Connect with us


La ville de Dakhla (Maroc), devenue la capitale de l’Afrique a accueilli, le 16 mars 2018, la 4ème édition du Forum Crans Montana qui s’est ouvert avec la lecture d’un message magistral du Roi du Maroc adressé aux 3500 conférenciers, 43 organisations internationales et régionales ; 162 États y étaient représentés au plus haut niveau venus des quatre coins du monde.

Ainsi, le Souverain marocain a confirmé la volonté du Maroc de faire de la coopération Sud-Sud un élément moteur de l’émergence d’une Afrique révigorée, rassurée en ses potentialités et ouverte sur un avenir plus que prometteur.
Le Roi Mohammed VI a, aussi, insisté sur le poids de l’Afrique et de l’importance de cette coopération Sud-Sud en soulignant que le continent africain avec ses 2,5 milliards d’habitants à l’horizon 2050, constitue une richesse démographique qui va impacter non seulement l’Afrique, mais aussi toute la planète.

Le Roi du Maroc a également insisté sur le fait que le “phénomène migratoire constitue une opportunité et non une menace”. Pour le Roi Mohammed VI, “la crise migratoire que nous connaissons actuellement n’est pas récente et ne doit pas être vécue comme une fatalité. Elle appelle à un renforcement de la coopération, d’abord entre pays africains, ensuite avec les pays du Nord”.

Autre thème développé par le Chef de l’Etat marocain, celui de la régionalisation avancée au coeur du modèle de développement économique, comme indiqué par le Roi Mohammed VI, notant que la région est aujourd’hui appelée à devenir une collectivité qui a les pouvoirs d’agir sur son destin dans le cadre de l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc.

Cette première journée a vu aussi l’intervention de plusieurs personnalités étrangères parmi lesquelles l’ancien Président français Nicolas Sarkozy, l’ancien Président d’Haïti, Michel Martelly, le Vice-Président de Myanmar, le Révérend américain Jesse Jackson, la Ministre des Affaires Intérieures de la Zambie Grace Njapau et le Roi Sud-Africain zoulou, Zwelithini Goodwill.

A rappeler que lors de son intervention, Jean-Paul Carteron, Président-fondateur du Forum Crans Montana, a déclaré “on est ici pour la quatrième fois parce qu’on est bien au Maroc. Il y a quelque chose d’extraordinaire dans ce pays ; c’est dû sans doute à son histoire séculaire”.

Mettant en avant les grandes réformes engagées par le Royaume du Maroc dans différents domaines notamment économique, industriel, d’infrastructure et social, Monsieur Carteron a fait remarquer que ces réalisations sont le fruit d’une vision, d’une volonté gouvernementale et d’une mobilisation des ressources.

Selon lui, “il y a au Maroc quelque chose d’extraordinaire que nous devons à une dynastie millénaire et visionnaire”, notant que “la synthèse et la symbiose entre le respect de la tradition à laquelle on tient tant et le progrès qui est nécessaire pour l’évolution de nos sociétés et l’intégration mondiale à laquelle nous travaillons tous, ici au Maroc, cette synthèse est faite”.

Il n’a pas manqué de saluer “l’intense activité” du Roi Mohammed VI en ce qui concerne les relations avec les pays d’Afrique, notamment subsahariens, rappelant que le Royaume du Maroc figure parmi les premiers investisseurs en Afrique, et que le Maroc est le pays qui reçoit le plus d’étudiants africains dans ses universités.

On notera également que l’un des moments forts de cet événement a été la remise du prix 2018 de la Fondation Crans Montana Forum pour l’Afrique et la Coopération Sud-Sud au Président du Parlement de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Moustapha Cissé Lo, en reconnaissance de son travail accompli à la tête de l’organisation parlementaire des 16 Etats de la CEDEAO pour l’intégration, la liberté et l’épanouissement de ses peuples.

Ont également été distingués du même prix, attribué chaque année depuis plus de 30 ans à des personnalités d’envergure internationale afin de consacrer leur action éminente en faveur de la Paix, de la Liberté et de la Démocratie, Mme Debbie Remengesau, Première Dame de la République des Palaos, et M. Michel Martelly, Ancien Président de la République d’Haïti.

Le programme de cette manifestation s’est décliné en deux parties, la première au Centre de conférence de la Perle du Sud du 15 au 17 mars 2018, et l’autre à bord du GNV Rhapsody qui a vogué de Dakhla à Casablanca du 18 au 20 mars 2018.

Le 4ème Forum Crans Montana a été l’occasion d’engager des échanges fructueux ayant touché notamment à la sécurité alimentaire et l’agriculture durable, à l’économie des océans et au secteur halieutique, aux énergies renouvelables et la révolution verte africaine et à l’Afrique et à la route de la soie.

Les débats ont porté également sur la coopération régionale en matière de santé publique ainsi que la gestion urbaine globale comme nouveau défi de l’Afrique, à la condition de la femme et des jeunes, au changement climatique et à l’immigration clandestine.

Cette grand-messe internationale a consacré le rayonnement international de la ville de Dakhla et sa renommée en tant que destination privilégiée pour abriter les plus grandes manifestations internationales.

“Nous sommes très heureux de retrouver la grande famille africaine au Maroc pour des réflexions très animées, un partage d’expérience et de vision”, a souligné Pierre-Emmanuel Quirin, Président du Forum de Crans Montana. Nous offrons une tribune libre pour pouvoir créer cet échange sur des thématiques comme l’agriculture, le potentiel halieutique, les énergies renouvelables, le tourisme éco-responsable” et indiqué que “cette année, en quelque sorte, la ville de Dakhla fut le temps de quelques jours, la capitale de tout un continent”.

Quelle belle déculottée infligée par le Maroc aux responsables algériens et à leurs nervis polisariens !

Par Farid Mnebhi.

Etats Unis

Un soldat secret américain meurt suite à un accident vasculaire cérébral pendant la visite de Trump en Écosse

Ange Poireau

Published

on

Leon Neal/Getty Images

L’agent des services secrets a été victime d’un accident vasculaire cérébral pendant son service au cours de la visite de Trump  au golf club à Turnberry.

Un agent des services secrets américains qui a subi un accident vasculaire cérébral lors de la visite du président Trump à son club de golf de Turnberry est décédé.

L’agent, un homme avec 19 ans d’expérience dans le service, était en Écosse pour travailler sur la protection présidentielle quand il est tombé malade dimanche.

Il recevait des «soins critiques» de médecins en Écosse mais il est décédé mardi matin, entouré de membres de sa famille immédiate.

Les services secrets américains ont confirmé la mort “avec une grande tristesse et un grand regret” dans une déclaration et ont qualifié l’homme de “professionnel dévoué du plus haut niveau”.

Il a ajouté que  “Les services secrets remercient le personnel médical en Écosse, en plus des membres de l’unité médicale de la Maison-Blanche et de Police Scotland qui ont fourni des soins et un soutien exceptionnels à un membre de notre famille.

Le service n’a pas publié le nom de l’homme pour donner à sa famille la confidentialité et le temps d’informer les autres.

Le président Trump a quitté Turnberry dimanche, se rendant à l’aéroport de Prestwick à Helsinki, en Finlande, pour des entretiens avec le président russe Vladimir Poutine lundi.

Lire la suite

Asie

Inde : une fillette de 8 ans violée par un groupe cinq jeunes garçon

Ange Poireau

Published

on

Le groupe aurait conçu un plan pour attirer une voisine de huit ans à la maison d’un ami après avoir regardé de la pornographie sur le téléphone d’un frère aîné.

Une fillette de huit ans aurait été violée par un groupe de cinq garçons – âgés de neuf à 14 ans – après avoir regardé du porno ensemble.

Il se serait produit après que les garçons aient conçu un plan pour attirer leur voisine à la maison d’un ami, après avoir regardé le film sur le téléphone d’un frère aîné.

Les jeunes ont été arrêtés à la suite de l’incident choquant survenu à Sahaspur, dans l’Uttar Pradesh.

Deux jours après avoir regardé le film, la fille aurait été attirée à la maison avec la promesse de chocolat pendant qu’elle jouait devant chez elle.

Les médias locaux ont rapporté que la famille de la victime avait déposé une plainte et que les garçons avaient été arrêtés peu de temps après.

Le policier Narendra Rathore a déclaré que la jeune fille «vit avec sa famille de quatre frères et sœurs et parents» et qu’elle «jouait devant chez elle» pendant que sa mère et son père travaillaient.

Rathore a déclaré que les cinq garçons l’ont emmenée chez un suspect de 10 ans alors que les membres de sa famille étaient également au travail.

Selon le flic, un garçon montait la garde devant la porte tandis que les autres violaient la fille.

Quand un frère aîné est rentré chez lui pendant l’épreuve, la bande a fait partir la victime.

Rathore a déclaré que l’enfant de huit ans était calme à la maison et a refusé de manger son dîner.

Plus tard dans la soirée, elle a dit à sa mère ce qui s’était passé.

Il a déclaré qu ‘”une affaire a été enregistrée contre les cinq accusés” et qu’ils comparaîtront “devant un tribunal pour mineurs lundi”.

Un cas similaire s’est produit dans l’Uttar Pradesh au début du mois, lorsque quatre garçons âgés de six à dix ans auraient violé une fillette de quatre ans après avoir regardé de la pornographie sur un téléphone mobile.

Lire la suite

Europe

Un jeune allemand attaqué par dix «hommes d’apparence arabe» à Yarmulke

Ange Poireau

Published

on

La police soupçonne des motifs antisémites derrière l’attentat, qui a eu lieu vendredi soir dans le vieux centre de la ville allemande de Dusseldorf.

Un garçon de 17 ans portant une kippa juive (kippa) et une épingle portant le drapeau israélien descendait la Neustrasse lorsqu’il a été agressé par un groupe de dix hommes vendredi soir. L’un des agresseurs a poussé le garçon.

Partant du témoignage du garçon, les enquêteurs soupçonnent qu’il s’agissait d’un crime antisémite. Des témoins ont déclaré que les agresseurs étaient des hommes aux cheveux noirs et aux barbes noires «d’apparence sud ou nord-africaine» âgés de 18 à 23 ans. Certains d’entre eux portaient des T-shirts blancs.

La communauté juive a été horrifiée par l’incident, exprimant ses inquiétudes quant à la sécurité des Juifs dans la ville.

Quand, il y a trois ans et demi, Josef Schuster, président du Conseil central juif, avait prévenu de ne pas aller dans certains quartiers de Berlin avec une kippa, j’ai dit que cela ne s’appliquait pas à Dusseldorf. Je ne conseillerais à aucun juif de porter la kippa dans certains quartiers de la ville avec de nombreux habitants musulmans, y compris la vieille ville “, a déclaré Michael Szentei-Heise, directeur général de la communauté juive de la rue Zietenstrasse au journal Express.

La semaine dernière, les dirigeants d’une quarantaine d’organisations juives basées en Allemagne ont exhorté le gouvernement dans une lettre ouverte à réprimer l’antisémitisme.

À la suite de la crise des réfugiés de 2015, l’Allemagne a connu un pic de crimes haineux.

Plus tôt en juillet, un groupe de jeunes adultes a attaqué un homme juif-syrien dans un parc de Berlin après qu’ils aient vu une étoile de David sur son cou.

Lire la suite