Connect with us

Europe

GFG Alliance met un pied en France en acquérant une usine d'aluminium à Dunkerque

Publié

le

Une usine d’aluminium de Dunkerque, ancien fleuron de Pechiney et actuellement dans l’orbite de Rio Tinto, va passer sous le contrôle du groupe GFG Alliance de l’industriel britannique Sanjeev Gupta, première étape d’un ambitieux projet de déploiement en France.

GFG Alliance a annoncé mercredi avoir présenté à Rio Tinto une offre ferme de rachat de cette usine. Le prix de vente serait de 500 millions de dollars, a indiqué de son côté Rio Tinto.

La vente devrait être conclue dans le courant du 2e trimestre 2018, selon les deux entreprises.

Le rachat est porté par Liberty House, la branche industrielle de GFG, qui souhaite développer les activités aval du site de Dunkerque avec des produits destinés à l’industrie automobile, a indiqué le groupe dans un communiqué.

L’usine de Dunkerque compte actuellement 570 salariés, mais le groupe estime pouvoir créer à terme “plusieurs milliers d’emplois” avec le développement de l’activité.

GFG Alliance prévoit un investissement total de 2 milliards d’euros en France, comprenant notamment l’acquisition de la fonderie d’aluminium, sa modernisation et le développement d’une filière aval de produits finis.

Liberty House va ainsi spécialiser le site de Dunkerque, d’une capacité de 280.000 tonnes d’aluminium par an, dans les produits pour l’automobile en créant un site intégré, allant de la production d’aluminium à la fabrication des pièces auto.

L’objectif est de créer “une usine dédiée à l’automobile, de très haute technologie et aux meilleurs standards”, a déclaré à l’AFP M. Gupta. “Une des usines les plus efficientes du monde en matière d’énergie et de recyclage”, a-t-il résumé.

L’usine Aluminium Dunkerque, issue du groupe Pechiney, a fêté en 2017 ses 25 ans. Pechiney avait été racheté en 2003 par le canadien Alcan, lui-même absorbé en 2007 par Rio Tinto.

GFG Alliance veut s’appuyer sur l’expérience de son acquisition de la dernière fonderie d’aluminium du Royaume-Uni, à Lochaber en Ecosse, à la fin 2016, déjà auprès de Rio Tinto.

La méthode sera la même: “apporter de la valeur ajoutée”, à la production d’aluminium, a expliqué M. Gupta.

L’offre de Liberty House représente “la meilleure option pour le développement futur du site” et “va sécuriser un futur durable à long terme pour Aluminium Dunkerque”, a commenté le directeur général de Rio Tinto Aluminium, Alf Barrios, cité dans un communiqué, en relevant l’expérience acquise par le repreneur.

Les procédures de consultation des personnels et des comités d’entreprise des deux groupes vont commencer.

– Après l’aluminium, l’acier –

En Écosse, GFG Alliance investit actuellement 120 millions de livres pour moderniser et agrandir l’usine et y ajouter une unité de fabrication de jantes en alliage, employant l’aluminium produit sur le site.

Le groupe entend ainsi répondre à la demande croissante de pièces en aluminium pour l’industrie automobile, qui a besoin de véhicules plus légers et moins émetteurs de CO2.

Selon les estimations de GFG Alliance, le volume d’aluminium inclus dans les véhicules fabriqués en Europe va augmenter de 3,3 à 4,3 millions de tonnes par an d’ici à 2024.

D’autre part, l’utilisation d’aluminium pour les tôles de carrosserie devrait plus que doubler dans les dix prochaines années dans le monde, selon ces mêmes prévisions.

M. Gupta a souligné que GFG Alliance avait décidé de créer un nouveau “pôle mondial” en France. “La France marque un pas important pour nous”, a-t-il dit.

Il a expliqué que la politique “pro-entreprise” du président français Emmanuel Macron avait pesé dans ce choix et qu’il avait rencontré les autorités françaises à haut niveau.

L’ambition française de GFG Alliance ne se limite pas à Dunkerque, puisque le groupe est un des candidats à la reprise du sidérurgiste Ascométal, en redressement judiciaire.

Le projet de GFG Alliance reprendrait tous les sites industriels de ce producteur d’aciers spéciaux qui emploie actuellement 1.400 salariés. Il y injecterait 100 millions d’euros sur cinq ans.

Outre son activité industrielle Liberty Business, GFG Alliance compte aussi une division dédiée à l’énergie, Sivec, une branche de services financiers, Wyelands, et un pôle immobilier, Jahama. Le groupe emploie 12.000 personnes pour un chiffre d’affaires de plus de 10 milliards de dollars.

Mais “l’industrie est au coeur de notre stratégie et toutes nos autres activités – énergie, banque, immobilier – la soutiennent”, a insisté M. Gupta.

Source: AFP

Europe

Belgique : une voiture fonce dans une course cycliste, 19 blessés

Published

on

By

Photo d’illustration – Tim de Waele/Getty Images

19 coureurs cyclistes ont été blessés ce dimanche après-midi alors qu’ils disputaient une course à Wasmes (Colfontaine, Belgique). Selon les premiers témoignages, une voiture aurait percuté des coureurs.

19 coureurs cyclistes ont été blessés à des degrés divers lors d’une course cycliste organisée ce dimanche après-midi à Wasmes, située à une petite vingtaine kilomètres de la frontière française.

Les compétiteurs couraient dans le cadre du championnat provincial hors-FCWB. Ils étaient à 3 km e l’arrivée quand une mère de famille a fait demi-tour avec sa voiture devant eux.

“Cet accident s’est produit par pure coïncidence”, indique le bourgmestre de Colfontaine Luciano D’Antonio à la RTBF.

3 enfants à bord du véhicule
“Le rue de la Louise est en forte pente et les coureurs y roulaient à une vitesse comprises entre 70 et 80 km/h”, indique le bourgmestre. “C’est alors qu’une mère de famille, qui était au volant de sa voiture avec ses trois enfants à bord, a fait demi-tour pour une raison inconnue.

Un premier coureur a percuté le véhicule, avant ses poursuivants. Trois coureurs, originaires respectivement de Flandre, des Pays-Bas et d’Allemagne, souffrent de fractures ouvertes. Quatre coureurs ont subi une commotion. Les autres souffrent de blessures légères.

La 3ème course annulée
Neuf véhicules médicalisés ont été dépêchés sur place et les blessés ont été répartis dans les hôpitaux de la région.

La troisième course du jour a été annulée par l’organisateur, et le parquet de Mons a été avisé des faits.

Lire la suite

Europe

Pays-Bas : une camionnette fauche des festivaliers, un mort et trois blessés

Published

on

By

Quatre piétons ont été fauchés par une camionnette à un festival de musique aux Pays-Bas tôt lundi matin.

Une camionnette a foncé sur des piétons au festival Pinkpop, dans le sud des Pays-Bas, dans la nuit de dimanche à lundi. Une personne est morte, trois autres ont été grièvement blessées, rapportent les secours.

Le conducteur en fuite
On connait peu de détails sur l’événement pour le moment. Le conducteur de la camionnette, qui a pris la fuite, est activement recherché. Dans un communiqué, la police précise qu’il s’agit d’une Fiat Doblo.

Un acte volontaire ?
Les autorités tentent de déterminer si son acte était volontaire ou non, s’il s’agit d’un accident ou d’un acte terroriste. Des prélèvements techniques sont effectués par la police sur la chaussée.

Un festival très populaire
L’incident a eu lieu vers 04h du matin, près du camping jouxtant le festival où de grands noms de la musique se sont produits, comme Pearl Jam, les Foo Fighters et Bruno Mars. Des dizaines de milliers de personnes ont assisté aux concerts depuis vendredi.

Lire la suite

Europe

Un taxi heurte des passants à Moscou : 7 blessés, le conducteur interpellé

AFP

Published

on

By

Un taxi a blessé samedi sept personnes dans le centre de Moscou, à deux pas de la place Rouge, le chauffeur, qui a été interpellé, ayant apparemment perdu le contrôle de son véhicule selon les autorités russes, dont le pays accueille la Coupe du Monde.

“Aujourd’hui, près de la rue Ilinka, au numéro 5/2, un chauffeur de taxi est monté sur le trottoir et a heurté les passants”, a indiqué le ministère russe de l’Intérieur dans un communiqué.

Après avoir annoncé d’abord huit blessés, le ministère a ensuite actualisé le bilan, indiquant que sept personnes seulement avaient été blessées. Parmi elles se trouve deux citoyens mexicains “légèrement blessés” selon l’ambassade du Mexique en Russie.

“Il s’agit d’un banal accident de la route, qui n’a pas causé de blessures graves”, a déclaré une source au sein des services médicaux cités par l’agence Interfax.

“La cause préliminaire de l’accident est la perte du contrôle du véhicule. Le chauffeur a été interpellé et amené au poste de police”, a indiqué le ministère russe des Affaires intérieures, précisant que ces informations “continuent à être vérifiées”.

L’acte “n’a pas été prémédité, d’après ce qu’a dit le conducteur”, a déclaré le Centre de surveillance du trafic routier à Moscou, sur Twitter.

Le chauffeur est de nationalité kirghize et a 28 ans, selon une photo de son permis de conduire publiée par le centre sur le réseau social.

D’autres photos de la même source montrait le taxi, une Honda Solaris de couleur jaune, sur le trottoir, le pare-choc tombé à terre.

Une vue aérienne montrait la scène d’accident, avec une demi-dizaine de voitures de police déployées et deux ambulances aux brancards vides.

La rue Ilinka, qui débouche sur la place Rouge et qui est très fréquentée, a été temporairement fermée avant d’être à nouveau ouverte à la circulation vers 17H00 GMT, a annoncé le centre sur Twitter.

La Russie accueille depuis jeudi et jusqu’au 15 juillet la Coupe du Monde de football dans 11 villes, dont Moscou. Des centaines de milliers de supporters venant du monde entier sont attendus en Russie.

La Russie reste l’un des premiers pays au monde pour la mortalité sur les routes, notamment en raison de l’alcoolisme, du mauvais état des infrastructures routières et du non respect des règles de la circulation.

En 2017, plus de 19.000 personnes sont mortes sur les routes russes.

Lire la suite

Facebook

Lettre d’information




cinéma