Connect with us

Sports

Tour de Turquie: Fabio Jakobsen remporte la 3e étape au sprint, Bennett toujours leader

AFP

Publié le

Le Néerlandais Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick-Step) a remporté au sprint jeudi la 3e étape du Tour de Turquie, courue entre Çanakkale et Edremit (122,6 km), devant l’Irlandais Sam Bennet (Bora-Hansgrohe) qui reste leader du classement général.

Il s’agit du 24e succès pour Quickstep en 2019, le premier sur ce Tour de Turquie.

Le Néerlandais, âgé de 22 ans, qui a devancé sur la ligne Sam Bennet et l’Anglais Mark Cavendisk (Team Dimension-Data), a privé le leader irlandais de sa troisième victoire d’étape, après les deux premières.

Aidé par son coéquipier Maximiliano Richeze qui l’a emmené jusqu’aux 300 derniers mètres, Jakobsen, gêné par un drapeau turc d’un spectateur, a battu sur la ligne l’homme en forme du moment, Sam Bennett, qui a signé six victoires en 2019.

Cavendish, bien placé au début du sprint, a été contraint de contourner Richeze, manoeuvre le privant de la victoire d’étape. Mais le Britannique, qui confirme sa bonne forme, a réalisé son meilleur résultat depuis un an.

L’étape avait débuté par une échappée de six coureurs, qui ont attaqué rapidement mais on été repris à 20 km de l’arrivée par le peloton emmené par les sprinteurs. Les équipes Quick-Step et Dimension Data ont fait la majeure partie du travail.

“Sans mes coéquipiers, cette victoire était impossible”, a déclaré Jakobsen à l’arrivée. “C’est une victoire pour eux. D’accord, je fais le sprint, mais ils me mettent en position. Max était mon dernier homme et il m’a mis en position”, a-t-il ajouté.

La 4e étape conduira vendredi le peloton de Balikesir à Bursa, longue de 194,3 km avec une ascension sur la partie finale.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

Top 14: Castres “est plus fort” que l’an passé, estime Urios

AFP

Published

on

By

Gare au champion en titre: le manager du Castres Olympique Christophe Urios a jugé auprès de l’AFP son groupe “plus fort” que l’an passé, son équipe “plus mûre”.

Avant la réception samedi de Toulon lors de la dernière journée, où le CO doit valider sa qualification pour la phase finale, Urios est également revenu sur l’annonce, en novembre, de son départ la saison prochaine à Bordeaux, période qu’il a “mal vécue”.

QUESTION: Castres, champion de France n’a pas encore composté son billet pour la phase finale. Est-ce si difficile?

REPONSE: Oui. Très dur. Pour nous, c’est encore plus difficile. On est attendu partout à cause de notre titre. Et j’ai comme le sentiment que tout le monde voulait que l’on ne se qualifie pas, notamment notre concurrence (Toulouse, NDLR).”

R: Comment avez-vous géré cette année post-titre?

R: “Les dernières saisons, le champion a été en grande difficulté l’année d’après. Nous, on l’a bien intégré. D’ailleurs, notre début de championnat fait qu’on l’a vite soldé. On a gagné nos premiers matches, on a gagné à Toulouse (26-22) dans la foulée. J’ai trouvé que très vite les gars avaient envie de repartir au combat, envie de souffrir ensemble, de retravailler ensemble.”

– Comme un sentiment d’abandon –

Q: Votre équipe est-elle plus ou moins forte que l’an passé?

R: “Elle a plus de potentiel et est plus mûre. Le groupe est plus fort. L’expérience de l’an dernier est importante. On a continué à bien progresser pendant la saison. Le projet commun est clair.”

Q: Castres a cependant connu un coup de mou en décembre puis…

R: (Il coupe) “Je ne sais pas si ce coup de mou est lié au titre ou à l’annonce de mon départ pour Bordeaux.”

Q: Que s’est-il passé? votre départ de Castres était pourtant connu…

R: “Le groupe pensait que j’allais prendre une équipe nationale. Quand j’ai annoncé aux joueurs, le 17 novembre, que j’avais signé à Bordeaux, j’ai senti qu’ils étaient assez étonnés. Pourquoi Bordeaux alors que Castres, c’est mieux? C’était comme si les joueurs s’étaient sentis un peu abandonnés.”

– “Prêts pour la fin de saison” –

Q: Ils vous en ont voulu?

R: “Je ne sais pas si les joueurs m’en ont voulu. Je n’ai pas senti une cassure. Mais une relation un peu différente. Ça s’est soldé par deux défaites à la maison, contre Agen (16-13), en sachant que le manager d’Agen (Mauricio Reggiardo) me remplacerait à Castres, et contre Bordeaux (32-13). J’ai mal géré cette période, je l’ai mal vécue. Ensuite, on est reparti au combat. Le projet commun est au dessus de tout. On a retrouvé notre rythme de travail. On a vécu une bonne année 2019. Jusqu’aux défaites contre Toulouse (20-21, le 27 avril) et Montpellier (9-12, le 4 mai).”

Q: Pourquoi ce coup d’arrêt dangereux dans le sprint final?

R: “Les perspectives restaient positives. Et puis cette défaite contre Toulouse, elle est cruelle. On doit gagner avec le bonus offensif, on se retrouve avec une défaite à deux points (bonus offensif et défensif). Les Toulousains disent avoir gagné à la castraise. C’est faux! Un mensonge! On les a battus sur le jeu. On a laissé 16 points au pied. A la fin, on était un peu KO debout. On se dit: +c’est pas possible+. Montpellier est une suite logique. Après, On se remet sur les rails à Agen (17-10 samedi dernier). Il reste à assurer contre Toulon.”

Q: Castres peut-il être à nouveau champion de France?

R: “Oui! Je ne sais pas si on le sera. Il faut prendre les choses dans l’ordre. D’abord il faut se qualifier dans le Top 6. Après, un nouveau championnat démarrera. A trois matches, à deux pour certains. Mais on est prêt dans nos têtes. On est prêt dans notre état d’esprit. On est prêt physiquement. Je trouve que nous sommes prêts pour la fin de saison.”

Propos recueillis par Remy ZAKA

Lire la suite

Sports

F1: les Mercedes encore imbattables à Monaco ?

AFP

Published

on

By

Cinq courses, cinq doublés, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas qui caracolent en tête du championnat, les Mercedes seront-elles encore imbattables à Monaco ce week-end ou bien les Ferrari et les Red Bull ont-elles encore une chance de les battre ?

Après la démonstration des Flèches d’argent à Barcelone il y a deux semaines, la tâche semble difficile pour Sebastian Vettel et Charles Leclerc et leurs Ferrari et encore plus pour Max Verstappen et sa Red Bull.

Mercedes compte déjà 96 points d’avance au championnat du monde des constructeurs sur Ferrari et Lewis Hamilton 46 sur Max Verstappen (3e) et 48 sur Vettel (4e) au classement pilotes. Seul Bottas reste tout près de lui à seulement 7 points. Il reste certes encore 16 épreuves mais à moins d’un retournement spectaculaire, les jeux semblent faits et l’intérêt du championnat déjà très amoindri.

“Nous essayons de faire du mieux que nous pouvons et de repousser les limites en essayant sans cesse de nous améliorer, chaque jour et chaque année (…) mais si je retire ma casquette Mercedes, bien entendu les fans aimeraient voir plus de changements, plus d’imprévisibilité”, reconnait Toto Wolff, le patron de l’écurie Mercedes, maintenant orpheline de Niki Lauda, son président non-exécutif.

Depuis l’introduction en 2014 du règlement imposant des moteurs V6 turbo-compressés hybrides, la marque allemande a remporté le championnat du monde pilote et constructeur chaque année.

Si les essais d’avant-saison avaient laissé entrevoir un renouveau des Ferrari, leur début de saison est mauvais et leurs pilotes n’ont même pas pu monter sur le podium à Barcelone, laissant cet honneur à Verstappen et sa Red Bull Honda.

“La saison est encore longue et notre approche est de ne jamais renoncer”, a tenté de se rassurer le patron de l’écurie italienne Mattia Binotto après le GP d’Espagne. La pilule était d’autant plus amère que Ferrari y étrennait un moteur plus puissant.

“Nous sommes bien au niveau de la puissance mais il y a des faiblesses au niveau de la voiture qui ont été mises en évidence”, a-t-il constaté après la course, allant jusqu’à évoquer indirectement l’éventualité d’un problème avec la conception de la monoplace.

– Leclerc chez lui –

S’y ajoute une rivalité larvée entre Vettel et Leclerc, le quadruple champion du monde allemand ne voyant pas d’un très bon oeil le jeune monégasque venir lui mordiller les chevilles.

Sur la piste tortueuse de la principauté, Charles Leclerc sera chez lui et voudra briller, une raison supplémentaire de ne pas faire de cadeau à son ainé.

“Cela ne va pas être un weekend facile pour nous”, a-t-il toutefois estimé mercredi.

L’an dernier, Monaco a réussi à Red Bull avec la victoire de Daniel Ricciardo, depuis passé chez Renault qui était le motoriste de l’équipe autrichienne l’an dernier. Celle-ci est maintenant propulsée par un Honda qui se révèle fiable sinon puissant et a permis à Verstappen de monter déjà deux fois sur la 3e marche du podium cette année.

Mais le Néerlandais concède que ce tracé piégeux ne lui a pas toujours été favorable. Il avait envoyé l’an dernier sa Red Bull dans les rails de sécurité lors des derniers essais libres et n’avait pas pu prendre part aux qualifications, s’élançant de la dernière ligne pour terminer 9e. “Il est peut-être temps de renverser la tendance”, espère-t-il avant cette course où son coéquipier, le Français Pierre Gasly, essaiera de confirmer ses progrès affichés en Espagne.

Derrière, c’est toujours la lutte pour être “le meilleur du reste” entre les McLaren, les Racing Point, les Haas, les Alfa Romeo et les Renault qui se tiennent en dix points mais pour qui un podium relèverait du miracle.

Monaco réserve pourtant des surprises: N’est-ce pas ici que les Français Jean-Pierre Beltoise (1972) et Olivier Panis (1996) puis l’Italien Jarno Trulli(2004) ont remporté la seule victoire de leur carrière, déjouant tous les pronostics ?

Le programme du Grand Prix de Monaco, 6e manche du Championnat du monde de Formule 1, qui a lieu de jeudi à dimanche sur le circuit tracé dans les rues de de la principauté:

Jeudi:

10h00-11h30 (08h00-09h30 GMT): essais libres 1

14h00-15h30: essais libres 2

Samedi:

12h00-13h00: essais libres 3

15h00-16h00: qualifications

Dimanche:

15h10: départ de la course

Lire la suite

Sports

Ligue féminine de basket: une “belle” indécise entre Lyon et Montpellier

AFP

Published

on

By

Les Lyonnaises ont l’avantage de la salle, mais la dynamique est du côté des Montpelliéraines: les deux meilleures équipes de la saison se disputent le titre de championne de France de basket jeudi (20h45) dans une “belle” très indécise.

Dans la foulée de sa “pole position” de la saison régulière et de son parcours sans faute en quart et demi-finale, Lyon-ASVEL a remporté les deux premières manches, porté par le quator Marième Badiane, Paoline Salagnac, la Belge Julie Allemand et l’Américaine Alysha Clark.

Avec la blessure dès le match 1 d’Héléna Ciak, pivot et pièce-maîtresse de Lattes-Montpellier (mais recrutée par le président Tony Parker pour renforcer l’ASVEL la saison prochaine), les Lyonnaises semblaient filer vers le premier titre de leur histoire.

C’était compter sans la capacité de rebond des Montpelliéraines, à l’image de la capitaine de l’équipe de France Endy Miyem et de la Serbe Ana Dabovic, décisives lors du match 4, gagné en prolongation. Depuis cette soirée, elles ont récupéré Héléna Ciak (nommée lundi MVP de la saison), qui s’est remise bien plus vite que prévu de son entorse d’une cheville.

Ce match, “tube de l’année”, sera le dixième entre les deux équipes, qui se sont affrontées en Eurocoupe en plus des compétitions nationales. Montpellier, à la recherche d’un troisième titre après 2014 et 2016, mène 5 victoires à 4.

Lire la suite




Derniers articles

Divertissement52 minutes ago

3ème édition des OUT d’or pour célébrer la visibilité des personnes LGBTI : la liste des nominations.

L’Association des Journalistes LGBTI (lesbiennes, gays, bi·e·s, trans et intersexes), organise la troisième édition des OUT d’or pour célébrer la visibilité...

Divertissement52 minutes ago

3ème édition des OUT d’or pour célébrer la visibilité des personnes LGBTI : la liste des nominations.

L’Association des Journalistes LGBTI (lesbiennes, gays, bi·e·s, trans et intersexes), organise la troisième édition des OUT d’or pour célébrer la visibilité...

Divertissement52 minutes ago

Le business de vos émotions : enquête inédite diffusée dans Envoyé spécial ce soir.

Imaginez : vous regardez une publicité et la moindre de vos réactions est filmée et décortiquée. Vous poussez un caddie...

Divertissement52 minutes ago

Le business de vos émotions : enquête inédite diffusée dans Envoyé spécial ce soir.

Imaginez : vous regardez une publicité et la moindre de vos réactions est filmée et décortiquée. Vous poussez un caddie...

France52 minutes ago

Face au manque de marins, les métiers de la pêche soignent leur image

Comment recruter 1 200 à 2 000 marins en cinq ans ? Les besoins de main d’oeuvre dans les métiers de...

People52 minutes ago

“Ice on Fire”: DiCaprio liste des solutions contre le réchauffement

Une parole optimiste dans le débat sur le changement climatique: dans “Ice on Fire”, Leonardo DiCaprio, qui produit et prête...

Divertissement52 minutes ago

Bande-annonce du film d’animation Abominable (version française).

Dans les salles dès le 23 octobre prochain, la production Dreamworks “Abominable”, réalisée par Jill Culton. Avec, pour le doublage...

Business56 minutes ago

Les six mois qui vont changer la face de l’UE

L’élection des eurodéputés, entamée jeudi au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, premiers des 28 Etats membres de l’UE à voter, est...

Business56 minutes ago

L’immobilier ancien au plus haut, la perspective d’un ralentissement s’éloigne

Des prix qui montent, des transactions à un niveau record et une flambée qui persiste à Paris: la donne n’a...

Faits divers57 minutes ago

Diffamation: L’acteur Geoffrey Rush obtient un dédommagement record d’un tabloïd australien

L’acteur australien Geoffrey Rush a obtenu jeudi la somme record de 2,9 millions de dollars australiens (1,7 million d’euros) du...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma