Connect with us

Cinéma

Festival de Cannes: «Ça fait 20 ans qu’on est gilets jaunes»

Avatar

Publié le

Festival de Cannes

15 mai 2019 16:55;
Act: 15.05.2019 16:58

Au deuxième jour du Festival du film à Cannes, le cinéaste français Ladj Ly a lancé un cri d’alarme sur les banlieues.

«Ça fait 20 ans qu’on est gilets jaunes, qu’on revendique des droits, qu’on subit les violences policières et qu’on se prend des coups de flashball»: avec «Les Misérables», son premier long métrage, en compétition à Cannes, le Français Ladj Ly lance un cri d’alarme sur les banlieues.

Celui qui a grandi et vit toujours à Clichy-Montfermeil, en Seine-Saint-Denis, à l’est de Paris, avait filmé sa ville après les émeutes de 2005, provoquées par la mort de deux adolescents. En qualité alors de documentariste.

En 2017, il tente l’aventure de la fiction avec un court-métrage, «Les Misérables», nommé aux César, dont il va reprendre la trame pour un long-métrage en forme de manifeste, présenté mercredi soir en sélection officielle. Car, dans les banlieues, le risque d’explosion est plus que jamais là, explique le réalisateur de 39 ans.

[embedded content]

«On a eu 2005, on a eu un petit aperçu. Quinze ans après, les choses n’ont pas vraiment évolué», souligne celui qui se dit prêt à aller montrer à l’Elysée son film au président Macron.

«Les Misérables», qui emprunte son titre au roman de Victor Hugo, dont l’action se déroule en partie à Montfermeil, suit les premiers jours de «Pento» (Damien Bonnard), un flic qui débarque à la brigade anti-criminalité, en plein été, au lendemain de la victoire des Bleus.

Ses premières heures avec ses coéquipiers – Chris (Alexis Manenti) et «Gwada», issu de quartiers (Djebril Zonga) – s’apparentent à un bizutage et lui font découvrir la cité et ses habitants.

L’occasion de brosser un tableau saisissant d’une société, «si loin, si proche» de Paris, avec les jeunes – «les microbes» – qui errent sans perspective, les Frères musulmans qui prodiguent conseils aux petits, des gitans prêts à en découdre, des habitants chargés d’apaiser les tensions…

«Montfermeil reste un ghetto laissé longtemps à l’abandon. Les gens sont obligés de trouver des compromis pour que ça ne dégénère pas», souligne Ladj Ly, qui a voulu éviter les clichés sur la banlieue, choisissant de ne pas mettre de rap dans le film, ni de montrer de drogues ou d’armes.

Violence sociale

Avec l’idée d’être au plus juste: «ni pro-banlieusards, ni anti-condés [anti-flics]». «Les Misérables, c’est tout le monde, les habitants, comme les policiers. C’est cette multitude de souffrance et de violence», souligne le comédien Damien Bonnard, vu l’an dernier dans «En Liberté !».

Une violence sociale qui fait écho à celle des «gilets jaunes», estime Ladj Ly, et qui est réprimée de la même manière par des violences policières. Dans le film, c’est un tir de lanceur de balles de défense qui va précipiter l’explosion de la cité.

«Cela fait six mois que les gilets jaunes sont dans la rue et revendiquent aussi des droits, qu’ils se prennent des coups de flashballs . En six mois, aucune solution n’a été apportée, on a envie de dire aux politiques: c’est votre rôle de trouver des solutions», lance-t-il. Avec en tête: le sort réservé à la génération suivante, celle qui a déjà perdu espoir et qu’il filme sans relâche dans son film.

[embedded content]

Soucieux de promouvoir son fief et de passer le relais, Ladj Ly a tourné sur place avec de nombreux habitants et a récemment fondé une école de cinéma gratuite (baptisée Kourtrajmé, du nom du collectif de cinéastes dont il fait partie) pour découvrir les talents de demain. «En tant que banlieusard, on en a marre que les gens racontent des histoires à notre place» dit-il, espérant que dans quelques années, ce seront ses élèves qui seront à Cannes à sa place.

S’il prévoit mercredi soir une montée des marches entre potes, avec une quarantaine d’acteurs du film ayant fait le déplacement, il pense déjà à la suite: un biopic sur Claude Dilain, l’ancien maire de Clichy, défenseur des banlieues qui s’était fait connaître du grand public lors des émeutes de 2005.

(nxp/afp)

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Cinéma

Festival: Cannes se prépare au show Tarantino

Avatar

Published

on

Festival

21 mai 2019 06:43;
Act: 21.05.2019 06:47

Quentin Tarantino, Leonardo DiCaprio, Brad Pitt, Margot Robbie vont fouler le tapis rouge avant la présentation d’«Once Upon a Time… in Hollywood».

Quentin Tarantino, Leonardo DiCaprio, Brad Pitt, Margot Robbie: c’est un casting quatre étoiles qui s’apprête à fouler mardi le tapis rouge au Festival de Cannes, avant la projection très attendue de «Once Upon a Time… in Hollywood», prétendant à la Palme d’or.

Après les premiers frissons ressentis en première semaine avec les montées des marches de Pedro Almodovar, Antonio Banderas et Penelope Cruz pour «Douleur et gloire», Elton John et Taron Egerton pour «Rocketman» ou encore Alain Delon pour sa remise de Palme d’or d’honneur, celle de l’équipe de «Once Upon a Time… in Hollywood» en fin d’après-midi promet de faire grimper la température de quelques degrés, sous un soleil qu’on annonce de retour.

Tarantino à Cannes, c’est une flopée d’images fortes dont les fans de cinéma se souviennent forcément, avec en premier lieu cette Palme d’or reçue des mains de Clint Eastwood en 1994 pour «Pulp Fiction». Recevant le trophée sous une bronca mêlée aux applaudissements, «Quentin le fougueux» s’était ensuite fendu d’un doigt d’honneur adressé à une femme ayant vociféré «Quelle daube! Non mais quelle daube!»

Glamour au rendez-vous

Tarantino, qui a mis dix ans avant de revenir sur la Croisette pour présenter «Kill Bill vol.2» hors-compétition (comme son tout premier long «Reservoir Dogs» en 1992), a échoué ensuite à glaner une deuxième Palme avec «Inglorious Basterds» en 2009. Mais il avait tout de même fait le show sur le tapis rouge, dansant avec Mélanie Laurent. Il remit ça en 2014 avec Uma Thurman pour les 20 ans de «Pulp Fiction».

Dansera-t-il cette fois avec Margot Robbie, qu’il a choisie pour incarner Sharon Tate dans «Once Upon a Time… in Hollywood»? Nul ne le sait, mais le glamour sera forcément au rendez-vous avec autour d’eux Leonardo DiCaprio et Brad Pitt qui forment un duo de cinéma inédit et très alléchant.

Interdiction de «spoiler»

Dans ce long métrage de 2h45, qui se déroule à Los Angeles en 1969 au plus fort du mouvement hippie, ils incarnent respectivement Rick Dalton, un acteur de westerns télévisés, et Cliff Booth, sa doublure cascades. En quête de célébrité, ils ont pour voisine l’actrice Sharon Tate et croisent la route d’autres figures célèbres tels Bruce Lee et Steve McQueen.

Un esprit vintage devrait souffler sur «Once Upon a Time… in Hollywood», dont le titre évoque ceux d’un de ses maîtres Sergio Leone. Deux nouvelles affiches viennent d’être dévoilées par la production consacrées à Rick Dalton dans des séries B intitulées «Operazione Dyn-O-Mite!» et «Uccidimi Subito Ringo, Disse il Gringo» («Tuez-moi maintenant Ringo, dit le Gringo»).

Pour le reste, le plus grand secret entoure le scénario du neuvième long métrage de Tarantino, annoncé comme «son plus personnel» par un de ses producteurs, David Heyman dans une récente interview à Entertainment Weekly.

«Dans ce film, il y a ses souvenirs d’enfant ayant grandi à Los Angeles et qui rêvait déjà d’Hollywood. C’est vraiment émouvant, car il y a beaucoup de son histoire à lui», a-t-il ajouté, le comparant en ce sens au «Roma» d’Alfonso Cuaron.

Face à l’enjeu, le cinéaste de 56 ans, qui peut intégrer dimanche le fameux club des doubles-palmés (Bille August, Francis Ford Coppola, Luc et Jean-Pierre Dardenne, Michael Haneke, Shohei Imamura, Emir Kusturica, Ken Loach), a d’ailleurs demandé à tous ceux qui verront le film à Cannes de ne pas dévoiler son contenu.

«J’aime le cinéma. Vous aimez le cinéma. C’est le moment de découvrir une histoire (…) Les acteurs et l’équipe ont travaillé dur pour créer quelque chose d’original, et je demande juste que chacun évite de révéler quoi que ce soit qui empêcherait les futurs spectateurs de vivre la même expérience devant le film», a-t-il écrit lundi sur le compte Twitter de son nouvel opus.

Le Sud-Coréen Bong Joon-ho a lui aussi rédigé une lettre, implorant notamment les critiques de ne pas dévoiler un pan important de l’histoire de son film, «Parasite». Coquetterie du destin, son long métrage, également en lice pour la Palme d’or, sera projeté juste après, à 22h.

Cannes aura de quoi faire du bruit, mais en gardant le silence.

(nxp/afp)

Lire la suite

Cinéma

Les potins de Cannes: Une glace disparaît et les langues s’échauffent

Avatar

Published

on

Les potins de Cannes

21 mai 2019 06:14;
Act: 21.05.2019 06:20

Les «Cannes-Cannes» reprennent de plus belle en cette septième journée de festival placée sous le signe des plaisirs du palais.

Bons baisers de Cannes

Que ce soit entre les actrices Carol Duarte et Julia Stockler ou entre Nisrin Erradi et Lubna Azabal, la température des photocall a grimpé d’un cran, ce lundi. On ne sait pas ce qu’il y avait dans l’air mais ça avait l’air super…

Séances de bisous entre femmes à Cannes

Dolan déclare sa flamme à l’une de ses collègues

Après Tarantino applaudissant le film du Chinois Diao Yinan, en lice comme lui pour la Palme d’or, Xavier Dolan s’est fendu d’une longue déclaration d’amour envers Céline Sciamma et son film «Portrait de la jeune fille en feu». «Il est magnifique, a-t-il écrit sur Instagram. «L’histoire m’a poursuivi pendant mon sommeil. Je me suis réveillé ce matin en me souvenant à quel point il m’a impressionné». C’est donc comme ça qu’on drague entre réalisateurs…

Voir cette publication sur Instagram

Even when I try I am unable to remember the last time I sat in a theatre and heard such delicate, such incisive and profound writing. Céline Sciamma’s Portrait of the Lady on Fire is magnificent! Adele Haenel’s performance is enrapturing, and although the film’s assiduous coldness is undeniably successful, the love declared to her through and by this story is the hidden force that made Sciamma’s film haunt me in my sleep. I woke up this morning remembering how constant the artistry of the film was, and how it impressed me. But like with most lovers who leave us behind, the hidden secret behind their gaze is what we fall for in the first place, and it is what troubled me so here. I loved the film in all its apparent, immediate qualities, but what moved me to my core is the secret, the mystery that pulsates in its every silence and stare. I also have to say that the relief and the intimacy I felt throughout the film watching women, just women, for two hours of my life, were a novelty I want to be seeking again. It is important to witness its possibility. I felt comfort here, both romantically and psychologically, in the absence of men! Thank you to Celine and all her brilliant collaborators who made this powerful piece of cinema. I look forward to seeing it again as soon as possible.

Une publication partagée par Xavier Dolan (@xavierdolan) le

Des voleurs ont eu les yeux plus gros que le ventre

«Mais qui a volé le bâtonnet géant de la plage Magnum de Cannes?», a posté sur Twitter l’attaché de presse de la marque. Dans la nuit de samedi à dimanche, la réplique de deux mètres de long et de 20kg a été subtilisée, révèle Nice-Matin. La marque promet une récompense et offrira des glaces à celui ou celle qui retrouvera l’objet publicitaire ou donnera des informations. On vous jure, il ne s’agit pas d’une infox…

Isabelle Adjani aurait-elle la main verte?

Pas de petit pull marine pour Isabelle Adjani mais une longue robe noire à sequin pour monter les marches du film «La Belle Epoque». À un détail près, l’actrice de 63 ans, qui a toujours été agacée par l’intrusion des photographes dans sa vie privée, aurait passé inaperçu. Mais pourquoi a-t-elle donc choisi de se coiffer d’un chapeau de paille? Deux options s’offrent à nous: soit la belle revenait du jardin et a oublié de se séparer de sa coiffe, soit elle a voulu ressembler à un épouvantail pour faire fuir les photographes, qu’elle prend pour des corbeaux. Ben quoi? Avec Isabelle, on est toujours obligé d’aller chercher loin.

Isabelle Adjani à Cannes

Pendant ce temps, Nick Jonas et Priyanka Chopra se croient toujours en lune de miel:

Voir cette publication sur Instagram

Smile. 📸

Une publication partagée par Nick Jonas (@nickjonas) le

(szu/afp)

Lire la suite

Cinéma

Festival de Cannes: Quentin Tarantino part à la chasse aux spoilers

Avatar

Published

on

Festival de Cannes

20 mai 2019 17:10;
Act: 20.05.2019 17:10

Le cinéaste américain, qui présente mardi «Once Upon A Time… In Hollywood» à Cannes, souhaite que les festivaliers ne révèlent rien sur l’histoire du long métrage.

Alors qu’il présentera mardi son dernier film, en première mondiale au Festival de Cannes, Quentin Tarantino a tenu à faire une requête spéciale aux spectateurs qui seront présents dans la salle.

Dans une lettre qu’il a publiée sur Twitter et Instagram, le cinéaste de 58 ans, hanté par les spoilers, leur demande de ne rien révéler sur son dernier long métrage, qui sortira sur nos écrans le 14 août.

«J’aime le cinéma. Vous aimez le cinéma, écrit-il. C’est le voyage qu’on fait en découvrant une histoire pour la première fois. Je suis ravi d’être ici à Cannes pour partager «Once Upon a Time… in Hollywood» avec le public du festival. Les acteurs et l’équipe ont travaillé très dur pour créer quelque chose d’original, et je demande simplement que tout le monde évite de révéler quoi que ce soit qui empêcherait les futurs spectateurs de vivre la même expérience devant le film. Merci.»

Quelque chose nous dit qu’il n’aurait pas tellement aimé être le réalisateur de la série «Game of Thrones»…

Découvrez la bande-annonce du film, qui réunira Brad Pitt, Leonardo DiCaprio et Margot Robbie:

[embedded content]

(szu)

Lire la suite




Derniers articles

Faits divers1 minute ago

Argovie: Le policier n’aurait pas dû tirer, il est condamné

Argovie 21 mai 2019 17:00; Act: 21.05.2019 17:05 L’homme de 63 ans a été déclaré coupable de lésion corporelle grave...

France1 minute ago

Vacances d’été : où vont partir les Français ?

Les réservations des Français pour les vacances d’été sont en hausse de 7%, ont indiqué mardi les professionnels du secteur,...

Divertissement1 minute ago

Ce qui va se passer jusqu’au 14 juin dans la série Demain nous appartient (spoilers).

Ci-dessous, de rapides résumés des prochains épisodes du feuilleton à succès Demain nous appartient, sur TF1.  Attention, il y a...

Divertissement1 minute ago

Ce qui va se passer jusqu’au 14 juin dans la série Demain nous appartient (spoilers).

Ci-dessous, de rapides résumés des prochains épisodes du feuilleton à succès Demain nous appartient, sur TF1.  Attention, il y a...

Sports1 minute ago

Roland-Garros: Federer à l’entraînement sur le central

De retour à Roland-Garros après quatre ans d’absence, Roger Federer s’est entraîné mardi sur le tout nouveau court Philipe Chatrier...

France6 minutes ago

Un ramadan frugal pour des Syriens au pouvoir d’achat érodé par la guerre

Dans le souk de Bab Srijeh, l’un des plus réputés de Damas, Abou Anas al-Hijazi scrute les étals de produits...

Suisse56 minutes ago

Suisse: Un ex-ministre démissionne du PDC Jura

Suisse 21 mai 2019 15:17; Act: 21.05.2019 15:17 L’ancien ministre jurassien Philippe Receveur a démissionné avec effet immédiat du parti,...

France1 heure ago

Vincent Lambert : les traitements ont repris, les parents demandent son transfert

Les traitements pour maintenir en vie Vincent Lambert, en état végétatif depuis dix ans, ont repris mardi, conformément à la...

France1 heure ago

Stand LBGT dégradé en Vendée : des étudiants d’un établissement catholique impliqués

Deux interpellations devaient avoir lieu mardi après des dégradations commises samedi sur un stand LGBT en Vendée, a indiqué le...

Divertissement1 heure ago

Elie Kakou, 20 ans déjà ! Documentaire produit par Matthieu Delormeau et Guillaume Frisquet (sur C8).

En juin 1999, l’humoriste et comédien Elie Kakou nous quittait, à l’âge de 39 ans. 20 ans après, programmation d’un...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma