Des milliers de personnes manifestent à Barcelone contre l’emprisonnement des séparatistes pro-Catalogne - LaMinuteInfo

Des milliers de personnes manifestent à Barcelone contre l’emprisonnement des séparatistes pro-Catalogne

Des centaines de milliers de séparatistes catalans se sont rassemblés dimanche au centre-ville de Barcelone pour réclamer la libération de dirigeants sécessionnistes de haut rang en détention provisoire.

Les manifestants brandissaient des drapeaux séparatistes catalans derrière une énorme banderole qui disait: «Pour les droits et les libertés, pour la démocratie et l’unité, nous voulons les ramener à la maison!

La manifestation a été organisée par deux groupes de base indépendantistes, l’Assemblée nationale catalane et Omnium, dont les présidents sont parmi les neuf séparatistes en attente de jugement pour leur rôle dans l’échec de l’offre d’évasion de la région espagnole du nord-est.

Les sections régionales des deux principaux syndicats espagnols, ainsi que d’autres groupes de la société civile, ont soutenu la manifestation malgré les plaintes de certains membres qui ne veulent pas de sécession pour la Catalogne.

La police de Barcelone a déclaré que 315 000 personnes avaient participé à la manifestation.

La majorité des Catalans, quelle que soit leur position politique, s’accordent à dire que la détention préventive n’est pas justifiée“, a déclaré le dirigeant syndical régional de l’UGT, Camil Ros.

Ce que nous demandons en tant que syndicats, c’est le dialogue.

Le mouvement de sécession dans la région riche a plongé l’Espagne dans sa crise institutionnelle la plus profonde depuis des décennies. Les législateurs séparatistes ont défié les ordonnances du tribunal et organisé un référendum ad hoc sur l’indépendance en octobre.

Leur déclaration d’indépendance ultérieure pour la région a conduit à une répression par les autorités espagnoles agissant pour défendre la Constitution espagnole, qui déclare la nation «indivisible».

Les partis indépendantistes ont conservé une faible majorité au parlement catalan après les élections de décembre, mais les tribunaux ont bloqué leurs tentatives d’élire comme chef régional tout législateur qui est derrière les barreaux ou a fui le pays.

Le dernier sondage d’opinion publié par le gouvernement catalan en février a révélé que le soutien à l’indépendance avait diminué de 40% contre près de 49% en octobre. Le sondage a interrogé 1 200 personnes et a eu une marge d’erreur de 2,8%.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *