Connect with us

Santé

Yémen: l’épidémie de choléra risque de ressurgir, alerte Oxfam

AFP

Publié le

De vastes régions du Yémen en guerre risquent d’être confrontées à une résurgence de l’épidémie de choléra, le nombre de cas suspects ayant fortement augmenté cette année et les ONG peinant à accéder à environ 40.000 d’entre eux, a alerté Oxfam.

“Le peuple du Yémen a déjà enduré la pire épidémie de l’histoire”, a affirmé Muhsin Siddiquey, le directeur de l’ONG Oxfam au Yémen, dans un communiqué.

“Laisser cette maladie se propager de nouveau à travers le pays (…) serait une tache sur la conscience de l’humanité”, a-t-il poursuivi, appelant la communauté internationale à assurer rapidement l’accès des organisations humanitaires dans le pays.

Quelque 195.000 cas suspects ont déjà été recensés depuis janvier 2019, dont 38.000 dans des régions difficiles d’accès pour les ONG, notamment en raison des affrontements armés et des nombreux barrages érigés par les combattants des camps rivaux.

“Au cours des deux dernières semaines de mars, environ 2.500 cas suspects ont été rapportés chaque jour, (un nombre) en augmentation par rapport aux 1.000 cas rapportés chaque jour en février”, a écrit l’ONG.

Il y a dix fois plus de cas suspects recensés et de personnes décédées du choléra que sur la même période en 2018, a affirmé Oxfam. Depuis 2016, le choléra a tué plus de 3.000 Yéménites, selon l’ONG.

Dans un centre médical pour déplacés dans la ville de Khokha, dans l’ouest du Yémen, en zone gouvernementale, Qassem Souleiman a amené jeudi son enfant, Alaa, pour des tests de dépistage du choléra.

M. Souleiman a confié à l’AFP que son fils avait été “soudainement frappé par une grave diarrhée”.

“Un certain nombre de cas ont été transférés à Aden (sud) et dans d’autres centres et des cas ont été traités ici”, a expliqué le docteur Wadah al-Tiri, précisant qu’une tente allait être installée à côté du centre pour accueillir les personnes touchées par le choléra.

M. Tiri a appelé les organisations humanitaires à coopérer plus rapidement pour endiguer l’épidémie.

Selon Oxfam, si le nombre de cas recensés se maintient au même niveau le reste de l’année, l’épidémie sera plus grave que celle de 2017.

Le conflit au Yémen, qui a fait au moins 10.000 morts depuis 2015 et provoqué la pire crise humanitaire au monde, oppose le pouvoir appuyé par l’Arabie saoudite aux rebelles Houthis soutenus par l’Iran.

Des ONG estiment toutefois que le nombre de morts est nettement plus élevé, certaines citant un bilan cinq fois supérieur.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Santé

Vincent Lambert: marche à Paris pour réclamer une “grâce présidentielle”

AFP

Published

on

By

Plusieurs centaines de personnes défilaient lundi soir à Paris du ministère de la Santé vers l’Elysée pour réclamer une “grâce présidentielle” pour le tétraplégique Vincent Lambert, dont l’arrêt des soins visant à le maintenir en vie a débuté contre la demande de ses parents.

Les manifestants, qui se sont élancés peu avant 21H00, tenaient pour certains une banderole proclamant “La valeur d’une civilisation se mesure au respect qu’elle porte aux plus faibles” et scandaient les slogans “La vie pour Vincent”, “Sanchez assassin (du nom du médecin de Reims qui a signé en avril 2018 la demande d’interruption des traitements), “Vincent est vivant” ou encore “Macron assassin”.

“C’est la dernière chance pour que le président réagisse. C’est inadmissible de faire mourir quelqu’un comme ça arbitrairement. La vie passe avant tout”, a commenté auprès de l’AFP Guillaume de Saizieu, l’un des participants.

Selon ce Nantais de 50 ans de passage à Paris pour le travail, “il y a une volonté politique de faire passer un discours sur l’euthanasie. C’est comme ça que les gouvernements ont procédé avec l’avortement, avec toutes les mesures anti-vie. On prend un cas, on le médiatise, on joue sur l’émotion…”

“Ce n’est pas à l’homme de choisir quand un homme doit mourir. Il faut laisser Dieu, ou la nature si on ne croit pas, faire. On n’a pas droit de vie et de mort sur l’espèce humaine”, a-t-il poursuivi.

Avec son sweat “J’aime la vie”, Marie Soulard est venue “parce qu’il faut le sauver. Il n’est pas en fin de vie. Il est alimenté et hydraté. A ce moment là, on peut tuer tous les handicapés. La vie n’a pas de prix”.

“Tous (les responsables) disent qu’ils ne peuvent rien faire, qu’il n’est pas responsable mais Emmanuel Macron lui a la responsabilité, il peut agir”, a affirmé l’étudiante en droit de 18 ans.

Pour le directeur de la rédaction de Valeurs Actuelles également présent, Geoffroy Lejeune, “Vincent Lambert n’était pas inconscient, il n’était pas un légume, il n’est pas branché, il n’est pas atteint d’une maladie incurable. Il est l’un des membres les plus fragiles de notre société”.

“Il y a urgence. Depuis ce matin, il est en danger de mort”, a-t-il ajouté.

“Nous ne nous résignons pas à admettre que Vincent soit assassiné froidement, Leonettiquement” en référence à la loi Léonetti. “Nous n’acceptons pas le crime d’Etat que la France est en train de commettre”, a déclaré à la foule Me Jean Paillot, l’un des avocats des parents de Vincent Lambert.

Lire la suite

Santé

Une Polonaise donne naissance à des sextuplés

AFP

Published

on

By

Une Polonaise de 29 ans, déjà mère d’un enfant, a donné lundi naissance à six bébés à Cracovie, a annoncé lundi l’hôpital universitaire dans cette ville du sud de la Pologne.

L’accouchement s’est fait par césarienne, à la 29e semaine de grossesse. Les enfants, quatre filles et deux garçons, pèsent entre 890 et 1.300 grammes, selon les médecins.

“Aussi bien la mère que les enfants se portent bien”, a indiqué à l’AFP une porte-parole de l’hôpital.

“Les enfants restent en couveuses. L’un d’entre eux a eu besoin d’intubation mais on le prépare déjà à passer à la respiration non invasive”, a déclaré à l’agence PAP le néonatologue Ryszard Lauterbach.

Les médecins s’attendaient à voir arriver des quintuplés et le sixième bébé a été une surprise pour tout le monde.

“La mère est très active, souriante et heureuse. Elle a pu toucher le sixième bébé en attendant l’arrivée de la sixième couveuse”, a indiqué le docteur Lauterbach.

Selon les médecins de Cracovie, la naissance de sextuplés, un évènement extrêmement rare, arrive dans le monde une fois sur 4,7 milliards d’accouchements.

Le président polonais Andrzej Duda a félicité les parents. “Il s’agit du premier cas du genre en Pologne”, a-t-il souligné sur son compte twitter.

Lire la suite

Santé

L’arrêt des traitements de Vincent Lambert a débuté, “une folie” pour ses parents

AFP

Published

on

By

L’interruption des traitements visant à maintenir en vie Vincent Lambert, annoncée par son médecin pour cette semaine, a débuté dès lundi matin: cette décision médicale a provoqué la colère de ses parents, qui espèrent encore que de nouveaux recours judiciaires stoppent “cette folie”.

C’est dans un mail adressé à la famille que Vincent Sanchez, chef du service de soins palliatifs de l’hôpital Sébastopol de Reims, lui a fait part de “l’arrêt des traitements” et de “la sédation profonde et continue” de Vincent Lambert, 42 ans, tétraplégique en état végétatif depuis plus de dix ans. De sources médicales, le décès, dans ces conditions, interviendrait d’ici quelques jours à une semaine.

Dans ce courriel, dont l’AFP a obtenu copie, le Dr Sanchez “espère pour Monsieur Vincent Lambert que chacun saura ouvrir une parenthèse et se rassembler, auprès de lui, afin que ces moments soient le plus paisibles, intimes et personnels”.

Une allusion aux positions inconciliables qui déchirent la famille depuis six ans: d’un côté, les parents, fervents catholiques, un frère et une sœur s’opposent à l’arrêt des traitements; de l’autre, son épouse Rachel, son neveu François et cinq frères et sœurs veulent mettent fin à cet “acharnement thérapeutique”.

“C’est des monstres ! C’est des nazis !”, a d’ailleurs lancé depuis une voiture Viviane Lambert, la mère de Vincent, 73 ans, en passant devant l’établissement. “On va balancer les vidéos ! Je veux voir mon fils tant qu’il n’est pas encore trop endormi”, a-t-elle aussi crié, en larmes. De fait, une vidéo du patient a été diffusée lundi sur le site de Valeurs actuelles, présentée comme datant de dimanche, où la mère est au chevet de son fils.

Dimanche, avec son mari Pierre, 90 ans, ils avaient organisé un rassemblement au même endroit pour dénoncer une “euthanasie déguisée”. Quelque 200 personnes y avaient participé. Les parents estiment que leur fils est handicapé, et doit être transféré dans un établissement spécialisé.

“Le coup de force continue, il est encore temps d’arrêter cette folie”, ont également réagi dans un communiqué les avocats des parents, Jean Paillot et Jérôme Triomphe.

Ils entendent en effet contraindre la France à appliquer les “mesures conservatoires” d’un organisme de l’ONU, le Comité des droits des personnes handicapées (CDPH), qui lui a demandé de surseoir à l’arrêt des soins, dans l’attente d’un examen du dossier sur le fond.

– “Dans le cadre de la loi” –

Dans ce but, ils ont à nouveau saisi lundi La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) et le Conseil d’Etat et annoncé une “audience en urgence” devant la cour d’appel de Paris, suite à une décision du TGI de Paris vendredi. Autre action envisagée: devant le tribunal correctionnel de Reims à l’encontre du Dr Sanchez, dont ils réclament la radiation.

Ils mettent en avant notamment le dernier rapport d’experts mandatés par la justice, rendu fin 2018. Ces derniers avançaient notamment que la condition médicale de Vincent Lambert “n’appelle aucune mesure d’urgence” et qu'”il existe en France des structures pouvant l’accueillir jusqu’à sa disparition”.

Ces mêmes experts affirmaient toutefois que son “état végétatif chronique irréversible” ne lui laisse plus “d’accès possible à la conscience”.

La France martèle que les mesures conservatoires préconisées par le CDPH “sont dépourvues de caractère contraignant” et met en avant le “droit du patient à ne pas subir d’obstination déraisonnable”.

L’interruption des traitements, la quatrième depuis 2013, a été validée par le Conseil d’Etat fin avril et les parents ont multiplié en vain les recours depuis.

Samedi, Me Jean Paillot et Me Jérôme Triomphe ont imploré Emmanuel Macron de les maintenir, qualifiant la mort programmée du patient de “crime d’Etat commis au prix d’un coup de force contre l’Etat de droit”.

“Le président de la République ne veut pas aller à l’encontre de décisions de justice”, a répondu Nathalie Loiseau, tête de liste de la majorité aux élections européennes.

“Pourquoi cette précipitation pour le conduire vers la mort ?”, s’est étonnée samedi la Conférence des évêques, alors que François-Xavier Bellamy, tête de liste LR aux élections européennes, a également demandé qu’on “se laisse le temps”.

Père de la loi de 2016 régissant la fin de vie, Jean Leonetti, également premier vice-président LR, estime au contraire que l’arrêt des soins de Vincent Lambert s’inscrit bien “dans le cadre de la loi”. Même si le patient n’a pas laissé de directives anticipée, son épouse et son neveu affirment que cet ancien infirmier avait pris position contre tout acharnement thérapeutique.

rl-jpa-cmk-dch-tb/frd/asm

Lire la suite




Derniers articles

Suisse30 minutes ago

Suisse: Le Parti socialiste lance ses six revendications

Suisse 21 mai 2019 11:50; Act: 21.05.2019 11:55 Après une «législature perdue», la délégation socialiste veut ramener l’égalité sur le...

Suisse31 minutes ago

Suisse: L’Union patronale veut relever l’âge de la retraite

Suisse 21 mai 2019 11:46; Act: 21.05.2019 11:54 Le patronat préconise de relever progressivement l’âge de la retraite en quatre...

People31 minutes ago

Bordeaux: La fin de «GoT» affichée à des arrêts de tram

Bordeaux 21 mai 2019 10:08; Act: 21.05.2019 10:08 Un petit malin a provoqué la colère des fans de «Game of...

Faits divers35 minutes ago

Canton du Jura: Un conducteur a dû être désincarcéré

Canton du Jura 21 mai 2019 11:35; Act: 21.05.2019 11:44 Ce mardi à 7 heures, un automobiliste a dévié de...

Faits divers35 minutes ago

Canton du Jura: Un conducteur a dû être désincarcéré

Canton du Jura 21 mai 2019 11:35; Act: 21.05.2019 11:44 Ce mardi à 7 heures, un automobiliste a dévié de...

France36 minutes ago

Scènes de liesse et “remontada” : les avocats des parents de Vincent Lambert suscitent l’indignation

Portés en triomphe, les bras en l’air. Les avocats des parents de Vincent Lambert exultent. “On a gagné”, scandent les...

Divertissement36 minutes ago

Elie Kakou, 20 ans déjà ! Documentaire produit par Matthieu Delormeau et Guillaume Frisquet.

En juin 1999, l’humoriste et comédien Elie Kakou nous quittait, à l’âge de 39 ans. 20 ans après, programmation d’un...

Divertissement36 minutes ago

Elie Kakou, 20 ans déjà ! Documentaire produit par Matthieu Delormeau et Guillaume Frisquet.

En juin 1999, l’humoriste et comédien Elie Kakou nous quittait, à l’âge de 39 ans. 20 ans après, programmation d’un...

Divertissement36 minutes ago

DVD et VOD de La série Jeux d’influence, avec Alix Poisson et Laurent Stocker, le 5 juin (dès le 13 juin sur ARTE).

Tournée à partir de la fin de l’année 2017, la série Jeux d’influence est composée de 6 épisodes réalisés par Jean-Xavier...

Suisse2 heures ago

Suisse: Violences sexuelles: une femme sur cinq victime

Suisse 21 mai 2019 11:00; Act: 21.05.2019 11:04 Près de la moitié des femmes touchées en Suisse gardent pour elles...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma