Connect with us

Asie

Nusrat Jahan Rafi: brûlée à mort pour avoir signalé un harcèlement sexuel

Avatar

Publié le

Nusrat Jahan Rafi a été aspergée de kérosène et incendiée dans son école au Bangladesh. Moins de deux semaines plus tôt, elle avait déposé une plainte de harcèlement sexuel contre son directeur.

Son courage de dénoncer les agressions sexuelles, sa mort cinq jours après son incendie et tout ce qui s’est passé entre les deux ont saisi le Bangladesh et attiré l’attention sur la vulnérabilité des victimes du harcèlement sexuel dans ce pays conservateur de l’Asie du Sud.

Nusrat, qui avait 19 ans, était originaire de Feni, une petite ville située à 160 km au sud de Dhaka. Elle étudiait dans une madrassa ou une école islamique. Le 27 mars, elle a déclaré que le directeur l’avait appelée dans son bureau et l’avait touchée à plusieurs reprises de manière inappropriée. Avant que les choses aillent plus loin, elle a couru.

Au Bangladesh, de nombreuses filles et jeunes femmes choisissent de garder secrètes leurs expériences de harcèlement sexuel ou d’abus sexuels, de peur de se faire honte de la société ou de leurs familles. Ce qui différenciait Nusrat Jahan, c’est qu’elle ne s’était pas contentée de parler: elle s’est rendue à la police avec l’aide de sa famille le jour où les mauvais traitements ont eu lieu.

Au poste de police local, elle a fait une déclaration. Elle aurait dû disposer d’un environnement sûr pour se souvenir de ses expériences traumatisantes. Au lieu de cela, elle a été filmée par l’agent responsable sur son téléphone alors qu’elle décrivait l’épreuve.

Dans la vidéo, Nusrat est visiblement en détresse et tente de cacher son visage avec ses mains. On a entendu le policier qualifier la plainte de “pas grave” et lui dire de bouger les mains de son visage. La vidéo a ensuite été divulguée aux médias locaux.

«J’ai essayé de l’emmener à l’école»

Nusrat Jahan Rafi venait d’une petite ville, venait d’une famille conservatrice et fréquentait une école religieuse. Le signalement de harcèlement sexuel peut avoir des conséquences pour une fille occupant un poste similaire. Les victimes font souvent l’objet de jugement de la part de leurs communautés, de harcèlement, en personne et en ligne, et dans certains cas d’attaques violentes. Nusrat a ensuite vécu toutes ces expériences.

Le 27 mars, après son passage à la police, ils ont arrêté le directeur. Les choses ont alors empiré pour Nusrat. Un groupe de personnes s’est rassemblé dans les rues pour demander sa libération. La manifestation avait été organisée par deux étudiants de sexe masculin et des responsables politiques locaux auraient été présents. Les gens ont commencé à blâmer Nusrat. Sa famille dit qu’elle a commencé à s’inquiéter pour sa sécurité.

Getty images

Néanmoins, le 6 avril, 11 jours après la prétendue agression sexuelle, Nusrat s’est rendue à son école pour passer ses examens finaux.

“J’ai essayé d’emmener ma sœur à l’école et d’entrer dans les locaux, mais j’ai été arrêté et je n’ai pas été autorisé à y entrer”, a déclaré le frère de Nusrat, Mahmudul Hasan Noman.

“Si je n’avais pas été arrêté, quelque chose comme cela ne serait pas arrivé à ma sœur”, a-t-il déclaré.

Selon une déclaration donnée par Nusrat, une camarade l’a emmenée sur le toit de l’école en disant qu’une de ses amies était en train d’être battue. Lorsque Nusrat a atteint le toit, quatre ou cinq personnes portant des burqas l’ont encerclée et auraient fait pression sur elle pour qu’elle retire l’affaire contre le directeur. Quand elle a refusé, ils l’ont incendiée.

Le chef du bureau de la police, Banaj Kumar Majumder, a déclaré que les tueurs voulaient “faire croire à un suicide”. Leur plan a échoué lorsque Nusrat a été sauvé après avoir fui les lieux. Elle a pu faire une déclaration avant de mourir.

“L’un des tueurs lui tenait la tête entre les mains, donc le kérosène n’y était pas versé et c’est pourquoi sa tête n’a pas été brûlée”, a déclaré M. Majumder à BBC Bengali.

Mais lorsque Nusrat a été emmenée dans un hôpital local, les médecins ont découvert des brûlures couvrant 80% de son corps. Incapables de soigner les brûlures, ils l’ont envoyée à l’hôpital du collège médical de Dhaka.

Dans l’ambulance, craignant de ne pas pouvoir survivre, elle a enregistré une déclaration sur le téléphone portable de son frère.

“Le professeur m’a touché, je vais combattre ce crime jusqu’à mon dernier souffle”, l’entend-on dire.

Elle a également identifié certains de ses agresseurs comme étant des étudiants de la madrassa.

Les nouvelles de la santé de Nusrat ont dominé les médias bangladais. Le 10 avril, elle est morte. Des milliers de personnes sont venues assister à ses funérailles à Feni.

Getty images

La police a depuis arrêté 15 personnes, dont sept auraient été impliquées dans le meurtre. Parmi les personnes arrêtées figurent les deux étudiants qui ont organisé la manifestation pour soutenir le directeur. Le directeur lui-même reste en garde à vue. Le policier qui a filmé la plainte de harcèlement sexuel de Nusrat a été démis de ses fonctions et transféré dans un autre département.

Le Premier ministre Cheikh Hasina a rencontré la famille de Nusrat à Dhaka et a promis que chaque personne impliquée dans le meurtre serait traduite en justice. “Aucun des coupables ne sera épargné par une action en justice”, a-t-elle déclaré.

La mort de Nusrat a déclenché des manifestations et des milliers de personnes ont utilisé les médias sociaux pour exprimer leur colère à la fois à propos de son cas et du traitement réservé aux victimes d’agression sexuelle au Bangladesh.

“Beaucoup de filles ne protestent pas par peur après de tels incidents. Burqas, même des robes en fer ne peuvent arrêter les violeurs”, a déclaré Anowar Sheikh sur la page Facebook de BBC Bengali.

“Je voulais une fille toute ma vie, mais maintenant j’ai peur. Donner naissance à une fille dans ce pays signifie une vie de peur et d’inquiétude”, a écrit Lopa Hossain dans son message Facebook.

Selon le groupe de défense des droits des femmes Bangladesh Mahila Parishad, il y aurait eu 940 cas de viol au Bangladesh en 2018. Mais les chercheurs affirment que le nombre réel sera probablement beaucoup plus élevé.

“Quand une femme cherche à obtenir justice pour son harcèlement sexuel, elle doit à nouveau faire face à beaucoup de harcèlement. L’affaire dure depuis des années, la société est honteuse, la police manque de volonté pour enquêter correctement sur les allégations”, a déclaré Salma Ali , avocat spécialisé dans les droits de l’homme et ancien directeur de la Women Lawyers ‘Association.

De grandes foules se sont rassemblées dans la ville natale de Nusrat pour ses funérailles

“Cela amène la victime à renoncer à demander justice. En fin de compte, les criminels ne sont pas punis et ils commettent à nouveau le même crime. D’autres ne craignent pas de faire la même chose à cause de tels exemples.”

Maintenant, les gens se demandent: pourquoi le cas de Nusrat n’a-t-il attiré l’attention qu’après avoir été attaqué? Et son cas va-t-il changer la façon dont les gens perçoivent le harcèlement sexuel au Bangladesh?

En 2009, la Cour suprême du pays a ordonné la mise en place de cellules de harcèlement sexuel dans toutes les institutions éducatives où les étudiants peuvent se plaindre, mais très peu d’écoles ont pris l’initiative. Les activistes exigent maintenant que cet ordre soit mis en œuvre et inscrit dans la loi afin de protéger les étudiants.

“Cet incident nous a bouleversés, mais comme nous l’avons vu par le passé, de tels incidents sont oubliés à temps. Je ne pense pas qu’il y aura de grand changement après cela. Nous devons voir si justice est rendue”, a déclaré le professeur Kaberi. Gayen de l’Université de Dhaka.

“Le changement doit intervenir, à la fois psychologiquement et dans le respect de la loi. La sensibilisation au harcèlement sexuel devrait être sensibilisée dès l’enfance dans les écoles”, a-t-elle déclaré.

“Ils doivent apprendre ce qui est juste et faux en matière de harcèlement sexuel.”

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Asie

La France n’a pas renforcé ses patrouilles dans le golfe Persique malgré les tensions iraniennes

Avatar

Published

on

© AP Photo / Fars News Agency, Ebrahim Norouzi

La déclaration intervient alors que des photos de missiles iraniens sur de petits bateaux dans le golfe Persique ont fait surface, suscitant l’inquiétude que le corps des gardes de la révolution islamique les tire sur des navires de la marine américaine.

Un porte-parole de l’actuel chef d’état-major de l’armée française a déclaré que Paris n’avait pas accru la surveillance dans le golfe Persique à sa connaissance.

Un peu plus tôt dans la journée, trois responsables de la Maison Blanche ont été cités par le New York Times, affirmant que les images suspendues montrant des missiles entièrement assemblés avaient incité Washington à intensifier sa rhétorique contre Téhéran.

Le porte-parole, le colonel Patrick Steiger, a déclaré lors d’une conférence de presse au ministère de la Défense qu’aucune conclusion n’avait été tirée concernant les prétendues opérations de sabotage contre des navires saoudiens et émiriens dans le Golfe.

Selon Steiger, des experts français sont actuellement impliqués dans une enquête sur les opérations présumées.

Lire la suite

Asie

Au moins 20 personnes piégées dans l’effondrement d’un immeuble à Shanghai

Avatar

Published

on

L’incident s’est produit dans le district de Changning à Shanghai jeudi matin. À l’heure actuelle, il n’existe aucune information officielle sur les raisons possibles de l’effondrement du bâtiment.

Selon le portail chinois d’informations ECNS, environ 20 personnes se sont retrouvées coincées sous des débris après l’effondrement d’un bâtiment commercial en cours de rénovation à Shanghai.

Dans le même temps, le journal The Paper a signalé que près de 10 personnes avaient été bloquées après l’incident, ajoutant que la surface effondrée avait été estimée à 1 000 mètres carrés, soit un tiers de l’immeuble.

Une opération de recherche est en cours. Selon les pompiers de Shanghai, 11 personnes ont été sauvées du site pour le moment.

Lire la suite

Asie

Attaque au Pakistan: des hommes armés assaillent un hôtel cinq étoiles au Baloutchistan

Avatar

Published

on

AFP

Trois hommes armés ont pris d’assaut un hôtel cinq étoiles dans la province pakistanaise agitée du Baloutchistan, faisant au moins un mort, ont annoncé des responsables.

L’attaque visait l’hôtel Zaver Pearl-Continental de la ville portuaire stratégique de Gwadar, pièce maîtresse d’un projet chinois de plusieurs milliards de dollars.

Un porte-parole de l’hôtel a déclaré qu’il n’y avait pas d’invités et peu de personnel en raison du Ramadan.

L’armée séparatiste de libération du Baloutchistan a déclaré avoir lancé l’attaque contre des investisseurs chinois et autres.

“Attendez-vous à plus d’attaques en Chine et au Pakistan”, a déclaré un compte Twitter qui prétendait être lié au groupe.

Les militants du Baloutchistan s’opposent aux investissements chinois, affirmant qu’ils ne profitent guère aux populations locales.

Que savons-nous de l’attaque?

Les hommes armés ont pris d’assaut l’hôtel, généralement populaire auprès des hauts responsables du gouvernement et des visiteurs étrangers, vers 16h50 heure locale (11h50 GMT), tuant un agent de sécurité qui avait tenté de les arrêter à l’entrée.

Les forces de sécurité sont entrées dans l’hôtel et ont pris part à une fusillade avec les militants.

En raison du mois sacré musulman du ramadan, l’hôtel n’a pas de clients et son personnel est très limité, a déclaré un porte-parole de Zaver Pearl-Continental à la BBC.

Cependant, des rapports antérieurs suggéraient que les clients de l’hôtel avaient été évacués en toute sécurité.

L’hôtel est situé sur une colline surplombant le port de Gwadar sur la mer d’Arabie, développé par la Chine dans le cadre du Corridor économique Chine-Pakistan (CPEC), un réseau de routes, de voies ferrées et de pipelines reliant les deux pays.

Sur Twitter, l’ambassade de Chine au Pakistan a condamné l’attaque, qui intervient quelques semaines à peine après le massacre de 14 personnes, dont 11 militaires, dans la région.

Où est situé l’hôtel à Baloutchistan?

Berceau d’une insurrection de longue date, le Baloutchistan est la province la plus pauvre et la moins développée du Pakistan.

Il partage une frontière large et poreuse avec l’Afghanistan et l’Iran.

Son économie est dominée par les ressources naturelles, notamment le gaz naturel, et est transformée par les grands projets d’infrastructure chinois du CPEC, qui font partie de l’ambitieuse initiative Belt and Road.

Plusieurs groupes militants opèrent dans la région, notamment les talibans pakistanais, la BLA et le groupe extrémiste sunnite Lashkar-e-Jhangvi.

Lire la suite




Derniers articles

Suisse12 minutes ago

Tessin- Grisons: Des dealers présumés de coke et haschich arrêtés

Tessin- Grisons 21 mai 2019 17:00; Act: 21.05.2019 17:07 Un réseau de trafiquants présumés, qui a sévit entre 2017 et...

People12 minutes ago

Royaume-Uni: La famille royale à Downton Abbey

Royaume-Uni 21 mai 2019 17:01; Act: 21.05.2019 17:01 La première bande-annonce du film qui clôturera la série a été dévoilée...

Technologie18 minutes ago

Instagram: Fuite d’infos privées de millions d’«influenceurs»

Instagram 21 mai 2019 15:54; Act: 21.05.2019 15:54 Des données confidentielles de plus de 49 millions de vedettes d’Instagram se...

Faits divers23 minutes ago

Argovie: Le policier n’aurait pas dû tirer, il est condamné

Argovie 21 mai 2019 17:00; Act: 21.05.2019 17:05 L’homme de 63 ans a été déclaré coupable de lésion corporelle grave...

France23 minutes ago

Vacances d’été : où vont partir les Français ?

Les réservations des Français pour les vacances d’été sont en hausse de 7%, ont indiqué mardi les professionnels du secteur,...

Divertissement23 minutes ago

Ce qui va se passer jusqu’au 14 juin dans la série Demain nous appartient (spoilers).

Ci-dessous, de rapides résumés des prochains épisodes du feuilleton à succès Demain nous appartient, sur TF1.  Attention, il y a...

Divertissement23 minutes ago

Ce qui va se passer jusqu’au 14 juin dans la série Demain nous appartient (spoilers).

Ci-dessous, de rapides résumés des prochains épisodes du feuilleton à succès Demain nous appartient, sur TF1.  Attention, il y a...

Sports23 minutes ago

Roland-Garros: Federer à l’entraînement sur le central

De retour à Roland-Garros après quatre ans d’absence, Roger Federer s’est entraîné mardi sur le tout nouveau court Philipe Chatrier...

France28 minutes ago

Un ramadan frugal pour des Syriens au pouvoir d’achat érodé par la guerre

Dans le souk de Bab Srijeh, l’un des plus réputés de Damas, Abou Anas al-Hijazi scrute les étals de produits...

Suisse1 heure ago

Suisse: Un ex-ministre démissionne du PDC Jura

Suisse 21 mai 2019 15:17; Act: 21.05.2019 15:17 L’ancien ministre jurassien Philippe Receveur a démissionné avec effet immédiat du parti,...

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma