises étaient fermées lundi. Les rues étaient complètement désertes.

Dans un développement similaire, des sources affirment que le poste de gendarmerie de Bonjongo à Limbé, a été attaqué tard dans la nuit. Un élève gendarme a été blessé et les assaillants ont emporté  des armes.

Lire la suite

Cameroun

Cameroun: un «commandant» des forces séparatistes tué à Kumba

Published

on

Une tête forte du groupe des séparatistes d’Ambazonie a été tué vendredi par les forces de sécurité camerounaises à Kumba, ont indiqué des sources sécuritaire.

Le «commando» a été tué lors d’un raid militaire sur leur base vendredi.

Avec l’aide de sources d’information provenant de la population locale, les soldats ont lancé un assaut qui a conduit à de lourds échanges de tirs à Kossala, Kumba.

Plusieurs soldats de l’armée camerounaise auraient été blessés au cours de l’opération tandis que les combattants séparatistes ont pu s’enfuir avec le corps de leur «commandant» qui a ensuite été enterré dans un endroit secret.

Lire la suite