Lutte contre le changement climatique - LaMinuteInfo

Lutte contre le changement climatique

La fondation Allemande Konrad Adenauer Stiftung au chevet de la jeunesse Camerounaise.

C’est à la faveur d’un atelier de formation et de préparation de la jeunesse à la 23e Edition de la conférence des parties  de la convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique qu’une cinquantaine de jeune venue des 10 régions du Cameroun  s’est donnée  rendez-vous du 20 au 22 septembre 2017 au palais des congrès de Yaoundé. Répondant à une invitation de l’Association Jeunesse Verte du Cameroun conduite par Marie Tamoifo.

Pendant 3 jours, sous la conduite de leurs pairs, les jeunes  amateurs des questions climatiques  se sont dotés d’outils, techniques et moyens leur permettant de comprendre les enjeux des négociations internationales sur le climat. A l’occasion, des jeunes professionnels et experts ont apporté leur contribution pour que les désormais ambassadeurs du climat puissent se familiariser avec le vocabulaire climatique, comprendre l’évolution, la complexité et les faits majeurs du processus de négociation.

Mieux encore, il était question pour ces jeunes d’être au terme de leur formation capable de faire le lien entre les négociations internationales et les réalités physiques  en termes d’émission de gaz à effet de serre et de développement économique.

Selon Djoubainatou Issa, étudiante en Droit public à l’université de N’Gaoundéré, et délégué de  la région du Nord cette formation a été un moment riche d’enseignement « J’ai appris beaucoup de belles choses, je suis désormais équipée, et prête à agir au niveau local. Il faut reconnaitre que nous jeunes des régions n’avons pas toujours la chance d’être au fait de l’évolution de ces processus. L’enjeu de cette thématique est d’autant plus pertinent que ma région est fortement touchée  par le phénomène de changement climatique. Je sais aujourd’hui que je peux et je dois jouer un rôle dans ma communauté »

JVE Cameroun

Si la participation de la jeunesse notamment celle des pays en développement est confrontée à de nombreux challenges, il est aujourd’hui clair que des initiatives comme la COP CHEZ NOUS         contribuent à réduire le gap jusqu’ici observé. L’accès à l’information et la formation  étanttrès souvent une véritable sinécure, le soutien de  La fondation Konrad Adenauer Stiftung s’illustre ici en véritable anti dépresseur pour ces  jeunes dont la participation à la COP reste forte hypothétique. Malgré tout,  un jalon vient d’être lancé à travers ce coup pouce qui ne laisse pas de marbre la présidente de l’Association Jeunesse Verte du Cameroun « Investir sur la jeunesse est une condition sine qua non pour garantir la pérennité de nos actions de résiliences, je me réjouies de ce que nos partenaires de la fondation Konrad l’ai bien compris. Cet exercice s’inscrit dans une approche visant à garantir la soutenabilité de nos projets dans le cadre de la lutte contre le changement climatique »

La formation qui s’articulait autour des enjeux de gouvernance internationale sur le climat était une opportunité unique pour ces jeunes. Elleleur a permis de se frotter aux réalités des négociations sur le climat.

Si le rendez était aussi couru, c’est aussi parce que la circonstance offrait l’opportunité à bon nombre de jeune de rencontrer le gratin du monde des négociations climat au Cameroun et en Afrique centrale. Du Professeur Joseph AmougouDirecteur de l’Observatoire National sur les Changements climatiques et ancien point focal auprès de la convention cadre des Nations Unies, au point focal du Groupe d’expert Intergouvernementale sur l’évolution du climat le Docteur Kagonbé Timothée, le panel a connu le passage de L’Honorable ESSOLA ETOA Louis Roger, Président de la CEFDHAC venu donner son onction à cette initiative.

Et la Fondation Konrad Adenauer Stiftungalors,

Arrivé au Cameroun en début de cette année 2017, elle prend très tôt une place prépondérante dans l’échiquier nationale des acteurs majeurs de la lutte  contre les changements climatiques. Son mandat  s’articulant autour d’un programme sur les politiques climatiques et la sécurité énergétique pour l’Afrique subsaharienne. Pôle d’accompagnement stratégique et d’excellence, des différentes parties prenantes du processus de prise de décision en matière climatique et énergétique, la Fondation Konrad Adenauer Stiftung qui entend marquer sa présence en Afrique subsaharienne a d’ores et déjà pris son envol au Cameroun , on l’annonce tres prochainement au côté du ministère de l’environnement de la protection de la nature et du développement durable dans le cadre de l’atelier national préparatoire à la COP 23. A cette allure tout porte à croire que le meilleur est à venir.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *