Connect with us

Football

L’Arabie Saoudite ou le déshonneur du Monde Arabe lors du vote sur l’attribution de la Coupe de Monde de football 2026

Publié

le

 

La parfaite certitude est que la soumission outrancière de Turki Al Cheikh, Président de la Fédération saoudienne de football, répond parfaitement aux orientations dictées par ses maîtres de Riyad qui ont perdu le sens de la mesure, de l’Histoire et du temps.​

On rappellera que le lobbying de l’Arabie Saoudite en faveur de la candidature nord américaine est une manière de s’opposer au Qatar, avec lequel Riyad a un contentieux politique, qui avait déclaré son soutien au Maroc. Mais c’est aussi dû aux pressions économiques venues des Etats-Unis.

En effet, que penser lorsque le Président Américain poste un tweet sur les 500 milliards de Dollars qui sont l’unique raison de son déplacement à Riyad et que les autorités saoudiennes ne protestent pas. Quand ce même Président brandit, en présence de Mohammed ben Salmane, un carton sur lequel sont reproduits comme dans un article de réclame les équipements qu’il a vendus à l’Arabie Saoudite et les montants de ces achats, le Prince saoudien encaisse sans réagir cette humiliation inédite.​

Ainsi donc par le vote saoudien, Mohammed Ben Salman a témoigné de son allégeance absolue pour le pays de l’Oncle Sam, quitte à contrarier un pays frère, une monarchie alliée depuis de longues dates du régime saoudien.
En vrai, le vote saoudien s’explique tout simplement par le fait que directement pointée du doigt pour son soutien au terrorisme par les équipes de Donald Trump lors de la campagne présidentielle, l’Arabie Saoudite s’emploie depuis presque deux ans à montrer patte blanche.

Pour se laver les mains, elle a accusé le Qatar d’être celui qui finance et arme les mouvements terroristes dans le monde. L’Arabie Saoudite, aidée par d’autres pays arabes, a même mis en quarantaine le richissime émirat, une façon de se disculper et de focaliser les regards sur ce voisin gênant et qui plus est lui fait de l’ombre.​

De plus, l’Arabie Saoudite veut que les USA et Israël soient ses alliés effectifs contre la menace chiite de l’Iran qui prend de l’ampleur et qui risque d’attenter aux intérêts saoudiens dans la région. L’Arabie Saoudite a peur pour sa sécurité et elle l’a manifesté par la conclusion d’un des plus gros contrats d’achats d’armement qu’on ait connu jusqu’à maintenant.​

C’est pourquoi, dès la proclamation des résultats du vote proclamant les Etats-Unis d’Amérique, le Canada et le Mexique pays hôtes de la Coupe du Monde de Football en 2026, Carlos Cordeiro, Président de la Fédération Américaine (US Soccer), a fait une déclaration filmée pour remercier avec ferveur un seul pays : l’Arabie Saoudite. Il a cité dans ses remerciements le Roi d’Arabie Saoudite, le Prince Mohamed Ben Salmane et son “ami”, le très zélé serviteur de la candidature américaine, Turki Al Cheikh, Président de la Fédération Saoudienne de Football.​

Si Carlos Cordeiro a réservé des remerciements enthousiastes à l’Arabie Saoudite, c’est que ce pays a plaidé la cause de “United 2026” avec une ferveur et un dévouement qui ont dépassé l’engagement des candidats victorieux.​
En effet, Turki Al Cheikh s’est acquitté de cette mission à cor et à cri. Il n’a même pas cherché à faire le job dans la discrétion. Il voulait que le monde entier sache avec quel dévouement l’Arabie Saoudite sert les intérêts des Etats-Unis. Il a oublié que l’excès de dévouement devient de la servilité. L’Arabie Saoudite ne courbe pas seulement l’échine devant les Etats-Unis de Donald Trump, mais se couche, rampe, s’engage dans une course à l’avilissement, ne craignant plus ni les sarcasmes, ni les humiliations. Elle a perdu aussi le respect de l’opinion publique arabe, et même au-delà.

L’attitude de l’Arabie Saoudite et de ses alliés du Golfe a été jugée indécente par la majorité des Marocains. Ces pays auraient mieux fait de voter pour le Maroc ou tout au moins s’abstenir, on les auraient compris.

Les Marocains n’en veulent ni aux États-Unis ni au Canada ni au Mexique pour qui ils n’ont que respect. Ils en veulent à ces grands du Golfe qui n’ont aucune dignité.​

En tout cas, le Maroc est sorti la tête haute de cette aventure. Les membres du Comité, les Ambassadeurs et les Marocains du monde entier peuvent se féliciter d’avoir réalisé une belle campagne de promotion. Les regards seront tournés maintenant vers l’avenir et bien évidemment vers la participation du Maroc au Mondial 2018 pour permettre à des millions de fans du football de vivre la joie de la victoire.

Comme le disait Fénelon dans “Le jeune Pompée et Ménas (1712)”, “On peut tout pardonner dans la vie, hormis la trahison et l’hypocrisie”.

Football

Liste des 23 joueurs camerounais convoqués pour le match contre le Malawi

Published

on

Les Lions indomptables du Cameroun, champions d’Afrique 2017, affrontent le Malawi le 12 octobre 2018 à Yaoundé dans le cadre de  la troisième journée des éliminatoires de la CAN 2019. En prélude à cette rencontre, le sélectionneur Clarence Seedorf a convoqué 23 joueurs.

Liste des 23 de Seedorf

Gardiens: Fabrice Ondoua/Andre Onana/Idriss Kameni

Défenseurs: FAI Collins/ Michael Ngadeu/Oyongo Bitolo/Yaya Banana/Jérôme Onguene/ Jean Armel Kana Biyick/Félix Eboa

Milieux: Zambo Anguissa/Georges Mandjeck/Kunde Malong/Pierre Ramsès Akono

Attaquants: Vincent Aboubakar/Stéphane Bahoken/Choupo Moting/Toko Ekambi/Paul Ntep/Clinton Njie/Christian Bassogog/ Dimitri Oberling

Lire la suite

Football

Au Cameroun, des joueurs d’un club boycottent une cérémonie de remerciement

Hugo Bossoken

Published

on

Comme vous pouvez le remarquer sur cette photo, les joueurs du Tonnerre de Yaoundé ont brillé par leur absence lors d’une cérémonie de remerciement organisée par les responsables du club.

Nous avons fait une saison difficile mais extraordinaire et Ceci grâce à la direction générale du club. Le président qui nous invite à cette cérémonie était distant pour ne pas dire absent et c’est inadmissible qu’on vienne nous associer à une fête et ignorer ceux qui nous ont assisté“, témoigne un  joueur que nous avons joint au téléphone.

Cette cérémonie qui avait pour but de fêter la remontée du club en première division et dire merci aux joueurs , s’est transformée en une assemblée générale.

Trois temps forts ont meublé ce moment. Une messe improvisée, la réaction de certains dirigeants, et une levée de fonds qui a produit une somme dérisoire de 189 000 frs.

189 000 frs collectés par des dirigeants d’une équipe légendaire comme le Tonnerre Kalara club? Il faut être un analphabète du management du football pour le faire.

C’est avec le fruit de cette collecte que les dirigeants de l’association TKC comptaient donner une prime relative au remerciement. Conclusion, si les joueurs étaient présents, ils allaient recevoir 5400 frs chacun en guise de prime annuelle.

Tonnerre a en son sein deux entités

L’association est dirigée par Achille Essomba.  Celui-ci gère le volet amateur. La société TKC SAOS est managée par Stéphane Semengue qui gère le football professionnel.

Depuis la remontée du club, le président de l’association fait des fausses manœuvres afin d’évincer le Directeur général Semengue et récupérer le résultat sportif de ce dernier.

Le staff technique et les joueurs se sont désolidarisés de ce projet machiavélique d’où le fiasco observé au cours de cette cérémonie qui à rassemblé a peine trente personnes.

Lire la suite

Football

Harry Kane rassure sur sa forme après sa longue Coupe du monde

L’attaquant de Tottenham et capitaine de l’Angleterre a rassuré sur sa forme après sa longue Coupe du monde, tout en reconnaissant avoir traversé une “mauvaise période” en ce début de saison

AFP

Published

on

By

L’attaquant de Tottenham et capitaine de l’Angleterre Harry Kane a rassuré sur sa forme après sa longue Coupe du monde, tout en reconnaissant avoir traversé une “mauvaise période” en ce début de saison, dans des propos rapportés lundi par la presse britannique.

“J’ai marqué trois buts cette saison, ce qui n’est pas terrible. Évidemment, lorsque vous fixez des standards les autres saisons (…), les gens vont parler si vous ne les atteignez plus,” a expliqué Kane (25 ans), auteur d’un penalty lors de la victoire à Brighton samedi en Premier League (2-1)

“Bien sûr, je pense que j’aurais pu faire mieux dans la plupart des matches cette saison. Brighton a probablement été le premier match où j’ai été vraiment satisfait de ma performance globale,” a-t-il continué, ajoutant qu’un attaquant passait parfois par “des bonnes et des mauvaises périodes.”

Celui qui a marqué 29 et 30 buts lors de ses deux dernières saisons de Premier League a estimé que la relative méforme de Tottenham (5e à six points de Liverpool) ne pouvait pas s’expliquer par la fatigue engendrée par la Coupe du monde, lors de laquelle l’Angleterre a atteint les demi-finales.

“Beaucoup d’entre nous ont disputé la Coupe du monde et beaucoup de gens en ont parlé, mais nous nous sentons tous en forme,” a-t-il insisté.

Lire la suite

Facebook




cinéma

Advertisement