France-Maternité : des femmes enceintes plus âgées, des bébés plus maigres - LaMinuteInfo

France-Maternité : des femmes enceintes plus âgées, des bébés plus maigres

L’Inserm publie un rapport sur la santé des femmes enceintes et leur bébé avec un état des lieux qui pointe des améliorations mais aussi plusieurs points inquiétants.

L’Inserm a publié ce mercredi un rapport sur la santé et la prise en charge médicale des femmes enceintes en 2016 et plusieurs améliorations sur leur prise en charge médicale sont soulignés :

Le taux de césarienne est stable et même en légère baisse (20,4 % en 2016 contre 21,1 % en 2010)
Le taux d’épisiotomie diminue, passant de 27 % en 2010 à 20 % en 2016.
Le recours à l’oxytocine (médicament qui permet d’accélérer l’accouchement et qui peut être nocif pour la mère) est moins fréquent
La prévention de l’hémorragie du post-partum s’est généralisée
Poids, tabac, âge : les points noirs de l’étude
En revanche, plusieurs indicateurs sont inquiétants, avertit l’agence de santé :

Le taux des femmes continuant à fumer ne baisse pas (17% entre 2010 et 2016)
Les femmes enceintes sont de plus en plus âgées, elles sont 20% à avoir plus de 35 ans contre 17% en 2010
20 % des femmes sont en surpoids et près de 12 % sont obèses, contre respectivement 17 % et 10 % en 2010
La vaccination anti-grippale des femmes enceintes est trop faible juge l’Inserm (7%)
Le taux de prématurité augmente sensiblement, il est passé de 4,5% en 1995 à 6% en 2016
La proportion de bébés au poids trop faible est passée de 10,1% à 10,8% entre 2010 et 2016

Des indicateurs différents en Outre-mer
En Outre-mer, les indicateurs sont très différents. Les femmes enceintes sont plus jeunes (6 % ont entre 18 et 19 ans contre 2 % en Métropole), 25 % d’entre-elles déclarent ne pas vivre en couple (contre 5 % des femmes en Métropole), leur taux d’obésité est plus élevé (21 % contre 12 %) et leur consommation de tabac beaucoup plus faible (5 % contre 17 % en Métropole).

Cette étude, réalisée par l’Inserm, porte sur la totalité des naissances survenues pendant une semaine dans l’ensemble des maternités françaises en 2016.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *