Connect with us

Europe

La nouvelle jeunesse du Démocrate de l'Aisne, composé au plomb depuis plus de 100 ans

Publié

le

Installée sur une vieille linotype, Jenny, 21 ans, tape le prochain numéro du Démocrate de l’Aisne, fondé en 1906. Avec ses jeunes collègues, elle assure coûte que coûte l’avenir du dernier hebdomadaire composé au plomb, qui cultive sa spécificité face à l’omniprésence du numérique.

Dans l’atelier, caché derrière un square à Vervins, 2.500 habitants, une odeur de plomb irrite la gorge, dans le cliquetis des machines des années 1970.

Le smartphone à proximité, Jenny Braconnier continue de pianoter sur l’immense machine à écrire. “C’est un peu le lieu de la débrouille ici”, raconte-t-elle, consciente d’exercer un “métier peu courant” depuis son arrivée voici trois ans en contrat aidé.

Chaque frappe sur le clavier fait basculer une “matrice” depuis un “magasin”, formant des lignes coulées en plomb, ensuite disposées à la main dans les pages. Au millimètre près. “Il n’y a plus d’école, pas d’études. J’ai tout appris en quelques mois” avant le départ à la retraite de deux anciens typographes.

Au menu des quatre pages grand format : le suivi de l’actualité agricole de ce département rural, mais aussi des articles sur les cartes de v?ux et le bilan des opérations antifraudes en 2017.

En février 1906, un Corse, Pascal Ceccaldi, venu s’établir en Thiérache, fonde le Démocrate vervinois, alors quotidien. Elu député, il en reste “directeur politique”, comme précisé sur une édition jaunie de juillet 1907, précieusement conservée.

Le Démocrate traverse le siècle, atteignant un tirage de 20.000 exemplaires. Jusqu’à 20 typographes s?affairaient pour sortir six pages chaque jour, couvrant l’actualité politique et associative.

– Assurer la succession –

Désormais, ils sont cinq jeunes de moins de 35 ans à composer selon les techniques du début du XXe siècle l’hebdomadaire tiré à 1.500 exemplaires à 60 centimes, épaulés par deux anciens typographes sur le départ, sous l??il du directeur de publication.

“J’ai mis en route une succession”, explique Jacques Piraux, 76 ans, également président des Amis du Démocrate, association ayant repris en 1987 le journal au bord de la liquidation, convaincu que “les jeunes peuvent s’adapter”.

Dernière recrue arrivée en décembre, Nicolas Laplace, 29 ans, pioche dans la casse les caractères en plomb, étain et antimoine, et les glisse dans le composteur, à l’envers, pour créer les titres.

“Au départ, ce n’est pas évident”, avoue celui qui est destiné à remplacer son aîné Bernard Leroy. “Le problème, c’est qu’on ne retrouve plus les pièces pour réparer ces machines, très sensibles”, se désole cet ancien typographe, 76 ans, alors que le journal recherche désespérément une nouvelle linotype.

En septembre, la rotative de 1927 est tombée en panne, obligeant à imprimer numériquement pendant trois mois.

“L?embrayage a sauté, et la courroie aussi”, raconte le “chef roto” Kévin Germain, 26 ans, mécanicien automobile de formation, plaçant le papier entre les rouleaux encreurs.

– “Atypique” –

Les pièces ont dû être modélisées en acier par une fonderie pour relancer la machine.

“C’est ce qui fait notre spécificité, pour moitié. L’autre moitié, c’est la composition en elle-même, avec les colonnes au plomb, la dernière en Europe”, souligne Eleonore Dufrenois, la trentaine, directrice adjointe et journaliste. “Les gens nous achètent parce qu’on est différent sur le fond et sur la forme. On est atypique”.

Une spécificité récompensée fin novembre par le prix “coup de coeur” lors du salon professionnel de la presse au futur. Pendant que tous les journaux ont basculé sur internet, le Démocrate a résisté à la déferlante numérique.

“Je l’ai mal vécue au début. J’ai eu peur de perdre des lecteurs, mais ça n’a pas été le cas”, affirme M. Piraux. Le nombre d’abonnés, pour 26 euros l’année, “augmente régulièrement”, autour de 1.100, jusqu’à Hong Kong ou Sydney.

Reste que le journal, sans publicité ni subvention par souci d’indépendance, qui tire ses principales recettes des annonces légales, se maintient difficilement à l’équilibre, pour un chiffre d’affaires de 150.000 euros.

L’une des solutions envisagées ? La création d’une fondation ou d’un musée sur l’histoire de l’imprimerie, que le Démocrate continue à écrire depuis 112 ans.

Source: AFP

Europe

Comcast remporte l’enchère sur Sky pour 30 milliards de livres sterling face à Fox

Reuters

Published

on

By

Le groupe de médias américain Comcast a remporté samedi l’enchère pour l’acquisition de l’opérateur britannique de télévision par satellite Sky pour lequel il a accepté de débourser environ 30 milliards de livres sterling (33,4 milliards d’euros).

Comcast était en compétition avec le groupe Twenty-First Century Fox de Rupert Murdoch pour cette acquisition qui s’est décidée suivant une procédure inhabituelle.

Le câblo-opérateur américain a proposé 17,28 livres sterling par action pour prendre le contrôle de Sky tandis que Fox offrait 15,67 livres par action, a indiqué le comité chargé de gérer les offres des deux repreneurs.

Cette acquisition constitue un revers pour Murdoch dont le groupe contrôle 39% de Sky. Le magnat tentait de prendre les rênes de l’opérateur britannique depuis décembre 2016.

Cela constitue également un revers pour le géant américain du divertissement Disney qui souhaitait acquérir pour 71 milliards de dollars (60 milliards d’euros) la majeure partie des avoirs cinématographiques et télévisuels de Fox, y compris Sky, si celle-ci était tombée dans le giron de Murdoch.

L’offre finale de Comcast était nettement supérieure à son entrée dans les enchères à 14,75 dollars par action et par rapport à la valeur du titre, à 15,85 livres, vendredi.

Cette attribution met fin à une bataille transatlantique qui faisait rage depuis le mois de février pour prendre le contrôle de Sky. Comcast avait lancé à cette date une offre d’acquisition de 31 milliards de dollars sur Sky face à celles de Fox et Disney.

La prise de contrôle de Sky va faire de Comcast le plus grand opérateur mondial de télévision à péage avec quelque 52 millions d’abonnés.

“C’est un grand jour pour Comcast”, a commenté Brian Roberts, patron de l’opérateur américain qui cherche à élargir ses activités à l’étranger au moment où sa croissance se ralentit sur le marché intérieur.

“Cette acquisition va nous permettre d’accroître rapidement, efficacement et de manière significative la base de notre clientèle et de nous développer internationalement”, a-t-il ajouté.

Comcast, qui possède la chaîne NBC et les studios Universal, a appelé les actionnaires de Sky à accepter son offre, souhaitant boucler la reprise avant la fin octobre.

 

Lire la suite

Europe

L’affaire Maassen relancée, le SPD remet en cause le compromis

AFP

Published

on

By

La dirigeante du Parti social-démocrate allemand, Andrea Nahles, a demandé vendredi à Angela Merkel de renégocier le compromis trouvé avec les conservateurs sur le sort de Hans-Georg Maassen, ancien chef du renseignement intérieur mis en cause pour ses propos sur les violences de Chemnitz.

Réagissant à cette demande, le porte-parole de l’Union chrétienne-sociale (CSU), la très droitière alliée bavaroise de l’Union chrétienne-démocrate (CDU) de Merkel, a jugé possibles de nouvelles discussions “si un consensus est possible”. “Nous y réfléchissons”, a-t-il dit.

Maassen, qui a douté de l’existence de “chasse aux migrants” en marge de manifestations d’extrême droite à Chemnitz, dans l’ex-Allemagne de l’Est, a été relevé mardi de ses fonctions à la tête de l’Office fédéral de protection de la Constitution (BfV) et muté au ministère de l’Intérieur, à un poste mieux rémunéré.

“Les réactions très majoritairement négatives de citoyens montrent que nous avons commis une erreur”, écrit la présidente du SPD à la chancelière et à Horst Seehofer, ministre de l’Intérieur et dirigeant de la CSU.

“Nous avons perdu la confiance au lieu de la rétablir. Cela devrait nous donner toutes les raisons de suspendre et de reconsidérer cet accord”, ajoute-t-elle.

Selon un sondage mené par l’institut Infratest Dimap pour ARD DeutschlandTrend et publié vendredi, le bloc conservateur CDU-CSU recueillerait 28% des voix si des élections étaient organisées aujourd’hui, devant le parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD), crédité de 18% des suffrages. Le SPD recueillerait 17% des voix.

D’après un sondage INSA, près de la moitié des Allemands sont favorables à des élections législatives anticipées.

Lors du scrutin de septembre dernier, le bloc CDU-CSU a obtenu 32,9% des voix, devant le SPD, 20,5%. L’AfD a fait son entrée au Bundestag avec 12,6% des suffrages.

Lire la suite

Europe

Election invalidée pour fraude dans la région de Vladivostok

Reuters

Published

on

By

La commission électorale de la région de Primorski, où se trouve la ville de Vladivostok, dans l’Extrême-Orient russe, a invalidé jeudi le résultat d’un scrutin régional en raison de soupçons de fraude au bénéfice du candidat du Kremlin.

La présidente de la Commission électorale nationale russe s’était elle-même prononcée mercredi en faveur de la tenue d’un nouveau scrutin.

Le candidat au poste de gouverneur de la région de Primorski soutenu par le président Vladimir Poutine, Andreï Tarassenko, a été proclamé vainqueur de l’élection organisée dimanche dernier alors qu’il était devancé de plus de deux points par son adversaire communiste, Andreï Ichtchenko, après dépouillement de près de 99% des bulletins de vote.

Des manifestations de protestation étaient organisées depuis lundi à Vladivostok.

Le nouveau scrutin aura lieu d’ici trois mois.

Lire la suite

Facebook




cinéma

Advertisement