Connect with us

Faits divers

Fraude à l’assurance en Italie: démantèlement de gangs « briseurs d’os »

AFP

Publié le

La police italienne a annoncé lundi avoir démantelé en Sicile deux gangs spécialisés dans la fraude à l’assurance, en simulant des accidents de voiture, y compris en allant jusqu’à briser les os de prétendues « victimes ».

Plus de 40 personnes ont été arrêtés à Palerme après la découverte par les enquêteurs de cette gigantesque arnaque à l’assurance, révélée une première fois en 2017.

Rien n’était laissé au hasard, y compris de faux témoins, des médecins complaisants signant des faux certificats médicaux ou encore des avocats véreux pour déposer les plaintes.

Les « victimes » de ces faux-accidents, étaient pour la plupart des marginaux: drogués, alcooliques voire des malades mentaux, selon la police.

Ils recevaient 300 euros avant qu’on leur brise une jambe ou un bras à l’aide de disques utilisés en contrepoids dans les machines destinées à la musculation, ou à coups de barres de fer.

La police a découvert cette arnaque à l’assurance en 2017 après la mort d’un Tunisien, prétendument à la suite d’un accident de la route, mais en réalité décédé à la suite d’une attaque cardiaque après avoir été battu.

Onze personnes avaient alors été arrêtées lors d’une première opération en août dernier, et trois d’entre elles ont accepté de coopérer conduisant la police à étendre l’enquête à quelque 250 personnes.

Les « victimes », une fois choisies, étaient la plupart du temps isolées dans des appartements ou des entrepôts où on leur administrait un léger anti-douleur. Une fois la jambe ou le bras bloqué par des blocs de béton, des sacs contenant ces contrepoids ou de grosses pierres étaient violemment jetés, a expliqué la police.

Les fractures multiples étaient préférées car donnant davantage d’indemnités, a-t-il précisé.

Cinq « gros bras » étaient affectés à cette tâche, dont « Tony le humble », selon le quotidien Giornale di Sicilia. Les faux accidents de voiture étaient mis en scène dans des endroits isolés, sans caméra de surveillance et des complices s’assuraient à l’hôpital, en tant que « parents » des victimes, qu’elles s’en tenaient bien à la version de l’accident.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faits divers

Sur la côte écossaise, des empileurs de pierre défient la gravité

AFP

Published

on

By

Ils défient la gravité en empilant les pierres pour construire de stupéfiantes sculptures: ce sont les adeptes du « stone stacking », l’art de faire tenir les pierres en équilibre, réunis ce week-end à Dunbar, sur la côte sud-est de l’Ecosse.

« L’empilement de pierres est l’une des formes d’art les plus anciennes » et « peut remonter aux origines de l’humanité », a expliqué à l’AFP James Craig Page, organisateur du championnat d’Europe de « Stone stacking », qui avait lieu samedi et dimanche.

Egalement appelée « rock balancing » ou « rock stacking », cette discipline été popularisée ces dernières années par le travail des artistes Bill Dan et Michael Grab, et jouit désormais de plusieurs compétitions internationales, a-t-il rappelé.

Concrètement, « l’équilibre de pierres » consiste à placer des cailloux de toutes formes et de toutes tailles les uns sur les autres pour produire des sculptures, abstraites la plupart du temps. Ciment et autres liants sont évidemment interdits: les pierres ne doivent tenir ensemble que grâce à l’équilibre et à la force de la gravité.

Pour en maîtriser les ficelles, « les compétences requises sont la patience, la concentration, l’amour de la nature et le… refus d’être malheureux! », témoigne James Craig Page.

Dimanche à Dunbar, au bord de la mer et sous un soleil radieux, les candidats en lice pour le titre de champion d’Europe ont rivalisé de patience et de créativité pour créer des sculptures étonnantes, parvenant à faire tenir en équilibre des blocs de pierre substantiels sur de simples cailloux.

Le gagnant, un Français répondant au pseudo « SP Ranza », a remporté un voyage au Llano Earth Art Festival, au Texas, pour participer au Championnat du monde 2020 de « rock stacking ».

Lire la suite

Faits divers

Le Premier ministre du Kosovo piégé par un canular russe

AFP

Published

on

By

Le chef du gouvernement du Kosovo n’y a vu que du feu: quand des humoristes russes l’ont appelé en se faisant passer pour le président ukrainien, il lui a twitté son soutien, y associant un Premier ministre imaginaire.

Samedi soir, à la veille du second tour de la présidentielle ukrainienne que le sortant Petro Porochenko abordait en position très difficile, Ramush Haradinaj lui a souhaité ainsi qu' »à son futur Premier ministre Vovan Lexusov », « la victoire pour mener l’Ukraine vers une intégration euro-atlantique ».

Un « Vovan Lexusov » inconnu au sein de la classe politique ukrainienne puisqu’il est une invention des humoristes russes, « Vovan » et « Lexus », habitués de tels canulars téléphoniques, a expliqué l’un d’eux dimanche.

Cité par l’agence russe Ria Novosti, Vladimir Kouznetsov, alias « Vovan », a expliqué que le duo qu’il forme avec Alexei Stoliarov (« Lexus ») avait eu « trois conversations téléphoniques avec le Premier ministre kosovar depuis janvier ».

« Il n’a pas semblé avoir le moindre doute qu’il parlait au président ukrainien » et « nous lui avons demandé d’affirmer sur Twitter son soutien au président Porochenko », a poursuivi l’humoriste.

« Il est étonnant qu’Haradinaj ne se soit même pas renseigné sur +Vovan Lexusov+ et n’ait supprimé son tweet qu’après avoir appris de médias étrangers qu’il s’était fait piéger », a-t-il dit.

Sollicité par l’AFP, le cabinet de Ramush Haradinaj a indiqué qu’il y aurait « bientôt » une réaction.

« Vovan » a prévenu que les enregistrements des canulars téléphoniques seraient diffusés après le second tour de la présidentielle ukrainienne organisé dimanche.

Selon le site kosovar d’investigation Insajderi, le faux Petro Porochenko aurait fait miroiter à son interlocuteur une reconnaissance du Kosovo par l’Ukraine en cas de victoire.

Kiev ne reconnaît pas plus que la Russie l’indépendance du Kosovo proclamée en 2008. Le véto de Moscou ferme la porte de l’ONU à cette ancienne province de la Serbie, majoritairement peuplée d’Albanais.

« Vovan » et « Lexus » n’en sont pas à leur coup d’essai. Ils ont piégé Elton John, l’ancien chef de la diplomatie britannique Boris Johnson, ou encore le président bélarusse Alexandre Loukachenko.

Leurs cibles privilégiées sont globalement des adversaires du Kremlin, étrangers ou russes.

En 2016, « Vovan » expliquait vouloir « montrer le visage réel de certains partenaires de la Russie, leur hypocrisie ». « Nous faisons uniquement les choses qui sont dans l’intérêt de notre pays », disait de son côté « Lexus ».

Lire la suite

Faits divers

Le chef d’une milice anti-migrants arrêté aux Etats-Unis

AFP

Published

on

By

Le chef d’une milice armée patrouillant le long de la frontière américano-mexicainepour capturer des migrants a été arrêté pour port d’arme prohibé, a annoncé samedi le FBI, alors que le Mexique a dénoncé les « intimidations et extorsions » perpétrées par ce type de groupuscule.

Le suspect, Larry Mitchell Hopkins, 70 ans, est le leader des United Constitutional Patriots (UCP), un petit groupe fortement armé et composé essentiellement d’anciens combattants qui s’est fixé pour but de patrouiller le long de la frontière entre l’Etat américain du Nouveau-Mexique et l’Etat mexicain voisin de Chihuahua jusqu’à ce que le mur anti-migrants voulu par le président Donald Trump ait été érigé.

« Cette arrestation par le FBI indique clairement que l’application de la loi doit rester entre les mains d’agents des forces de l’ordre bien entraînés, et non de justiciers armés », a déclaré le procureur général du Nouveau-Mexique, Hector Balderas.

Il a qualifié Larry Mitchell Hopkins, un habitué des émissions radio également connu sous le surnom de « Striker », de « dangereux criminel qui ne devrait pas traîner avec des armes près d’enfants et de familles ».

Au même moment, le ministère mexicain des Affaires étrangères a exprimé sa « profonde préoccupation face aux activités d’intimidation et d’extorsion contre des migrants de la part de groupes de milices à la frontière du Nouveau-Mexique ».

« Ce type de pratiques peut conduire à des atteintes aux droits humains des personnes qui migrent ou qui sollicitent l’asile aux Etats-Unis », a dénoncé le ministère dans un communiqué.

Des milliers de migrants, dont la plupart fuient la violence et la pauvreté en Amérique centrale sont arrivés ces derniers mois au Mexique avec les Etats-Unis pour destination finale. Le président américain Donald Trump les qualifie régulièrement de menace pour la sécurité nationale et a réclamé des milliards de dollars au Congrès pour la construction d’un mur anti-immigration à la frontière.

Les mouvements de surveillance des frontières par des groupes d’autodéfense est bien implanté aux Etats-Unis: dès 1999, l’observatoire des groupes extrémistes, le Southern Poverty Law Center (SPLC), parlait « d’interpellations discutables de migrants par des citoyens à titre privé ».

Lire la suite




Derniers articles

Sports12 minutes ago

Comment Poitiers est devenu la capitale française de l’esport

Depuis quelques années, la folle croissance de l’esport attire toutes les convoitises. En France, une ville a pris de l’avance...

Monde49 minutes ago

La colère couve toujours à Boston, capitale du Brexit

La ville anglaise de Boston détient un record: c’est là que le Brexit a enregistré son meilleur score. Mais les...

Afrique56 minutes ago

Début au Malawi du premier test à grande échelle d’un vaccin contre le paludisme

Le Malawi donne mardi le coup d’envoi du premier test grandeur nature du vaccin expérimental le plus avancé à ce...

Sports1 heure ago

Championnat d’Angleterre: objectif relance pour les Spurs

Trois jours après leur défaite 1-0 à Manchester City, les joueurs de Tottenham veulent rebondir mardi face à Brighton, qu’ils...

France1 heure ago

« Gilets jaunes »: enquête ouverte à Paris après des appels aux suicides de policiers

Une enquête a été ouverte à la suite des slogans « suicidez-vous, suicidez-vous » lancés aux forces de l’ordre samedi dans la...

Business2 heures ago

Ce qui est reproché à Carlos Ghosn

Cinq mois après l’arrestation à Tokyo de Carlos Ghosn pour des malversations financières présumées, voici un récapitulatif des principaux points...

Monde2 heures ago

Irlande du Nord: la mort d’une journaliste marque une recrudescence des violences

La mort de la journaliste Lyra McKee, tuée par balle lors d’affrontements à Londonderry, marque une recrudescence de la violence...

Afrique2 heures ago

Afrique du Sud: à Coligny, le long chemin de la réconciliation entre les races

C’est l’histoire d’une bourgade sud-africaine jusque-là sans histoire dont le destin a basculé pour 80 rands. L’équivalent de 5 euros,...

France2 heures ago

Maigret reprend du service 30 ans après la mort de son créateur

Le commissaire Maigret reprend du service… 90 ans après sa première apparition dans un roman de l’écrivain belge Georges Simenon,...

Business3 heures ago

Ghosn, de nouveau inculpé au Japon, requiert une libération sous caution

L’avenir judiciaire s’assombrit un peu plus encore pour Carlos Ghosn: le magnat de l’automobile déchu a été de nouveau inculpé...

Advertisement

Nous suivre sur facebook