Connect with us

Europe

Mauvaise passe pour H&M qui paye des erreurs de stratégie

Publié

le

Les accusations de racisme visant une pub H&M révèlent un malaise plus large dans la gestion du géant suédois du prêt-à-porter qui a mal négocié le virage du commerce en ligne et le paye cash.

Propriété de la famille Persson, coté à la Bourse de Stockholm depuis 1974, le groupe H&M (Hennes & Mauritz) compte au nombre des champions industriels du pays scandinave, aux côtés d’Ikea, Spotify, Electrolux ou Volvo.

La griffe grand public a su associer son nom aux visages de Madonna et Beyoncé, au prestige des maisons Sonia Rykiel, Lanvin ou Kenzo. Elle est l’une des plus connues à travers le monde, 23ème au classement Interbrand 2017, devant Ikea et Hermès.

Et pourtant H&M semble à la peine pour endiguer le désamour des clients pour ses 4.553 magasins physiques (au 31 août 2017) et réagir énergiquement en développant son catalogue en ligne. “C’est l’une des années les plus difficiles pour H&M”, dont l’action a perdu quelque 35% depuis janvier 2017, résume pour l’AFP Joakim Bornold, économiste de la banque d’investissement Nordnet.

Le groupe a annoncé en décembre une baisse plus forte que prévu de ses ventes au 4e trimestre 2017 (-4% sur un an), à 50,4 milliards de couronnes (5 milliards d’euros). Les résultats pour l’année 2017 seront présentés le 31 janvier.

“Ils ont échoué à fixer un cap en terme de commerce en ligne et à dessiner une stratégie qui leur permette de rivaliser avec les entreprises véritablement numériques”, analyse Joakim Bornold. “Combiné avec des ventes plus basses que prévues, cela a affecté la confiance des investisseurs dans l’entreprise”.

A la tête d’autres marques comme COS, Monki, Weekday, Cheap Monday, Arket et H&M Home, H&M a annoncé en décembre son intention de fermer des points de vente, sans en préciser le nombre ni l’emplacement.

“Notre stratégie numérique est claire”, se défend, le petit doigt sur la couture du pantalon, le PDG Karl-Johan Persson, héritier de la marque créée par son grand-père Erling. “Le commerce en ligne dans toutes les marques fait vraiment partie de l’entreprise”.

A 42 ans –dont huit passés à la tête de l’entreprise–, Karl-Johan paraît avoir provisoirement sauvé sa tête, mais pour combien de temps?

-Accusations de racisme-

Comme si cela ne suffisait pas, H&M se retrouve depuis quelques jours au coeur d’une polémique qui s’est répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux.

L’objet du délit? Une publicité montrant un enfant noir portant un sweat-shirt à capuche avec cette inscription: “Coolest monkey in the jungle” (“Le singe le plus cool de la jungle”).

Ces déboires, avance Eva Ossiansson, spécialiste de marketing à l’Université de Göteborg, témoignent de ce que H&M a perdu sa boussole.

“L’entreprise a des problèmes à se gérer, à la fois en termes de développement de son activité, en matière de commerce en ligne, de numérisation et de communication”, explique-t-elle.

Le groupe a bien tenté d’éteindre l’incendie en assurant avoir supprimé la photo incriminée et en présentant des excuses. Mais le mal était fait.

La superstar de la NBA LeBron James a exprimé son indignation sur Intagram le 9 janvier, quelques heures avant l’annonce du retrait du sweat-shirt, jusque-là encore disponible.

“@hm vous avez tout faux!”, a écrit le basketteur, accompagné d’un photomontage montrant le petit garçon la tête couronnée, et le slogan inscrit sur le sweat-shirt biffé, masqué par une autre couronne.

Le chanteur canadien The Weeknd, qui a collaboré avec H&M en 2017 pour les campagnes printemps et automne, a lui mis fin à son contrat avec la marque.

“Dans certains cas, afin de créer un buzz, les entreprises aiment étendre leur communication et leurs publicités au-delà du raisonnable”, analyse Eva Ossiansson. “C’est risqué”.

Pour Lisa Magnusson, éditorialiste du quotidien de référence Dagens Nyheter, le scandale tient davantage aux conditions de travail des petites mains qui, dans la fournaise des ateliers de confection en Asie, fabriquent les sweat-shirts H&M pour un salaire de misère.

“Il suffirait que chaque article soit vendu trois couronnes de plus pour doubler les salaires”, écrit-elle.

Source: AFP

Europe

Belgique : une voiture fonce dans une course cycliste, 19 blessés

Published

on

By

Photo d’illustration – Tim de Waele/Getty Images

19 coureurs cyclistes ont été blessés ce dimanche après-midi alors qu’ils disputaient une course à Wasmes (Colfontaine, Belgique). Selon les premiers témoignages, une voiture aurait percuté des coureurs.

19 coureurs cyclistes ont été blessés à des degrés divers lors d’une course cycliste organisée ce dimanche après-midi à Wasmes, située à une petite vingtaine kilomètres de la frontière française.

Les compétiteurs couraient dans le cadre du championnat provincial hors-FCWB. Ils étaient à 3 km e l’arrivée quand une mère de famille a fait demi-tour avec sa voiture devant eux.

“Cet accident s’est produit par pure coïncidence”, indique le bourgmestre de Colfontaine Luciano D’Antonio à la RTBF.

3 enfants à bord du véhicule
“Le rue de la Louise est en forte pente et les coureurs y roulaient à une vitesse comprises entre 70 et 80 km/h”, indique le bourgmestre. “C’est alors qu’une mère de famille, qui était au volant de sa voiture avec ses trois enfants à bord, a fait demi-tour pour une raison inconnue.

Un premier coureur a percuté le véhicule, avant ses poursuivants. Trois coureurs, originaires respectivement de Flandre, des Pays-Bas et d’Allemagne, souffrent de fractures ouvertes. Quatre coureurs ont subi une commotion. Les autres souffrent de blessures légères.

La 3ème course annulée
Neuf véhicules médicalisés ont été dépêchés sur place et les blessés ont été répartis dans les hôpitaux de la région.

La troisième course du jour a été annulée par l’organisateur, et le parquet de Mons a été avisé des faits.

Lire la suite

Europe

Pays-Bas : une camionnette fauche des festivaliers, un mort et trois blessés

Published

on

By

Quatre piétons ont été fauchés par une camionnette à un festival de musique aux Pays-Bas tôt lundi matin.

Une camionnette a foncé sur des piétons au festival Pinkpop, dans le sud des Pays-Bas, dans la nuit de dimanche à lundi. Une personne est morte, trois autres ont été grièvement blessées, rapportent les secours.

Le conducteur en fuite
On connait peu de détails sur l’événement pour le moment. Le conducteur de la camionnette, qui a pris la fuite, est activement recherché. Dans un communiqué, la police précise qu’il s’agit d’une Fiat Doblo.

Un acte volontaire ?
Les autorités tentent de déterminer si son acte était volontaire ou non, s’il s’agit d’un accident ou d’un acte terroriste. Des prélèvements techniques sont effectués par la police sur la chaussée.

Un festival très populaire
L’incident a eu lieu vers 04h du matin, près du camping jouxtant le festival où de grands noms de la musique se sont produits, comme Pearl Jam, les Foo Fighters et Bruno Mars. Des dizaines de milliers de personnes ont assisté aux concerts depuis vendredi.

Lire la suite

Europe

Un taxi heurte des passants à Moscou : 7 blessés, le conducteur interpellé

AFP

Published

on

By

Un taxi a blessé samedi sept personnes dans le centre de Moscou, à deux pas de la place Rouge, le chauffeur, qui a été interpellé, ayant apparemment perdu le contrôle de son véhicule selon les autorités russes, dont le pays accueille la Coupe du Monde.

“Aujourd’hui, près de la rue Ilinka, au numéro 5/2, un chauffeur de taxi est monté sur le trottoir et a heurté les passants”, a indiqué le ministère russe de l’Intérieur dans un communiqué.

Après avoir annoncé d’abord huit blessés, le ministère a ensuite actualisé le bilan, indiquant que sept personnes seulement avaient été blessées. Parmi elles se trouve deux citoyens mexicains “légèrement blessés” selon l’ambassade du Mexique en Russie.

“Il s’agit d’un banal accident de la route, qui n’a pas causé de blessures graves”, a déclaré une source au sein des services médicaux cités par l’agence Interfax.

“La cause préliminaire de l’accident est la perte du contrôle du véhicule. Le chauffeur a été interpellé et amené au poste de police”, a indiqué le ministère russe des Affaires intérieures, précisant que ces informations “continuent à être vérifiées”.

L’acte “n’a pas été prémédité, d’après ce qu’a dit le conducteur”, a déclaré le Centre de surveillance du trafic routier à Moscou, sur Twitter.

Le chauffeur est de nationalité kirghize et a 28 ans, selon une photo de son permis de conduire publiée par le centre sur le réseau social.

D’autres photos de la même source montrait le taxi, une Honda Solaris de couleur jaune, sur le trottoir, le pare-choc tombé à terre.

Une vue aérienne montrait la scène d’accident, avec une demi-dizaine de voitures de police déployées et deux ambulances aux brancards vides.

La rue Ilinka, qui débouche sur la place Rouge et qui est très fréquentée, a été temporairement fermée avant d’être à nouveau ouverte à la circulation vers 17H00 GMT, a annoncé le centre sur Twitter.

La Russie accueille depuis jeudi et jusqu’au 15 juillet la Coupe du Monde de football dans 11 villes, dont Moscou. Des centaines de milliers de supporters venant du monde entier sont attendus en Russie.

La Russie reste l’un des premiers pays au monde pour la mortalité sur les routes, notamment en raison de l’alcoolisme, du mauvais état des infrastructures routières et du non respect des règles de la circulation.

En 2017, plus de 19.000 personnes sont mortes sur les routes russes.

Lire la suite

Facebook

Lettre d’information




cinéma