Connect with us

Faits divers

États-Unis: La fête foraine arrive en ville, un tueur en série avec

Avatar

Publié le

États-Unis

16 mai 2019 09:20;
Act: 16.05.2019 09:20

Un employé d’une foire itinérante a tué trois jeunes femmes en 18 jours, l’hiver dernier sur la côte Est des Etats-Unis. Pour chaque meurtre, il a une excuse improbable.

Un Américain de 23 ans a avoué avoir tué deux femmes et une adolescente dans un laps de temps de 18 jours. Elizabeth Vanmeter (21 ans), Athina Hopson (25 ans) et Joslyn Alsup (17 ans) sont toutes tombées sous les balles de James Wright, qui travaillait dans une fête foraine itinérante. Le jeune homme a expliqué aux autorités que les trois victimes avaient été abattues «accidentellement». Mais «en se basant sur les informations que nous avons, nous trouvons cela dur à croire», a déclaré le shérif du comté de Washington lors d’une conférence de presse, lundi.

Selon les enquêteurs, James Wright a rencontré les trois jeunes femmes grâce à son travail de sous-traitant pour la James H. Drew Exposition, une fête foraine qui sillonne la côte Est des Etats-Unis. On ignore pour l’instant comment il s’y est pris pour attirer ses victimes chez lui à Mendota (Virginie), mais c’est là qu’il a tué au moins deux des trois jeunes femmes. Le corps de la victime la plus âgée n’a pas encore été retrouvé. La police et le FBI sont en train de passer en revue tous les endroits où la fête foraine s’est arrêtée afin de s’assurer que Wright n’ait pas fait d’autres victimes sur son passage.

Des explications farfelues

Pour chacun des trois décès, le suspect a fourni une explication aux enquêteurs. Il a déclaré avoir accidentellement abattu Elizabeth Vanmeter lors d’une dispute, le 28 février dernier. Le corps de la jeune femme de 21 ans a été retrouvé dans la propriété de l’Américain, enterré dans une tombe improvisée.

Le 9 mars, le jeune homme a tiré sur Joslyn Alsup, la fille d’un autre employé de la fête foraine. James Wright a assuré aux autorités avoir confondu l’adolescente de 17 ans avec un animal dans la forêt. Son cadavre a été découvert sous un tas de bois, chez le suspect.

Huit jours plus tard, l’individu a «accidentellement trébuché» et tiré deux balles dans la tête d’Athina Hopson. Il a expliqué qu’il était ensuite en train d’emmener le corps de la victime à l’hôpital quand il est tombé de son coffre et a roulé en bas d’un talus. Le suspect s’est finalement débarrassé du cadavre dans une rivière. Il n’a, pour l’heure, pas été retrouvé.

Le procureur du comté de Washington a expliqué lundi que l’enquête n’en était qu’à ses débuts, mais que la peine de mort était «absolument envisageable».

(joc)

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faits divers

Phoques décapités : deux marins-pêcheurs convoqués devant la justice

AFP

Published

on

By

Deux marins-pêcheurs sont convoqués devant la justice après la découverte en février et mars, dans la région de Concarneau (Finistère), de deux phoques décapités, a annoncé mardi la parquet de Quimper.

A l’issue des investigations conduites par la gendarmerie maritime de Concarneau, il est apparu qu’en février et mars “plusieurs phoques morts étaient pêchés accidentellement” par un navire de pêche local, indique le procureur de la République à Quimper, Thierry Lescouarc’h, dans un communiqué.

Un marin a reconnu en avoir décapité deux, et avoir conservé les têtes pour les naturaliser, ajoutant que ces pêches accidentelles n’étaient pas déclarées par le responsable du navire malgré l’obligation réglementaire en vigueur en matière d’espèces protégées.

Le deux marins sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Quimper le 13 janvier 2020. Le premier encourt une peine d’emprisonnement de deux ans et 150.000 euros d’amende pour destruction, détention, transport, utilisation et naturalisation d’une espèce protégée. Le patron pêcheur risque une amende de 22.500 euros pour non déclaration de pêches accidentelles de mammifères marins protégés.

Le 23 février une enquête avait été ouverte sous l’égide du parquet de Quimper pour destruction d’espèce protégée après la découverte sur le port de Concarneau d’une tête de phoque gris. Les 10 et 18 mars, les corps décomposés de deux phoques décapités avaient été découverts sur des plages à proximité dont un correspondait à la tête découverte.

La Société de protection animale de Cornouaille et l’organisation Sea Shepherd France avaient déposé plainte à la suite de ces découvertes. Sea Shepherd avait annoncé sur Twitter une récompense de 10.000 euros pour toute information permettant d’identifier les responsables.

“Nous espérons une peine exemplaire et dissuasive. Il faut faire cesser l’impunité ambiante qui règne autour de ces actes de barbarie et d’atteinte aux espèces protégées”, indiquait mardi sur son site internet l’organisation.

Lire la suite

Faits divers

Phoques décapités : deux marins-pêcheurs convoqués devant la justice

AFP

Published

on

By

Deux marins-pêcheurs sont convoqués devant la justice après la découverte en février et mars, dans la région de Concarneau (Finistère), de deux phoques décapités, a annoncé mardi la parquet de Quimper.

A l’issue des investigations conduites par la gendarmerie maritime de Concarneau, il est apparu qu’en février et mars “plusieurs phoques morts étaient pêchés accidentellement” par un navire de pêche local, indique le procureur de la République à Quimper, Thierry Lescouarc’h, dans un communiqué.

Un marin a reconnu en avoir décapité deux, et avoir conservé les têtes pour les naturaliser, ajoutant que ces pêches accidentelles n’étaient pas déclarées par le responsable du navire malgré l’obligation réglementaire en vigueur en matière d’espèces protégées.

Le deux marins sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Quimper le 13 janvier 2020. Le premier encourt une peine d’emprisonnement de deux ans et 150.000 euros d’amende pour destruction, détention, transport, utilisation et naturalisation d’une espèce protégée. Le patron pêcheur risque une amende de 22.500 euros pour non déclaration de pêches accidentelles de mammifères marins protégés.

Le 23 février une enquête avait été ouverte sous l’égide du parquet de Quimper pour destruction d’espèce protégée après la découverte sur le port de Concarneau d’une tête de phoque gris. Les 10 et 18 mars, les corps décomposés de deux phoques décapités avaient été découverts sur des plages à proximité dont un correspondait à la tête découverte.

La Société de protection animale de Cornouaille et l’organisation Sea Shepherd France avaient déposé plainte à la suite de ces découvertes. Sea Shepherd avait annoncé sur Twitter une récompense de 10.000 euros pour toute information permettant d’identifier les responsables.

“Nous espérons une peine exemplaire et dissuasive. Il faut faire cesser l’impunité ambiante qui règne autour de ces actes de barbarie et d’atteinte aux espèces protégées”, indiquait mardi sur son site internet l’organisation.

Lire la suite

Faits divers

Canton du Jura: Un conducteur a dû être désincarcéré

Avatar

Published

on

Canton du Jura

21 mai 2019 11:35;
Act: 21.05.2019 11:44

Ce mardi à 7 heures, un automobiliste a dévié de sa trajectoire et a heurté un arbre frontalement.

Ce mardi matin vers 7 heures, un automobiliste qui circulait depuis Prédame en direction des Genevez a quitté la route pour finir dans un arbre se situé en bordure de route dans le sens inverse.

Blessé et coincé dans sa voiture, il a dû être désincarcéré et pris en charge par les ambulanciers.

(NXP/Communiqué de police)

Lire la suite




Derniers articles

Suisse43 minutes ago

Suisse: Un ex-ministre démissionne du PDC Jura

Suisse 21 mai 2019 15:17; Act: 21.05.2019 15:17 L’ancien ministre jurassien Philippe Receveur a démissionné avec effet immédiat du parti,...

France48 minutes ago

Vincent Lambert : les traitements ont repris, les parents demandent son transfert

Les traitements pour maintenir en vie Vincent Lambert, en état végétatif depuis dix ans, ont repris mardi, conformément à la...

France48 minutes ago

Stand LBGT dégradé en Vendée : des étudiants d’un établissement catholique impliqués

Deux interpellations devaient avoir lieu mardi après des dégradations commises samedi sur un stand LGBT en Vendée, a indiqué le...

Divertissement53 minutes ago

Elie Kakou, 20 ans déjà ! Documentaire produit par Matthieu Delormeau et Guillaume Frisquet (sur C8).

En juin 1999, l’humoriste et comédien Elie Kakou nous quittait, à l’âge de 39 ans. 20 ans après, programmation d’un...

Divertissement53 minutes ago

Les inédits de NCIS et NCIS Los Angeles dès les 8 et 14 juin sur M6.

Divertissement53 minutes ago

Touche pas à mon poste, en Tunisie : Prime le 13 juin sur C8.

21 Mai 2019 Publié par 21/05/2019 15H20 #C8 Plan C avec Camille Combal dès le vendredi 14 juin sur TF1....

Divertissement53 minutes ago

Plan C avec Camille Combal dès le vendredi 14 juin sur TF1.

La nouveauté Plan C, avec Camille Combal, est à découvrir le vendredi 14 juin vers 23h15 sur tF1. “Le meilleur...

Business53 minutes ago

Les drones chinois peuvent être utilisés pour espionner, selon Washington

Les Etats-Unis ont averti que les drones fabriqués en Chine pouvaient présenter des risques d’espionnage et donner à Pékin un...

Business53 minutes ago

La Bourse de Paris se ressaisit (+0,51%) grâce au répit accordé à Huawei

La Bourse de Paris gagnait du terrain mardi à la mi-journée (+0,51%) après le répit obtenu par le géant chinois...

Sports53 minutes ago

Lenglet, Dubois et Maignan convoqués pour la première fois en équipe de France (liste Deschamps)

Le défenseur de Barcelone Clément Lenglet, le latéral droit de Lyon Léo Dubois et le gardien de Lille Mike Maignan...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma