La Mission de maintien de la paix des Nations Unies au Mali (MINUSMA) rend hommage à ses combattants de la paix, dont le Casque bleu burkinabé tombé lors de l’attaque de Tombouctou - LaMinuteInfo

La Mission de maintien de la paix des Nations Unies au Mali (MINUSMA) rend hommage à ses combattants de la paix, dont le Casque bleu burkinabé tombé lors de l’attaque de Tombouctou

Ce matin, vendredi 20 avril, à la base opérationnelle de la MINUSMA à Bamako, a eu lieu une cérémonie d'adieu pour rendre un dernier hommage au Caporal Ibrahim Yaméogo du contingent burkinabé, tombé sur le champ d’honneur le samedi 14 avril dernier suite à l’attaque terroriste complexe qui a visé les camps de Barkhane et de la MINUSMA à Tombouctou, et de l’Adjudant Samir Salah du contingent égyptien, décédé des suites d’une maladie.

Quelques jours auparavant, une cérémonie avait été organisée à l’aéroport de Tombouctou juste après l’attaque, à laquelle avaient assisté des membres du personnel civil et militaire de la MINUSMA, ainsi que M. Mamane Sani Moussa, le Chef par intérim du Bureau régional de la MINUSMA à Tombouctou et les compagnons d’arme du défunt Caporal Yaméogo, déployé depuis février 2018 au sein du Bataillon Burkinabè BADENYA 6 et qui venait de fêter ses 35 ans, laissant derrière lui sa femme et son enfant.

Présent à la dernière cérémonie d’hommage de ce vendredi, le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général, en charge du pilier politique de la MINUSMA, M. Koen Davidse, a salué le courage sans failles des combattants de la paix de la Mission et a souhaité un prompt rétablissement à tous les blessés de l’attaque de Tombouctou. Le Commandant adjoint de la Force de la MINUSMA, le Général Amadou Kane, a fait référence à l’attaque, saluant « le professionnalisme et la bravoure de ces Casques bleus qui ont pris le premier choc de cette attaque surprise, notamment ceux du contingent Burkinabè et également des militaires français de la Force Barkhane qui, malgré l’effet de surprise, ont su faire preuve d’une exceptionnelle sérénité et apporter la riposte appropriée, infligeant un lourd bilan aux assaillants. » Le Général Kane a également saisi cette opportunité pour témoigner de la grande satisfaction de la MINUSMA aux contingents burkinabè et égyptien, « qui se sont toujours illustrés dans leur professionnalisme et dévouement dans la conduite des opérations ».

Le Caporal Yaméogo sera rappelé de tous comme un soldat de grand courage, un excellent chef d’équipe et un footballeur aguerri, qui avait obtenu son certificat d’arme au Groupement d’instruction des Forces Armées du Burkina Faso et était détenteur de la décoration des Nations Unies Africa-Union, la Médaille commémorative avec agrafe Soudan et la Médaille militaire.

Son compagnon d’arme, l’Adjudant Samir Salah du contingent égyptien, est quant à lui mort de maladie à Dakar le 14 avril ou il avait été évacué, après avoir été victime d’un malaise durant une mission d’escorte de convoi sur la route Gao-Kidal. Il était un homme admiré pour ses grandes qualités humaines et professionnelles. Il était un soldat d’une qualité rare, ayant servi 28 ans son pays, ce dont ses 5 enfants et tous se compagnons se rappelleront avec fierté.

Distribué par APO Group pour United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA).

Source: APO

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *