Emmanuel Macron dit avoir  des preuves de l’attaque chimique de la Syrie - LaMinuteInfo

Emmanuel Macron dit avoir  des preuves de l’attaque chimique de la Syrie

Le président français Emmanuel Macron affirme avoir “la preuve” que le gouvernement syrien a attaqué la ville de Douma avec des armes chimiques le week-end dernier.

Il a dit qu’il déciderait “en temps voulu” s’il fallait frapper la Syrie.

On pense que les Etats occidentaux se préparent à des frappes de missiles en réponse à l’attaque présumée.

En Russie, principal allié militaire de la Syrie, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a exhorté “toutes les mesures qui pourraient conduire à une escalade des tensions“.

Le président américain Donald Trump, qui a déclaré mercredi que les missiles “venaient”, a maintenant tweeté qu’il “n’a jamais dit quand”.

Il “pourrait être très bientôt ou pas si tôt“, a déclaré le président, qui a annulé un voyage prévu de rester aux États-Unis avec son secrétaire de la défense, et qui a été le soutien des grèves des dirigeants d’autres pays France et la Grande-Bretagne.

Le Premier ministre britannique Theresa May doit tenir une réunion du cabinet pour discuter de la réponse du Royaume-Uni. Des sources ont indiqué qu’elle était peut-être prête à se joindre à une action militaire sans demander au préalable le consentement du Parlement.

Macron a-t-il offert des preuves?

Le dirigeant français a déclaré que les frappes cibleraient les “capacités chimiques” du gouvernement syrien.

Il n’a pas donné la source de son information, mais a déclaré: “Nous avons la preuve que la dernière semaine les armes chimiques, au moins le chlore, ont été utilisées par le régime de Bachar al-Assad.

Interrogé lors d’une interview télévisée sur le point de savoir si la France participerait à des grèves contre la Syrie, il a déclaré: “Nous devrons prendre des décisions en temps voulu, lorsque nous jugerons cela utile et efficace.

La France n’autorisera aucune escalade qui pourrait nuire à la stabilité dans la région“, a-t-il déclaré. Mais, a-t-il ajouté, “les régimes qui pensent pouvoir faire tout ce qu’ils veulent, y compris les pires choses qui violent le droit international, ne peuvent être autorisés à agir“.

Que s’est-il passé à Douma?

Les activistes, les sauveteurs et les médecins disent que des dizaines de personnes sont mortes lorsque des avions du gouvernement ont largué samedi des bombes remplies de produits chimiques toxiques sur la ville de Douma, autrefois tenue par les rebelles.

Mais le gouvernement du président Bachar al-Assad – qui reçoit le soutien militaire de la Russie – nie être derrière toute attaque chimique.

La Société médicale syro-américaine (Sams), qui opère dans les zones contrôlées par les rebelles, a déclaré que plus de 500 personnes avaient été traitées pour des symptômes “révélateurs d’une exposition à un agent chimique“.

Mercredi, l’Organisation mondiale de la santé a exigé l’accès pour vérifier les rapports de ses partenaires, dont Sams, que 70 personnes étaient mortes – dont 43 qui ont montré des «symptômes compatibles avec l’exposition à des produits chimiques hautement toxiques».

La Russie a qualifié les attaques chimiques de “provocation” visant à justifier une intervention occidentale contre son allié, et accusé les rebelles militants de l’avoir fabriqué.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *