Connect with us

Autres Sports

Fed Cup: Vandeweghe offre le titre aux Etats-Unis après 17 ans d'attente

Publié

le

Les Etats-Unis, emmenées par une grande CoCo Vandeweghe qui a justifié son rang de N.10 mondiale en apportant les trois points de la victoire à son équipe, ont remporté la Fed Cup après 17 ans d’attente en battant en finale le Belarus 3 à 2, dimanche à Minsk.

Les Etats-Unis attendaient ce sacre depuis 2000, lorsque l’équipe américaine, avec à l’époque Jennifer Capriati, Monica Seles, Lindsay Davenport et Lisa Raymon, avait battu l’Espagne de Conchita Martinez et Arantxa Sanchez à Las Vegas.

La nation la plus titrée de la Fed Cup décroche ainsi la coupe pour la dix-huitième fois, en 29 finales disputées depuis la création de la compétition en 1963.

Le Belarus, privé pour des raisons administratives de Victoria Azarenka, son ex-N.1 mondiale tombée à la 208e place après sa grossesse, disputait lui sa première finale.

La dernière journée de cette finale a été riche en émotions dans la Chizhovka Arena de Minsk.

CoCo Vandeweghe plaçait tout d’abord pour la première fois les Etats-Unis en tête 2 à 1 en battant dans le premier simple dominical Aryna Sabalenka 7-6 (7/5), 6-1.

Cette toute jeune joueuse de 19 ans, 78e mondiale, ne s’est pas laissé impressionner par l’évènement. Elle a donné du fil à retordre à l’Américaine au premier set, avant de craquer dans le second face à une adversaire plus expérimentée.

Aliaksandra Sasnovich (87e mondiale) a ensuite réussi l’exploit de battre Sloane Stephens (13e mondiale) 4-6, 6-1, 8-6, pour égaliser et redonner l’espoir au Belarus.

Dans le double décisif, Shelby Rogers et CoCo Vandeweghe ont remporté le premier set 6-3 en réussissant une fois le break.

Aliaksandra Sasnovich et Aryna Sabalenka ont raté le coche dans la seconde manche, où elles ont mené 5-2, obtenu deux balles de set à 5-4, avant de laisser filer la manche (7-6) dans le tie break (7/3).

Avec cette victoire, les Etats-Unis mettent fin à une hégémonie de trois ans de la République tchèque.

Source: AFP

Autres Sports

L’Indonésie candidate à l’organisation des Jeux olympiques 2032

AFP

Published

on

By

L’Indonésie, qui accueille actuellement les Jeux asiatiques, s’est portée candidate pour organiser les Jeux olympiques d’été en 2032, a annoncé samedi le président Joko Widodo.

“Avec notre expérience emmagasinée grâce à l’organisation de ces 18es Jeux asiatiques, le pays a les capacités d’organiser un événement sportif de plus grande ampleur”, a estimé M. Widodo.

“L’Indonésie va immédiatement s’inscrire comme candidate pour accueillir les Jeux olympiques de 2032”, a-t-il ajouté.

Cette annonce est intervenue après une rencontre entre le président indonésien, le président du Comité international olympique Thomas Bach et le président du Comité olympique asiatique (COA), le Cheickh Ahmad Al-Fahad Al-Sabah.

“Je veux féliciter le président (Widodo) pour le grand succès qu’ont été ces Jeux asiatiques, ce qui est très impressionnant, a noté Thomas Bach. De ce fait le CIO est très sensible à la candidature de l’Indonésie pour les Jeux olympiques de 2032”.

Les Jeux asiatiques, qui ont commencé le 18 août avec une cérémonie d’ouverture spectaculaire, n’ont toutefois pas été sans anicroches. Le principal problème a été le système de billetterie chaotique et beaucoup de fans n’ont pas pu assister à des épreuves malgré un nombre important de sièges vides dans les tribunes.

Le problème a atteint une telle ampleur que le COA a envoyé une remontrance aux organisateurs, leur demandant notamment de réduire le nombre de places réservées aux invités et aux VIP, qui atteignait parfois jusqu’à 40% des places dans certaines enceintes.

Les JO de 2020 se disputeront à Tokyo, avant d’être organisés à Paris en 2024, puis à Los Angeles en 2028.

Lire la suite

Autres Sports

Golf: Koepka rejoint Lovemark en tête au 2e tour du Northern Trust

AFP

Published

on

By

L’Américain Brooks Koepka a rejoint son compatriote Jamie Lovemark en tête du Northern Trust, première épreuve des play-offs de fin de saison du circuit professionnel américain de golf (PGA) après le 2e tour vendredi.

Koepka, vainqueur cette année de l’US Open et du Championnat PGA, a rendu une carte de 65, soit six coups sous le par, pour un total de 132 (-10).

Lovemark a lui rallié le club-house avec une carte de 66 et tous deux ne comptent qu’un seul coup d’avance sur leur premier poursuivant, l’Australien Adam Scott (133).

Le N.1 mondial Dustin Johnson occupe la 4e place, à deux longueurs de la tête (134), tandis que Tiger Woods a franchi de justesse le cut.

Pour sa première participation aux play-offs depuis 2013, le “Tigre” est pour l’instant très discret avec deux cartes consécutives de 71 et un score de 142 (par), synonyme de 67e place.

L’ancien N.1 mondial restait sur une 2e place dans le Championnat PGA, 4e et dernier tournoi du Grand Chelem de l’année.

Le Northern Trust est la première des quatre épreuves des play-offs de fin de saison qui est ouverte aux 125 meilleurs joueurs du classement mondial annuel.

La 2e épreuve, le Dell Technologies Championship, opposera la semaine prochaine les 100 meilleurs joueurs de l’année, champ réduit à 70 joueurs pour le BMW Championship le week-end suivant. La saison sur le circuit PGA se terminera par le Tour Championship où les 30 meilleurs joueurs de l’année sont en concurrence pour une prime mirobolante de 10 millions de dollars pour le vainqueur.

Classement du Northern Trust (après la 2e journée, par 71):

  1. Jamie Lovemark (USA) 132 (66-66)

. Brooks Koepka (USA) 132 (67-65)

  1. Adam Scott (AUS) 133 (69-64)
  2. Dustin Johnson (USA) 134 (67-67)

. Bryson DeChambeau (USA) 134 (68-66)

  1. Sean O?Hair (USA) 135 (66-69)

. Kevin Tway (USA) 135 (66-69)

. Tommy Fleetwood (ENG) 135 (67-68)

. Ryan Palmer (USA) 135 (68-67)

. Jhonattan Vegas (VEN) 135 (67-68)

  1. Peter Uihein (USA) 136 (68-68)

. Adam Hadwin (CAN) 136 (71-65)

. Phil Mickelson (USA) 136 (68-68)

. Patrick Cantlay (USA) 136 (69-67)

. Tony Finau (USA) 136 (69-67)

. Justin Thomas (USA) 136 (69-67)

  1. Jordan Spieth (USA) 140 (70-70)

. Patrick Reed (USA) 140 (69-71)

  1. Tiger Woods (USA) 142 (71-71)

© 2018 AFP

Lire la suite

Autres Sports

La Fédération Béninoise de Rugby a organisé son Championnat National de Rugby à VII dénommé BENIN SEVEN TROPHY

Published

on

La Fédération Béninoise de Rugby (https://goo.gl/8C3Mvc) a organisé son Championnat National de Rugby à VII dénommé BENIN SEVEN TROPHY en deux phase du 14 au 27 mai 2018.

Les préliminaires ont eu lieu les samedi 14 et dimanche 15 avril, à Parakou, Porto-Novo et Calavi :

Zone sud (Porto-Novo)
111 RC de Porto-Novo
Dinosaure RC de Porto-Novo
Bulldozers RC de Missérété
Racing Tigers RC de Porto-Novo

Zone méridionale (Calavi)
Margouillat Percuteur de Cotonou
Dauphins de l’ Atlantique
Hirondelles de Cotonou
Alligators de Tankpè
Najas de Comé
Étoiles de l’UAC
229 Rugby Team de Calavi

Zone nord (Parakou)
Buffles de Parakou
Béliers de Parakou

Quatre équipes ont décroché leur ticket pour a phase finale. Il s’agit de :

Hirondelles du Doskaar de Cotonou
Margouillats percuteurs de Cotonou
111 RC de Porto-Novo
Buffles RC de Parakou

Qui s’est déroulé le dimanche 27 mai à Setto (commune de Djidja), département du ZOU. Cela entre dans la vision du bureau du président Faustin DAHITO qui veut amener le Rugby vers la population. C’est une très bonne chose aux vues de la réticence des populations africaines qui n’ont pas souvent une bonne image de ce sport. C’est sous les yeux du maire de cette localité monsieur DAKO Théophile, du Président du Comité National Olympique et Sportif du Bénin Julien MINAVOA et des habitants du venus très nombreux.

Au soir du 27 mai, c’est l’équipe des Hirondelles du Doskaar de Cotonou, le club le plus en vue au Bénin depuis quelques années qui est sacré vainqueur.

Demi – finale
Hirondelles    19  –  05    Buffles RC
Margouillats   00  –  17    111 RC

Finale
111 RC  05   –   14   Hirondelles

La FEBERUGBY, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, elle veut continuer sur cette lancée afin que d’ici peu de temps, le Rugby soit pratiqué dans tous les coins et recoins du Bénin.

 

Lire la suite

Facebook




cinéma

Advertisement