Cameroun: des femmes sensibilisées dans la lutte contre le paludisme - LaMinuteInfo

Cameroun: des femmes sensibilisées dans la lutte contre le paludisme

(c) laminute.info

Des regroupements des femmes de la communauté Bansoa de Nsam, Ngoulemakong, Mimbomane, Chapelle et Biyem-assi se sont retrouvées mercredi au Cercle Bansoa, sis au quartier Etoudi, un banlieu de Yaoundé, la capitale politique du Cameroun.

Elles s’y sont rendues à l’invitation de Malaria No More.  L’Ong s’est en effet associé avec la Chambre des femmes du Conseil Supérieur des la communauté Bansoa (CFCSC) pour organiser, avec l’appui de la Fondation ExxonMobil/ Cotco, une activité de sensibilisation des femmes.

Selon les organisateurs, cette activité vise à renforcer la capacité et les engagements des femmes Bansoa dans la lutte contre le paludisme.

Cette activité a également vue la participation du Programme national de lutte contre le paludisme et du ministère de la Promotion de la femme et de la famille.

A Lire également – Des journalistes camerounais à l’école de la lutte contre le paludisme

L’initiative a été saluée à sa juste valeur par le Chef de la communauté Bansoa de Yaoundé. Dans son allocution d’ouverture, il a dit sa fierté de voir une telle initiative être organisée à l’intention des femmes de sa communauté.

« Nous sommes fier de savoir que les autorités nous accompagnent dans la lutte contre le paludisme », a lancé le notable Corentin Taddio.

Dans le même ordre d’idée, Bernadette Chendio, présidente Chambre des femmes du Conseil Supérieur des la communauté Bansoa (CFCSC), a remercié ses sœurs, filles et mamans « d’être venues nombreuses pour discuter d’un problème crucial qui mine notre société ».

En ouverture des discutions, des femmes ont partagé leurs expériences sur le paludisme, avant que Mirabell Fumfa, Senior officer de Malaria No more, ne vienne présenter un exposé sur la transmission, la prévention, le diagnostic et le traitement du paludisme.

Par la suite, l’assistante a eu droit à une causerie éducative sur le thème : le paludisme et la femme enceinte. Une causerie qui a conduit à la démonstration de l’installation d’une moustiquaire.

Cette démonstration s’est passée sous le regard attentif de Maffo Ndjoka, l’une des initiatrices de ce projet communautaire qui marque l’engagement des Bansoa, désormais décidé à « avancer en rangs serrés ».

Elle espère qu’à la sortie de cette rencontre qui s’est achevée par l’installation de dix nouvelles ambassadrices de la lutte contre le paludisme et la remise d’un certificat à la présidente de la CFCSC, « chaque femme soit capable de sensibiliser d’autres personnes dans la lutte contre le paludisme ».

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *