Connect with us

Cameroun

Le CEIDES et La Suisse consolident la paix à travers un atelier de prévention de l’extrémisme en Afrique centrale.

Avatar

Publié le

conference ceides

Le Centre d ‘Etudes internationales, Diplomatiques, Economiques et Stratégiques (CEIDES) avec l’appui  du Département Fédéral des Affaires Etrangères (DFAE) Suisse organise du 26 au 28 mars 2019, un atelier régional de sensibilisation et de renforcement des capacités pour la prévention de l’extrémisme violent en Afrique Centrale afin d’engager les acteurs institutionnels et civils au Cameroun, au Tchad et en République Centre Africaine.

La salle de conférence de l’hôtel Djeuga Palace de Yaoundé au Cameroun a accueilli une panoplie d’invités et participants venant d’horizons divers (Afrique et Europe) afin de mener les discussions sur les voies et moyens de prévenir l’extrémisme violent dans la sous région.

Après le mot de bienvenue du Dr Christian Pout, Président du  CEIDES et sous la modération du Pr Jean Emmanuel Pondi, Internationaliste et Secrétaire Générale de l’Université de Yaoundé I au Cameroun,  cinq intervenants de choix ont déroulé des exposés de 8 minutes sur  les activités de lutte contre l’extrémisme en Afrique centrale synthétisé ci-dessous :

Mr  Pietro LAZZERI, Ambassadeur de Suisse en République du Cameroun, République centrafricaine et République de Guinée Equatoriale :

« Il faut renforcer le dialogue entre force de décence et sécurité et les communautés d’une part  et entre les force de défense et responsables politique d’autres part. Favoriser tout les espaces de dialogue. Un dialogue est nécessaire avec les acteurs de cette violence. Il faut écouter et favoriser la participation des femmes et des communautés locales. Il faut placer la culture et l’éducation au cœur de nos agendas afin qu’ils ne soient pas des proies aux extrémistes. »

Paul NDIAYE, Directeur général, Centre des Hautes Etudes de Défense et de Sécurité – CHEDS, Sénégal

« Nous devons respecter des populations puisque nous sommes au service des populations. Pour faire face à l’extrémisme violent, il faut avoir recours à des réponses multidimensionnelles. D’abord les forces de défense qui doivent prévenir et s’occuper surtout de sécurité humaine ensuite instaurer le dialogue intra sociétal et faire preuve d’une véritable volonté politique affirmée des autorités politique et avoir recours à la paix, au dialogue notamment en terme religieux et pratiquer la tolérance. Ceci nous emmène à l’ingénierie sociétale ; la construction des ponts entre communauté, entre les religions, entre les ethnies, montrer ce qui unis les populations plutôt que de mettre en exergue ce qui les divise. »

Danielle DARLAN, Présidente Ia Cour Constitutionnelle de la RCA

Mon expérience vivant dans un pays en proie aux conflits

Ernest Samuel Christian EBELLE, Préfet du Diamaré, Cameroun

« Le contexte  juridique de l’intervention de l’administration camerounaise. L’action de l’état du Cameroun sur le terrain avec comme axe principale l’idée du renforcement du multiculturalisme, le renforcement des capacités intellectuels et professionnels d’une jeunesse souvent  aérant et disponible a des appels de pied des extrémistes; l’importance que l’état accorde à protéger toute religion qui prône l’unité et la paix et n’hésite pas à fermer ceux qui prône la haine et la violence. »

La clé du succès c’est la collaboration entre les forces de défense et les civiles. C’est une chaîne qui doit être bien utilisé et bien huilé.

Idriss Mounir LALLALI, Directeur adjoint, Centre Africain d’Etudes et de recherche sur le Terrorisme – CAERT, Union Africaine

« La philosophie de L’union Africaine se focalise non pas sur la résolution des conflits mais sur la prévention. L’UA a beaucoup travaillé sur le plan juridique depuis 1994. Il faut mutualiser les efforts »

La table ronde publique de restitution des principaux acquis du « Séminaire régional pour la prévention de l’extrémisme violent en Afrique Centrale et dans Ie Bassin du Lac Tchad », tenu ä Yaoundé Ies 27 et 28 novembre 2017 et du Dialogue participatif pour la prévention de I ‘extrémisme violent dans I’ Extrême-Nord du Cameroun et son pourtour », tenu Maroua les 24 et 25 juillet 2018 vont se poursuivre tout au long de la journée.

Les participants venants des organismes d’Etat, de la société civile, du cadres diplomatiques et des institutions universitaire vont continuer les échanges jusqu’au 28 mars.

L’activité du CEIDES consiste tout d’abord à mettre en cohérence des savoirs complémentaires mais fragmentés autour des activités de recherche. Elle offre aussi des formations sur des connaissances et des compétences pratiques à des personnes et à des organismes, décideurs et les acteurs d’aujourd’hui et de demain et anime la vie diplomatique africaine et internationale à travers l’organisation de débats et conférences ou la production

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
2 Comments

2 Comments

  1. Avatar

    Benjamin

    27 mars 2019 Le 0h 59min

    A mon humble avis, je pense que vous semblez néglige un point important en ce qui concerne le Cameroun.
    La possibilité qu’une communauté puisse exclure elle-même parce qu’elle se considère plus intelligente ou plus travailleuse(on l’a vu avec le nazisme).
    Où lorsque tu a le malheur de te montrer plus intelligent sur quelque notes que le meilleur de leur petit groupe appartenant à la même communauté, viens d’abord la question d’appartenance communautaire avec une réponse négative. tu te retrouve terroriser psychologique voir même physiquement par des camarade et ça on est encore au primaire.
    Comme les mêmes causes produises les mêmes effet. Tu deviens d’abord un tricheur même en dessin technique. On va encore plus loin, en disant comme ni ton père, ni ta mère n’est parenté à cette communauté que celle-ci (ta mère) a surement trompe ton père avec une personne de cette communauté d’où ton intelligence comparable à eux.
    Je m’arrête là …..

  2. Avatar

    Roméo

    27 mars 2019 Le 16h 26min

    M. Benjamin, je vous invite humblement à vous outiller davantage afin de construire de meilleures arguments si nom vous risquez fortement de vous retrouver en train d’enfoncer les portes ouvertes.
    Si ce sujet vous intéresse, veuillez chercher à entrer en possession au moins du document de synthèse de cet atelier parce que à vous lire, on comprend que vous n’étiez pas à la table ronde d’ouverture. Sauf si vous jugez que les experts de la question ne vous sont pas utile. ce qui serait votre droit le plus absolu.
    Fraternellement !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cameroun

Au Cameroun les ambassadeurs de la lutte contre la Paludisme veulent mètre la maladie K.O

Avatar

Published

on

Le Lycée Bilingue de Yaoundé, dans la capitale politique du Cameroun, a accueilli le mercredi 17 avril 2019 les ambassadeurs de la lutte contre le paludisme. Ces derniers s’y sont rendus dans le cadre d’une campagne de sensibilisation de la jeunesse camerounaise sur la lutte contre le paludisme, pilotée par Malaria No More Cameroun.

 Sur place, les responsables de l’établissement n’ont ménagé aucun effort pour mobiliser les élèves à l’occasion. D’où l’accueil chaleur réservé aux ambassadeurs K.O Palu par le club santé dudit établissement à leur arrivée.

Après leur installation, la campagne a débuté avec le mot de bienvenue du représentant du proviseur qui n’a pas manqué l’occasion de remercier les responsables de Malaria No More Cameroun pour avoir choisi son établissement.

Passé l’étape des discours, on est entré dans le vif du sujet avec divers exposés sur le paludisme. Ici, la discussion éducative a tourné autour de la définition de la maladie et son mode de transmission.  Pour la prévention, les exposants sont revenus sur utilisation une Moustiquaire imprégnée à longue durée d’action (MILDA). L’occasion a été donnée aux élèves d’apprendre à installer une MILDA.

Cet apprentissage a été suivi par un quiz pour jauger le niveau de compréhension des élèves puis une distribution des MILDA. Tout ceci s’est passé dans une atmosphère détendu avec les prestations des artistes bien connus du public.

Selon le rapport mondial 2017 de l’organisation mondiale de la santé (OMS), le Cameroun compte parmi les dix pays les plus touchés par le paludisme dans le monde, contribuant à hauteur de 3% au pourcentage de la mortalité de toute la planète.

Cette pandémie constitue le quart des consultations dans les formations hospitalières. Elle est plus fréquente chez les enfants, avec 32% de taux de consultation. 13% des patients atteints en meurent. L’on a enregistré en 2017, 4 000 morts enregistrés dans les formations sanitaires, presqu’autant dans les familles qui gèrent les cas sans aller à l’hôpital.

Pour le moment, Il convient de noter que l’utilisation d’un MILDA est la meilleure façon de prévenir le paludisme.

Lire la suite

Cameroun

Cameroun: rejet de la demande de libération de l’opposant Kamto

AFP

Published

on

By

La demande de libération du principal opposant camerounais, Maurice Kamto, écroué depuis fin janvier à Yaoundé, a été rejetée mardi lors d’une audience organisée en son absence, a appris l’AFP mercredi auprès d’un de ses avocats.

La Cour d’appel de la région camerounaise du Centre, à Yaoundé, a confirmé la décision prise en première instance, rejetant la demande de libération de M. Kamto, a affirmé Me Sylvain Souop.

Selon lui, le verdict a été rendu en l’absence de l’opposant et de ses avocats. Le rejet concerne six autres personnes, des soutiens et collaborateurs de M. Kamto, d’après Me Souop.

Sur les réseaux sociaux, le porte-parole de M. Kamto, Olivier Bibou Nissack, a dénoncé des « décisions secrètes » rendues « en l’absence de tout débat de fond, et en l’absence des avocats et des prisonniers politiques ».

Mardi, l’opposant a refusé de quitter la prison pour la Cour « parce qu’il n’avait pas les garanties que l’audience serait publique » comme il l’exige depuis le début de la procédure, a expliqué M. Souop.



Début avril, il s’était déjà abstenu de prendre part à une audience « à huis clos ». En son absence, l’avocat général avait alors pris ses réquisitions, préconisant le rejet de sa demande de libération.

Le principal opposant au chef de l’Etat Paul Biya après la présidentielle d’octobre 2018 à laquelle il est arrivé deuxième, a été arrêté, ainsi qu’environ 150 personnes, à la suite d’une manifestation pacifique organisée dans plusieurs villes du Cameroun le 26 janvier.

Mi-février, l’opposant et plusieurs de ses militants et partisans ont été présentés devant le tribunal militaire de Yaoundé, où une information judiciaire pour « hostilité contre la patrie » et « insurrection », entre autres accusations, a été ouverte à leur encontre.

Ses avocats avaient introduit en première instance une demande de libération en dénonçant notamment « le traitement inhumain subi par M. Kamto et les autres leaders » de la coalition qui s’était formée autour de lui lors de la présidentielle.

Lire la suite

Afrique

FESTINAC JAPE 2019 : Un lancement officiel plutôt réussi

Avatar

Published

on

De nombreux jeunes en Christ ont brillamment représenté leurs synodes au cours de cette célébration riche en couleurs samedi dernier.

« Je déclare ouvert le FESTINAC Jape, édition 2019 et que la fraternité gagne » ! C’est sur ces mots du Président National Rolland Blaise Ankouanda qu’a démarré le Festival National des Arts et de la Culture (FESTINAC) de la Jeunesse d’Action Protestante et Evangélique (JAPE), le 30 mars dernier au stade Sitracel d’Obobogo à Yaoundé. Ils étaient nombreux ces Jeunes en Christ (JEC) à avoir fait le déplacement, venant de toute l’étendue du territoire pour représenter les synodes auxquels ils appartiennent pour célébrer l’intégration nationale et la promotion des talents tout le long de ce festival.

C’est dans une ambiance bonne enfant que se sont donc déroulées les articulations prévues par la Commission Technique d’Organisation (CTO), menée de main de maître par le JEC Jules Nna qui déplore le manque de ponctualité des JEC et a tout de même exhorté dans son discours de circonstance les JEC à redoubler d’efforts pour la réussite totale de cet évènement.

Une prescription plutôt bien accueillie par les Synodes Centre et Municam, qui ont croisé le fer au cours du match d’ouverture de football, démontrant à la foule leur talent de professionnel du ballon rond. Une rencontre qui s’est soldée par la victoire du synode Centre sur le score de 2 buts à zéro. Pour ce qui est des autres résultats, le synode Bassa a battu à plate couture le synode Babimbi au scrabble, par le score de 395 contre 105. Au jeu de ludo, le Centre l’emporte sur Metet, tandis qu’au songho, l’on a observé une victoire écrasante du synode Municam sur le synode Babimbi. « Ce n’est que le début de la compétions. D’autres rencontres sont prévues et nous allons donner le meilleur de nous-mêmes pour accéder à la plus haute marche du podium », rassure un candidat malheureux du synode Babimbi. 

La suite des activités est donc prévue pour le samedi 6 avril prochain, avec les matches de poule en football, handball et tous les autres jeux de société. Une énième rencontre de la CTO prévue en milieu de semaine, devra permettre de rectifier le tir, au vu des légers désagréments observés lors de la cérémonie d’ouverture.  Même si côté organisation en général, le JEC Ankouanda, Président national se dit « très satisfait des efforts fournis jusqu’ici. Mais nous ferons des améliorations, en fonction des moyens que nous aurons pour rendre la fête plus belle, afin que la Gloire revienne à Dieu! ». 

Lire la suite




Derniers articles

Sports15 minutes ago

Natation: le 4×100 m dames pas repêché, symbole de l’exigence réaffirmée

Neuf centièmes méritent-ils de déroger à ses principes ? Non, a répondu l’encadrement de la natation tricolore en ne repêchant...

Sports1 heure ago

Challenge: La Rochelle décroche dans la douleur sa première finale continentale

Quel suspense! A l’issue d’une fin de match irrespirable, le Stade Rochelais a décroché la première finale continentale de son...

Sports2 heures ago

Hand: le PSG tout proche de son sixième titre

Le Paris Saint-Germain est presque assuré de remporter son sixième titre de champion de France de handball après sa victoire...

Sports3 heures ago

France: Marseille s’accroche à son rêve de C1

Marseille, vainqueur poussif à Guingamp (3-1), a maintenu l’espoir de jouer le podium jusqu’à la fin de la saison, tandis...

Monde4 heures ago

L’Ukraine se prépare à une victoire désormais probable du comédien Zelensky

L’Ukraine se préparait samedi à l’idée longtemps inimaginable d’une victoire du comédien novice en politique Volodymyr Zelensky à la présidentielle,...

Sports4 heures ago

Rugby: Clermont souffre aussi mais complète la finale 100% française en Challenge

Clermont a souffert, comme La Rochelle plus tôt face à Sale, mais s’est aussi qualifié samedi pour la finale du...

Monde5 heures ago

Le Kosovo rapatrie une centaine de proches de jihadistes, Washington applaudit

Le Kosovo a annoncé samedi le rapatriement de Syrie de 110 de ses ressortissants, en quasi totalité des épouses ou...

France5 heures ago

« Gilets jaunes »: premières échauffourées dans le cortège parisien (journaliste AFP)

Mise à jour 20.04.2019 à 15:00 AFP De premières échauffourées ont éclaté samedi en...

Sports5 heures ago

24 Heures Motos: la Kawasaki N.11 évite les erreurs avant la nuit

Aux 24 Heures du Mans Motos, la moindre erreur se paye cash. Après huit heures de course très animées samedi,...

Monde6 heures ago

Syrie: plus de 60 combattants prorégime tués dans une série d’attaques jihadistes

Plus de 60 soldats et combattants fidèles au régime en Syrie ont été tués ces dernières 48 heures dans une...

Advertisement

Nous suivre sur facebook