Connect with us

France

La sève de bouleau séduit cultivateurs et consommateurs

AFP

Publié le

En bordure d’une zone humide peuplée de bouleaux, Gilles Nicolas approche sa perceuse d’un tronc d’arbre. Une légère perforation et la sève commence à s’écouler par une canule jusqu’au bidon en contrebas.

Récoltée pendant quelques semaines à la fin de l’hiver avant l’apparition des premières feuilles, la sève de bouleau suscite depuis quelques années un engouement pour les vertus détoxifiantes qui lui sont prêtées au sortir de l’hiver.

“J’en commande nettement plus qu’il y a cinq ans. Les gens sont sensibles à ça. Sans compter ceux qui en extraient à titre personnel ou avec des amis”, note Laurence Rochette, responsable du rayon à la Gambille, un magasin bio installé près de Saint-Brieuc, où la bouteille se vend autour de 10 euros le litre.

“C’est comme une cure de jouvence, de printemps. J’ai vraiment une sensation de +nettoyage+. Et même pour les articulations, ça fait du bien”, assure Nathalie Novak, qui en consomme depuis une quinzaine d’années. “Cette année, je n’en ai bu que cinq litres, mais l’an dernier, c’était dix. Et uniquement au moment de la récolte”, précise-t-elle.

Car si la sève de bouleau se consomme fraîche à cette période – à conserver au réfrigérateur -, elle est aussi disponible toute l’année sous forme pasteurisée. Elle est également utilisée dans différentes préparations en cosmétique ou recommandée par des vétérinaires naturopathes pour les animaux, de la ferme ou domestiques.

“En France, la sève de bouleau est déjà évoquée dans des écrits qui remontent au XIIe siècle”, affirme Anne-Laure Nicolas, arboricultrice à Mellionnec, en centre-Bretagne. “On l’avait oubliée mais aujourd’hui, c’est un produit que l’on redécouvre”. Avec Gilles, son époux, ils ont récolté cette année plus de 3.500 litres – contre 2.700 litres en 2018 – qu’ils commercialisent pour l’essentiel à travers un réseau de magasins bio sur la région.

– “la sève a sauvé notre ferme” –

Pendant longtemps, la sève de bouleau était l’apanage des pays baltes ou du Canada. En Lettonie, où elle est considérée comme un trésor ancestral, elle sert de base à la fabrication de limonades, de sirops, voire de vins, pétillants ou non, car elle fermente au bout de quelques semaines. Au Québec, “des entreprises vendent des glaçons de bouleau pour soigner des maladies de peau comme le psoriasis, par exemple”, relève Anne-Laure Nicolas.

Comme d’autres, rien ne prédisposait Gilles et Anne-Laure à se lancer dans cette production qu’ils n’avaient jamais envisagée. Mais en 2014, après deux années de gelées tardives qui les ont privés de récoltes de pommes, et donc de revenus, “on a regardé autour de nous ce qu’on avait comme ressource sur nos terres et on a pensé aux bouleaux (…) la sève a sauvé notre ferme”, considère Mme Nicolas.

Pourtant, le couple exploite avec prudence son nouvel eldorado: “Je ne prélève que sur des arbres qui ont au moins 25 ou 30 ans et je ne le fais qu’une année sur trois pour le laisser se reposer”, expose Gilles.

Etrangement, dans un pays à l’administration sourcilleuse, aucun organisme officiel ne semble s’être penché sur la sève de bouleau. Impossible d’obtenir un chiffre de la production en France ou du volume des importations. Toutes les institutions contactées par l’AFP ont exprimé leur absence d’éléments sur le sujet, pas même la composition exacte de ce produit naturel. “Quand j’ai posé la question, on m’a regardé avec de grands yeux”, a confié ainsi à l’AFP un chargé de communication.

Outre le fait que la consommation reste encore confidentielle, il faut convenir que la diversité des producteurs ne favorise pas leur notoriété: “nous sommes inscrits à la chambre d’agriculture parce qu’on est avant tout arboriculteurs, constate Anne-Laure Nicolas, mais d’autres sont inscrits à la chambre de commerce, par exemple”.

Laurence Rochette n’a pas encore entamé de cure mais ses “parents le font régulièrement. Mon père trouve que ça réduit ses douleurs articulaires et que ça lui donne du tonus (…) Ce sont mes cobayes”, ajoute-t-elle en riant.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

France

Scènes de liesse et “remontada” : les avocats des parents de Vincent Lambert suscitent l’indignation

Avatar

Published

on

Portés en triomphe, les bras en l’air. Les avocats des parents de Vincent Lambert exultent. “On a gagné”, scandent les gens autour.  “C’est donc une extraordinaire victoire. C’est une grande victoire. Ce n’est que la première des victoires. C’est la remontada !”, lâche Me Jean Paillot devant BFM TV, commentant la décision de la cour d’appel de Paris qui venait lundi soir d’ordonner le rétablissement des soins.

“L’indécence absolue autour d’un homme que l’on se ‘dispute’ tel un ballon” 

Drame familial devenu bataille judiciaire, la question de l’arrêt des traitements prodigués à Vincent Lambert a connu un nouveau rebondissement lundi : la cour d’appel de Paris, saisie par les parents opposés à l’arrêt des traitements débuté le matin, a ordonné dans la soirée leur reprise, jusqu’à ce qu’un comité de l’ONU se prononce sur le fond de son dossier. Pour l’épouse de Vincent Lambert, son neveu et cinq frères et soeurs la poursuite des traitements relève de l’acharnement thérapeutique.    

L’interview de Me Paillot :

La joie de l’avocat :

“L’indécence absolue”

Les images ont suscité l’indignation. Indécence, écrivent de nombreux internautes.

“Quelle indécence. Entre le discours de victoire comme si c’était une festivité et le sourire d’autosatisfaction de sa blague de la remontada. C’est un drame. Il n’y a que perdants et déchirement”, pointe un avocat. “Mais quelle gêne en voyant ces images. Ça joue aux pitres en parlant de remontada sur un drame humain. L’indécence”, regrette un internaute.

“Sur le fond, à chacun ses convictions. Ce n’est pas mon sujet”, résume le journaliste Thomas Sotto. Mais “sur la forme, l’indécence absolue autour d’un homme que l’on se ‘dispute’ tel un ballon. Les rebondissements sont racontés et parfois célébrés comme des buts. Monsieur Vincent Lambert, vous n’avez pas mérité ça.”

Interrogé sur France Info, le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume s’est dit aussi “profondément choqué” par les images.

“J’ai été profondément choqué, très choqué par les avocats qui dansaient, qui sautaient au plafond. Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire ? On parle de la vie d’un homme. On ne parle pas d’un procès ou d’un match de football” Ministre de l’Agriculture

“Des images obscènes” pour le neveu de Vincent Lambert

“Les images de liesse sont complètement obscènes, totalement décalées”, a réagi François Lambert, son neveu.  Même si Vincent Lambert n’a pas laissé de directive anticipée, son épouse et son neveu affirment que cet ancien infirmier, qui se trouve dans un état végétatif depuis son accident de la route en 2008, avait pris position contre tout acharnement thérapeutique.

“Vincent Lambert est devenu un enjeu politique, ce n’est plus un être humain. Il n’y a plus d’humain là-dedans”, a ajouté François Lambert en évoquant un pourvoi devant la Cour de cassation après l’arrêt de la cour d’appel.  

“Ce n’était peut-être pas adapté”

“Vous n’avez pas honte d’avoir crié : ‘c’est une remontada’ ?”, a demandé ce mardi matin Jean-Jacques Bourdin à Me Jean Paillot. “Écoutez, dans l’enthousiasme et du fait de ma culture footballistique. Ce n’était peut-être pas adapté, je vous l’accorde”, a simplement répondu l’avocat des parents.

“Je n’ai pas à m’immiscer dans la décision de soin et de droit qui a été prise dans le cas de Vincent Lambert”, avait réagi le chef de l’État lundi, se disant “profondément touché” par la situation de Vincent Lambert. 

“Ce que pose cette affaire, c’est le droit à une fin de vie dans la dignité et je crois que dans le cas de Vincent Lambert, qui est depuis plus de 10 ans dans un état végétatif, il a le droit à une fin de vie digne”, a de son côté estimé Manon Aubry sur France 

Lire la suite

France

Européennes: à J -5, Macron alerte sur le risque de “dislocation” de l’Europe

AFP

Published

on

By

“Risque existentiel” de dislocation de l’Europe: Emmanuel Macron multiplie les alertes dans un entretien à la presse régionale mardi pour justifier sa présence en première ligne de la campagne pour les européennes, essuyant une nouvelle salve de critiques qui l’accusent d’abuser de sa position.

Le chef de l’Etat reçoit en outre à déjeuner des intellectuels européens signataires d’une tribune “L’Europe est en péril”, emmenés par Bernard-Henri Lévy.

A cinq jours du scrutin de dimanche où les sondages donnent la liste qu’il défend au-coude-à-coude, voire derrière celle du Rassemblement national de Marine Le Pen, M. Macron explique aussi pourquoi il ne peut pas “être un spectateur, mais un acteur de cette élection européenne”, dans un entretien publié par une quarantaine de quotidiens régionaux.

Pour lui, cette élection “est la plus importante depuis 1979 parce que l’Union est face à un risque existentiel. Si, en tant que chef de l’État, je laisse se disloquer l’Europe qui a construit la paix, qui a apporté de la prospérité, j’aurai une responsabilité devant l’histoire”.

Au rang des propositions, il souhaite “une convention fondatrice européenne après les élections” mêlant dirigeants et citoyens, pour “définir la stratégie de l’Europe pour les cinq années à venir, y compris les changements de traités” qui pourraient en résulter. Il souhaite également “une taxation commune du kérosène en Europe”.

Le président français avait appelé lundi, avec le Premier ministre socialiste portugais Antonio Costa, à “bâtir une grande coalition des progressistes” face à “ceux qui veulent détruire l’Europe par le nationalisme”.

– “Hold-up plébiscitaire” –

Mais arriver derrière le RN réduirait la marge de manoeuvre du président déjà affaibli par la crise des “gilets jaunes”. “Je ne me pose pas dans un tel cas de figure”, balaie Emmanuel Macron. Et par avance, il affirme qu’il n’envisage “absolument pas” le départ de son Premier ministre Édouard Philippe en qui il a “toute confiance”.

Marine Le Pen a vu dans cet entretien “un nouveau +Venez me chercher+”, en référence à l’expression utilisée par le chef de l’Etat devant des députés LREM dans l’affaire Benalla. “On va le faire le 26 mai, dans les urnes”, a-t-elle promis dans un tweet.

Chez Les Républicains, Guillaume Larrivé, un des responsables du parti, dénonce une “tentative de hold-up plébiscitaire: tout est organisé comme si cette élection devait être considérée comme un référendum pour ou anti-Macron, pour ou anti-Le Pen”.

Si Emmanuel Macron “a tout à fait le droit de s’engager dans cette campagne (…), l’idée qu’il serait seul face à Marine Le Pen, c’est totalement absurde, c’est une manipulation et c’est cousu de fil blanc”, a insisté François-Xavier Bellamy.

Pour Manon Aubry (LFI), Emmanuel Macron “se pose un peu comme c’est moi ou le chaos, mais en réalité on a lui et le chaos”, car il est “en partie responsable” des “politiques libérales” européennes.

La tête de liste PS/Place Publique Raphaël Glucksmann et les patrons du PS, du PRG et de Nouvelle Donne avaient, eux, par avance dénoncé une “tribune unilatérale”, sollicitant “un droit de réponse”.

– “Connivence” –

Ceux qui appellent à voter contre Macron “n’ont pas de projet (…) Voter contre Macron c’est voter contre la transformation de la France”, a répondu la tête de liste LREM Nathalie Loiseau.

Dans le camp présidentiel, l’alerte rouge est décrétée contre le risque de voir le RN arriver en tête dimanche. Le Premier ministre, après Vesoul lundi, est attendu mardi à Valenciennes et à Orléans jeudi.

Il s’est livré, comme le reste de la majorité, à un tir de barrage contre le RN, accusé d’être le cheval de Troie des plans de Trump et Poutine pour affaiblir l’Europe. En ligne de mire: Steve Bannon, l’ex-stratège du président américain Donald Trump, qui a enchaîné les interviews avec les médias français pour encenser Marine Le Pen.

Emmanuel Macron affirme voir “pour la première fois une connivence entre les nationalistes et des intérêts étrangers” pour démanteler l’Europe, qualifiant Steve Bannon de “lobbyiste proche du pouvoir américain”. Il s’en prend également aux “Russes et quelques autres” qui “n’ont jamais été à ce point intrusifs pour financer, aider les partis extrêmes”.

Dans cette dernière ligne droite de la campagne, après un débat tendu et souvent confus des principales têtes de liste lundi soir, un autre débat mettra aux prises chefs de partis et têtes de listes mercredi sur France 2. Elles se retrouveront pour une ultime confrontation jeudi sur BFMTV.

leb-sl-bpa-ggy/jk/mm

Lire la suite

France

Affaire Lambert: les avocats des parents à l’hôpital pour vérifier la reprise des traitements

AFP

Published

on

By

Les avocats des parents de Vincent Lambert sont attendus mardi matin au centre hospitalier de Reims pour vérifier la reprise, au moins provisoire, des traitements de ce tétraplégique en état végétatif depuis dix ans, ordonnée, à la surprise générale, par la cour d’appel de Paris.

Cet énième coup de théâtre, intervenu lundi soir dans une affaire qui a déjà connu de nombreux rebondissements judiciaires depuis 2013, a été fêté par la mère de Vincent Lambert, Viviane, qui a salué “une très grande victoire”, tandis que son neveu François, favorable à l’arrêt des traitements, a dénoncé du “sadisme pur”.

La nouvelle est tombée en pleine marche parisienne réunissant plusieurs centaines de personnes réclamant “la vie pour Vincent”. Une énorme clameur a retenti quand l’un des deux avocats des parents, Me Jérôme Triomphe, a lancé à la foule, en apprenant leur victoire par téléphone: “On a gagné! Vincent doit vivre, Vincent vivra!”, a-t-il crié.

Avec son collègue Me Jean Paillot, ils doivent se rendre dans la matinée à Reims pour “s’assurer que l’alimentation et l’hydratation seront effectivement reprises”.

De fait, la cour d’appel de Paris a “ordonné à l’Etat français (…) de prendre toutes mesures aux fins de faire respecter les mesures provisoires demandées par le Comité international des droits des personnes handicapées le 3 mai 2019 tendant au maintien de l’alimentation et l’hydratation” de Vincent Lambert, selon la décision consultée par l’AFP.

Le CDPH, comité de l’ONU, avait demandé à la France de surseoir à l’arrêt des traitements dans l’attente d’un examen du dossier sur le fond, mais la France considérait que cette préconisation “est dépourvue de caractère contraignant”, mettant en avant le “droit du patient à ne pas subir d’obstination déraisonnable”.

– “Calmer le jeu” –

L’interruption des traitements, couplée à la mise en oeuvre d’une “sédation profonde et continue”, avait débuté lundi matin, conformément à une décision médicale signée par le docteur Vincent Sanchez en avril 2018 et validée par le Conseil d’Etat fin avril.

Jusqu’à présent, tous les ultimes recours déposés par les avocats des parents avaient échoué.

La famille est coupée en deux camps, d’un côté autour de ses parents, fervents catholiques opposés à l’arrêt des traitements, de l’autre autour de son épouse et tutrice Rachel et son neveu François, qui entendent mettre fin à cet “acharnement thérapeutique” et affirment que l’ex-infirmier psychiatrique âgé de 42 ans avait pris position contre tout acharnement thérapeutique.

En état végétatif depuis un accident de la route en 2008, il n’a pas laissé de directive anticipée écrite.

“On était en train d’éliminer Vincent ! C’est une très grande victoire ! Ils vont le réalimenter et lui redonner à boire. Pour une fois, je suis fière de la justice”, a jubilé sa mère.

“La douleur de parents de Vincent, personnellement je n’y crois plus. Je pense que c’est du militantisme qui a pris le dessus depuis de nombreuses années. Ils sont dans un déni absolu”, a dénoncé au contraire François Lambert sur Europe 1. Son avocat Me Gérard Chemla, pour qui “on est reparti pour quelques temps de n’importe quoi”, compte demander à l’Etat de former un pourvoi en cassation.

Selon les avocats des parents, la décision de la cour d’appel est “provisoire” d’une “durée de six mois, permettant au comité de l’ONU d’étudier le dossier”.

“On va profiter de ce répit judiciaire pour essayer de calmer le jeu, retrouver un peu de sérénité dans un sujet qui est complexe car il touche à l’humain”, a déclaré sur France Inter le président du Comité consultatif national d’éthique (CCNE), Jean-François Delfraissy.

L’ancien médecin de Vincent, Eric Kariger, a apporté son soutien aux “membres de la famille, respectueux des expertises médicales et juridiques antérieures”, mesurant “l’incompréhension et le sentiment de gâchis qui peuvent être les leurs”.

“Je suis très touché parce que je pense d’abord à la douleur qui étreint tout le monde dans cette affaire”, a confié le Défenseur des droits Jacques Toubon sur France 24.

Président de l’association du Droit à mourir dans la dignité, Jean-Luc Romero a déploré “un acharnement des parents, Vincent Lambert se retrouvant au milieu d’une affaire qui le dépasse”.

“J’espère qu’à la suite de ce jugement (…) on transférera enfin et rapidement Vincent Lambert dans un service adapté aux personnes en état paucirelationnel (état de conscience minimal ndlr). Il n’a rien à faire au CHU de Reims”, a réagi pour sa part sur Twitter la psychologue Marie de Hennezel, spécialiste de l’accompagnement de la fin de vie.

Lire la suite




Derniers articles

Suisse31 minutes ago

Suisse: Le Parti socialiste lance ses six revendications

Suisse 21 mai 2019 11:50; Act: 21.05.2019 11:55 Après une «législature perdue», la délégation socialiste veut ramener l’égalité sur le...

Suisse31 minutes ago

Suisse: L’Union patronale veut relever l’âge de la retraite

Suisse 21 mai 2019 11:46; Act: 21.05.2019 11:54 Le patronat préconise de relever progressivement l’âge de la retraite en quatre...

People31 minutes ago

Bordeaux: La fin de «GoT» affichée à des arrêts de tram

Bordeaux 21 mai 2019 10:08; Act: 21.05.2019 10:08 Un petit malin a provoqué la colère des fans de «Game of...

Faits divers36 minutes ago

Canton du Jura: Un conducteur a dû être désincarcéré

Canton du Jura 21 mai 2019 11:35; Act: 21.05.2019 11:44 Ce mardi à 7 heures, un automobiliste a dévié de...

Faits divers36 minutes ago

Canton du Jura: Un conducteur a dû être désincarcéré

Canton du Jura 21 mai 2019 11:35; Act: 21.05.2019 11:44 Ce mardi à 7 heures, un automobiliste a dévié de...

France36 minutes ago

Scènes de liesse et “remontada” : les avocats des parents de Vincent Lambert suscitent l’indignation

Portés en triomphe, les bras en l’air. Les avocats des parents de Vincent Lambert exultent. “On a gagné”, scandent les...

Divertissement36 minutes ago

Elie Kakou, 20 ans déjà ! Documentaire produit par Matthieu Delormeau et Guillaume Frisquet.

En juin 1999, l’humoriste et comédien Elie Kakou nous quittait, à l’âge de 39 ans. 20 ans après, programmation d’un...

Divertissement36 minutes ago

Elie Kakou, 20 ans déjà ! Documentaire produit par Matthieu Delormeau et Guillaume Frisquet.

En juin 1999, l’humoriste et comédien Elie Kakou nous quittait, à l’âge de 39 ans. 20 ans après, programmation d’un...

Divertissement36 minutes ago

DVD et VOD de La série Jeux d’influence, avec Alix Poisson et Laurent Stocker, le 5 juin (dès le 13 juin sur ARTE).

Tournée à partir de la fin de l’année 2017, la série Jeux d’influence est composée de 6 épisodes réalisés par Jean-Xavier...

Suisse2 heures ago

Suisse: Violences sexuelles: une femme sur cinq victime

Suisse 21 mai 2019 11:00; Act: 21.05.2019 11:04 Près de la moitié des femmes touchées en Suisse gardent pour elles...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma