Connect with us

Europe

Hand: de nouveaux visages chez les Bleus pour une reconquête de l'Euro

Publié

le

Un an après leur nouveau sacre mondial à Paris, les handballeurs français s’avancent vers l’Euro-2018 qui s’ouvre vendredi en Croatie avec une équipe rajeunie et un statut de place forte à défendre.

C’est une équipe en reconstruction, orpheline de ses deux monuments Thierry Omeyer et Daniel Narcisse – 669 sélections à eux deux et désormais retraités des Bleus -, qui se présente au Championnat d’Europe (12-28 janvier) pour tenter de reconquérir la couronne continentale abandonnée en 2016.

Mais au cours de la préparation, les blessures se sont enchaînées pour les Bleus. L’ancien Parisien William Accambray s’est blessé au tendon d’Achille lors d’un match du championnat hongrois et ne sera pas du voyage en Croatie. Deux autres “experts” champions du monde, le Montpelliérain Ludovic Fabregas, touché au bras, et le Nantais Olivier Nyokas, insuffisamment remis d’une blessure à un genou, ont également dû déclarer forfait.

Et quelques jours avant l’Euro, nouveau coup dur pour les Bleus: le pivot Luka Karabatic se blesse à une cheville et ne devrait pas jouer les premiers matches de la compétition.

Conséquence: le groupe de 18 joueurs retenus par Didier Dinart présente plusieurs nouveaux visages.

Mais pas de quoi revoir à la baisse les ambitions de l’équipe de France, insiste le sélectionneur des Bleus: “On a un statut à défendre. On a l’obligation d’atteindre le dernier carré et on ne va pas se cacher malgré les blessés.”

– Un capital confiance ‘positif’ –

La Golden League, compétition qui a fait figure de répétition générale avant l’Euro le week-end dernier, a permis au sélectionneur de s’envoler pour le championnat d’Europe avec des “certitudes”. “On a tiré des enseignements. On est dans une très bonne situation, notre capital confiance est positif”, assure-t-il après après deux victoires tranquilles contre la Norvège et l’Egypte puis une défaite sur le gong face au Danemark.

Aux côtés des cadres Nikola Karabatic ou Luc Abalo, les petits nouveaux – l’ailier gauche Raphaël Caucheteux, le demi-centre Nicolas Claire ou le pivot Nicolas Tournat – se sont mis en évidence et ont “montré de belles choses”, selon leur coach.

“On parle beaucoup de reconstruction. C’est vrai qu’il y a des joueurs qui sont partis et des blessés… Malgré tout ça, on a un bon groupe”, confie l’arrière droit Dika Mem, 20 ans, qui sera peut-être amené à devenir l’un des piliers du renouveau des Bleus.

Et même si les novices n’ont pas l’expérience d’un Euro, ils devront se lancer tout de suite dans le grand bain.

Pour leur entrée en lice vendredi du côté de Porec, petit port de pêche dans le nord de la Croatie, les Français affrontent en effet les Norvégiens, vices-champions du monde en titre. “On jouera gros dès la première journée”, souffle Dinart.

– ‘Excitation et impatience’ –

Une défaite en ouverture compliquerait sérieusement la tâche des Bleus, qui devraient alors réaliser un sans-faute pour espérer atteindre le dernier carré.

D’autant qu’ils affronteront selon toute vraisemblance la Croatie, le pays organisateur, lors du tour principal.

Lui-même d’origine croate, Nikola Karabatic le reconnaît: “Battre la Croatie chez elle, ça va être compliqué. Mais il n’y a pas d’appréhension. Plutôt de l’excitation et de l’impatience”.

“Ca va être un gros morceau”, renchérit Luc Abalo, déjà présent en Croatie en 2009 pour le troisième titre mondial français, et qui fait du pays-hôte le principal favori de la compétition, grâce notamment à son public bouillant.

Outre la Croatie, les champions olympiques danois, menés par la star du PSG Mikkel Hansen, ou la Norvège de Sander Sagosen font figure de prétendants. “Le niveau européen s’est densifié, on peut citer 6 à 8 équipes qui peuvent prétendre au titre”, affirme Didier Dinart. Derrière, l’Allemagne et sa génération dorée, ainsi que l’Espagne, feront office d’outsiders.

Source: AFP

Europe

Belgique : une voiture fonce dans une course cycliste, 19 blessés

Published

on

By

Photo d’illustration – Tim de Waele/Getty Images

19 coureurs cyclistes ont été blessés ce dimanche après-midi alors qu’ils disputaient une course à Wasmes (Colfontaine, Belgique). Selon les premiers témoignages, une voiture aurait percuté des coureurs.

19 coureurs cyclistes ont été blessés à des degrés divers lors d’une course cycliste organisée ce dimanche après-midi à Wasmes, située à une petite vingtaine kilomètres de la frontière française.

Les compétiteurs couraient dans le cadre du championnat provincial hors-FCWB. Ils étaient à 3 km e l’arrivée quand une mère de famille a fait demi-tour avec sa voiture devant eux.

“Cet accident s’est produit par pure coïncidence”, indique le bourgmestre de Colfontaine Luciano D’Antonio à la RTBF.

3 enfants à bord du véhicule
“Le rue de la Louise est en forte pente et les coureurs y roulaient à une vitesse comprises entre 70 et 80 km/h”, indique le bourgmestre. “C’est alors qu’une mère de famille, qui était au volant de sa voiture avec ses trois enfants à bord, a fait demi-tour pour une raison inconnue.

Un premier coureur a percuté le véhicule, avant ses poursuivants. Trois coureurs, originaires respectivement de Flandre, des Pays-Bas et d’Allemagne, souffrent de fractures ouvertes. Quatre coureurs ont subi une commotion. Les autres souffrent de blessures légères.

La 3ème course annulée
Neuf véhicules médicalisés ont été dépêchés sur place et les blessés ont été répartis dans les hôpitaux de la région.

La troisième course du jour a été annulée par l’organisateur, et le parquet de Mons a été avisé des faits.

Lire la suite

Europe

Pays-Bas : une camionnette fauche des festivaliers, un mort et trois blessés

Published

on

By

Quatre piétons ont été fauchés par une camionnette à un festival de musique aux Pays-Bas tôt lundi matin.

Une camionnette a foncé sur des piétons au festival Pinkpop, dans le sud des Pays-Bas, dans la nuit de dimanche à lundi. Une personne est morte, trois autres ont été grièvement blessées, rapportent les secours.

Le conducteur en fuite
On connait peu de détails sur l’événement pour le moment. Le conducteur de la camionnette, qui a pris la fuite, est activement recherché. Dans un communiqué, la police précise qu’il s’agit d’une Fiat Doblo.

Un acte volontaire ?
Les autorités tentent de déterminer si son acte était volontaire ou non, s’il s’agit d’un accident ou d’un acte terroriste. Des prélèvements techniques sont effectués par la police sur la chaussée.

Un festival très populaire
L’incident a eu lieu vers 04h du matin, près du camping jouxtant le festival où de grands noms de la musique se sont produits, comme Pearl Jam, les Foo Fighters et Bruno Mars. Des dizaines de milliers de personnes ont assisté aux concerts depuis vendredi.

Lire la suite

Europe

Un taxi heurte des passants à Moscou : 7 blessés, le conducteur interpellé

AFP

Published

on

By

Un taxi a blessé samedi sept personnes dans le centre de Moscou, à deux pas de la place Rouge, le chauffeur, qui a été interpellé, ayant apparemment perdu le contrôle de son véhicule selon les autorités russes, dont le pays accueille la Coupe du Monde.

“Aujourd’hui, près de la rue Ilinka, au numéro 5/2, un chauffeur de taxi est monté sur le trottoir et a heurté les passants”, a indiqué le ministère russe de l’Intérieur dans un communiqué.

Après avoir annoncé d’abord huit blessés, le ministère a ensuite actualisé le bilan, indiquant que sept personnes seulement avaient été blessées. Parmi elles se trouve deux citoyens mexicains “légèrement blessés” selon l’ambassade du Mexique en Russie.

“Il s’agit d’un banal accident de la route, qui n’a pas causé de blessures graves”, a déclaré une source au sein des services médicaux cités par l’agence Interfax.

“La cause préliminaire de l’accident est la perte du contrôle du véhicule. Le chauffeur a été interpellé et amené au poste de police”, a indiqué le ministère russe des Affaires intérieures, précisant que ces informations “continuent à être vérifiées”.

L’acte “n’a pas été prémédité, d’après ce qu’a dit le conducteur”, a déclaré le Centre de surveillance du trafic routier à Moscou, sur Twitter.

Le chauffeur est de nationalité kirghize et a 28 ans, selon une photo de son permis de conduire publiée par le centre sur le réseau social.

D’autres photos de la même source montrait le taxi, une Honda Solaris de couleur jaune, sur le trottoir, le pare-choc tombé à terre.

Une vue aérienne montrait la scène d’accident, avec une demi-dizaine de voitures de police déployées et deux ambulances aux brancards vides.

La rue Ilinka, qui débouche sur la place Rouge et qui est très fréquentée, a été temporairement fermée avant d’être à nouveau ouverte à la circulation vers 17H00 GMT, a annoncé le centre sur Twitter.

La Russie accueille depuis jeudi et jusqu’au 15 juillet la Coupe du Monde de football dans 11 villes, dont Moscou. Des centaines de milliers de supporters venant du monde entier sont attendus en Russie.

La Russie reste l’un des premiers pays au monde pour la mortalité sur les routes, notamment en raison de l’alcoolisme, du mauvais état des infrastructures routières et du non respect des règles de la circulation.

En 2017, plus de 19.000 personnes sont mortes sur les routes russes.

Lire la suite

Facebook

Lettre d’information




cinéma