Connect with us

Asie

Japon: au moins 141 morts après des pluies torrentielles et des glissements de terrain

Ange Poireau

Publié

le

AFP

Selon le gouvernement, au moins 141 personnes sont mortes dans des inondations et des glissements de terrain provoqués par des pluies torrentielles dans l’ouest du Japon.

C’est le taux de mortalité le plus élevé causé par les pluies que le Japon a connu depuis plus de trois décennies.

Les sauveteurs creusent maintenant dans la boue et les décombres à la recherche des survivants, car des douzaines de personnes sont toujours portées disparues.

Environ deux millions de personnes ont été évacuées de la région après le débordement des rivières.

Les autorités ont ouvert des salles de classe et des gymnases à ceux qui ont été déplacés par les pluies.

Il y a toujours un risque de glissement de terrain, avec des collines croulant sous la pluie susceptibles de s’effondrer.

J’ai demandé à ma famille de se préparer au pire“, a déclaré à l’AFP Kosuke Kiyohara, 38 ans, qui n’a pas eu de nouvelles de sa sœur et de ses deux fils.

Le Premier ministre Shinzo Abe a annulé un voyage à l’étranger pour faire face à la crise des inondations.

Plus de 70 000 secouristes, y compris les pompiers et l’armée, sont impliqués dans les opérations de secours.

Des avertissements d’inondation sont toujours en vigueur pour certaines des zones les plus touchées, y compris la préfecture d’Okayama dans le sud du Japon.

Mais un temps plus serein est prévu au cours des prochains jours, ce qui devrait contribuer aux efforts de secours.

Nous vérifions chaque maison pour voir s’il y a encore des gens piégés à l’intérieur, nous savons que c’est une course contre la montre, nous faisons de notre mieux“, a déclaré à l’AFP un responsable du gouvernement de la préfecture.

Continue Reading
Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Asie

Inde : une fillette de 8 ans violée par un groupe cinq jeunes garçon

Ange Poireau

Published

on

Le groupe aurait conçu un plan pour attirer une voisine de huit ans à la maison d’un ami après avoir regardé de la pornographie sur le téléphone d’un frère aîné.

Une fillette de huit ans aurait été violée par un groupe de cinq garçons – âgés de neuf à 14 ans – après avoir regardé du porno ensemble.

Il se serait produit après que les garçons aient conçu un plan pour attirer leur voisine à la maison d’un ami, après avoir regardé le film sur le téléphone d’un frère aîné.

Les jeunes ont été arrêtés à la suite de l’incident choquant survenu à Sahaspur, dans l’Uttar Pradesh.

Deux jours après avoir regardé le film, la fille aurait été attirée à la maison avec la promesse de chocolat pendant qu’elle jouait devant chez elle.

Les médias locaux ont rapporté que la famille de la victime avait déposé une plainte et que les garçons avaient été arrêtés peu de temps après.

Le policier Narendra Rathore a déclaré que la jeune fille «vit avec sa famille de quatre frères et sœurs et parents» et qu’elle «jouait devant chez elle» pendant que sa mère et son père travaillaient.

Rathore a déclaré que les cinq garçons l’ont emmenée chez un suspect de 10 ans alors que les membres de sa famille étaient également au travail.

Selon le flic, un garçon montait la garde devant la porte tandis que les autres violaient la fille.

Quand un frère aîné est rentré chez lui pendant l’épreuve, la bande a fait partir la victime.

Rathore a déclaré que l’enfant de huit ans était calme à la maison et a refusé de manger son dîner.

Plus tard dans la soirée, elle a dit à sa mère ce qui s’était passé.

Il a déclaré qu ‘”une affaire a été enregistrée contre les cinq accusés” et qu’ils comparaîtront “devant un tribunal pour mineurs lundi”.

Un cas similaire s’est produit dans l’Uttar Pradesh au début du mois, lorsque quatre garçons âgés de six à dix ans auraient violé une fillette de quatre ans après avoir regardé de la pornographie sur un téléphone mobile.

Lire la suite

Asie

Inde : quatre tués dans les glissements de terrain près de Riasi de Jammu, l’armée indienne lance une opération de recherche et de sauvetage

Published

on

Quatre personnes ont été tuées suite à un glissement de terrain qui a frappé la cascade de Sehar Baba près du Riasi de Jammu, rapporte l’agence ANI.

L’armée et la police indiennes ont lancé une opération de recherche et de sauvetage.

Le 5 juillet, plus de 250 passagers piégés en raison de glissements de terrain massifs sur la route de Mughal à Jammu et dans le district de Poonch au Cachemire ont été secourus par l’armée.

Une cinquantaine de véhicules et un grand nombre de voyageurs se sont retrouvés coincés sur le tronçon, a déclaré un porte-parole de la défense, ajoutant qu’un appel à l’aide a été reçu par l’armée, qui s’est immédiatement déployée sur le lieu.

Le 29 juin, un nouveau glissement de terrain a bloqué la route nationale Jammu-Srinagar, laissant des centaines de véhicules, y compris ceux transportant des pèlerins d’Amarnath, dans les camps de base de la vallée, a indiqué un responsable de la police.

Des pluies diluviennes ont déclenché le glissement de terrain à Gangroo près de Ramsu le long de la route de 260 kilomètres: la seule route praticable en tout temps reliant le Cachemire au reste du pays, et les efforts pour le rendre digne de ce trafic, a déclaré le vice-commissaire de police.

 

Lire la suite

Asie

Chine : au moins 19 morts dans l’explosion d’un parc industriel

Ange Poireau

Published

on

Une explosion dans un parc industriel de la province chinoise du Sichuan a fait 19 morts et 12 blessés, selon les autorités.

Dans un communiqué cité par Reuters, les autorités du district de Jiang’an ont déclaré que l’explosion s’est produite dans une usine chimique dirigée par Yibin Hengda Technology.

Des photos sur les médias sociaux chinois ont montré un énorme feu et des panaches de fumée s’élevant de l’installation.

On ne sait pas ce qui a causé l’explosion.

Selon Xinhua, l’incendie, qui a éclaté jeudi soir, avait été éteint tôt vendredi. Les blessés étaient dans un état stable.

Les autorités ont ouvert une enquête, a indiqué l’agence de presse.

Yibin Hengda fabrique des produits chimiques pour l’industrie alimentaire et pharmaceutique.

Selon les médias locaux, les bâtiments de trois étages de l’usine ont brûlé jusqu’à leurs cadres en acier et les fenêtres des bâtiments voisins ont été brisées.

L’accident fait suite à de précédentes catastrophes de haut niveau dans des usines chimiques en Chine.

En 2015, 173 personnes sont mortes dans une explosion dans un entrepôt de produits chimiques dans la ville portuaire de Tianjin, au nord-est du pays.

Lire la suite

Facebook

Lettre d’information




cinéma