Belgique : un enfant de 2 ans meurt étouffé par un Babybel - LaMinuteInfo

Belgique : un enfant de 2 ans meurt étouffé par un Babybel

DRAME – Deux cas similaires s’étaient déjà produits dans le pays en 2015 et 2016.

Le drame s’est déroulé le samedi 2 septembre dernier, comme le révèle le journal flamand Het Nieuwsblad. Un enfant de 2 ans et demi originaire de Vilvorde en Belgique s’est étouffé en mangeant un Babybel. Le fromage est resté coincé dans sa gorge, ce qui a provoqué l’asphyxie et puis le décès de l’enfant.

Les parents avaient pourtant confié leur trois petits garçons à un baby-sitter du quartier. C’est le plus jeune des trois qui a avalé de travers un morceau de Babybel. “Le baby-sitter, qui avait suivi une formation aux premiers secours, a fait ce qu’il a pu” En appelant le SMUR, il est parvenu à réanimer notre fils. Son cœur s’est remis à battre lors du transport vers l’hôpital”, témoignent les parents.

“Mon fils est mort dans mes bras”
Malgré l’intervention rapide, l’enfant est en état de mort cérébrale. “Les dégâts occasionnés au cerveau étaient trop importants. (…) Il n’aurait pas pu vivre dignement. Mon fils est mort dans mes bras. “, témoigne le père de l’enfant.

Si les parents ont finalement décidé de médiatiser l’affaire, c’est pour alerter les autres parents. “Nous ne reprochons rien à Babybel, mais ce n’est pas la première fois qu’un enfant s’étouffe en mangeant ce fromage”, poursuivent les parents.

Troisième cas en Belgique
Ce drame n’est en effet pas le premier du genre En Belgique, c’est le troisième enfant qui s’étouffe avec un Babybel. En 2015, un enfant de 18 mois avait perdu la vie dans des circonstances similaires. En 2016, un enfant de 2 ans de Vorselaar était lui aussi décédé. “J’étais au courant”, explique sa mère. “J’avais lu ces histoires dans la presse. Je faisais d’ailleurs attention à ce qu’il mange des petits morceaux. Et c’est quand même arrivé”.

Certains experts plaident pour l’obligation d’un message d’avertissement sur l’emballage contre le risque de suffocation. Après ce nouveau drame, la marque Babybel s’engage à le faire, annonce son CEO Frédéric Dufour, qui tient également à présenter toute sa sympathie aux parents et à la famille.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *