Connect with us

Sports

Coupe d’Europe: Conan le barbare du Leinster

AFP

Publié le

Toujours prêt pour un combat: frustré au printemps dernier, le troisième ligne centre Jack Conan émerge cette saison et sera l’une des pièces maîtresses du Leinster contre Toulouse, dimanche en demi-finale de la Coupe d’Europe.

Dans l’ombre de prédécesseurs comme Jamie Heaslip, Sean O’Brien ou Josh van der Flier pendant toute sa carrière ou presque, le N.8 s’installe sur le tard, à 26 ans, comme l’homme à tout faire des champions d’Europe en titre.

“Il a l’air de jouer avec beaucoup d’assurance en ce moment”, apprécie le demi de mêlée dublinois Luke McGrath. “Peut-être que ça vient de quand il est entré contre la France (lors du Tournoi des six nations) et qu’il été brillant. Il est vraiment passé à autre chose depuis. Tout le monde aime jouer avec lui, il est très habile et très fort.”

Considéré par la presse irlandaise comme l’une des seules satisfactions du Tournoi des six nations manqué du XV du Trèfle, le troisième ligne aux (seulement) 14 sélections atteint enfin son plein potentiel.

“Il avait l’habitude de disparaître dans les grands matches. (…) Mais maintenant, c’est un peu comme la deuxième naissance de Jack Conan, il fait tout le travail difficile, mais il saisit aussi les opportunités”, apprécie l’ancien grand N.8 du Leinster et de l’Irlande, Victor Costello.

-Renversant en quart-

Sacré homme du match lors du quart de finale contre l’Ulster (67 mètres gagnés, 16 plaquages), il a renversé le match sur une action géniale en seconde période.

Alors que son équipe était menée, l’athlétique N.8 a ramassé un ballon derrière un ruck pour s’échapper, un pilier un temps accroché à son short. Il a accéléré, remonté son short, éliminé l’arrière, résisté au retour de l’ailier pour servir Adam Byrne, qui n’a eu plus qu’à aplatir pour mettre les Dublinois devant.

“Si vous regardez cet essai contre l’Ulster, il perce, puis a la confiance et le sang-froid de passer après contact. C’est la marque d’un vrai joueur international”, estime Costello.

“De plus en plus souvent, c’est le N.8 qui émerge lorsque les matches sont indécis et que les champions d’Europe ont besoin de quelqu’un pour avancer et changer la donne”, abonde le journal irlandais The Independent. “Alors que son équipe luttait contre l’Ulster, (…) c’est Conan qui s’est dressé pour relancer son équipe.”

Une montée en puissance que le N.8 explique par la frustration de la saison passée lors du fantastique parcours continental des champions d’Europe. De retour de blessure au printemps, il a été réduit à des bouts de match, bien loin d’une place de titulaire dans l’esprit de son entraîneur Leo Cullen.

Mécontent, le Dublinois s’est repris.

-“Des coudes partout”-

“Je ne jouais pas du bon rugby à l’époque. Je revenais d’une blessure. J’ai eu la chance de participer à cette demi-finale et à la finale (en tant que remplaçant). Mais je ne pense pas que quiconque ait regardé ça en disant: +Oh, il mérite d’y être+”, explique le joueur.

“C’était décevant pour moi de ne pas vraiment participer, mais je pense que j’ai rectifié cela à la fin de la saison en obtenant des titularisations (en Pro 14) pour la demi-finale et la finale (gagnée)”, estime-t-il.

Un retour en force qu’il a donc réussi à consolider cette saison, dans son style qui rappelle un certain Trevor Brennan, bien connu des Toulousains.

Conan ne recule en effet jamais en défense. En attaque, son envergure et son habileté font des merveilles.

“Il rend la tâche tellement difficile aux défenseurs, se bagarrant pour chaque centimètre, des genoux et des coudes partout”, s’amuse l’ancien international Will Greenwood dans le Telegraph.

“Il va s’installer dans l’esprit des gens comme un super joueur, de classe mondiale”, affirme Costello. “Il a mis du temps à y arriver, mais il est là.”

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

Le Bayern gagne la Coupe d’Allemagne avec deux buts de Lewandowski et réussit le doublé

AFP

Published

on

By

En remportant samedi à Berlin la Coupe d’Allemagne contre Leipzig (3-0) avec un doublé de Lewandowski, le Bayern Munich s’est offert un doublé national qui illumine une saison difficile, tant sur le plan sportif que sur celui de l’ambiance en interne.

Robert Lewandowski a marqué deux fois (29e et 85e), pour devenir le seul recordman du nombre de buts en finale de Coupe d’Allemagne, avec six réalisations, devant les légendaires Gerd Müller et Uwe Seeler (4). Kingsley Coman a inscrit le deuxième but (78e).

Qu’il fait du bien ce deuxième trophée, une semaine après le “Schale” du championnat! Du bien au club, qui a vu sa suprématie bousculée cette saison. Du bien à l’équipe, vivement critiquée cet hiver. Et du bien à Niko Kovac, qui a senti son siège d’entraîneur vaciller sous lui pendant des mois, et jusqu’à ces derniers jours.

Car le Croate, depuis son arrivée l’été dernier en provenance de Francfort, n’a pas marché sur un tapis de roses.

Après un bon début de saison, l’équipe a soudain connu un trou d’air à l’automne, et s’est retrouvée… à 9 points du Borussia Dortmund en championnat, avant même la fin des matches allers.

C’est l’époque où les experts ont commencé à chercher le nom du successeur de Kovac, dont la place ne tenait plus qu’à un fil.

– La dernière de “Robbéry” –

Mais ce battant a remis le navire dans le sens du vent, et l’on a cru qu’il avait sauvé sa tête. Jusqu’à l’élimination par Liverpool en 8e de finale de Ligue des champions, avec un humiliant 3-1 à domicile!

Les spéculations sont reparties de plus belle, et n’ont plus jamais cessé, d’autant que Munich a attendu la dernière journée pour s’assurer son titre de champion, ce qui n’était jamais arrivé lors de ses six titres consécutifs précédents.

Pour cette finale, Kovac avait récupéré son gardien Manuel Neuer, blessé depuis mi-avril. Et comme prévu, le duo Robben-Ribéry était sur le banc, piaffant de jouer une dernière fois avant de quitter le club bardés de trophées, après respectivement 10 et 12 saisons en Bavière.

Robben est entré à la 73e minute et Ribéry à la 87e, les fans l’ayant réclamé à grands cris pendant plusieurs minutes.

Contrairement à ce qu’indique le score, le match a été serré. “Nous nous attendions à ce que ce soit dur, on l’a vu dans les premières trente minutes. Ils nous ont pressé, mis sous pression”, a reconnu Kovac.

“Nous n’aurions pas dû perdre ce match, et surtout pas 3-0”, a renchérit son homologue Leipzig Ralf Rangnick, “c’est étrange, malgré ce score, nous avons fait jeu égal avec le Bayern. Pendant les 30 premières minutes nous avons clairement été l’équipe dominante. Et encore 20 minutes en deuxième période (…) Mais il y avait mieux à faire dans ces phases, quand on se créé de telles occasions contre le Bayern et qu’on ne marque pas, ce n’est pas possible.

Avec un pressing très haut, Leipzig a d’entrée tenté d’empêcher Munich de jouer. Et les Saxons se sont procurés la première occasion, une tête de Poulsen détournée sur la barre par Neuer, dans un réflexe de grande classe.

– Leipzig aux dents longues –

Le gardien international a sauvé son équipe une deuxième fois après la pause en gagnant un duel face à Emil Forsberg.

Mais on sait en Allemagne qu’il ne faut jamais laisser le moindre espace au Bayern. A la 29e, Kingsley Coman a lancé David Alaba en profondeur sur la gauche, l’Autrichien a centré pour Lewandowski, qui a trompé Gulacsi d’une tête plongeante dans l’angle. 1-0.

En seconde période, Leipzig a pris des risques et la partie s’est débridée. Le match a alors tourné à l’avantage du Bayern.

Pour Leipzig, ce n’est que partie remise. Les Saxons savaient que, sur le papier, ils étaient la moins bonne équipe, mais leurs ambitions vont bien au-delà d’une finale de coupe. Le projet du club est de devenir à terme le rival numéro un du Bayern en Allemagne.

“Le Bayern va rester le mètre-étalon en Allemagne, mais nous allons essayer de réduire l’écart avec eux et avec Dortmund dans les prochaines années”, a promis l’entraîneur et directeur sportif du RB, Ralf Rangnick.

Lire la suite

Sports

Basket: l’Asvel souffre mais s’en sort, Dijon se balade

AFP

Published

on

By

Villeurbanne, premier de la saison régulière, a éprouvé de grosses difficultés pour se défaire du Mans, lors du match 1 des quarts de finale du Championnat de France de basket, alors que Dijon s’est offert une balade de santé contre Strasbourg, samedi soir.

Deux semaines après la finale de la Coupe de France remportée par les hommes de Zvezdan Mitrovic, l’Asvel et le MSB, champion de France en titre, avaient à nouveau rendez-vous, cette fois en play-offs du championnat, et le scénario a été presque identique à la rencontre disputée à Paris-Bercy sous les yeux du président de Villeurbanne, Tony Parker.

Les Manceaux, qui ont raté leur phase aller et ont sauvé la place en play-offs sur la fin de la saison régulière, ont dominé les débats en première période, sans toutefois prendre l’avance qu’ils s’étaient construite quatorze jours plus tôt.

L’Asvel a compté six points de retard au début du 3e quart-temps (42-36, 21e) et cinq avant les quinze dernières minutes (52-47), mais a accéléré pour prendre les commandes à l’entame du dernier quart-temps.

Avec respectivement 17 et 15 points, le pivot croate Miro Bilan et l’ailier fort américain Adreian Payne ont terminé la rencontre meilleurs marqueurs de leur équipe, pour une victoire logique 73 à 67.

La fête a été totale à l’Astroballe, puisque le public rhodanien a célébré ses basketteuses de Lyon Asvel, sacrées pour la première fois championnes de France, un peu plus de deux ans après le rachat du club par Tony Parker.

Dans l’autre quart d’Elite disputé samedi soir, les Dijonnais à domicile n’ont pas eu les mêmes soucis que l’Asvel, et ont corrigé Strasbourg 94 à 62, emmenés par leur MVP de la saison régulière, David Holston, meilleur marqueur de la JDA (15 points).

Six joueurs bourguignons ont passé la barre des dix points, une profondeur de banc qui sera primordiale pour espérer aller loin dans ces play-offs menés sur un rythme effréné.

Dimanche soir, Nanterre dans le Palais des sports de Pau face à l’Elan béarnais, et Monaco à Limoges dans la salle de Beaublanc, peuvent déjà assurer leur présence dans le dernier carré en cas de victoire à l’extérieur.

Lire la suite

Sports

Le Bayern gagne la coupe d’Allemagne et réussit le doublé

AFP

Published

on

By

Le Bayern Munich a remporté samedi la Coupe d’Allemagne en battant Leipzig 3-0 en finale à Berlin, réussissant le doublé avec le championnat à l’issue d’une saison pourtant difficile.

Robert Lewandowski a réussi un doublé (29e et 85e), Kingsley Coman a marqué à la 78e minute. Pendant les dernières minutes du match, le duo Robben/Ribéry a été reconstitué pour la dernière fois.

Lire la suite




Derniers articles

Faits divers57 minutes ago

France: Violent incendie dans le centre de Bordeaux

France 26 mai 2019 00:58; Act: 26.05.2019 00:58 Le feu s’est propagé dans plusieurs immeubles du centre-ville de Bordeaux samedi....

Business58 minutes ago

Déjà six candidats à la succession de Theresa May

La course à la succession de la Première ministre britannique est ouverte, avec déjà six candidats sur les rangs pour...

Sciences1 heure ago

L’homme qui a fait la renommée mondiale

France2 heures ago

Attaque au colis piégé à Lyon : le suspect toujours en fuite, de nouvelles photos

Les autorités mettaient samedi “tous les moyens en oeuvre” pour retrouver la trace du principal suspect de l’attaque au colis...

Sports2 heures ago

Le Bayern gagne la Coupe d’Allemagne avec deux buts de Lewandowski et réussit le doublé

En remportant samedi à Berlin la Coupe d’Allemagne contre Leipzig (3-0) avec un doublé de Lewandowski, le Bayern Munich s’est...

Sports2 heures ago

Basket: l’Asvel souffre mais s’en sort, Dijon se balade

Villeurbanne, premier de la saison régulière, a éprouvé de grosses difficultés pour se défaire du Mans, lors du match 1...

Sports2 heures ago

Le Bayern gagne la coupe d’Allemagne et réussit le doublé

Le Bayern Munich a remporté samedi la Coupe d’Allemagne en battant Leipzig 3-0 en finale à Berlin, réussissant le doublé...

France2 heures ago

Cannes sacre Bong Joon-ho, premier Sud-Coréen à recevoir la Palme d’or

Le Festival de Cannes a sacré samedi soir Bong Joon-ho, premier cinéaste sud-coréen à recevoir la Palme d’or, laquelle échappe...

Sports3 heures ago

500 miles d’Indianapolis: le Speedway, circuit unique et mythique

Beaucoup le considèrent comme “La Mecque” du sport automobile, un circuit de légende à la fois magnifique et démoniaque: l’Indianapolis...

Sports3 heures ago

Top 14: Virgile Lacombe va remplacer William Servat à Toulouse

Le président du Stade Toulousain Didier Lacroix a officialisé le remplacement de William Servat par Virgile Lacombe au poste d’entraîneur...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma