Connect with us

Samba Bathily, Michael Kottoh, Aliko Dangote, Albert Muchanga, AfroChampions Press panel
(Source: AfroChampions Initiative

L’Initiative AfroChampions (www.AfroChampions.com) vient de franchir une nouvelle étape avec la création officielle du Club AfroChampions, une nouvelle plateforme d’échanges mobilisant les multinationales africaines afin d’accélérer l’intégration économique du continent. A l’invitation Monsieur Aliko Dangote, Fondateur et PDG du groupe Dangote (www.Dangote.com) et Président du Club, de nombreux dirigeants d’entreprises, représentant au total 13 pays africains, ont rejoint Lagos pour participer à la réunion inaugurale. Des personnalités de haut rang, parmi lesquelles Son Excellence Monsieur Yemi Osinbajo, Vice-président de la République fédérale du Nigeria, Son Excellence Monsieur Thabo Mbeki, ancien président de la République d’Afrique du Sud et Président de l’Initiative AfroChampions, Son Excellence Monsieur Olusegun Obasanjo, ancien Président de la République fédérale du Nigeria, ont également rejoint l’événement.

Les participants à la réunion inaugurale ont ouvert deux chantiers de travail. Le premier vise à rassembler les recommandations des multinationales africaines pour mettre en place la zone de libre échange panafricaine (Continental Free Trade Area). Ces recommandations feront l’objet d’une contribution officielle destinée à l’Union africaine, représentée lors de cette réunion par Son Excellence Monsieur Albert Muchanga, Commissaire en charge du Commerce et de l’Industrie. Les premiers débats se sont concentrés sur la levée des formalités de visas et la facilitation du commerce entre les états africains.  La rédaction d’une Charte des AfroChampions est le second chantier. Ce document vise à définir la contribution des multinationales africaines au développement du continent. En choisissant de travailler avec les écosystèmes locaux, en soutenant des projets d’infrastructures, en accompagnant l’industrialisation du continent et son entrée dans l’ère digitale, les champions économiques africains peuvent en effet avoir un rôle stratégique.

« Nous avons choisi de travailler sur des questions intéressant tous les africains. La zone de libre échange africaine nous donnera la possibilité de voyager et de travailler facilement dans tout le continent ; c’est aussi la création de chaines de valeurs régionales, intégrant les PME et développant de nouvelles compétences dans nos pays », a expliqué Aliko Dangote. « La Charte des AfroChampions, elle, est un engagement des multinationales africaines pour mieux investir en Afrique, dans des projets à fort impact économique et social. Notre première responsabilité est d’assurer des perspectives et des emplois à notre jeunesse. J’ai été très heureux de constater le consensus sur ce sujet et j’espère bientôt voir de nombreux autres dirigeants d’entreprises signer cette Charte », a-t-il ajouté.

Membre du comité exécutif de l’Initiative AfroChampions, Edem Adzogenu s’est réjoui de la qualité des échanges lors de cette réunion inaugurale. « Nous avons évoqué le rôle que les multinationales africaines peuvent avoir en tant qu’ambassadeurs du continent et de ses talents ou encore les moyens de mieux travailler avec le secteur public ; et c’est précisément cette dynamique de dialogue que nous voulons mettre en place ». Un point d’étape sur les travaux du Club AfroChampions est prévu lors du prochain sommet de l’Union africaine en janvier 2018.

L’émergence de multinationales africaines et leurs activités transfrontalières ont contribué de manière significative à l’intégration africaine, en accélérant les investissements intra-africains et la création de chaînes de valeur régionales. L’Initiative AfroChampions est conçue pour soutenir le développement des champions économiques africains et les aider à transformer l’Afrique. Elle vise également à faciliter les évolutions stratégiques permettant aux champions africains de devenir des géants mondiaux.

Distribué par APO Group pour AfroChampions Initiative.

Contact médias :
Anne-Elvire Esmel
AE@AfroChampions.com
Télépone et WhatsApp: + 33646417784

Adedamola Adeniyi
Adedamola.Adeniyi@Dangote.com

Rendez-vous sur les réseaux sociaux :
Facebook/AfroChampions (http://APO.af/c7aSDd)
Twitter/AfroChampions (http://APO.af/5YgWAm)

A propos de l’Initiative AfroChampions :
L’Initiative AfroChampions (www.AfroChampions.com) rassemble différents projets et partenariats public-privés mobilisant les institutions et ressources africaines, afin de faciliter l’émergence de champions économiques africains, à l’échelon du continent et au-delà. Cette initiative, pilotée par l’Organisation AfroChampions, a été lancée par le cabinet de conseil Konfidants ; elle est présidée par Son Excellence Monsieur Thabo Mbeki, ancien président de la République d’Afrique du Sud, et Monsieur Aliko Dangote, Fondateur et PDG du groupe Dangote (www.Dangote.com). Basée à Accra, au Ghana, l’Initiative AfroChampions travaille avec de nombreux autres partenaires institutionnels et privés en Afrique et dans d’autres régions, parmi lesquels le groupe ADS (http://APO.af/8woL9C),  la Bourse Djondo (http://APO.af/HHQjus), la Bibliothèque Présidentielle Olusegun Obasanjo (http://APO.af/R7tAcC) et la Fondation Thabo Mbeki (http://APO.af/Kt2zhJ).

A propos du Groupe Dangote :
Le groupe Dangote (www.Dangote.com) est un conglomérat africain émergent basé au Nigeria, en Afrique de l’Ouest. Sa mission est d’impacter positivement le quotidien des populations en répondant à leurs besoins fondamentaux. Les activités actuelles du Groupe, qui a débuté en tant que société de négoce en 1978, comprennent le ciment, le sucre, le sel, les pâtes, les boissons et l’immobilier, avec de nouveaux projets en cours dans les secteurs pétrolier et gazier et agricole. Certaines des 13 filiales du Groupe sont cotées à la Bourse du Nigeria (NSE), pour les activités liées au ciment, au sucre, au sel et à la farine. Le Groupe est présent dans 16 autres pays africains et est pleinement impliqué dans les actions de Responsabilité Sociale.

 

Afrique

Le Rugby Club Okapi de Goma (province du Nord-Kivu) invité à prendre part au tournoi international du mémorial de Génocide du Rwanda édition 2018 à Kigali

Published

on

Le Rugby Club Okapi de Goma est invité à prendre part au tournoi international du mémorial de Génocide du Rwanda édition 2018 qui aura lieu ce samedi 23 juin au stade Amahoro de Kigali à partir de 9 heures du matin.

Compte tenu de sa proximité géographique avec le Rwanda, le club du Nord-Kivu est régulièrement invité à participer à des compétitions dans ce pays. Leur participation successive à ce genre de compétition permet aux jeunes joueurs congolais d’acquérir de l’expérience et de grandir tactiquement.

La Fécorugby suit de près les activités rugbystiques dans ce coin du pays où un tournoi Get Into Rugby est prévu au mi – juillet 2018. On y reviendra.

Distribué par APO Group pour Fédération Congolaise de Rugby (FECORUGBY).

Contact presse : rugby@apo-opa.org

Source: APO

Lire la suite

Afrique

Ethiopie : explosion meurtrière dans le centre d’Addis Abeba

Ange Poireau

Published

on

Le nouveau Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, a déclaré que plusieurs personnes avaient été tuées dans une explosion qui avait frappé un rassemblement samedi dernier.

Il l’a décrit comme une “tentative infructueuse par des forces qui ne veulent pas voir l’Ethiopie unie”.

Abiy a été emmené immédiatement après l’explosion, probablement à partir d’une grenade lancée au milieu de milliers de personnes sur la place Meskel de la capitale.

L’Éthiopie a été déchirée par des années de manifestations parfois violentes.

Abiy n’est devenu Premier ministre qu’après la démission inattendue de son prédécesseur, Hailemariam Desalegn, en février.

Il est le premier dirigeant du groupe ethnique Oromo, qui a été au centre de près de trois années de manifestations antigouvernementales qui ont fait des centaines de morts.

L’une de leurs principales plaintes est qu’ils ont été politiquement, économiquement et culturellement marginalisés pendant des années, bien qu’ils soient le groupe le plus important du pays.

Le gouvernement éthiopien a été accusé de violations des droits de l’homme, notamment de torture et de meurtre extrajudiciaire de dissidents politiques.

Cependant, depuis qu’il a pris le pouvoir, M. Abiy a entamé des réformes pour relâcher l’emprise de l’État sur le pouvoir. Ceux-ci ont inclus débloquer des centaines de sites Web et de chaînes de télévision.

Vendredi, un groupe rebelle éthiopien a suspendu sa résistance armée contre le gouvernement.

Ginbot 7, basé en Érythrée voisine, a déclaré que les réformes de M. Abiy lui avaient donné l’espoir qu’une «véritable démocratie» pourrait être «une possibilité réelle».

Qui est Abiy Ahmed?

Abiy aurait un énorme soutien parmi la jeunesse Oromo ainsi que d’autres groupes ethniques.

Il est le chef de l’Organisation démocratique du peuple oromo (OPDO), l’un des quatre partis ethniques qui composent le gouvernement du Front démocratique révolutionnaire du peuple éthiopien (EPRDF).

Agé de 42 ans, né à Agaro, dans la ville d’Oromia et issu d’une famille mixte chrétienne-musulmane, il a rejoint l’OPDO à la fin des années 1980.

Il a servi dans l’armée, a fondé l’Agence du réseau et de la sécurité de l’information du pays, responsable de la cybersécurité dans un pays où le gouvernement exerce un contrôle étroit sur Internet, avant de devenir ministre des sciences et de la technologie.

Lire la suite

Maroc

“L’Ordre Lafayette” présent au Maroc

Published

on

Le 20 juin 2018, la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc à Rabat a abrité la cérémonie de présentation de “l’Ordre Lafayette” au Maroc et de son conseil d’administration, composé de personnalités littéraires, académiques, artistiques et associatives.

Cet événement a été co-présidė par M. Gerard Charpentier Grand Croix, Grand Commandeur et Président de “l’Ordre Lafayette aux Etats Unis et au Canada , et par Monsieur M’Hammed Hakim, Président de “l’Ordre Lafayette” au Maroc et Chevalier de “l’Ordre Lafayette” aux Etats Unis et au Canada. Ce même événement a eu lieu le 21 juin au centre de la Légation Américaine de Tanger .

Monsieur M’hammed Hakim, ayant déjà investi le champ associatif au Maroc depuis plusieurs décennies, a accompli des actions remarquables tant au niveau humanitaire qu’artistique, il lui appartiendra, aujourd’hui, de poursuivre dans cette voie et de mettre son réseau à la disposition de “l’Ordre Lafayette”.

De plus, en tant que Président de l’Association pour la Promotion et l’Accompagnement des Marocains Résidant à l’Etranger et du Forum Al Bayati pour la créativité artistique, Monsieur Hakim est, très certainement, le personnage tout indiqué pour porter le flambeau de “l’Ordre Lafayette” au Maroc.​

Gerard Charpentier, éminent psychanalyste et spécialiste de l’histoire d’Amérique française, a présenté au cours de cette cérémonie “l’Ordre Lafayette” ainsi que la figure historique du Marquis de Lafayette, héros de l’indépendance américaine et de l’Amérique française ; un humaniste qui a largement contribué au rayonnement de la langue française en Amérique et qui fut un chantre de la lutte contre l’esclavagisme.​

Ces valeurs universelles se sont transmises de génération en génération, et la mise en place de “l’Ordre Lafayette” au Maroc s’inscrit dans le cadre de la politique d’ouverture de cette vénérable institution sur d’autres composantes de la francophonie.​

Monsieur Ismail Harrakat, Ambassadeur et Chevalier de “l’Ordre Lafayette” aux Etats Unis et au Canada et Conseiller du Président d’un parti politique canadien, outre son rôle de maître de cérémonie lors de cet événement, a présenté une conférence sur l’histoire des relations maroco-américaines.

De nombreuses personnalités politiques et diplomatiques ont rehaussé de leur présence cet événement qui constitue, bel et bien, une première pour l’Afrique.​ N’est-ce pas là, la première fois que “l’Ordre Lafayette” s’implante en terre africaine et arabe à un tel niveau ? Bien sûr que oui !​

Pour rappel, il ne faut pas confondre l’Ordre maçonnique de Lafayette avec son presque homonyme “Ordre Lafayette”, totalement distinct et non maçonnique.​

Lire la suite