Connect with us

Le pape François a admis mercredi qu’il avait commis de “graves erreurs” dans sa gestion d’un scandale d’abus sexuels au Chili alors qu’il cherche à apaiser la dernière controverse pour bercer l’Église catholique romaine.

Dans une lettre à 32 évêques chiliens libérés par le Vatican, Francis a dit qu’il avait l’intention de les convoquer à Rome pour discuter d’une enquête sur une dissimulation présumée par l’évêque Juan Barros des abus du prêtre pédophile Fernando Karadima dans les années 1980 et 1990.

François a exprimé sa «honte» et sa «douleur» pour la souffrance des victimes et s’est engagé à les rencontrer.

“J’ai commis de graves erreurs dans l’évaluation et ma perception de la situation, notamment en raison d’un manque d’informations véridiques et équilibrées”, a écrit Francis.

Il n’a fait aucune mention spécifique de Barros, qui a été nommé évêque d’Osorno au Chili, bien qu’il ait été accusé de dissimuler et même d’être témoin des abus commis par Karadima.

Un rapport de 2300 pages envoyé au pape comprend des témoignages recueillis auprès de 64 personnes à New York et à Santiago.

Le pape a demandé aux évêques à Rome de discuter des conclusions de l’enquête par l’archevêque Charles Scicluna et a demandé leur “collaboration et assistance” pour trouver des mesures qui puissent “réparer le plus possible le scandale et restaurer la justice”.

Les difficultés actuelles sont aussi l’occasion de restaurer la confiance dans l’Église, une confiance brisée par nos erreurs et nos péchés“, écrivait Francis.

“Tout est calomnie”

Lors d’un voyage au Chili en janvier, le souverain pontife avait fermement défendu Barros, qui se présentait à des messes publiques célébrées par le pape dans trois villes chiliennes différentes, provoquant un tollé général.

Francis a déclaré qu’il était convaincu de l’innocence de Barros et a exigé une “preuve” d’abus avant de parler contre lui.

Il n’y a pas une seule preuve contre lui, tout est calomnie, est-ce clair?” a dit Francis.

Cependant, plus tard, il s’est excusé auprès des victimes et a envoyé Scicluna, un enquêteur renommé du Vatican, au Chili pour recueillir des preuves. Scicluna est rentré à la fin de février.

Karadima, un prêtre chilien influent, a été reconnu coupable par le Vatican en 2011 d’abuser des adolescents et condamné à une vie de pénitence. Les accusations civiles portées contre lui devant les tribunaux chiliens ont été rejetées en raison d’un manque de preuves.

Le président de la Conférence épiscopale du Chili, Mgr Santiago Silva, a déclaré que l’église “n’avait pas fait assez” dans cette affaire.

Notre engagement est que cela ne se reproduise plus“, a-t-il ajouté.

Silva a indiqué que la rencontre des évêques du Chili avec le pape à Rome aura lieu la troisième semaine de mai.

Scicluna, archevêque de Malte, était jusqu’en 2012 un procureur de la Cour du Vatican pour enquêter sur les cas de pédophilie parmi les prêtres, se faisant un nom avec sa détermination.

Il a permis l’ouverture d’une enquête sur le Père Marcial Maciel, fondateur mexicain de la congrégation des Légionnaires du Christ et auteur de nombreux cas de pédophilie.

Depuis sa prise de fonction en mars 2013, Francis a défendu la cause des marginalisés et lancé un programme de réformes.

Mais les scandales d’abus sexuels ont hanté son pontificat et le Vatican a annoncé qu’il faisait revivre son panneau anti-pédophile en février.

Le pape a souvent dénoncé les abus sexuels et a voué une tolérance zéro à ce qu’il a décrit comme une «grande humiliation» pour l’Église catholique.

Mais de nombreuses victimes restent amères au sujet des dissimulations présumées et de l’inaction de l’Église au fil des ans.

Continue Reading
Advertisement
1 Comment

1 Comment

  1. bilboq

    12 avril 2018 at 23 h 18 min

    “De graves erreurs d’appréciation”…C’est sûr qu’entre un goupillon et un braquemart…, ça peut prêter à confusion chez les curés…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Non classé

Sexe après l’accouchement – combien de temps pouvez-vous attendre

Ange Poireau

Published

on

iStockphoto

Le type de naissance que vous avez aura un impact lorsque vous devriez recommencer à penser au sexe après la naissance de votre bébé, ainsi que d’autres facteurs importants.

En ces jours, semaines et mois qui suivent l’arrivée de votre bébé, vous apprendrez à vous en sortir sans beaucoup de choses que vous aimiez avant le bébé.

Et vous le faites volontiers parce que, aussi émouvant et émotionnel que cela puisse être, c’est quand même un moment vraiment spécial.

D’ailleurs, qui a besoin de huit heures de sommeil, de toute façon?

Mais à mesure que le temps passe et que vous entrez dans le rythme de la parentalité, vous pouvez commencer à penser à avoir des relations sexuelles à nouveau.

Aucun nouveau parent – surtout une maman – ne peut être blâmé pour avoir délibéré sur cette question, mais quelles sont les directives exactes?

La réponse est aussi subjective que chaque parent est différent, mais il y a quelques faits que vous devriez savoir – même s’ils ne sont pas faciles à entendre.

Sexe après l’accouchement – les faits

  1. La première fois on pourrait ne pas se sentir bien

Même des traumatismes vaginaux ont été réduits au minimum, vos hormones post-partum peuvent encore faire des ravages avec vous “là-bas”.

“L’hypothèse est que la douleur provient du traumatisme de l’accouchement, ce qui peut être le cas, mais cela a aussi à voir avec de faibles niveaux d’œstrogènes qui affectent l’élasticité des tissus vaginaux”, explique Rebecca Booth, MD, à Louisville, Kentucky , gynécologue et auteur de The Venus Week raconte Fit Pregnancy.

«Quand une femme allaite, surtout au début, la diminution de l’œstrogène combinée à des taux élevés de prolactine et d’ocytocine peut imiter la ménopause pendant les deux ou trois premiers mois», poursuit-elle.

Pensez aux sueurs nocturnes, aux bouffées de chaleur, à la sécheresse vaginale et souvent à la douleur.”

  1. Si vous avez eu un accouchement vaginal

Sarah McMullen, responsable de la connaissance à la charité parentale NCT, a dit à The Sun que cela dépend à la fois du type de naissance de la mère et du moment où elle se sent prête.

Il n’y a pas vraiment de bonne ou de mauvaise réponse ici, c’est très personnel“, dit-elle.

Mais les recommandations générales sont d’attendre que votre médecin vérifie après six semaines, juste pour s’assurer que tout a bien guéri et que maman se sent bien et prête.

 

Cela dit, vous avez peut-être obtenu le OK de votre GP et vous ne vous sentirez peut-être pas prêt.

Le NCT conseille également d’attendre que le saignement post-partum cesse (souvent entre 10-14 jours, mais il peut continuer pendant plusieurs semaines).

C’est parce que votre utérus est toujours en cours de guérison et donc il y a une possibilité d’infection.

Si vous avez eu un accouchement vaginal et avez eu une épisiotomie ou une déchirure, alors que les points de suture prennent environ 10 jours pour se dissoudre, vous vous sentirez mal et il peut s’écouler deux semaines avant que le processus de guérison ne commence.

Le NCT conseille: «Si vous avez des points de suture, vous pouvez essayer des positions qui limitent la pénétration ou réduire la pression sur la zone cousue et n’oubliez pas de la prendre lentement et doucement lorsque vous vous sentez prêt pour le sexe.

Une naissance naturelle sans déchirure  peut signifier que vous vous sentez plus tôt prête pour avoir des relations sexuelles, mais vous devriez néanmoins prendre les choses à la légère.

  1. Si vous avez eu une césarienne ou une épisiotomie

Pour les mamans qui ont une césarienne ou une épisiotomie, la cicatrice devrait avoir cicatrisé au moment où les points de suture ont été enlevés. Essayez de trouver des positions qui ne mettent pas de pression dessus.

Même six semaines plus tard, vous pouvez ressentir de l’inconfort, auquel cas un lubrifiant vaginal à base d’eau en vente libre peut vous aider.

Mais surtout, prenez votre temps et attendez d’être prêt.

  1. Gardez à l’esprit qu’il y a plusieurs raisons pour lesquelles vous ne vous sentez pas prêt à 6 semaines

Donc, le conseil général est d’attendre six semaines.

Mais vos hormones ne reviendront pas à la normale avant environ 12 semaines après l’accouchement lorsque vous recommencez à avoir vos règles.

Cela en soi aura un impact sur ce que vous ressentez.

Alors considérez le fait que vous serez fatigué et aussi “câlinée” (c’est une chose) de tenir votre nouveau-né pour la plupart du temps.

  1. Utilisez le lubrifiant

Nous en avons parlé plus tôt, mais il est important d’être ouvert à l’idée d’utiliser le post-bébé.

Mais comme Rachel Needle, une psychologue agréé et directeur exécutif au Whole Health Psychological Center à West Palm Beach, en Floride, dit aux parents:

L’allaitement peut réduire l’œstrogène, conduisant ainsi à la sécheresse vaginale.”

 

Lire la suite

Non classé

Le centre d’excellence social célèbre ses 10 ans

Published

on

Dix ans déjà que le Centre d’Excellence Social, une initiative de l’ONG international The Forest Trust(TFT) s’investit dans l’amélioration des rapports entre les communautés locales, les concessions forestières et les sociétés agro-industrielles. Crée en 2008  pour pallier aux difficultés  de communication entre les différents acteurs sociaux, mais aussi améliorer la collaboration,  le Centre d’Excellence Social, une initiative éducative unique axée sur le développement de compétences et des capacités des praticiens sociaux s’arrête le temps de s’évaluer, de  faire un bilan et d’envisager des perspectives.

Depuis son lancement à Brazzaville, et malgré les difficultés rencontrées,  le centre dresse fièrement son bilan, celui de 10 années couronnées de succès. Avec près 100 Jeunes professionnelles sociaux mis sur le marché de l’emploie, le centre peut se vanter d’avoir une moyenne de 90 % de ces jeunes en activité dans des entreprises et concessions forestières. Le succès des diplômés de CSE n’est pas seulement le résultat d’une formation de premier ordre mais aussi celui  d’un recrutement rigoureux. Avec l’embauche des praticiens formés pas le CSE  les standards de qualité se rapprochent des normes tel que le confirme Gérôme TOKPA directeur Afrique de TFT   « Nous devons continuer  à semer les diplômés du CSE à l’intérieur des entreprises, l’arrivée  de ces formés sur le terrain nous permet d’observer une nette amélioration dans les rapports entre les communautés et les entreprises. »

Aussi,  entre cartographie participative, utilisation et partage des ressources, évaluations d’impact environnemental et social jusqu’au processus de consentement libre, préalable et éclairé, c’est une belle brochure d’outils et de moyenne que le CSE promeut  pour dans cadre de ses formations. Et ceux au grand bénéfice de la cohésion sociale et du vivre ensemble.

Le programme en lui-même

Créer un environnement propice à l’harmonie sociale  mais aussi à la réalisation des droits de l’homme, voilà la mission que s’est fixé le Centre d’excellence sociale, ainsi en dotant les entreprises, les gouvernement et la société civile de praticien sociaux le CSE entend réduire les conflits entre les investisseurs les communautés et les travailleurs engagés sur les site d’exploitation. Aujourd’hui, le CSE couvre 11 pays et à former plus de 266 étudiants. Il se projette vers un challenge nouveau la mise en place d’un fond pour appuyer son action, à l’heure ou le lancement de la prochaine cohorte est attendu on ne peut lui souhaite que bon vent.

Blondel Silenou  

Lire la suite

Non classé

Crise à LR : Valérie Pécresse dénonce le “rétrécissement” de la droite

Published

on

By

Valérie Pécresse ne mâche pas ses mots contre la direction du parti LR et Laurent Wauquiez en particulier.

Si Laurent Wauquiez pensait calmer ses opposants au sein des Républicains, cela semble bien raté pour le moment. Au lendemain de l’éviction de Virginie Calmels, sa numéro 2, pour manque de solidarité avec la direction, le président de LR affronte encore des critiques ce lundi matin. Lors d’une conférence de presse consacrée à l’Europe, Valérie Pécresse, a ainsi dénoncé l’évolution du parti depuis son élection :

“Je me suis inquiétée il y a six mois du rétrécissement de notre famille politique, c’est un danger, une menace pour la droite française, et ce danger, cette menace, existe depuis six mois”, a-t-elle déclaré.

Face à la “montée des populismes”, “nous c’est sur les idées que vous nous trouverez pour élargir la droite et rassembler les deux droites”, a-t-elle affirmé, faisant valoir son propre mouvement, « Libres ! ».

Des critiques anciennes
Valérie Pécresse a toujours critiqué Laurent Wauquiez. Dès son élection, elle avait déclaré vouloir rester au sein de LR tout en refusant de donner un “blanc-seing” au nouveau président.

“Je fais le choix, avec tous ceux qui partagent ma sensibilité politique, de rester dedans mais d’être différent”, avait-elle déclaré à l’époque.

“Consternée” après l’affaire des propos enregistrés

Après l’affaire des propos enregistrés devant des étudiants lyonnais à l’EM de Lyon, elle avait aussi fait part de sa consternation face à l’attitude de Laurent Wauquiez, qui n’a toujours pas réagi face à cette nouvelle salve de critiques contre lui.

Dimanche soir, le président du parti les républicains a annoncé avoir limogé Virginie Calmels, sa numéro 2, avec laquelle il était en conflit ouvert sur la stratégie du parti. L’ancien ministre, Jean Leonetti, a été nommé à la place de l’ancienne dirigeante d’Endemol.

Lire la suite