Connect with us

Le Real Madrid se rapproche d’une troisième victoire consécutive en Ligue des champions après avoir éliminé le Bayern Munich mardi grâce à un doublé de du Français Karim Benzema. Les Meringué joueront la 13e finale de leur histoire.

Le Bayern, qui avait perdu 1-2 lors au match aller la semaine dernière en Allemagne, semblait capable de renverser la tendance lorsque Joshua Kimmich marquait tôt et que James Rodriguez égalisait peu après l’heure.

Mais le doublé de Benzema, le premier d’une tête, le second suite à une erreur effroyable du gardien du Bayern Sven Ulreich, a suffi pour que le Real gagne 4-3 au total.

Les deux buts de Benzema étaient un autre avantage pour l’entraîneur Zinedine Zidane, qui avait décidé de lancer l’attaquant français, malgré un seul but lors de ses 12 derniers matches.

Il méritait de marquer, il a travaillé dur et il n’a jamais rien donné de moins que le sien“, a déclaré Zidane à BeINSport.

C’était un autre appel courageux de l’entraîneur de Real, qui se trouve maintenant au bord de l’histoire, Carlo Ancelotti et Bob Paisley étant les seuls à avoir remporté trois fois la première compétition européenne.

Liverpool ou Roma offriront certainement un test sévère à Kiev plus tard ce mois-ci, mais après avoir éliminé le Bayern, les champions d’Allemagne, le Paris Saint-Germain, les champions de France, et la Juventus, qui sont en tête de la Serie A, un 13e succès européen est maintenant en vue pour le Real.

Pas de surprise alors que Zidane a déclaré que la Ligue des Champions est “dans l’ADN du club”.

Nous n’arrêtons jamais de nous battre jusqu’à la toute dernière minute, tout comme les joueurs du Bayern l’ont fait ce soir“, a-t-il ajouté.

Zidane a fait une surprise en laissant Casemiro sur le banc et en amenant le plus mobile Mateo Kovacic au milieu de terrain tandis que Lucas Vazquez jouait dans un rôle peu familier.

Cela ne signifiait plus aucune place dans la formation de départ pour Gareth Bale, qui est entrée en jeu pour la cinquième fois en six matches à élimination directe.

Bernabeu sur les braises

Le Bayern, quant à lui, était privé de joueurs vedettes, avec Javi Martinez, Arturo Vidal, Arjen Robben, Jérôme Boateng, Kingsley Coman et Manuel Neuer tous blessés.

Kimmich avait donné l’avantage au Bayern après 28 minutes à l’Allianz Arena et il l’avait fait en trois occasions après que Sergio Ramos ait remis le centre de Corentin Tolisso sur ses pieds.

 

Le Real était ébranlé, ses fans étaient tétanisés et si le Bayern avait tenu plus longtemps, la pression aurait pu porter ses fruits. Au lieu de cela, l’équipe locale égalise à la 11e minute, Benzema s’échappant du marquage de David Alaba au deuxième poteau pour marquer de la tête.

Marcelo et Toni Kroos se faufilaient tous deux dans la zone de six mètres du Bayern, mais ne parvenaient pas à effectuer une dernière passe, tandis qu’à l’autre bout, Vazquez passait une période torride à l’arrière droit.

Après qu’un autre ballon ait été enfilé à l’intérieur de l’épaule gauche de l’ailier, Robert Lewandowski s’est déchaîné et James aurait dû marquer mais n’a pas pu ajuster sa frappe.

Une ouverture à bout de souffle 45 minutes s’est terminée avec un Bayern reclamant un penalty  sur une main de Marcelo dans la surface, mais l’arbitre Cuneyt Cakir restait aveugle.

Les Madrilènes étaient certainement les plus soulagés d’entendre le coup de sifflet à la mi-temps, mais ils ont reçu un cadeau peu de temps après la reprise.

La passe en arrière de Tolisso était mal jugée et sous-estimé par Ulreich qui avait la possibilité de dégager. Au lieu de cela, le gardien a mis ses pieds dans un enchevêtrement et s’est retrouvé sur le sol, donnat l’occasion à Benzema de pousser tranquillement le ballon au fond des filets.

Mon équipe a joué un match remarquable, je n’ai pas vu le Bayern jouer aussi bien depuis des années“, a déclaré Jupp Heynckes, entraîneur du Bayern.

Mais à ce niveau élevé, vous ne pouvez pas faire le genre d’erreurs que nous avons commises après la mi-temps.

Le match semblait terminé mais le Bayern revint. James a poursuivi son propre rebond avant de battre Keylor Navas au premier poteau. Le Colombien en prêt a choisi de ne pas célébrer contre son club.

Bayern a eu 27 minutes pour marquer. Thomas Muller a été contrarié par Navas et Mats Hummels s’est imposé de façon angoissante dans le temps additionnel, mais le Real a maintenu pour se qualifier pour sa quatrième finale en cinq ans.

Football

Ligue 1 : Lyon pris au piège à Reims

Les Lyonnais ont été battus par le nouveau promu, vendredi en ouverture de la 2e journée du championnat.

Published

on

AFP

Nouvellement promu en Ligue 1  de France, Reims a pris la tête du championnat vendredi  après sa victoire (1-0) face à Lyon en ouverture de la deuxième journée.  C’est la deuxième victoire consécutive du nouveau promu.

Le seul but du match a été inscrit par l’attaquant argentin Pablo Chavarria après 32 minutes.

Cela suffisait pour les trois points après que Reims ait entamé sa campagne le week-end dernier avec une victoire de 1-0 sur le Nice de Patrick Vieira.

C’est un début de rêve“, a déclaré le gardien de but de Reims, Edouard Mendy. “Nous avons travaillé toute la saison pour arriver ici et maintenant que nous sommes ici, nous voulons montrer ce que nous pouvons faire.

Après deux matches contre Nice et Lyon, peu de gens s’attendaient à ce que nous obtenions six points.

Depuis que je suis petit, je rêvais de jouer dans la ligue élite. Aujourd’hui, c’est une belle récompense, mais nous savons que ce sera un boulot de continuer chaque week-end.”

Une fois que Chavarria avait ouvert le score de la tête sur un centre de Ghislain Konan juste après la demi-heure de jeu, Reims s’est ensuite défendu pour conserver le score comme il l’avait fait la semaine dernière à Nice.

Lyon a manqué des occasions de prendre le point du nul en fin de match.

Nous étions pris au piège“, a déclaré le milieu de terrain lyonnais Lucas Tousart. “Ils ont bien défendu et nous ne savions pas comment trouver un moyen de défense“.

Lire la suite

Football

Bordeaux: Poyet mis à pied une semaine à titre conservatoire

L’entraîneur du club avait tenu des propos très durs contre sa direction la veille au soir.

AFP

Published

on

By

Le président de Bordeaux Stéphane Martin a annoncé vendredi la mise à pied à titre conservatoire pendant une semaine de son entraîneur Gustavo Poyet qui avait tenu des propos très durs contre sa direction la veille au soir.

“C’est un entretien préalable en vue d’un éventuel licenciement. On est dans une période d’une semaine durant laquelle il peut y avoir des échanges, donc techniquement tout est possible”, a déclaré le président girondin, après avoir reçu l’entraîneur uruguayen qu’il entendra à nouveau dans une semaine.

Lire la suite

Football

Droits TV: la LFP dénonce une diffusion pirate de la L1 par “beoutQ”

L’instance du football professionnel français “a alerté la Direction générale du Commerce de la Commission européenne du vol de ses droits”

AFP

Published

on

By

Un cameraman lors d'un match de Ligue 1 entre Toulouse et Bordeaux, le 20 août 2016 ©PASCAL PAVANI, AFP

La Ligue de football professionnel (LFP) a dénoncé jeudi “le piratage illégal de la première journée de Ligue 1 par la chaîne pirate +beoutQ+ basée en Arabie saoudite”, déjà mise en cause en amont de la Coupe du monde.

L’instance du football professionnel français “a alerté la Direction générale du Commerce de la Commission européenne du vol de ses droits”, assure-t-elle dans son communiqué.

Le réseau pirate connu sous le nom de “beoutQ”, qui détourne en la ridiculisant la marque “beIN”, utilise un signal d’Arabsat, opérateur majoritairement saoudien, pour retransmettre illégalement depuis octobre 2017 des programmes du groupe qatari. Ce, dans le contexte de vives tensions entre l’Arabie saoudite et le Qatar qui n’entretiennent plus de relations diplomatiques depuis plus d’un an.

La LFP dit avoir “écrit à Arabsat pour lui demander d’empêcher +beoutQ+ d’utiliser ses satellites pour diffuser du contenu volé” ainsi qu’à la Commission européenne “afin d’enquêter sur +beoutQ+ et de presser l’Arabie saoudite à agir et à fermer la chaîne pirate”.

Fin juin, Formula One Management (FOM), promoteur de la Formule 1, avait également indiqué que la catégorie reine du sport automobile était victime de piratage de la part de “beoutQ”. De son côté, beIN, chaîne basée à Doha, détient les droits particulièrement onéreux de retransmission de nombreux événements sportifs, dont la Coupe du monde en Russie par exemple.

Lire la suite