Connect with us

Europe

Avalanche de nouveaux livres pour la rentrée littéraire d'hiver

Publié

le

Les livres lauréats des prix littéraires d’automne trouvés sous le sapin à peine digérés, une avalanche de nouveaux romans (498 selon le décompte de Livres Hebdo) attendent leurs lecteurs à l’occasion de la rentrée littéraire d’hiver.

Cette nouvelle saison littéraire est marquée par le retour d’auteurs très attendus comme Pierre Lemaitre qui publie “Couleurs de l’incendie” (Albin Michel), second volet palpitant de la trilogie ouverte par “Au revoir là-haut” (Goncourt 2013 et un million d’exemplaires vendus) ou la mystérieuse Italienne Elena Ferrante avec “L’enfant perdue” (Gallimard), qui clôt la saga “L’amie prodigieuse”.

Mais cette rentrée pourrait être l’occasion de découvrir de nouveaux auteurs. Alors que l’année 2017 s’est révélée morose pour le monde de l’édition avec, selon des chiffres provisoires, des ventes en baisse, 64 nouveaux auteurs tentent leur chance.

Parmi ces primo-romanciers, on trouve Jean Berthier qui publie “1144 livres” (Robert Laffont), récit (et subtil hommage à la lecture) d’un orphelin né sous X qui reçoit en héritage de sa mère biologique un lot de 1.144 livres qui lui permettront, peut-être, de découvrir qui elle était ou encore Myriam Leroy avec son inquiétante “Ariane” (Don Quichotte).

Avec son premier roman “Habiletés sociales” (Flammarion), Camille Cornu, 30 ans, récente titulaire d’un master de création littéraire de l’université Paris-VIII Saint-Denis confirme (après le phénomène David Lopez, révélation de l’automne avec “Fief”) que cette école, animée notamment par les écrivains Olivia Rosenthal et Vincent Message, est devenue une pépinière de jeunes écrivains d’un incroyable talent.

C’est le cas encore d’Aliona Gloukhova, 33 ans, également passée par ce cursus, dont le premier roman, “Dans l’eau je suis chez moi” (Verticales) déchire le c?ur.

Des personnalités extérieures au monde de l’édition (le chanteur Cali, la comédienne Isabelle Carré, l’avocat Richard Malka, le cinéaste Régis Wargnier) se retrouvent aussi parmi les primo-romanciers de la rentrée d’hiver avec des textes souvent inspirés de leur propre vie.

– Les Goncourt écrivent –

On peut préférer des auteurs confirmés, comme Régis Jauffret avec ses “Microfictions 2018” (Gallimard), 500 courts récits durs et brillants comme des diamants, ou le roman posthume de Jean d’Ormesson (“Moi je vis toujours”, Gallimard).

Lauréat du prix Décembre, Grégoire Bouillier livre le second tome de son monumental “Dossier M” (Flammarion) aussi ambitieux et réussi que le premier volet.

Avec “Les guerres de mon père” (Stock), Colombe Schneck se dévoile dans un récit souvent bouleversant.

On se laissera aisément emporté par le souffle de Patrick Grainville qui nous entraîne en Normandie au moment de l’invention de l’impressionnisme jusqu’à la fin des années 1920 dans “Falaise des fous” (Seuil).

Gérard de Cortanze (prix Renaudot en 2002) propose un autre émouvant voyage dans le temps, des années yéyé jusqu’aux récents attentats qui ont endeuillé Paris, avec “Laisse tomber les filles” (Albin Michel), du nom de la chanson de la récente disparue France Gall.

Plusieurs membres de l’académie Goncourt, Patrick Rambaud, Tahar Ben Jelloun et Pierre Assouline ont également repris leur plume tout comme leurs collègues du Renaudot: Frédéric Beigbeder, Jérôme Garcin, Jean-Noël Pancrazi et Patrick Besson qui signe un désopilant “Tout le pouvoir aux Soviets” (Stock).

David Fauquemberg signe avec “Bluff” (Stock) le récit le plus tonique de la rentrée, Bernard Quiriny fait naviguer ses lecteurs entre rire et angoisse avec “L’affaire Mayerling” (Rivages) tandis qu’Yves Pagès offre avec “Encore heureux” (L’Olivier) un roman où souffle sans s’épuiser l’esprit libertaire.

On jurerait lire un roman américain à la lecture des “Oiseaux morts de l’Amérique” (Actes Sud) de Christian Garcin superbe récit qui nous entraîne sur les pas de vétérans du Vietnam et d’Irak reclus dans des égouts de Las Vegas.

Les amateurs de “vrais” romans américains pourront se régaler avec “LaRose” (Albin Michel) de Louise Erdrich, “4321” (Actes Sud) de Paul Auster et “Face au vent” (Gallmeister) de Jim Lynch.

Parmi les auteurs étrangers, il faut encore signaler la romancière d’origine turque Elif Shafak avec “Trois filles d’Eve” (Flammarion), une violente satire de la bourgeoisie stambouliote, et “Keila la Rouge” (Stock), formidable et malicieux texte d’Isaac Bashevis Singer jusqu’à présent inédit.

Source: AFP

Europe

Belgique : une voiture fonce dans une course cycliste, 19 blessés

Published

on

By

Photo d’illustration – Tim de Waele/Getty Images

19 coureurs cyclistes ont été blessés ce dimanche après-midi alors qu’ils disputaient une course à Wasmes (Colfontaine, Belgique). Selon les premiers témoignages, une voiture aurait percuté des coureurs.

19 coureurs cyclistes ont été blessés à des degrés divers lors d’une course cycliste organisée ce dimanche après-midi à Wasmes, située à une petite vingtaine kilomètres de la frontière française.

Les compétiteurs couraient dans le cadre du championnat provincial hors-FCWB. Ils étaient à 3 km e l’arrivée quand une mère de famille a fait demi-tour avec sa voiture devant eux.

“Cet accident s’est produit par pure coïncidence”, indique le bourgmestre de Colfontaine Luciano D’Antonio à la RTBF.

3 enfants à bord du véhicule
“Le rue de la Louise est en forte pente et les coureurs y roulaient à une vitesse comprises entre 70 et 80 km/h”, indique le bourgmestre. “C’est alors qu’une mère de famille, qui était au volant de sa voiture avec ses trois enfants à bord, a fait demi-tour pour une raison inconnue.

Un premier coureur a percuté le véhicule, avant ses poursuivants. Trois coureurs, originaires respectivement de Flandre, des Pays-Bas et d’Allemagne, souffrent de fractures ouvertes. Quatre coureurs ont subi une commotion. Les autres souffrent de blessures légères.

La 3ème course annulée
Neuf véhicules médicalisés ont été dépêchés sur place et les blessés ont été répartis dans les hôpitaux de la région.

La troisième course du jour a été annulée par l’organisateur, et le parquet de Mons a été avisé des faits.

Lire la suite

Europe

Pays-Bas : une camionnette fauche des festivaliers, un mort et trois blessés

Published

on

By

Quatre piétons ont été fauchés par une camionnette à un festival de musique aux Pays-Bas tôt lundi matin.

Une camionnette a foncé sur des piétons au festival Pinkpop, dans le sud des Pays-Bas, dans la nuit de dimanche à lundi. Une personne est morte, trois autres ont été grièvement blessées, rapportent les secours.

Le conducteur en fuite
On connait peu de détails sur l’événement pour le moment. Le conducteur de la camionnette, qui a pris la fuite, est activement recherché. Dans un communiqué, la police précise qu’il s’agit d’une Fiat Doblo.

Un acte volontaire ?
Les autorités tentent de déterminer si son acte était volontaire ou non, s’il s’agit d’un accident ou d’un acte terroriste. Des prélèvements techniques sont effectués par la police sur la chaussée.

Un festival très populaire
L’incident a eu lieu vers 04h du matin, près du camping jouxtant le festival où de grands noms de la musique se sont produits, comme Pearl Jam, les Foo Fighters et Bruno Mars. Des dizaines de milliers de personnes ont assisté aux concerts depuis vendredi.

Lire la suite

Europe

Un taxi heurte des passants à Moscou : 7 blessés, le conducteur interpellé

AFP

Published

on

By

Un taxi a blessé samedi sept personnes dans le centre de Moscou, à deux pas de la place Rouge, le chauffeur, qui a été interpellé, ayant apparemment perdu le contrôle de son véhicule selon les autorités russes, dont le pays accueille la Coupe du Monde.

“Aujourd’hui, près de la rue Ilinka, au numéro 5/2, un chauffeur de taxi est monté sur le trottoir et a heurté les passants”, a indiqué le ministère russe de l’Intérieur dans un communiqué.

Après avoir annoncé d’abord huit blessés, le ministère a ensuite actualisé le bilan, indiquant que sept personnes seulement avaient été blessées. Parmi elles se trouve deux citoyens mexicains “légèrement blessés” selon l’ambassade du Mexique en Russie.

“Il s’agit d’un banal accident de la route, qui n’a pas causé de blessures graves”, a déclaré une source au sein des services médicaux cités par l’agence Interfax.

“La cause préliminaire de l’accident est la perte du contrôle du véhicule. Le chauffeur a été interpellé et amené au poste de police”, a indiqué le ministère russe des Affaires intérieures, précisant que ces informations “continuent à être vérifiées”.

L’acte “n’a pas été prémédité, d’après ce qu’a dit le conducteur”, a déclaré le Centre de surveillance du trafic routier à Moscou, sur Twitter.

Le chauffeur est de nationalité kirghize et a 28 ans, selon une photo de son permis de conduire publiée par le centre sur le réseau social.

D’autres photos de la même source montrait le taxi, une Honda Solaris de couleur jaune, sur le trottoir, le pare-choc tombé à terre.

Une vue aérienne montrait la scène d’accident, avec une demi-dizaine de voitures de police déployées et deux ambulances aux brancards vides.

La rue Ilinka, qui débouche sur la place Rouge et qui est très fréquentée, a été temporairement fermée avant d’être à nouveau ouverte à la circulation vers 17H00 GMT, a annoncé le centre sur Twitter.

La Russie accueille depuis jeudi et jusqu’au 15 juillet la Coupe du Monde de football dans 11 villes, dont Moscou. Des centaines de milliers de supporters venant du monde entier sont attendus en Russie.

La Russie reste l’un des premiers pays au monde pour la mortalité sur les routes, notamment en raison de l’alcoolisme, du mauvais état des infrastructures routières et du non respect des règles de la circulation.

En 2017, plus de 19.000 personnes sont mortes sur les routes russes.

Lire la suite

Facebook

Lettre d’information




cinéma