Connect with us

Madagascar

Madagascar : Décentralisation de la distribution d’eau potable à Antananarivo : Le Président visite les centres d’approvisionnement de Mandroseza et d’Ankadivorib

Publié

le

La décentralisation des centres d’approvisionnement en eau potable pour Antananarivo, et sa grande banlieue, fait partie des projets structurants lancés depuis quelques années par le Gouvernement, à travers la Jirama. En effet, si Mandroseza était, jusqu’ici, le seul centre en service, trois nouvelles unités ont été créées, respectivement à Ambatofotsy, Avaradrano, pour la zone Nord-Est de la Capital, d’une capacité de 2.400 m3 par jour ; à Faralaza, Talatamaty, pour l’Ouest, 9 600 m3 ; et enfin, à Ankadivoribe, 2 400 m3/jour, pour le Sud, l’Atsimondrano.

L’existence de ces centres permet désormais l’autonomisation de l’approvisionnement en eau potable des quatre zones d’Antananarivo. Le Président de la République a visité, dans la matinée de ce jeudi 9 août, les centres de Mandroseza et d’Ankadivoribe, en compagnie du Ministre de l’eau, de l’énergie et des hydrocarbures, Lantoniaina Rasoloelison, et les hauts responsables de la Jirama. Les infrastructures de traitement et de distribution d’eau potable d’Antananarivo et sa grande banlieue sont vétustes, certaines sont même centenaires, et, de ce fait, leur rénovation constitue une priorité ; à ce sujet, le Chef de l’Etat a annoncé l’existence d’un grand projet, en cours, dans le domaine de la distribution d’eau, financé par la Banque Européenne d’Investissement (BEI) et l’Union Européenne, visant à augmenter la capacité de Mandroseza, qui passera de 150.000 à 200.000 m3/jour, et incluant également la rénovation des 350 km de conduites du réseau de distribution. Le Président a insisté sur l’importance accordée par l’État aux projets d’approvisionnement en eau, dans le respect des normes de qualité. C’est un grand défi à réaliser, a-t-il dit, et la décentralisation est en cours avec l’augmentation de la capacité des centres d’approvisionnement.

Lors de la visite à Ankadivoribe, ensuite, il a rappelé, à la population, le défi lancé l’année dernière en ce qui concerne l’adduction d’eau potable, et le pavement de la route qui relie cette commune à celle d’Andoharanofotsy. « C’est une grande avancée car la réalisation de projets structurants contribue énormément à l’amélioration des conditions de vie de tous les habitants, et c’est l’esprit même de la Vision Fisandratana 2030, car tous les projets réalisés répondent parfaitement aux aspirations des populations à la base », a-t-il précisé. En ce qui concerne l’eau potable et la décentralisation des centres d’approvisionnement, il a relevé qu’Antananarivo et sa grande banlieue en bénéficient. A cet effet, il a annoncé que la capacité d’approvisionnement d’eau potable sera doublée dans les deux ans à venir. Par ailleurs, il n’a pas manqué d’inviter la population d’Ankadivoribe à bien entretenir la route nouvellement rénovée en pavés. Le financement du projet d’approvisionnement en eau potable à Ankadivoribe s’élève à 5 milliards d’ariary, dont 60% ont été assurés par l’État, à travers la Jirama, et plus de 30% par le Gouvernement Britannique auquel le Président Rajaonarimampianina a adressé ses vifs remerciements, car le projet contribue énormément à l’amélioration du bien-être de la population.

Madagascar

Le Président lance la construction de la Route des œufs, à Mahitsy

Published

on

Les travaux de construction de la « Route des œufs » ont officiellement débuté ce 13 aout à Mahitsy. Il s’agit d’une route de 19,25 km, composée d’un axe principal et de cinq embranchements dans les Communes rurales de Mahitsy, Ampanotokana, et Mahazaza, au nord-ouest d’Antananarivo. Le projet sera réalisé grâce à un don de la République Populaire de Chine, à hauteur d’environ 30 millions USD. Les travaux sont confiés à la société China Zhongmei Engineering Group, et sous la tutelle du Ministère des travaux publics. Le Président de la République Hery Rajaonarimampianina a procédé à la pose de la première pierre de ce projet, accompagné de l’Ambassadeur de Chine, Yang Xiaorong, et du Ministre Ulrich Andriantiana.

Environ 40 % des œufs consommés à Madagascar viennent des fermes avicoles installées dans les Communes rurales d’Ambohidratrimo et de Mahitsy, qui comptent, au total, 30 000 habitants, et dont 80% pratiquent l’aviculture. Toutefois, en raison du mauvais des routes, 10% de la production d’œufs sont endommagés durant le transport. La construction de la Route des Œufs va grandement améliorer les conditions de transport de la production, et, d’une manière générale, la circulation des biens et des personnes, au bénéfice du développement économique et social de la région.

Le Président Hery Rajaonarimampianina a rappelé qu’il avait promis de faire construire cette Route des œufs, et que, malgré l’attente, il réalise toujours ses promesses. Il a donc souligné la vertu de la patience pour arriver à de bons résultats, car « tout ne peut pas se faire en un jour, il faut du temps ». Le Chef d’Etat s’est déclaré convaincu que la future Route des œufs apportera un grand changement dans le quotidien des habitants de la région ; il a, par ailleurs, demandé à la population de respecter les infrastructures et les biens communs. Il a rappelé le rôle de tout un chacun dans la Renaissance et l’Emergence du pays. « Le développement dépend de chacun de nous. Nous devons nous imprégner de la culture de l’Émergence et nous consolider autour d’une ambition collective. Il faut que nous changions. Il faut que nous nous métamorphosions. Il nous faut une renaissance des mentalités et des pratiques, et vivre le patriotisme », a déclaré le Président.

A Mahitsy, lors du lancement des travaux, il n’a pas manqué d’exprimer toute la gratitude du peuple malgache pour la volonté de la Chine à réaliser ce projet, et d’accompagner le développement du pays. Par ailleurs, le Chef de l’Etat a annoncé que plusieurs autres chantiers allaient être réalisés grâce au soutien de la Chine, à l’exemple du projet de construction de 200 forages, pour l’approvisionnement en eau potable, qui sera lancé à Morondava, et le projet de construction de la RN5 Ambilobe-Vohemar.

Lire la suite

Madagascar

Madagascar : L’éveil à l’entrepreneuriat et à l’éducation financière au programme de célébration de la Journée Internationale de la Jeunesse

Published

on

Les activités de célébration nationale de la journée internationale de la jeunesse ont débuté ce lundi 6 aout à Ambovombe avec la formation des jeunes en entrepreneuriat, en entrepreneuriat social et en éducation financière.

65 jeunes de 18 à 35 ans dont 32 jeunes filles et 33 jeunes garçons ont été sélectionnés pour participer aux sessions de renforcement de capacité tenues à la Chambre de Commerce de l’Industrie et à la Maison des jeunes d’Ambovombe.

A l’initiative du Ministère de la Jeunesse et du Sport, cette formation a été préparée et organisée avec l’appui du PNUD à travers son projet mené avec le Ministère de l’Economie et du Plan, du Ministère de l’Industrie et du Développement du Secteur Privé et de la Chambre de Commerce de l’Industrie de l’Androy, l’UNCDF et l’OIT. Elle vise à promouvoir l’intégration des jeunes dans les efforts de dynamisation du tissu économique de l’Androy. Pour le PNUD en particulier, cet appui contribue à renforcer la capacité de la Chambre de Commerce de l’Industrie à fournir des services répondant aux besoins des opérateurs économiques potentiels de la région dont les jeunes. Les informations sur l’accès aux financements disponibles dans

Durant cette formation, les 65 jeunes avec les techniciens formateurs des institutions partenaires ont traité les bases de l’entrepreneuriat, le sens du Leadership pour l’entrepreneuriat des jeunes, les démarches à suivre pour trouver une idée de projet après avoir décider de se lancer en affaires, les contributions possibles des jeunes à l’atteinte des objectifs de développement durable. L’éducation financière a permis de partager des conseils pour manier avec précaution et utiliser sagement son argent, reconnaitre et gérer les pressions financières ainsi que des astuces pour savoir comment élaborer un budget. Les informations sur l’accès aux financements disponibles dans l’Androy ont été également partagés aux jeunes.

Cette formation se termine ce vendredi et est déjà relayée par diverses autres manifestations mettant à l’honneur le potentiel de la jeunesse de l’Androy. Des rencontres sportives sont au rendez-vous. Un Atelier de concertation entre les représentants des jeunes de l’Androy en vue de l’élaboration d’un plan d’action pour la consolidation de la paix et le développement durable se déroulera notamment ce samedi 12 Août sous la direction du Ministère de la Jeunesse et des Sports avec l’appui de ses partenaires.

La Journée internationale de la Jeunesse (JIJ) est marquée chaque 12 Août depuis l’adoption par l’Assemblée Générale des Nations de la résolution y afférente en 1999. Cette journée célèbre le rôle crucial de la jeunesse dans la prévention des conflits en tant qu’agents de changement, ainsi que leur contribution à la promotion de sociétés inclusives, à la justice sociale et au développement durable. Cette année la célébration de la JIJ est placée sous le thème « Espaces sécurisés pour les jeunes ».

Lire la suite

Madagascar

Madagascar : Mahajanga à la découverte du nouveau cadre légal du processus électoral

Published

on

Après le démarrage de la série d’ateliers visant l’appropriation du nouveau cadre légal du processus électoral lancé à Antananarivo le jeudi 12 juillet 2018 dernier, c’est au tour de la Province de Majunga de recevoir les entités concernées par l’organisation des élections sur initiative de la Haute Cour Constitutionnelle et de la CENI. L’objectif consiste en l’appropriation du nouveau cadre légal des élections par les parties prenantes qui, à l’issue de l’atelier, aboutiront à une compréhension commune des règles y afférentes.

Plusieurs thématiques portant respectivement sur  le droit de vote et le registre électoral, La Haute Cour Constitutionnelle, la candidature, la campagne électorale, les opérations de votes, le contentieux électoral et le traitement des résultats, seront passées en revue. La HCC et la CENI, en partenariat avec d’autres autorités administratives comme le BIANCO et le SAMIFIN, chacune dans son domaine de compétence, porteront ainsi à la connaissance des partis politiques, professionnels des médias et Organisations de la Société Civile, l’essentiel de ce qu’il faut savoir pour participer sereinement au processus électoral.

La cérémonie d’ouverture a eu lieu ce matin à l’Hôtel Les Roches Rouges de Majunga, sous la Présidence de Monsieur Jean-Eric Rakotoarisoa, Président de la Haute Cour constitutionnelle, de Maître Hery Rakotomanana, Président de la CENI  et de Madame la Représentante Résidente du PNUD, représentée par le Conseiller Technique Principal du Projet SACEM M. Flavien Misoni. Il a été également noté la présence de M. RAVELOMAHAY Lahiniaina Fitiavana, Préfet de la Province de Majunga et d’une importante délégation des Autorités locales.

En marge  de cet atelier et pendant deux jours, la Haute Cour Constitutionnelle tient des portes ouvertes au public pour la présentation de ses attributions et de son fonctionnement. Les mêmes évènements se tiendront à Diégo et à Tuléar, respectivement à partir du 17 et 29 août 2018, pour ceux qui sont intéressés par une meilleure compréhension d’une juridiction constitutionnelle.

Etant donné que le dépôt de candidature est ouvert, témoignant de l’enclenchement du processus pour l’organisation de l’élection présidentielle, on ne peut que saluer cette intiative tendant à rappeler aux parties prenantes leurs droits et obligations pour cette élection.

Ces activités se déroulent dans le cadre du projet Soutien Au Cycle Électoral de Madagascar (SACEM), financé par un basket-fund (Union européenne, USAID, Norvège, Allemagne, France, Corée du Sud, Suisse et Australie) et mis en œuvre par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Lire la suite

Facebook

Lettre d’information




cinéma

Advertisement