Connect with us

Europe

Les associations reçues jeudi à Matignon sur le projet de loi immigration

Publié

le

Les associations sont reçues jeudi à Matignon pour une présentation du projet de loi “asile et immigration”, dans un climat tendu par une récente circulaire sur le recensement des migrants, qu’une vingtaine de ces ONG envisagent de porter devant le Conseil d’Etat.

La réunion avait été annoncée fin décembre, lorsque le Premier ministre Edouard Philippe avait repris en main le dossier controversé du recensement des migrants dans les centres d’hébergement d’urgence.

A la veille de ce rendez-vous, les associations actives dans l’hébergement et l’aide aux étrangers ont reçu mercredi une “présentation des dispositions du projet de loi”, qui doit être présenté en Conseil des ministres dans les prochaines semaines.

“Pas de surprises”, pour le président de la Fédération des acteurs de solidarité Florent Gueguen, dans ce texte que s’est procuré l’AFP, et dont les grandes lignes étaient déjà largement connues.

Emmanuel Macron avait promis en septembre une “refondation complète de notre politique d’asile et d’immigration” comparable à ce que le général de Gaulle avait engagé en 1945.

Le texte aligne les mesures techniques, dont beaucoup sont déjà très contestées par les défenseurs des étrangers pour leur caractère coercitif.

La durée maximale de rétention est ainsi doublée à 90 jours, un alignement sur la moyenne européenne. Comme prévu, le gouvernement a renoncé au très polémique concept de “pays tiers sûr” où un demandeur d’asile aurait, dans certains cas, pu être renvoyé.

Pour le reste, le texte panache les mesures d’accueil (réduction des délais de traitement des demandes d’asile à six mois, extension de la réunification familiale pour les mineurs…) et de fermeté (augmentation de 16 à 24 heures de la retenue pour vérification du droit au séjour, durcissement de l’assignation à résidence, réduction des délais de recours pour les déboutés de l’asile…)

C’est une “vision technocratique et inhumaine des migrants”, a affirmé à l’AFP Malik Salemkour, président de la Ligue des droits de l’Homme, tandis que Françoise Sivignon, la présidente de Médecins du monde, s’inquiétait de “vraies brèches dans le droit d’asile”.

– “Coup de pression” –

Même si, à Matignon, on souligne que l’idée de la réunion est “d’avoir un échange avec les associations”, celles-ci se faisaient peu l’illusion sur leur marge de manoeuvre pour infléchir ce texte, dont l’envoi au Conseil d’Etat a déjà été retardé. “On est lucides mais combatifs, nous voulons rappeler qu’il s’agit là de droits fondamentaux”, a affirmé M. Salemkour.

Le ministre de l’Intérieur, qui sera présent à la réunion, a averti lundi: si le texte n’est “évidemment pas à prendre en bloc”, il “ne saurait être question de le vider de sa substance”. Gérard Collomb s’est notamment dit “preneur” de “tout ce qui ira dans le sens d’un renforcement de l’insertion des réfugiés”, dans une interview à l’AFP.

Mais certaines associations ont annoncé qu’elles n’iraient pas à cette réunion, qui n’est pour le Gisti “en aucune façon (…) une véritable concertation”. Médecins sans frontières dénonce le risque “d’utilisation à des fins de communication”.

L’ordre du jour de la réunion prévoit aussi une présentation “de l’actualité des flux migratoires et de la demande d’asile” et “des premières orientations du député Aurélien Taché en matière d’intégration”.

Mais les questions relatives à la circulaire du 12 décembre sur le recensement dans l’hébergement d’urgence “seront examinées dans le cadre d’un groupe de suivi spécifique”, précise l’invitation.

Pour tenter, d’ores et déjà, de faire bouger les lignes, une vingtaine d’associations ont l’intention de porter l’affaire devant le Conseil d’Etat. “On veut mettre un coup de pression pour montrer qu’on n’est pas dupes”, a expliqué M. Gueguen.

Présenté par l’Intérieur comme le moyen de connaître les publics hébergés et de les orienter en fonction de leur situation (réfugiés, déboutés…), ce recensement avait mis le feu aux poudres dans le monde associatif qui y voit un “tri”, au mépris de sa mission d’accueil inconditionnel.

M. Collomb a exclu toute réécriture, en affirmant lundi que la circulaire était “d’ores et déjà appliquée” avec “beaucoup de discernement”.

Source: AFP

Europe

Belgique : une voiture fonce dans une course cycliste, 19 blessés

Published

on

By

Photo d’illustration – Tim de Waele/Getty Images

19 coureurs cyclistes ont été blessés ce dimanche après-midi alors qu’ils disputaient une course à Wasmes (Colfontaine, Belgique). Selon les premiers témoignages, une voiture aurait percuté des coureurs.

19 coureurs cyclistes ont été blessés à des degrés divers lors d’une course cycliste organisée ce dimanche après-midi à Wasmes, située à une petite vingtaine kilomètres de la frontière française.

Les compétiteurs couraient dans le cadre du championnat provincial hors-FCWB. Ils étaient à 3 km e l’arrivée quand une mère de famille a fait demi-tour avec sa voiture devant eux.

“Cet accident s’est produit par pure coïncidence”, indique le bourgmestre de Colfontaine Luciano D’Antonio à la RTBF.

3 enfants à bord du véhicule
“Le rue de la Louise est en forte pente et les coureurs y roulaient à une vitesse comprises entre 70 et 80 km/h”, indique le bourgmestre. “C’est alors qu’une mère de famille, qui était au volant de sa voiture avec ses trois enfants à bord, a fait demi-tour pour une raison inconnue.

Un premier coureur a percuté le véhicule, avant ses poursuivants. Trois coureurs, originaires respectivement de Flandre, des Pays-Bas et d’Allemagne, souffrent de fractures ouvertes. Quatre coureurs ont subi une commotion. Les autres souffrent de blessures légères.

La 3ème course annulée
Neuf véhicules médicalisés ont été dépêchés sur place et les blessés ont été répartis dans les hôpitaux de la région.

La troisième course du jour a été annulée par l’organisateur, et le parquet de Mons a été avisé des faits.

Lire la suite

Europe

Pays-Bas : une camionnette fauche des festivaliers, un mort et trois blessés

Published

on

By

Quatre piétons ont été fauchés par une camionnette à un festival de musique aux Pays-Bas tôt lundi matin.

Une camionnette a foncé sur des piétons au festival Pinkpop, dans le sud des Pays-Bas, dans la nuit de dimanche à lundi. Une personne est morte, trois autres ont été grièvement blessées, rapportent les secours.

Le conducteur en fuite
On connait peu de détails sur l’événement pour le moment. Le conducteur de la camionnette, qui a pris la fuite, est activement recherché. Dans un communiqué, la police précise qu’il s’agit d’une Fiat Doblo.

Un acte volontaire ?
Les autorités tentent de déterminer si son acte était volontaire ou non, s’il s’agit d’un accident ou d’un acte terroriste. Des prélèvements techniques sont effectués par la police sur la chaussée.

Un festival très populaire
L’incident a eu lieu vers 04h du matin, près du camping jouxtant le festival où de grands noms de la musique se sont produits, comme Pearl Jam, les Foo Fighters et Bruno Mars. Des dizaines de milliers de personnes ont assisté aux concerts depuis vendredi.

Lire la suite

Europe

Un taxi heurte des passants à Moscou : 7 blessés, le conducteur interpellé

AFP

Published

on

By

Un taxi a blessé samedi sept personnes dans le centre de Moscou, à deux pas de la place Rouge, le chauffeur, qui a été interpellé, ayant apparemment perdu le contrôle de son véhicule selon les autorités russes, dont le pays accueille la Coupe du Monde.

“Aujourd’hui, près de la rue Ilinka, au numéro 5/2, un chauffeur de taxi est monté sur le trottoir et a heurté les passants”, a indiqué le ministère russe de l’Intérieur dans un communiqué.

Après avoir annoncé d’abord huit blessés, le ministère a ensuite actualisé le bilan, indiquant que sept personnes seulement avaient été blessées. Parmi elles se trouve deux citoyens mexicains “légèrement blessés” selon l’ambassade du Mexique en Russie.

“Il s’agit d’un banal accident de la route, qui n’a pas causé de blessures graves”, a déclaré une source au sein des services médicaux cités par l’agence Interfax.

“La cause préliminaire de l’accident est la perte du contrôle du véhicule. Le chauffeur a été interpellé et amené au poste de police”, a indiqué le ministère russe des Affaires intérieures, précisant que ces informations “continuent à être vérifiées”.

L’acte “n’a pas été prémédité, d’après ce qu’a dit le conducteur”, a déclaré le Centre de surveillance du trafic routier à Moscou, sur Twitter.

Le chauffeur est de nationalité kirghize et a 28 ans, selon une photo de son permis de conduire publiée par le centre sur le réseau social.

D’autres photos de la même source montrait le taxi, une Honda Solaris de couleur jaune, sur le trottoir, le pare-choc tombé à terre.

Une vue aérienne montrait la scène d’accident, avec une demi-dizaine de voitures de police déployées et deux ambulances aux brancards vides.

La rue Ilinka, qui débouche sur la place Rouge et qui est très fréquentée, a été temporairement fermée avant d’être à nouveau ouverte à la circulation vers 17H00 GMT, a annoncé le centre sur Twitter.

La Russie accueille depuis jeudi et jusqu’au 15 juillet la Coupe du Monde de football dans 11 villes, dont Moscou. Des centaines de milliers de supporters venant du monde entier sont attendus en Russie.

La Russie reste l’un des premiers pays au monde pour la mortalité sur les routes, notamment en raison de l’alcoolisme, du mauvais état des infrastructures routières et du non respect des règles de la circulation.

En 2017, plus de 19.000 personnes sont mortes sur les routes russes.

Lire la suite

Facebook

Lettre d’information




cinéma