ONU : Trump menace de “détruire totalement” la Corée du Nord - LaMinuteInfo

ONU : Trump menace de “détruire totalement” la Corée du Nord

Le président américain a donné un discours très virulent depuis la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU mardi. En ligne de mire : la Corée du Nord, mais aussi l’Iran et le Venezuela.
Les États-Unis entendent bien demeurer fidèles à leurs réputations de “gendarmes” du monde.

C’est ce qu’a ouvertement laisser entendre Donald Trump mardi, lors de son premier discours devant l’Assemblée générale de l’ONU. Les États-Unis “n’auront pas d’autres choix que de détruire totalement” la Corée du Nord si son gouvernement ne renonce pas à ses ambitions nucléaires, a averti le président américain, qualifiant Pyongyang de “régime vicieux” et “corrompu”.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, de nouveau qualifié d’”homme-fusée” en raison de ses ambitions nucléaires, est embarqué dans “une mission-suicide, pour lui-même et pour son régime”, a-t-il ajouté.

Le locataire de Maison blanche, dont les propos ont été accueillis par des murmures, a en outre invité ses pairs à contribuer à l’isolement de Pyongyang et à l’amener à renoncer à son comportement “hostile”. “Les États-Unis sont prêts, disposés et en mesure” de répondre militairement à Pyongyang, “mais espérons que cela ne sera pas nécessaire”, a-t-il ajouté.

L’Iran, un “État voyou aux abois”
Le président américain a aussi évoqué l’Iran et le Venezuela. Évoquant l’accord international sur le programme nucléaire iranien conclu en 2015, Donald Trump a laissé entendre qu’il pourrait le dénoncer à la mi-octobre, quand il s’agira de juger si Téhéran le respecte.

“Je ne crois pas que le dernier mot ait été dit”, a-t-il souligné, qualifiant la République islamique d’”État-voyou économiquement aux abois” qui exporte la violence. “Je défendrai plus que tout les intérêts de l’Amérique. Mais, dans la mise en oeuvre de nos obligations à l’égard des autres nations, nous considérons également que l’intérêt général est de faire en sorte que toutes les nations aient droit à la souveraineté, à la prospérité et à la sécurité”.

Le Venezuela, une “dictature socialiste” 
Le président américain s’est aussi dit prêt à de nouvelles initiatives contre le Venezuela si le gouvernement continue à imposer un régime autoritaire. Il a qualifié le pays de “dictature socialiste” et a jugé la situation d’”inacceptable”.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *