Connect with us

Afrique

Intelcia s’implante à Madagascar et à l’île Maurice et conforte sa position de leader panafricain de la Relation Client

Publié

le

Karim Bernoussi, Président Directeur Général du Groupe Intelcia (www.Intelcia.com/fr), acteur majeur de la Relation Client, annonce l’intégration des sites d’externalisation d’Outremer Télécom Maurice et Madagascar, qui porteront désormais, le nom et les couleurs d’Intelcia.

A cette occasion, Messieurs Karim Bernoussi, Président Directeur Général du Groupe Intelcia et Youssef El Aoufir, Directeur Général du Groupe Intelcia, accompagnés des membres du Comité de Direction, ont inauguré les sites Intelcia Madagascar, mardi 20 mars 2018 à Antananarivo, sous les Hauts Patronages du Ministre  des Postes, de la Télécommunication et du Développement Numérique, du Ministre de l’Emploi, de l’Enseignement Technique et de l’Enseignement Professionnel et du Ministre de l’Industrie et du Développement du secteur privé. Et, en présence de Son Excellence l’Ambassadeur du Maroc, Monsieur Mohamed Benjilani.

Cette opération s’inscrit dans la poursuite de la stratégie d’expansion des activités du groupe en Afrique et dans l’Océan indien, en droite ligne avec la politique Sud-sud prônée par le Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohamed VI.

Le choix de s’implanter à Madagascar et à Maurice revêt un véritable potentiel de croissance pour le groupe Intelcia, compte tenu de la qualité des bassins d’emplois, de l’expertise développée sur certains métiers de la relation clients et de l’intérêt économique pour ses clients.

Intelcia conforte sa position de Leader Panafricain de la Relation Client

Cette entrée sur le marché insulaire de l’Océan Indien avec une double présence à Madagascar et à l’île Maurice s’intègre parfaitement dans la politique de développement offshore du Groupe, présent également au Cameroun, au Sénégal et en Côte d’Ivoire, parallèlement au développement continu de ses centres onshore (France) et nearshore (Maroc). Avec plus de 1500 positions à Madagascar et 1100 positions à l’île Maurice, Intelcia devient le premier employeur du secteur dans les deux pays.

Un changement de marque, vecteur de nouvelles perspectives et ambitions

Intelcia fait le choix d’avoir une marque unique et forte, garantissant une cohérence au bénéfice de ses collaborateurs et de ses donneurs d’ordres et les meilleurs standards d’excellence et d’engagement sur l’ensemble des territoires dans lesquels l’entreprise est implantée. Les sites de Madagascar et de Maurice ont dans ce cadre bénéficié d’une remise à niveau répondant aux exigences du groupe en termes d’infrastructures, de signalétique et d’espaces de travail, tournés vers le bien-être et l’épanouissement des collaborateurs.

Intelcia, un groupe à l’ADN humain qui assure la continuité de son management

L’intégration des 2600 collaborateurs actuels à Madagascar et à l’île Maurice au sein des équipes Intelcia leur permettra de bénéficier de l’approche sociale du groupe, qui repose principalement sur son management de proximité et son attachement à des valeurs fortes dont la transparence et l’engagement envers ses collaborateurs et l’ensemble de ses clients.

Intelcia, en tant qu’entreprise sociale et responsable est impliquée dans le développement des territoires où elle est présente, et place l’employabilité au cœur de sa stratégie de responsabilité sociale et sociétale. C’est ainsi qu’elle s’engage à créer des opportunités de carrière et de formation mais aussi à encourager la diversité ainsi que l’égalité des chances, à travers un accompagnement au profit de l’ensemble de ses collaborateurs.

Distribué par APO Group pour Intelcia.

Contact Média :
Fatine Diouri
Fatine.Diouri@PRMediaCom.com 

A propos d’Intelcia :
Depuis sa création en 2000, le Groupe Intelcia (www.Intelcia.com/fr), s'est imposé comme un acteur majeur de l'externalisation de la Relation Client (service client, support technique, télévente, rétention & fidélisation, relation client digitale, force commerciale BtoB, BPO, insourcing, digital advertising…) et fait aujourd'hui partie du top 5 des outsourcers francophones .
Fort de plus de 11 000 collaborateurs, le Groupe propose à ses clients une offre globale, onshore et offshore sur 25 sites, à travers 8 pays : Maroc, France, Cameroun, Sénégal, Côte d’Ivoire, Ile Maurice, Portugal (en cours d’ouverture) et Madagascar. Avec l’entrée en 2016 du groupe Altice dans son capital, Intelcia accélère son développement à l’international avec l’ambition de devenir un acteur global mondial à horizon 2020.
Le succès d’Intelcia repose principalement sur sa proximité et son engagement auprès de ses clients et de ses collaborateurs, la diversification et le renforcement de son expertise et sur son ADN humain.

Source: APO

Afrique

Bobi Wine attaque le président ougandais sur les réseaux sociaux

AFP

Published

on

By

La pop star ougandaise et député MP Bobi Wine a fait une déclaration écrite à la presse quelques jours après son retour dans le pays, critiquant les “exécutions extrajudiciaires” et appelant à “ordonner à ceux qui torturent et mutilent nos citoyens”.

Il accuse également le président Yoweri Museveni d’avoir “tapoté des troupes sur le dos” pour “l’avoir torturé” ainsi que d’autres “à mort”. Il ajoute plus tard “J’espère que vous pourrez vous racheter”.

L’armée ougandaise a rejeté les allégations selon lesquelles le député aurait été torturé pendant sa détention.

Bobi Wine, de son vrai nom Robert Kyagulanyi, a été inculpé pour trahison aux côtés de 32 autres politiciens à la suite de violences lors d’une élection partielle en août. Ils nient les accusations.

Avant d’être arrêté, Bobi Wine a tweeté une photo macabre de son chauffeur Yasin Kawuma, qui selon lui aurait été abattu par la police en pensant qu’il était le député.

Certains voient la popularité de Bobi Wine comme un signe d’un fossé générationnel entre la jeune population ougandaise et le président Museveni, au pouvoir depuis 1986.

La déclaration de Bobi Wine, qu’il a partagée sur son compte twitter, appelle à embrasser ce qu’il appelle le “pouvoir du peuple”:

« Beaucoup viendront prétendre être des leaders du pouvoir du peuple. Certains l’utilisent déjà pour obtenir de l’argent de l’État et provoquer ensuite des perturbations. Ignorez ces personnes et restez concentré sur la cause. Vous les connaîtrez par leurs fruits. Le pouvoir des gens est en chacun de nous. ”

« Beaucoup viendront prétendre être des leaders du pouvoir du peuple. Certains l’utilisent déjà pour obtenir de l’argent de l’État et provoquer ensuite des perturbations. Ignorez ces personnes et restez concentré sur la cause. Vous les connaîtrez par leurs fruits. Le pouvoir des gens est en chacun de nous. “

Lire la suite

Cameroun

Cameroun: deux civils abattus à Buea

Published

on

Au moins deux personnes ont été abattues ce lundi à Buea, capitale de la région du Sud-Ouest du Cameroun, a-t-on appris des sources sécuritaires.

Les forces de sécurité camerounaises en patrouille dans cette zone auraient tiré sur les deux hommes autour de la rue de campagne Soppo, à Buea, selon des sources.

Un habitant de la rue 2 à Buea a déclaré qu’un camion militaire qui passait devant a tiré des coups de feu au milieu de la ville fantôme et que la population a plus tard découvert deux cadavres gisant dans les rues.

Un des civils tués a été identifié comme étant Emmanuel Ndam, les habitants étant encore sous le choc après l’incident. Buea reste dans son opération habituelle de ville fantôme, la plupart des entreprises étaient fermées lundi. Les rues étaient complètement désertes.

Dans un développement similaire, des sources affirment que le poste de gendarmerie de Bonjongo à Limbé, a été attaqué tard dans la nuit. Un élève gendarme a été blessé et les assaillants ont emporté  des armes.

Lire la suite

Cameroun

Cameroun: un «commandant» des forces séparatistes tué à Kumba

Published

on

Une tête forte du groupe des séparatistes d’Ambazonie a été tué vendredi par les forces de sécurité camerounaises à Kumba, ont indiqué des sources sécuritaire.

Le «commando» a été tué lors d’un raid militaire sur leur base vendredi.

Avec l’aide de sources d’information provenant de la population locale, les soldats ont lancé un assaut qui a conduit à de lourds échanges de tirs à Kossala, Kumba.

Plusieurs soldats de l’armée camerounaise auraient été blessés au cours de l’opération tandis que les combattants séparatistes ont pu s’enfuir avec le corps de leur «commandant» qui a ensuite été enterré dans un endroit secret.

Lire la suite

Facebook




cinéma

Advertisement