Connect with us

Cinéma

Carnet noir: Décès du cinéaste Jean-Claude Brisseau

Avatar

Publié le

Carnet noir

11 mai 2019 21:02;
Act: 11.05.2019 23:08

Le réalisateur est décédé à l’âge de 74 ans d’une longue maladie. Il a réalisé notamment «Noce Blanche», qui avait valu un oscar à Vanessa Paradis.

Le cinéaste Jean-Claude Brisseau, auteur célébré de films comme «Noce Blanche», devenu une personnalité à l’aura sulfureuse après des affaires de harcèlement sexuel, est décédé samedi à Paris à l’âge de 74 ans. Le réalisateur et scénariste est mort dans un hôpital des suites d’une longue maladie, a-t-on appris auprès de son entourage.

Condamné en 2005 pour harcèlement sexuel, il avait été dernièrement rattrapé par le mouvement #metoo, la Cinémathèque annulant fin 2017 la rétrospective qu’elle devait lui consacrer. Son film «Noce Blanche», sorti en 1989, restera son plus grand succès (plus d’1,8 million d’entrées).

Il y fit tourner pour la première fois la toute jeune Vanessa Paradis qui obtint le César du meilleur espoir féminin pour ce drame, l’histoire d’une liaison entre une lycéenne et un professeur (incarné par Bruno Cremer).

[embedded content]

La chanteuse en a gardé un souvenir net. «Jean-Claude Brisseau était extrêmement particulier. Très grand, très autoritaire, avec cette voix grave», raconte-t-elle au «Monde» de dimanche. «Peut-être que Brisseau essayait aussi d’aller au conflit pour me sortir de ma zone de confort, pour obtenir certaines émotions. Il me disait constamment: Je ne veux pas que tu minaudes ».

Le réalisateur enrôla plus tard une autre idole des jeunes, Sylvie Vartan, à qui il confia en 1994 un rôle dramatique dans «L’Ange noir». Samedi la chanteuse s’est dite «très attristée par cette nouvelle».

«Je n’ai gardé que de bons souvenirs de notre collaboration dans L’Ange noir », a dit Sylvie Vartan à l’AFP. «C’est une expérience artistique que je garderai toujours comme un merveilleux souvenir. J’ai adoré travailler avec lui. Mes pensées vont vers son épouse Lisa».

«Un lyrisme extraordinaire»

En 1988 «De Bruit et de Fureur» fut un autre film choc, toujours avec le fidèle Bruno Cremer, sur la banlieue cette fois et sa violence. Il lui vaudra le Prix spécial de la jeunesse au Festival de Cannes.

La banlieue, Brisseau la connaissait puisque celui qui se présentait comme «le fils d’une femme de ménage ayant vécu dans un rêve de cinéma», commença d’abord par enseigner le français en collège, près de Paris.

Dans les années 70 il rejoint l’Institut national de l’audiovisuel (INA), et passe de cinéaste amateur à professionnel avec un premier film d’abord prévu pour la télévision, «La vie comme ça». Eric Rohmer repère un de ses films d’amateur et sa société, le Losange, décide de le produire. Les films s’enchaînent.

Avec «De bruit et de fureur», «on a cru qu’il était un grand poète de la banlieue, c’était plus compliqué: son sujet c’était cette recherche de pureté dans la violence du monde», dit à l’AFP Philippe Rouyer, historien du cinéma, pour qui il laissera «une trace unique dans l’histoire du cinéma».

Ses thèmes récurrents: la femme, la violence, la pureté, la quête d’absolu, la transmission du savoir. «Il osait un lyrisme extraordinaire, c’était inédit dans le cinéma», poursuit le critique. «C’était un autodidacte, d’une grande culture littéraire et cinématographique. Il a donné des cours à la Femis pendant longtemps et il était adoré de ses élèves: il savait vous parler de Ford, d’Hitchcock, de Bresson, et c’était communicatif».

En 2005, Jean-Claude Brisseau est condamné à un an de prison avec sursis pour le harcèlement sexuel de deux jeunes actrices qui espéraient décrocher un premier rôle dans son long-métrage «Choses secrètes» (2002).

Ses démelés ne l’empêchent pas de tourner. En 2012 «La Fille de nulle part» lui vaut le «Pardo d’oro» (Léopard d’Or) du Festival du film de Locarno. «Que le diable nous emporte» est son dernier film, sorti début 2018, avec Fabienne Babe.

Mais «ça a pourri la fin de sa vie, la sortie de son dernier film, il a payé pour tout le monde, c’est devenu une sorte d’exemple», regrette Philippe Rouyer. Dans« Paris-Match», en 2018, l’intéressé déplorait de ne plus pouvoir tourner avec des vedettes. «Enfin, j’espère que j’arriverai à tourner à nouveau», disait-il.

(nxp/afp)

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Cinéma

Festival de Cannes: La Palme d’or décernée à l’unanimité du jury

Avatar

Published

on

Festival de Cannes

25 mai 2019 16:43;
Act: 25.05.2019 21:13

La 72e édition du Festival de Cannes s’est achevé samedi soir, après deux semaines de projections et de défilés de stars sur le tapis rouge.

Le film «Parasite» du Sud-Coréen Bong Joon-ho a remporté la Palme d’or samedi au 72e festival de Cannes. Ce drame familial magistral mâtiné de thriller dépeint la violence des inégalités sociales avec une grande maîtrise formelle. La Palme d’or a été décernée à l’unanimité du jury, a précisé son président, le cinéaste mexicain Alejandro Gonzalez Iñarritu.

«Merci beaucoup. Je suis très honoré, j’ai toujours été très inspiré par le cinéma français, je remercie Henri-Georges Clouzot et Claude Chabrol», a commenté Bong Joon-ho, premier cinéaste de son pays à décrocher la suprême récompense cannoise.


L’actrice anglo-américaine Emily Beecham et l’acteur espagnol Antonio Banderas ont décroché les prix d’interprétation féminine et masculine. La première a été distinguée pour sa performance dans «Little Joe» de Jessica Hausner. Elle y incarne une scientifique obsessionnelle et borderline.

«J’en reviens pas»

La Franco-Sénégalaise Mati Diop été récompensée du Grand Prix pour son film «Atlantique» samedi soir lors du 72e Festival de Cannes.

«J’en reviens pas», «c’est un peu fou ce que vous avez fait», a réagi la réalisatrice qui avec «Atlantique», signe une fable à la fois politique et onirique sur le sort des migrants et la jeunesse de Dakar, histoire d’exil et de fantômes à l’esthétique soignée, teintée de fantastique et de poésie.

Le palmarès 2019 au complet:

Palme d’or: «Parasite» du Sud-Coréen Bong Joon-ho

Grand Prix: «Atlantique» de la Franco-Sénégalaise Mati Diop

Prix du jury: «Les misérables» du Français Ladj Ly et «Bacurau» des Brésiliens Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles

Prix de la mise en scène: les Belges Luc et Jean-Pierre Dardenne pour «Le jeune Ahmed»

Prix d’interprétation masculine: l’Espagnol Antonio Banderas pour «Douleur et gloire» de Pedro Almodovar

Prix d’interprétation féminine: l’Anglo-Américaine Emily Beecham pour «Little Joe» de Jessica Hausner

Prix du scénario: «Portrait de la jeune fille en feu» de la Française Céline Sciamma

Mention spéciale du jury: «It must be heaven» du Palestinien Elia Suleiman

Camera d’or: «Nuestras madres» du Guatémaltèque César Diaz

Palme d’or du court métrage: «La distance entre le ciel et nous» du Grec Vasilis Kekatos

Mention spéciale du court métrage: «Monstruos Dios» de l’Argentine Agustina San Martin

(ats/afp)

Lire la suite

Cinéma

Festival de Cannes: Rires et émotions à la cérémonie de clôture

Avatar

Published

on

Festival de Cannes

25 mai 2019 16:43;
Act: 25.05.2019 20:02

par Sophie Zuber – La 72e édition du Festival de Cannes s’achève ce soir. Après deux semaines de projections et de défilés de stars sur le tapis rouge, le moment est venu de savoir quel film décrochera la Palme d’or…

Lire la suite

Cinéma

Festival de Cannes: Après Stallone, Cassel sort le grand jeu

Avatar

Published

on

Festival de Cannes

25 mai 2019 16:43;
Act: 25.05.2019 19:10

par Sophie Zuber – La 72e édition du Festival de Cannes s’achève ce soir. Après deux semaines de projections et de défilés de stars sur le tapis rouge, le moment est venu de savoir quel film décrochera la Palme d’or…

Lire la suite




Derniers articles

Faits divers11 minutes ago

France: Violent incendie dans le centre de Bordeaux

France 26 mai 2019 00:58; Act: 26.05.2019 00:58 Le feu s’est propagé dans plusieurs immeubles du centre-ville de Bordeaux samedi....

Business11 minutes ago

Déjà six candidats à la succession de Theresa May

La course à la succession de la Première ministre britannique est ouverte, avec déjà six candidats sur les rangs pour...

Sciences20 minutes ago

L’homme qui a fait la renommée mondiale

France1 heure ago

Attaque au colis piégé à Lyon : le suspect toujours en fuite, de nouvelles photos

Les autorités mettaient samedi “tous les moyens en oeuvre” pour retrouver la trace du principal suspect de l’attaque au colis...

Sports1 heure ago

Le Bayern gagne la Coupe d’Allemagne avec deux buts de Lewandowski et réussit le doublé

En remportant samedi à Berlin la Coupe d’Allemagne contre Leipzig (3-0) avec un doublé de Lewandowski, le Bayern Munich s’est...

Sports1 heure ago

Basket: l’Asvel souffre mais s’en sort, Dijon se balade

Villeurbanne, premier de la saison régulière, a éprouvé de grosses difficultés pour se défaire du Mans, lors du match 1...

Sports1 heure ago

Le Bayern gagne la coupe d’Allemagne et réussit le doublé

Le Bayern Munich a remporté samedi la Coupe d’Allemagne en battant Leipzig 3-0 en finale à Berlin, réussissant le doublé...

France1 heure ago

Cannes sacre Bong Joon-ho, premier Sud-Coréen à recevoir la Palme d’or

Le Festival de Cannes a sacré samedi soir Bong Joon-ho, premier cinéaste sud-coréen à recevoir la Palme d’or, laquelle échappe...

Sports2 heures ago

500 miles d’Indianapolis: le Speedway, circuit unique et mythique

Beaucoup le considèrent comme “La Mecque” du sport automobile, un circuit de légende à la fois magnifique et démoniaque: l’Indianapolis...

Sports2 heures ago

Top 14: Virgile Lacombe va remplacer William Servat à Toulouse

Le président du Stade Toulousain Didier Lacroix a officialisé le remplacement de William Servat par Virgile Lacombe au poste d’entraîneur...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma