Connect with us

Afrique

La startup kenyane HydroIQ remporte le grand prix du concours « Startup of the Year Africa 2018 »

Publié

le

Startup.Info (https://Startup.info) a le plaisir d’annoncer les lauréats du concours « Startup of the Year Africa 2018 » suite à la cérémonie de remise des prix qui s’est déroulée fin janvier.

Après la réussite de la première édition du prix « Startup Of The Year Africa », Startup.Info, le magazine collaboratif des startups, continue son engagement dans la promotion de l’innovation africaine. Avec le soutien d’acteurs majeurs internationaux, tels que OCP, ENGIE, QWANT, FINANCE INNOVATION, PwC, Labs-NS-Avocats, Holmarcom Group, Royal Air Maroc ainsi que 70 partenaires médias et écosystème, il lance la 2ème édition du concours « Startup Of The Year Africa 2018 ». 

Cette année, 600 startups provenant de 52 pays différents ont participé avec plus de 12 000 votes en ligne d’internautes et 41 Millions de personnes atteintes sur les réseaux sociaux.

Le jury d’experts du concours « Startup of the year Africa 2018 » s’est réuni le 24 janvier 2018 afin de désigner les lauréats des différents Prix ci-dessous :

Grand Prix de la Startup Africaine de l’année 2018 : HydroIQ (Kenya) (https://Startup.info/hydroiq)

Fondée par Brian Bosire et Victor Shikoli, HydroIQ propose un objet connecté permettant de gérer les réseaux hydrauliques à distance. Grâce à cette solution, les fuites sont détectées automatiquement sur le réseau et les ménages facturés au plus juste via une application mobile.

Prix QWANT PUBLIC CHOICE : Ecodome (Maroc) (https://Startup.info/fr/ecodomemaroc)

Fondée par Youness Ouazri, Ecodome Maroc est une entreprise d’exécution des locaux écotouristiques à base de la terre naturelle sous forme de dômes.

Prix Spécial OCP AGRITECH : GRACE AGRICOLE DE COTE D’IVOIRE (Côte d'Ivoire) (https://Startup.info/fr/graci)

Fondée par Brou Kouame Yves Laurent, GRACI est une startup qui œuvre pour l'amélioration de la production de riz en Côte d'Ivoire en proposant un programme de Production, de Certification, et de Diffusion de Semences Améliorées Certifiées de Riz.

Prix Spécial ENGIE : Peachwater Consulting (Nigéria) (https://Startup.info/powerstove)

Fondée par Okey Esse, Peachwater Consulting est inventeur d’un four innovant transformant une partie de la chaleur en électricité et réduisant la consommation de charbon de 70%

Prix Spécial Groupe Holmarcom : THEA (Cameroun)

Fondé par Eloi MONKAM, THEA est une application de télémédecine qui permet à n’importe quel patient de consulter un médecin via une application sur smartphone afin de réaliser un premier diagnostique

Prix spécial FINANCE INNOVATION – Fintech destination Afrique et Prix Spécial Diaspora Africaine : Semoa (France) (https://Startup.info/fr/semoa)

Fondé par Edem ADJAMAGBO, apporte une solution au développement du e-commerce en Afrique à travers l’installation de bornes de paiement en liquide sur le continent.

Prix PwC – Coup de Cœur du Jury : PRIYO (Afrique du Sud)

Fondée par Palesa Mahlatji, PRIYO produit un ordinateur portable solaire visant à former les jeunes provenant des écoles avec des difficultés de financements et des communautés dans des zones urbaines et périurbaines à l’informatique, marketing digital et e-learning.

Community Manager africain de l’année : Project Alpha (Madagascar) (https://Startup.info/fr/projectalpha)

Fondée par Muriel RANDRIAMASIMANANA, Project Alpha est une agence événementielle dont la principale activité est la création de concept reposant entièrement sur les Jeux vidéo et le phénomène E-sport.

LE JURY ET EXPERTS « STARTUP OF THE YEAR AFRICA 2018 »

Les grands finalistes ont ainsi été récompensés par un jury d’experts, de dirigeants de grands groupes internationaux et de startuppers à succès :

  • Selma Bennis,OCP Entrepreneurship Network, Directrice des partenariats et des finances
  • Amine Homman, Directeur régional, ENGIE Afrique du Nord
  • Stéphane Quéré, Directeur Innovation, ENGIE
  • Eric Leandri, CEO, QWANT
  • Joëlle Durieux, Directrice Générale, Pôle FINANCE INNOVATION
  • Kossi Adzo, Fondateur, Startup.Info
  • Bernard Gainnier, Président, PwC France et Afrique Francophone
  • Fortuné Ahoulouma, Avocat au Barreau de Paris, Co-fondateur LABS-NS AVOCATS
  • Noël Albertus, Directeur Général, PwC Advisory Maghreb et Afrique Francophone
  • Kosi Vuti, Directeur Exécutif, Midrange Consulting
  • Bruno Pennel, CIO, Bernis Investissement
  • Cécile Saint Jean, Directrice chez PwC France
  • Zouhair Mouhib, Responsable Innovation et Partenariats Digitaux, Royal Air Maroc
  • Meryem Benjelloun, Chargée de Mission, Holmarcom Group
  • Cyril Armange, Directeur des Partenariats et de la Communication, FINANCE INNOVATION

La remise des prix a été relayée en live sur interne (vidéos & live tweets) pendant toute sa durée. Vous pouvez avoir un aperçu sur les pages facebook et twitter et le hashtag #StartupAfro

Pour rappel, les lauréats bénéficieront des dotations suivantes :

Les Prix du jury « Startup of the Year Africa 2018 » :

  • 1er Prix : Prix de la Startup Africaine de l’année : un chèque de 10 000€ et un pack communication d’une valeur de 10 000€ (habillage sur startup.info, campagne de communication presse et réseaux sociaux). Une mise en relation avec l’ensemble des partenaires du concours
  • Prix Spécial PwC : Prix coup de cœur du jury : Le pack communication de 50,000 vues et une mise en relation avec l’ensemble des partenaires du concours

Les Prix Spéciaux Partenaires :

  • Prix Spécial OCP AGRITECH : le pack communication d’une valeur de 10000€ offert par Startup.info, visibilité sur les réseaux internes OCP, intégration dans l’écosystème entrepreneuriat & innovation de OCP Entrepreneurship Network ;
  • Prix Spécial ENGIE : le pack communication d’une valeur de 10 000€ offert par Startup.info, visibilité sur les réseaux internes ENGIE, intégration dans l’écosystème entrepreneuriat & innovation de ENGIE ;
  • Prix Spécial Fintech Destination Afrique FINANCE INNOVATION : le pack communication d’une valeur de 10000€ offert par Startup.info, une année d’adhésion au pôle international FINANCE INNOVATION, intégration au Réseau de FINANCE INNOVATION ;
  • Prix Spécial Diaspora Africaine Startup.Info : le pack communication d’une valeur de 10000€ , mise en relation avec les partenaires du concours

Les Prix du public :

  • 1er Prix du public QWANT: un chèque de 2 000€ offert par Qwant, le pack communication d’une valeur de 10 000€ offert par Startup.info, branding de la page d’accueil de Qwant aux couleurs de votre startup
  • 2ème au 5ème Prix du public

Distribué par APO Group pour Startup.Info.

Contacts Presse
• Souad Fejri-Gojif / Responsable RP Souad.Gojif@SFG-presse.fr /+33 (0)6 36 79 65 32
• Kossi ADZO, Fondateur de Startup.Info : Kossi@Startup.info

Plus d’informations sur le prix :
Page du concours : https://startup.info/fr/startupafro 
Hashtag du concours : #StartupAfro
Suivez nous sur 
Twitter: @StartupInfoFr (https://goo.gl/ZxbthN)
Facebook: www.Facebook.com/startupinfos (https://goo.gl/deQ51N)

A propos de Startup.Info
Lancé en 2011 par Kossi ADZO  (https://www.linkedin.com/in/kossiadzo) (Ingénieur Génie Logiciel, Ex Nokia) sous un format participatif, Startup.Info (https://Startup.info/fr) (Ex Bonjour idée) est devenu le 1er magazine collaboratif dédié à la mise en avant des startups. Startup.Info poursuit deux objectifs : 
• Mettre en avant les startups et leur permettre d’avoir une visibilité auprès de notre audience composée principalement de membres de l’écosystème de l’innovation, de journalistes, d’investisseurs et d’early adopters 
• Permettre aux grands groupes de rencontrer les startups indispensables à leur transformation au travers d’appels à projets, de concours ou d’événements sur mesure.
Startup.Info c’est aussi une base de données de 12 000 startup dont 3000 disponibles en accès libre, 100 nouvelles startups diffusées tous les mois, 90 000 utilisateurs inscrits et plus de 100 000 visiteurs uniques par mois. Les concours et appels à projets organisés par Startup.Info ont déjà mobilisé 12000+ startups candidates venant de 58 pays différents et plus de 150 000 votes du public. 
En savoir plus : https://Startup.info/fr

A propos des partenaires
A propos du Groupe OCP

Le Groupe OCP (www.OCPgroup.ma) contribue fièrement à nourrir une population mondiale grandissante en lui fournissant des éléments essentiels à la fertilité des sols et à la croissance des plantes.
Avec près d’un siècle d’expertise, le Groupe OCP est le leader mondial sur le marché du phosphate et de ses dérivés. Le Groupe offre ainsi une large gamme de produits fertilisants adaptés pour enrichir les sols et les cultures, augmenter les rendements agricoles et nourrir le monde de manière économique et durable. Basé au Maroc, le Groupe OCP travaille en étroit partenariat avec plus de 160 clients sur les 5 continents.
Engagé à servir au mieux l’agriculture en Afrique, OCP met l’innovation au cœur de sa stratégie pour une agriculture durable et résiliente. Pour accompagner les porteurs de projets, le Groupe OCP, à travers le programme OCP Entrepreneurship Network (OCPEN) de la Fondation OCP, soutient l’entrepreneuriat générateur d’emplois et à vocation durable.
Plus d’informations sur : www.OCPgroup.ma

À propos d'ENGIE 
ENGIE (www.ENGIE-africa.com) s’engage pour relever les grands enjeux de la révolution énergétique vers un monde de plus en plus décarboné, décentralisé et digitalisé. Le Groupe a pour ambition de devenir leader de ce nouveau monde de l’énergie et concentre ses activités sur 3 métiers clé pour le futur : la production d’électricité bas carbone, notamment à partir de gaz naturel et d’énergies renouvelables, les infrastructures énergétiques et les solutions performantes adaptées à tous ses clients (particuliers, entreprises, territoires, etc.). ENGIE place la satisfaction des clients, l’innovation et le digital au cœur de son développement. ENGIE est présent dans près de 70 pays, compte 150 000 collaborateurs dans le monde pour un chiffre d’affaires de 66,6 milliards d’euros en 2016. ENGIE est actif depuis plus de 50 ans dans de très nombreux pays africains à travers ses métiers d’ingénierie énergétique, ses contrats d’achat de gaz naturel avec l’Algérie, l’Egypte et le Nigéria et plus récemment comme producteur indépendant d’électricité en Afrique du Sud et au Maroc avec une capacité de 3 000 MW en exploitation ou en construction. ENGIE ambitionne de devenir d’ici 2025 un partenaire de référence dans une dizaine de pays africains pour les centrales de production électriques, les services énergétiques aux entreprises et les solutions décentralisées pour les clients – communautés, entreprises et ménages – non connectés aux réseaux. Pour plus d'informations, www.ENGIE-africa.com

À propos de Qwant
Qwant (www.Qwant.com) est le moteur de recherche européen qui respecte la vie privée de ses utilisateurs. Il offre aux internautes le moyen de trouver facilement l'information et les contenus qu'ils souhaitent (pages Web, actualités, vidéos, photos, produits, musique…), dans une interface conviviale et intuitive, et ne collecte aucune donnée personnelle lors de leurs recherches. Qwant garantit ainsi à l'utilisateur son droit de rechercher sans être traqué, et de bénéficier de résultats neutres qui ne sont pas modifiés selon un profil publicitaire. Avec Qwant Junior, il offre en outre un moteur de recherche sûr et éducatif pour les enfants.
Basé en France et disposant de filiales en Allemagne et en Italie, Qwant a été lancé en 2013 à l'initiative d'entrepreneurs privés qui en détiennent la majorité du capital et assurent à la fois sa présidence et sa direction exécutive. Le moteur de recherche est également soutenu par des actionnaires stratégiques, Axel Springer et le Groupe Caisse des Dépôts, et par la Banque Européenne d'Investissement.
Plus d’informations sur : www.Qwant.com 

À propos de FINANCE INNOVATION
FINANCE INNOVATION (https://Finance-Innovation.org), pôle de compétitivité mondial dédié à l’industrie financière française, mène depuis sa création en 2008, des actions concrètes pour accélérer le développement de projets innovants sur des thématiques à forts enjeux économiques, sociétaux et environnementaux, au service de la croissance et de l’emploi.
Fort d’un réseau de plus de 460 membres, FINANCE INNOVATION fédère un écosystème large d’acteurs financiers à travers 6 filières stratégiques – Banque, Assurance, Gestion d’Actifs, Métiers du Chiffre et du Conseil, Immobilier, Economie Sociale et Solidaire – ainsi que les Universités et pôles d’excellence académiques, les Collectivités locales et les Pouvoirs Publics.
Membre du réseau thématique FrenchTech #FinTech, FINANCE INNOVATION a labellisé depuis 2007 plus de 500 projets innovants à forte valeur ajoutée sur l’ensemble du territoire français avec des financements publics et privés dépassant les 200 millions d’euros.
En savoir plus : https://Finance-Innovation.org

A propos de PwC France et pays francophones d'Afrique
PwC (www.PwC.fr) développe en France et dans les pays francophones d'Afrique des missions de conseil, d’audit et d’expertise comptable, privilégiant des approches sectorielles.
Plus de 223 000 personnes dans 157 pays à travers le réseau international de PwC partagent solutions, expertises et perspectives innovantes au bénéfice de la qualité de service pour clients et partenaires. 
Implanté en Afrique depuis plus de 40 ans, PwC est présent dans 34 pays dont 23 pays d’Afrique Francophone rassemblant plus de 1000 personnes. Acteur engagé dans le développement du continent, PwC apporte son expertise au secteur privé, à des institutions financières, mais également auprès d’administrations publiques et gouvernements africains.
En se mobilisant au quotidien pour conseiller et accompagner ses clients dans leur réussite, PwC contribue à la dynamique de l’économie. A travers ses études et ses analyses d’experts, PwC s’engage également à anticiper les économies du futur et à développer les nouveaux usages technologiques. Enfin, en apportant des solutions pour maîtriser les risques, PwC crée de la confiance entre les acteurs et sécurise le cœur de l’économie.
« PwC » fait référence au réseau PwC et/ou à une ou plusieurs de ses entités membres, dont chacune constitue une entité juridique distincte. 
Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.PwC.fr

À propos de LABS-NS Avocats
Fondé en 2015 par Fortuné Ahoulouma et Fabien Lawson, LABS-NS AVOCATS (http://LABS-NS.com) est un cabinet d’avocats d’affaires parisien dédié à la RSE, à l’ESS et à l’Innovation. Inscrit dans une dynamique sociale, économique et environnementale mondiale renouvelée, LABS-NS AVOCATS est présent aux côtés d’acteurs innovants (incubateurs, Startups…) en Europe et en Afrique.

A propos du Groupe Holmarcom
Holmarcom (www.Holmarcom.ma) est un groupe privé marocain qui occupe un rang privilégié parmi les grands acteurs de la scène économique du Royaume. Il opère à travers 4 pôles d’activité : Finance, Agro-industrie, Distribution & Logistique et Immobilier.
Porté par un projet d’entreprise ambitieux et des ressources humaines mobilisées autour d’une vision commune, le Groupe est engagé dans une politique d’innovation et une stratégie de croissance entreprenante, dans le sillage de la dynamique économique nationale. Fort de ses racines et son histoire, Holmarcom poursuit sa politique d’investissement dans de grands secteurs stratégiques pour l’essor durable du Maroc et du continent africain, avec une audace certaine, une ambition résolue et une grande rigueur dans l’exécution, alliant des objectifs de croissance saine et de rentabilité à long terme.
Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site  www.Holmarcom.ma
 
A propos de Royal Air Maroc
Durant ses 59 années d’existence, la compagnie a toujours investi dans le renouvellement et la modernisation de sa flotte et a enregistré des hausses importantes en termes de trafic et de chiffre d’affaires. Elle a régulièrement étendu son réseau par l’ouverture de nouvelles lignes sur les cinq continents, et par la multiplication des fréquences, pour satisfaire au mieux les besoins de sa clientèle.
Royal Air Maroc (www.RoyalAirMaroc.com) poursuit continuellement une politique axée sur l'excellence et la technologie de pointe. La qualité de service est une question clé pour la compétitivité de Royal Air Maroc et une orientation stratégique de la politique du groupe. De ce fait, la compagnie est constamment en train de déployer des plans pour améliorer la qualité de service et de l'élever aux normes internationales les plus élevées pour la satisfaction du client.
En reliant le continent africain aux principales métropoles mondiales et régionales via son hub de Casablanca, l’un des premiers aéroports africains de transit, la compagnie œuvre activement pour le rayonnement de l’Afrique.
Royal Air Maroc répond aux standards internationaux du transport aérien en termes de sécurité et de sûreté, et dispose des certifications de haut niveau de ses métiers. Elle fait ainsi partie des compagnies les plus fiables dans son domaine d’activité.

Source: APO

Afrique

Les emplois des jeunes dans le secteur agricole en Afrique à l’honneur lors de la Conférence continentale de haut-niveau

Published

on

La Conférence sur l’emploi des jeunes dans l’agriculture réunira plus de 500 représentants, majoritairement des jeunes, issus de toute l’Afrique afin de discuter des différentes manières de stimuler les opportunités d’emploi dans l’agriculture sur le continent grâce à l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) et de l’entreprenariat.

Plus de 60 pour cent des 1,2 milliard d’africains sont âgés de moins de 25 ans. Pourtant, avec le peu d’opportunités d’emploi en zone rurale, là où la majorité de la population réside, il est de moins en moins évident que le continent soit prêt à exploiter ces ressources.

Le programme de la Conférence se focalisera sur des solutions durables pour créer des emplois décents pour les jeunes africains dans le secteur agricole. Il s’agira par exemple de minimiser la pénibilité du travail tout en exploitant au mieux les opportunités d’entreprenariat agroalimentaires et de proposer des innovations afin d’améliorer la productivité et la compétition.

Lors de la Conférence, la FAO présentera quatre applications numériques destinées à aider les agriculteurs à améliorer leur nutrition, leur production alimentaire, leurs revenus et leurs moyens d’existence.

Parmi les représentants figureront des décideurs politiques, des partenaires en développement, des membres du secteur privé, des organisations de jeunes et de femmes, des membres de la société civile, des chercheurs et des universitaires.

Les conférenciers qui prendront la parole lors du lancement de la Conférence le 20 août sont:

Paul Kagame, Président de la République du Rwanda (à confirmer)

Géraldine Mukeshimana, Ministre de l’agriculture et des ressources animales, Rwanda

José Graziano da Silva, Directeur général, Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture

Josefa Leonel Correia Sacko, Commissaire de l’Union Africaine à l’Economie rurale et l’agriculture

● Li Yong, Directeur général, Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

L’évènement a été co-organisé par la FAO, l’Union Africaine et le Gouvernement du Rwanda.

Lire la suite

Madagascar

Le Président lance la construction de la Route des œufs, à Mahitsy

Published

on

Les travaux de construction de la « Route des œufs » ont officiellement débuté ce 13 aout à Mahitsy. Il s’agit d’une route de 19,25 km, composée d’un axe principal et de cinq embranchements dans les Communes rurales de Mahitsy, Ampanotokana, et Mahazaza, au nord-ouest d’Antananarivo. Le projet sera réalisé grâce à un don de la République Populaire de Chine, à hauteur d’environ 30 millions USD. Les travaux sont confiés à la société China Zhongmei Engineering Group, et sous la tutelle du Ministère des travaux publics. Le Président de la République Hery Rajaonarimampianina a procédé à la pose de la première pierre de ce projet, accompagné de l’Ambassadeur de Chine, Yang Xiaorong, et du Ministre Ulrich Andriantiana.

Environ 40 % des œufs consommés à Madagascar viennent des fermes avicoles installées dans les Communes rurales d’Ambohidratrimo et de Mahitsy, qui comptent, au total, 30 000 habitants, et dont 80% pratiquent l’aviculture. Toutefois, en raison du mauvais des routes, 10% de la production d’œufs sont endommagés durant le transport. La construction de la Route des Œufs va grandement améliorer les conditions de transport de la production, et, d’une manière générale, la circulation des biens et des personnes, au bénéfice du développement économique et social de la région.

Le Président Hery Rajaonarimampianina a rappelé qu’il avait promis de faire construire cette Route des œufs, et que, malgré l’attente, il réalise toujours ses promesses. Il a donc souligné la vertu de la patience pour arriver à de bons résultats, car « tout ne peut pas se faire en un jour, il faut du temps ». Le Chef d’Etat s’est déclaré convaincu que la future Route des œufs apportera un grand changement dans le quotidien des habitants de la région ; il a, par ailleurs, demandé à la population de respecter les infrastructures et les biens communs. Il a rappelé le rôle de tout un chacun dans la Renaissance et l’Emergence du pays. « Le développement dépend de chacun de nous. Nous devons nous imprégner de la culture de l’Émergence et nous consolider autour d’une ambition collective. Il faut que nous changions. Il faut que nous nous métamorphosions. Il nous faut une renaissance des mentalités et des pratiques, et vivre le patriotisme », a déclaré le Président.

A Mahitsy, lors du lancement des travaux, il n’a pas manqué d’exprimer toute la gratitude du peuple malgache pour la volonté de la Chine à réaliser ce projet, et d’accompagner le développement du pays. Par ailleurs, le Chef de l’Etat a annoncé que plusieurs autres chantiers allaient être réalisés grâce au soutien de la Chine, à l’exemple du projet de construction de 200 forages, pour l’approvisionnement en eau potable, qui sera lancé à Morondava, et le projet de construction de la RN5 Ambilobe-Vohemar.

Lire la suite

Côte d'Ivoire

Première célébration de la Journée Internationale de la Jeunesse à Ambovombe

Published

on

Ambovombe-Androy a accueilli, pour la première fois de son histoire, la célébration de la Journée Internationale de la Jeunesse ; elle était placée, cette année, sous le thème « Espaces sécurisées pour les jeunes ». La capitale de l’Androy a vécu ces derniers jours au rythme de rencontres et ateliers focalisés sur les jeunes, les perspectives professionnelles,  à travers des volets économiques, culturels et sportifs. Le Président de la République a fait honneur aux jeunes, ce dimanche 12 août, en allant à leur rencontre à Ambovombe. Ce fut également une visite marquée par la remise de plusieurs infrastructures, en l’occurrence les bâtiments nouvellement construits, ainsi que ceux qui ont été réhabilités, au sein du CHRR Monja Jaona (Centre Hospitalier de Référence Régionale), de même qu’un bloc opératoire, des équipements et une ambulance ; la Maison  des Jeunes, de l’Emploi et de l’Entrepreneuriat ; le Bureau Régional du Numérique ; la salle des fêtes ; les bâtiments de la Gendarmerie, et la route pavée dans le centre de la ville d’Ambovombe. La Directrice Régionale du FNUAP pour l’Afrique orientale et australe, Jullita Onabanjo, et l’Ambassadeur du Japon, Ichiro Ogasawara, étaient présents à Ambovombe, de même que des membres du Gouvernement et les autorités régionales.

Le Président Rajaonarimampianina a rappelé qu’il n’oublie pas le Sud, et qu’il travaille pour que cette grande région ne soit plus oubliée, comme ce fut le cas durant les 55 dernières années. A l’endroit des jeunes, à l’occasion de la Journée Internationale de la Jeunesse, il leur a demandé de se tourner vers l’avenir, vers le développement, avec fierté, sagesse et détermination. « Nous œuvrons ensemble, pour mettre fin au Kere, pour solutionner les problèmes liés à l’approvisionnement en eau potable, et afin d’assurer la santé pour tous. La jeunesse est désormais associée étroitement à l’action de développement, elle assume ses responsabilités, car elle a un rôle de premier plan à assumer, de par son potentiel », a déclaré le Chef de l’Etat. Les infrastructures nécessaires sont maintenant à Ambovombe, a-t il relevé, à l’instar du Bureau Régional du Numérique, pour que vous puissiez acquérir des connaissances, affiner les compétences, afin d’être au même niveau que ceux d’autres pays. Le Président a réitéré ses encouragements lors de la visite de la Maison des Jeunes, où des modules de formation professionnelle sont déjà dispensés, nécessaires à l’apprentissage de métiers, ou pour la création d’entreprises, outre le sport et la musique. Le Président a indiqué que de telles infrastructures seront dupliquées dans les autres régions. L’amour de la Patrie a été également au centre du discours du Président de la République à Ambovombe. « C’est une valeur très importante, car c’est un lien qui doit nous permettre de procéder à la renaissance de la mentalité, gage de la réussite du Fisandratana. Nous avons besoin ainsi de créer une équipe nouvelle, vouée au patriotisme, Tena Tia Tanindrazana », a-t-il réitéré.

Par rapport aux infrastructures et nouveaux équipements au sein du CHRR Monja Jaona, dont le bloc opératoire, le Président Rajaonarimampianina a expliqué l’importance accordée à la santé de la femme, notamment pour celles qui sont victimes de fistule obstétricale, lors de l’accouchement ; une fois guéries, après l’intervention chirurgicale, ces mères de familles ne devraient plus être handicapées, voire mises à l’index, dans les activités économiques ; et, afin de les soutenir, le Président a offert 25 machines à coudre, pour qu’elles puissent exercer un métier. Par ailleurs, une ambulance tout terrain a été remise au CHRR, et 9 motos pour les deux Centres Régionaux de Santé. Le Chef de l’Etat a déclaré que les résultats en matière de santé sont déjà palpables car les

taux de mortalité, en ce qui concerne la mère et de l’enfant, ont nettement diminué dans l’Androy, ainsi que dans toutes les régions du pays.

Sur le problème de l’approvisionnement en eau potable, le Président a annoncé que les financements pour la construction de canaux entre Taolagnaro et Amboasary sont déjà prêts, et que les travaux vont commencer ; quant à la troisième phase, entre Amboasary et Ambovombe, elle est aussi en vue, tout cela au bénéfice de la population du Sud. C’est dans l’esprit du Fisandratana, a-t-il déclaré, mais il a tenu à rappeler que tout ne se fait pas en un jour, comme le prétendent certains politiciens. « Il nous faut procéder à un changement de mentalité, dans la manière de penser et d’agir, pour vivre une ambition collective. Il nous faut travailler dans un esprit de solidarité, d’autant que les partenaires techniques et financiers sont à nos côtés, pour nous soutenir. Cette œuvre commune, nous devons la mener dans la paix et la stabilité », a-t-il conclu.

Le Japon, par la voix de son ambassadeur, Ichiro Ogasawara, a réitéré sa disponibilité à œuvrer pour le développement de la Grande Île, notamment du Grand Sud où elle contribue aussi aux programmes et projets mis en œuvre par les agences des Nations Unies, telles le FNUAP, pour la santé de la mère et de l’enfant, et c’est d’ailleurs la raison de la venue, à Ambovombe, de la Directrice Régionale de cet organisme onusien pour l’Afrique orientale et australe, Julitta Onabanjo.

Par ailleurs, le Président de la République a offert, respectivement, une somme de 3 millions d’ariary, à deux associations de Femmes et de Zokiolona (personnes du troisième âge). Une moto a été remise au Proviseur du lycée d’Ambovombe, un groupe électrogène pour la ville, 7 motoculteurs pour les paysans de 3 localités, 6 tonnes de maïs, et 5000 poussins pour l’Association des éleveurs. Et pour fêter la Journée Internationale de la Jeunesse, le Président a offert 22 bœufs.

Lire la suite

Facebook

Lettre d’information




cinéma

Advertisement