Connect with us

People

Demi Rose : une jeune britannique sur les traces de Kim Kardashian

Publié

le

© AFP 2018 / KAREN MINASYAN

Demi Rose, une version britannique plus jeune de Kim Kardashian, la star de la réalité américaine, a surpris ses 7 millions de fans le premier jour de l’été avec un tir de plage taquinant la ligne de bikini, suivant les traces de la famille, du monde … connu pour leurs courbes.

Un modèle Instagram de Kardashian, fabriqué par des Britanniques, Demi Rose, a enthousiasmé ses millions de fans d’Instagram avec des coupes de maillot de bain pour tenter de tirer profit de ses lignes de corps uniques.

Oh hi there ☺ 📸 by @dannydesantos Bikini – Ibiza by Demi Rose @isawitfirst

Une publication partagée par Demi Rose (@demirosemawby) le


Promouvant sa collaboration avec une marque de vêtements et sa collection de bikinis, la jeune fille de 23 ans, originaire de Birmingham, a posté des photos de son dernier maillot de bain sur les rives de la Mecque, l’île espagnole d’Ibiza. Des millions de likes et des milliers de commentaires excités.

Comme ses modèles de l’autre côté de l’Atlantique, elle ne semble dissimuler aucune de ses courbes dans la poursuite de sa carrière de mannequin, à la grande joie de ses 7 millions de followers.

Elle a célébré le début de l’été avec un portrait ressemblant à une prime, produisant une tempête de cœur-emoji dans les commentaires.

Princess warrior 🐲

Une publication partagée par Demi Rose (@demirosemawby) le

Cependant, la sérénité tropicale n’était pas sa seule inspiration, car elle a posté quelques images de ce qu’elle a décrit comme un «guerrier princesse».

Rose a également taquiné ses 7 millions d’adeptes avec des photos en coulisses …

When your friends try and make you laugh mid shot…

Une publication partagée par Demi Rose (@demirosemawby) le

Continue Reading
Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

People

Pour Lyndsey Scott, les modèles peuvent aussi être des codeurs

Ange Poireau

Published

on

L’ancienne mannequin de Victoria Secret, Lyndsey Scott, a répondu aux critiques en ligne qui doutaient de ses qualifications en tant que programmeur informatique.

Une photo Instagram de son titre intitulé «Codage est pour tout le monde», publié par un compte pour la communauté de programmation, a suscité des commentaires négatifs et de l’incrédulité.

Mme Scott a répondu sur son propre compte en énumérant ses qualifications et en nommant les entreprises technologiques pour lesquelles elle avait travaillé.

Elle a déclaré à la BBC que ses revenus de codage l’avaient aidée à poursuivre d’autres activités.

Je ne fais que mentionner des faits dans l’espoir que je convaincrai au moins un commentateur négatif que les programmeurs peuvent prendre toutes les formes, toutes les tailles, tous les genres, toutes les races, et cetera“, a-t-elle écrit.

J’espère donc qu’ils y réfléchiront à deux fois avant de douter des autres femmes et filles rencontrées en technologie.”

Mme Scott est diplômée en informatique et en théâtre de l’Amherst College, au Massachusetts.

Elle a souligné qu’elle était l’ingénieur en chef des logiciels Apple iOS sur le site de RackBound basé aux États-Unis et faisait également partie de l’équipe de tutorat iOS du site de formation en ligne Ray Wendelich.

Mme Scott a déclaré avoir également reçu un soutien en ligne.

Il est clair qu’il y a beaucoup de femmes et d’hommes dans la technologie qui aimeraient que les choses changent“, a-t-elle déclaré.

À mesure que l’industrie technologique devient de plus en plus au centre de l’économie mondiale, je pense que la représentation deviendra de plus en plus cruciale.”

Mon emploi du temps est probablement très différent de celui de la plupart des gens en technologie, car je ne fais que des contrats à distance“, a-t-elle déclaré à la BBC.

Je suis très chanceux de pouvoir programmer mes auditions, mes cours, etc. Sans le revenu de mon travail de programmation, je n’aurais probablement pas autant de liberté pour consacrer du temps à tout ce qui me passionne.

Renforcer la sensibilisation

Selon le Joint Council for Qualifications, qui représente les plus grands prestataires de services d’éducation du Royaume-Uni, en 2018, un peu plus de 15 000 filles ont terminé leurs études informatiques sur GCSE, contre près de 60 000 garçons.

Des organisations telles que Girls Who Code et Stemettes ont été mises en place pour encourager plus de femmes à travailler dans les domaines de la science, de la technologie et de l’ingénierie.

Anne Marie Imafidon, co-fondatrice des Stemettes, a déclaré que la sensibilisation aide.

Nous constatons que les discussions sur la diversité et l’inclusion incitent les gens à réfléchir à la manière dont ils traitent les femmes sur leur lieu de travail“, a-t-elle déclaré.

Qu’est-ce qui va améliorer les choses? Plus de personnes considérant l’impact que leur langage et leurs actions peuvent avoir sur les autres.”

Lire la suite

People

Le chanteur Rachid Taha, qui avait repris “Douce France”, est mort

AFP

Published

on

By

Le chanteur Rachid Taha, né en Algérie et figure du rock français des années 1980, qui avait repris avec son groupe Carte de Séjour le classique “Douce France” de Charles Trénet, est mort à 59 ans d’une crise cardiaque dans la nuit de mardi à mercredi, a annoncé sa famille.

“Son fils Lyes, sa famille, ses proches, tous ses amis et son label Naïve, ont le regret et l’immense tristesse d’annoncer le décès de l’artiste Rachid Taha, survenu cette nuit suite à un arrêt cardiaque à son domicile des Lilas”, indique le communiqué transmis à l’AFP.

 
“Que de souvenirs professionnels: le succès de Ya Rayah, le concert historique de 1,2,3 soleils et que de fêtes, de discussions et de rires jusqu’à la fin de la nuit ! Quelle tristesse ..! RIP l’ami”, a réagi le producteur Pascal Nègre sur Twitter.

Rachid Taha était une des personnalités fortes et attachantes de la scène rock hexagonale dès ses débuts en 1981 avec Carte de Séjour, dont il était le charismatique leader. Avec ce groupe, Taha, né en Algérie et arrivé en France à 10 ans, se fit le porte-drapeau de la communauté française d’origine maghrébine de seconde génération.

Une chanson illustra cet engagement qui ne le quitta jamais, même bien après dans sa carrière solo, “Douce France”, dont il proposa une réinterprétation un brin ironique.

Rachid Taha, qui a grandi avec le punk et le rock, ne cessa par la suite d’y rester fidèle tout en y infusant de la musique orientale, comme avec sa reprise en 2004 de “Rock the Casbah” de The Clash.

Il connut quelques années plus tôt également un franc succès avec l’album “Diwân” qui contient des chansons chaâbi et sur lequel figure le tube “Ya Rayah”. Cette année-là en 1998, il avait joué dans la salle de concerts parisienne de Bercy avec les chanteurs Khaled et Faudel pour le spectacle “1,2,3 Soleil”.

Rachid Taha s’apprêtait à sortir un nouvel album qui devait sortir chez Believe.

Lire la suite

People

Photojournalisme: la Française Véronique de Viguerie décroche le visa d’or News

AFP

Published

on

By

La photographe française Véronique de Viguerie a remporté samedi à Perpignan (sud de la France) le prix le plus prestigieux du festival international de photojournalisme, Visa pour l’image, pour sa couverture de la guerre au Yémen.

Il s’agit de la première femme à décrocher le Visa d’or Paris Match News depuis 20 ans, et seulement la cinquième depuis la première édition en 1989 de cette manifestation, présentée comme la plus importante consacrée au photojournalisme dans le monde.

Les autres nominés étaient Khalil Hamra (Associated Press), né de parents palestiniens, avec “Pourquoi Gaza ?”, l’Italien Emanuele Satolli (Time), déjà finaliste dans cette catégorie en 2017, avec “Gaza Border Killings”, et Daniele Volpe, né en Italie, avec “Guatemala, le volcan de feu”.

Véronique de Viguerie rejoint donc le club très fermé des autres femmes lauréates du Visa d’Or News: Nadia Benchallal (France, 1994), Carol Guzy (USA, 1995), Yunghi Kim (Corée du Sud, 1997) et Alexandra Boulat (France, 1998).

Elle a également remporté le Visa d’or humanitaire du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Agée de 40 ans, la lauréate qui se présente sur son compte Twitter comme “photoreporter de guerre, mère de deux enfants, blonde et pas stupide”, a travaillé en Afghanistan pendant 3 ans. Elle y avait réalisé son premier grand “coup” avec un reportage, qui avait fait polémique à l’époque, sur le commando taliban ayant tué le 18 août 2008 10 soldats français.

Elle succède au Belge Laurent Van der Stockt, couronné pour sa couverture de la bataille de Mossoul (Irak) et à deux photographes de l’AFP, le Grec Aris Messinis et le Turc Bulent Kiliç, pour leurs travaux sur la crise des migrants.

Lire la suite

Facebook




cinéma

Advertisement