Le Burkina Faso, le Mali et le Niger lancent le projet transfrontalier du Liptako Gourma - LaMinuteInfo

Le Burkina Faso, le Mali et le Niger lancent le projet transfrontalier du Liptako Gourma

Le 26 avril à Dori, chef-lieu de la région du Sahel au Burkina Faso, a eu lieu le lancement officiel du projet transfrontalier « Promotion de la sécurité communautaire et de la cohésion sociale dans la région Liptako-Gourma (Burkina, Mali, Niger) » en présence de la Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies au Burkina Faso et du Représentant du Gouverneur de la région de  Dori.

Ayant un caractère particulier de par sa trans-frontalité, cette initiative inclut les gouvernements des 3 pays membres de l’autorité du Liptako Gourma, les équipes pays des Nations Unies, les organisations de la société civile basées dans ces 3 pays et les communautés bénéficiaires aux frontières.

La MINUSMA, quant à elle et de par son mandat, a pour rôle de faciliter l’accès aux différentes zones de mise en œuvre du projet au Mali, à Ansongo et Ménaka. Le projet est exécuté par plusieurs agences du système des Nations Unies à savoir le Programme des Nations unies pour le développement, le PNUD, qui en assure le leadership et la gestion opérationnelle, l'Agence des Nations Unies pour les migrations, l’OIM ainsi que l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, le HCR.

Ce projet est né suite à la Conférence sur la gestion des frontières et des communautés frontalières au Sahel tenue à Bamako au Mali en mars 2016. Une volonté politique commune des trois pays, en tant que membres du G5 Sahel, de travailler sur les principales dynamiques et causes de conflits en est le fil conducteur. Aussi, faut-il souligner que les objectifs visés par le projet sont parfaitement alignés sur les priorités du G5 Sahel, notamment en matière de gestion des frontières.

En 2017, le Fonds de Consolidation de la Paix (PBF) a octroyé un financement catalytique de 3 millions de dollars américains pour : I) renforcer la participation de 450 jeunes et femmes dans les mécanismes de prise de décision et leur rôle dans les comités de veille et d’alerte précoce au niveau communautaire, II) améliorer les circuits existants de transhumance dans le bassin du Liptako Gourma tout en contribuant à l’amélioration des mécanismes de prévention des conflits et de leur moyen de subsistance, III) améliorer la confiance entre les forces de défense et de sécurité, les autorités et les communautés à travers la mise en œuvre d’activités civilo-militaires.

L’initiative s’inscrit dans le cadre des stratégies de l’UNISS et du G5 Sahel et a pour objectif global de prévenir les conflits intercommunautaires dans la zone.

Le Gouvernement du Burkina Faso, pays hôte de cette cérémonie a remercié les pays frères du Mali et du Niger, les équipes pays du système des Nations Unies présentes et particulièrement le fonds de consolidation de la paix ainsi que les bénéficiaires du projet présents.

Distribué par APO Group pour United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA).

Source: APO

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *