Connect with us

Football

Espagne: ça plane pour Messi et le Barça s’envole vers le titre

AFP

Publié le

Barcelone sur orbite! Avec un triplé stratosphérique de Lionel Messi, le Barça a terrassé le Betis Séville (4-1) dimanche pour la 28e journée du Championnat d’Espagne, prenant son envol en tête avec une avance de dix points quasi définitive pour le titre.

A dix journées de la fin, qui pourra aller chercher le FC Barcelone ? Surtout avec un capitaine aussi en forme ? L’Argentin Messi, « pichichi » de Liga avec 29 buts, a expédié un coup franc dans la lucarne (18e), catapulté au fond une talonnade de Luis Suarez (45e+2) et inscrit un but incroyable, sorte de lob tendu et tout en toucher, entré avec l’aide de la transversale (85e). Il a aussi trouvé le poteau (90e+3).

Entretemps, Suarez avait marqué à son tour au bout d’un slalom tout en puissance (63e), confortant sa deuxième place au classement des buteurs avec 18 buts, même s’il a fini le match blessé à une cheville. Loren Moron a sauvé l’honneur du Betis (82e).

Et puisque l’Atlético Madrid (2e, 56 pts) a perdu 2-0 contre Bilbao samedi, le Barça (1er, 66 pts) s’achemine tout droit vers un 26e titre de champion, le huitième en onze ans. Quant au Real Madrid du revenant Zinédine Zidane, il est troisième à douze longueurs (54 pts).

« Nous avions une excellente opportunité d’augmenter l’écart sur l’Atlético après leur résultat. On le savait, on ne pouvait pas flancher ce soir, a savouré Messi au micro de la chaîne espagnole Movistar Partidazo. C’est une belle avance. Mais il reste tous ces points à prendre et il faut continuer comme ça, sans faire le moindre cadeau. »

– Razzia –

Pour Barcelone, tous les rêves restent permis: après le festival offensif réussi mercredi contre Lyon en huitième retour de Ligue des champions (5-1), déjà avec un doublé de Messi, le Barça peut nourrir le fol espoir de réussir à nouveau le triplé Liga-Coupe-C1, comme en 2009 et 2015.

A l’évidence, la victoire de dimanche au stade Benito-Villamarin est de celles qui valent cher: pendant que l’Atlético, groggy après son élimination européenne contre la Juventus (3-0), chutait à Bilbao, l’équipe d’Ernesto Valverde a négocié avec maîtrise l’un de ses derniers déplacements délicats.

Pour le leader blaugrana, il restera évidemment à gérer au mieux la réception de son dauphin rojiblanco le 6 avril au Camp Nou. Mais le Barça a de quoi voir venir.

Et son probable sacre anticipé devrait épargner les organismes pour tenter de reconquérir la Ligue des champions, avec un quart contre Manchester United (10 et 16 avril), et pour essayer de conserver la Coupe du Roi, avec une finale contre Valence (25 mai).

Cette possible razzia de trophées ne serait sans doute pas possible sans le capitaine Messi, qui vit une fin de saison faste.

– Messi ovationné par le public adverse –

Déjà impressionnant contre Lyon mercredi, le petit Argentin a décanté le match dimanche par ses coups de patte. Et il aurait pu marquer beaucoup plus avec un brin de réussite…

Impressionné, le public du Betis a même ovationné le N.10 Barcelonais, toujours aussi complice avec son partenaire et ami Luis Suarez.

Ce dernier a eu davantage de ratés dans la finition, manquant deux face-à-face avec le gardien Pau Lopez (40e, 60e). Mais sa passe décisive pour Messi, d’une talonnade à l’aveugle, était impeccable (45e+2). Et il a fini par être récompensé au bout d’un slalom, résistant à trois défenseurs pour ajuster le gardien (63e).

Le seul point noir de la soirée, pour les Catalans, est la blessure de Suarez, sorti du terrain en boitant, touché à la cheville gauche et apparemment victime d’une entorse selon son entraîneur. Après la déchirure musculaire d’Ousmane Dembélé, il ne serait pas bon que l’avant-centre uruguayen soit également sur le flanc.

Fort heureusement pour le Barça, les deux semaines de la trêve internationale s’annoncent. Et l’équipe de Lionel Messi va pouvoir se reposer un peu sur son confortable matelas de dix points…

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Paris SG: l’angoisse d’une fin de saison ratée

AFP

Published

on

By

Qu’est-ce qui cloche au PSG ? Au lieu d’officialiser son titre de champion, le club parisien s’est empêtré dans une étonnante spirale négative, au point de se montrer « inquiet » pour la finale de la Coupe de France, le dernier objectif de la saison.

Au tennis, on appelle ça « avoir la main qui tremble » au moment de conclure. Au PSG, cela commence à devenir un étrange « running gag » qui ne fait plus rire personne.

Après trois balles de match manquées, le PSG n’a toujours pas réussi à valider le 8e sacre de son histoire en championnat. Et il vient d’enregistrer en l’espace de dix jours l’une des pires périodes de l’ère qatarie en Ligue 1.

Outre l’humiliante défaite dimanche chez son dauphin Lille (5-1), la plus large depuis l’arrivée du fonds QSI en 2011, Paris s’est effondré à Nantes (3-2) mercredi. Une deuxième défaite consécutive en L1 qui n’avait plus eu lieu… depuis plus de 7 ans.

Et il fallait remonter à mars 2009 pour voir le club de la capitale encaisser au moins 3 buts lors de deux matches consécutifs en championnat. Plus de 10 ans que cela n’était plus arrivé !

Si bien que les supporters ultras, déjà plus qu’agacés par l’énième élimination prématurée en 8e de finale de Ligue des champions contre une prenable équipe de Manchester United, ont de nouveau tiré la sonnette d’alarme.

. Manque d’envie

Il fallait voir l’échange viril à la fin de la rencontre à la Beaujoire entre Presnel Kimpembe, Thilo Kehrer, et deux « kapos », pour s’en rendre compte.

Comment une équipe, si dominatrice sur la scène nationale avec 20 points d’avance au compteur avant le début de cette série noire, a-t-elle pu en arriver là ?

Force est de constater que l’énième désillusion européenne, marquée par le traumatisme d’une nouvelle « remontada », a laissé des traces sur le plan physique et psychique, surtout.

A l’image des prestations indigentes de Kimpembe, Kehrer, ou encore Leandro Paredes, qui ont concédé un nombre d’occasions inédit face à des Nantais moins dangereux que les Lillois de Nicolas Pépé, davantage par manque d’envie que de talents.

« On va toujours défendre les joueurs si on a l’impression qu’ils jouent avec une grande mentalité, et avec faim. Mais aujourd’hui, ce n’est pas possible », a déploré l’entraîneur parisien Thomas Tuchel, le seul à s’être exprimé après la rencontre.

« Si on joue pour le PSG, on doit avoir la mentalité chaque jour et à chaque match. C’est absolument nécessaire de montrer cette motivation intérieure », a-t-il encore fustigé.

. « Inquiets » pour la Coupe de France

Le sursaut peut-il avoir lieu face à l’AS Monaco dimanche soir (21h00) ? « Je ne peux pas avoir confiance (dans le fait) que ça change dans trois jours contre Monaco », a admis Tuchel au micro de Canal+. Aveu rare et surprenant. Mais logique et cohérent.

Et pour cause, l’infirmerie reste pleine et les remplaçants habituels n’ont pas été à la hauteur. Si Marco Verratti, suspendu à Nantes, devrait faire son retour, les autres stars comme Neymar, Cavani, Di Maria ou encore Thiago Silva, sont encore incertains.

Désabusé, le technicien allemand, qui a déjà réclamé à ses dirigeants plusieurs renforts cet été, s’est même dit « inquiet » pour la finale de la Coupe de France, le 27 avril face à Rennes.

« Si on a regardé ce match (contre Nantes), il vaut mieux que nous soyons inquiets », a-t-il déclaré. Comme si la peur d’habitude exercée par l’ogre de la Ligue 1 à ses adversaires avait d’un coup changé de camp.

Mais Tuchel, qui a déjà perdu la Coupe de la Ligue, garde un atout pour sauver sa 2e partie de saison cauchemardesque: son buteur providentiel Kylian Mbappé, épargné par les pépins physiques mais préservé contre Nantes, en concertation « avec le joueur ». Pari gagnant ?

Lire la suite

Football

L’équipementier français « Le Coq sportif » de retour chez les Lions indomptables du Cameroun

Avatar

Published

on

Le Coq sportif est le nouvel équipementier de l’équipe nationale de football du Cameroun, « Lions indomptables ». L’équipementier français habillera le champion d’Afrique en titre lors de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations qui se jouera en Egypte,

Sur son compte twitter, le français a écris «Connaissez-vous la fable du lion et du Coq». Ce tweet a été repris par la Fédération camerounaise de football, sans plus.

La date de l’officialisation de ce partenariat n’est pas encore connue. Sinon on sait qu’elle est imminente. Les informations relatives aux termes du contrat et sa durée ne sont pas encore connues du grand public et rien ne filtre à ce propos.

Le Coq sportif avait déjà habillé les Lions indomptables entre 1982 et 1987

A titre de rappel, l’équipementier des Lions indomptables était l’allemand Puma. Le contrat avec Puma, a expiré en fin 2018, après un bail de huit ans et près de 10 milliards FCFA investis, selon les montants annoncés. Puma était présent au Cameroun depuis 1998.

Lire la suite

Football

C1: à Liverpool, la métamorphose du capitaine Henderson

AFP

Published

on

By

« A partir de maintenant, quand les joueurs viendront dans mon bureau et demanderont une position différente, j’accepterai. C’est brillant ! », rigole son entraîneur Jürgen Klopp. Depuis qu’il est plus libre et plus offensif sur le terrain, le milieu Jordan Henderson joue un rôle clé à Liverpool, en déplacement à Porto mercredi en quart de finale retour de C1.

Sa métamorphose, l’international anglais l’a d’abord réalisée avec sa sélection lors des cartons contre la République tchèque (5-0) et le Monténégro (5-1) en qualifications à l’Euro-2020, en signant deux matches impeccables à ce poste.

De retour au centre d’entraînement de Melwood, en pleine confiance, le joueur de 28 ans s’est entretenu avec Klopp afin d’être utilisé dans le même rôle, plus offensif, avec les Reds.

Curieusement, le tempétueux « Kloppo » a accepté de se plier à la demande de l’Anglais, laissant à Fabinho le soin d’évoluer un cran plus bas. Pari gagnant. Henderson a marqué son premier but en 17 mois lors de la victoire (3-1) de Liverpool à Southampton, a été très entreprenant lors de la victoire (2-0) contre Porto en Ligue des champions et a livré une passe décisive à Sadio Mané face à Chelsea, dimanche (2-0).

« En fait, on a eu cette discussion. Maintenant, vous pouvez voir qu’il est vraiment énergique (…). C’est mon travail de faire jouer les joueurs dans leur position la plus forte », souligne l’entraîneur des Reds, à la quête d’un titre depuis 1990.

« Au cours des trois derniers matches, il est manifestement en feu. » Mohamed Salah, lui-même brillant dimanche contre les Blues, valide aussi ce nouveau rôle d’Henderson, qui se remet d’un coup à la cheville.

« Hendo a fait du bon boulot et ça me facilite la tâche. Je pense que nous faisons du bon travail ensemble, nous savons comment jouer l’un pour l’autre, » dit Salah.



– « Plus en laisse » –

Graeme Souness, ancien milieu de terrain pendant l’âge d’or de Liverpool, attribue une bonne partie du mérite du parcours des Reds cette saison à Henderson.

« Il a beaucoup d’énergie. Maintenant qu’il n’est plus en laisse, il va se sentir mieux », a lancé Souness. « C’est certainement sa meilleure position ».

A Liverpool, où il évolue depuis 2011 et le départ de son club natal de Sunderland, Henderson s’est longtemps battu pour faire taire les critiques, qui remettaient en question sa capacité à être décisif lors des matches importants.

Des supporters sceptiques se sont emparé notamment des attaques acerbes de l’ancien entraîneur de Manchester United, Sir Alex Ferguson, qui racontait dans son autobiographie ne pas avoir recruté le joueur en raison de sa façon de courir inhabituelle.

« Nous avons beaucoup regardé Jordan Henderson. Steve Bruce était infailliblement enthousiaste à son sujet. Mais nous avons remarqué qu’il utilisait trop ses genoux lorsqu’il courait, à cause de sa position trop droite », avait écrit Fergie.

« Nous pensions que cette démarche pourrait lui causer des problèmes plus tard dans sa carrière », avait-il ajouté.

Mais Henderson, qui a gardé la tête froide, a refusé d’abandonner face à Ferguson et ses autres détracteurs, qui l’ont mis de côté.

Impressionnant Klopp par sa discipline de travail et tactique inébranlables, il s’est considérablement amélioré depuis que l’Allemand a pris les commandes des Reds en 2015, gagnant même le brassard de capitaine.

Et même s’il était assuré une place dans les plans de Klopp en tant que milieu de terrain défensif, Henderson n’a pas hésité à jouer un rôle plus important sur le plan offensif. Avec une nouvelle possibilité de briller mercredi à Porto.

Lire la suite




Derniers articles

Sports40 minutes ago

Masters 1000 de Monte-Carlo: Herbert, dernier Français, éliminé

Pierre-Hugues Herbert, 49e mondial et dernier Français en lice au Masters 1000 de Monte-Carlo, a été éliminé jeudi en 8es...

Sports2 heures ago

Championnats de France de natation: Stravius fidèle au poste

Jérémy Stravius, pilier de la natation française, a profité du 50 m dos à la fois pour se qualifier pour...

Sports3 heures ago

Ligue Europa: Arsenal, sans l’ombre d’un doute

Meilleur à l’aller (2-0) et meilleur au retour, Arsenal s’est très tranquillement qualifié jeudi pour les demi-finales de la Ligue...

France3 heures ago

Almodovar, Loach, Malick… des pointures pour le 72e Festival de Cannes

Les vétérans Ken Loach, Terrence Malick, Pedro Almodovar ou encore les frères Dardenne seront en compétition lors du 72e Festival...

Business3 heures ago

Retraites: le Medef veut repousser l’âge légal à 64 ans d’ici 2028

Le Medef a proposé jeudi de relever l’âge légal de départ en retraite de 62 à 64 ans d’ici 2028,...

Monde3 heures ago

Mis à l’index par Pyongyang, Mike Pompeo fait le dos rond

Face à l’impasse, le secrétaire d’Etat Mike Pompeo fait le dos rond, et les Etats-Unis avec lui. Même si la...

Afrique3 heures ago

Nigeria: l’ex-président de la Cour suprême jugé coupable de corruption

L’ancien président de la Cour suprême du Nigeria a été reconnu coupable jeudi de corruption et condamné à dix ans...

Sports4 heures ago

Ligue Europa: des demies Arsenal-Valence et Francfort-Chelsea

L’Angleterre sera représentée par deux clubs dans le dernier carré de la Ligue Europa: Arsenal affrontera Valence pendant que Chelsea...

France4 heures ago

Hôpitaux de Paris: les urgences toujours mobilisées, avant une grève plus large

« Porte d’entrée » d’un milieu en souffrance, plusieurs services d’urgences de l’Assistance publique- Hôpitaux de Paris étaient toujours en grève illimitée...

Business4 heures ago

Privatisation d’ADP: Philippe appelle à « éviter les caricatures »

Edouard Philippe a appelé jeudi à « éviter les caricatures » sur le dossier polémique de la privatisation d’Aéroports de Paris (ADP),...

Advertisement

Nous suivre sur facebook