Connect with us

France

Acte 18 des “gilets jaunes”: quand Paris bascule de nouveau dans la violence

AFP

Publié le

Des milliers de “gilets jaunes” qui convergent place de l’Etoile avant que la manifestation ne dégénère en scènes d’émeutes urbaines : samedi, l’acte 18, présenté comme un “ultimatum” lancé au président Macron, a rivalisé avec les épisodes les plus violents de la mobilisation, début décembre.

09H00 – Marée jaune en direction de l’Etoile

Munis de sifflets et de fumigènes, des manifestants venus de toute la France débarquent dans les gares parisiennes.

“Ca risque de chauffer aujourd’hui”, met en garde Greg, un “street medic” de 38 ans muni d’un casque et d’un masque. “Le mot d’ordre c’est faire attention devant, pour les LBD, et derrière, pour les casseurs”, explique-t-il.

Sur les Champs-Elysées, un touriste japonais photographie sa petite amie. En arrière plan, l’Arc de Triomphe, encerclé par des “gilets jaunes”.

René Lejal, militaire à la retraite, est venu manifester “pour toutes les personnes âgées qui ne peuvent pas se déplacer”. “Y a des injustices à tous les niveaux. Je viens d’un village de 1.500 habitants, une grosse partie a le cœur +gilet jaune+. Les forces de l’ordre nous provoquent”, dit-il.

11H30 – Pluie de pavés sur les gendarmes mobiles

Pavés, pierres et autres projectiles : une pluie s’abat sur les gendarmes mobiles qui protègent l’Arc de Triomphe. Face à eux, peu de “gilets jaunes” mais beaucoup de manifestants vêtus de noir, capuche sur la tête, masque sur le visage.

Les forces les noient dans des nuages de gaz lacrymogène et sous la pression des canons à eau.

“Ils croyaient nous dompter mais on est indomptables. Les +gilets jaunes+ ne lâcheront rien, il faut qu’ils le comprennent”, s’enthousiasme auprès de l’AFP un manifestant masqué.

Sur Twitter, la gendarmerie nationale lance un appel: “+Gilets jaunes+, dissociez-vous des casseurs !”.

12H00 – “On va tout brûler!”

Les premières vitrines volent en éclat. Le Fouquet’s, restaurant inscrit à l’inventaire des monuments historiques et fréquenté par de nombreuses personnalités, est pris pour cible à coups de pierres et de marteau.

Sur les Champs-Elysées, de petits groupes scandent des slogans anticapitalistes et antipoliciers et s’attaquent aux magasins et aux restaurants.

Des boutiques sont pillées. Des kiosques incendiés. Au milieu, des barricades en feu. “On va tout brûler!”, hurle un manifestant.

Parmi les “7.000 à 8.000 manifestants”, “plus de 1.500 ultra-violents qui sont venus pour casser, pour en découdre, pour attaquer”, dénonce le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.

13H30 – Une banque incendiée, onze blessés

“Ils auraient pu tuer”, souffle Reda. Avec sa femme et leur quatre enfants, il vient de fuir son immeuble dont le rez-de-chaussée, une banque, vient de prendre feu.

“Deux personnes ont été sauvées des flammes. Une femme et son bébé étaient coincés au deuxième étage”, relatent les pompiers à l’AFP.

Bilan : onze blessés légers.

14H30 – Reprise des hostilités

Après une légère accalmie, les pavés volent de nouveau sur la place de l’Etoile, saturée de gaz lacrymogène.

Sur les Champs-Elysées, complètement bouclés, kiosque incendiés, abri-bus détruits et les vitrines en miettes dessinent un paysage de désolation.

Morgane Jotterand, auxiliaire de vie à domicile venue de Beauvais, prévient : “Aujourd’hui, c’est ce qu’on appelle l’acte final, qui est un début. C’est très bien, il y a de l’action. Il en faudra encore plus si Macron bouge pas”, dit-elle.

16H30 – Pillages et incendies sur les Champs-Elysées

Des pilleurs qui jettent à la foule vêtement et bijoux, l’auvent du Fouquet’s qui flambe, des devantures de magasins dévorées par les flammes : le saccage des Champs-Elysées franchit un nouveau palier.

“Révolution!”, scandent des manifestants alors que des casseurs courent les bras chargés de marchandises volées et que les pompiers passent d’un foyer à l’autre.

“Pillage = justice sociale”, dit un des nombreux graffitis.

16H40 – Gilets jaunes “complices”?

Le Premier ministre arrive dans un commissariat non loin des Champs-Elysées. “Ce que nous voyons aujourd’hui doit laisser à penser à tous ceux qui excusent ou qui encouragent les actes que je dénonçais, en les excusant, en les encourageant, s’en rendent complices”, lance-t-il.

Edouard Philippe interroge un policier : les violences sont-elles comparables à celles du 1er décembre, samedi où le mouvement a connu un pic ? “On a ramassé pareil, on aurait pu perdre du monde”, lui répond le fonctionnaire. Pendant ce temps, les heurts se poursuivent à quelques centaines de mètres de là.

18H00 – Des groupes sur les grands boulevards et aux Halles

Quelques centaines de personnes ont quitté le secteur des Champs-Elysées et remontent rapidement les grands boulevards vers la place de la République incendiant poubelles et véhicules sur leur passage, notamment des scooters.

Devant le commissariat des Halles, une voiture de police a été incendiée.

Dans la soirée, le bilan des interpellations est monté à 237 personnes dont 144 se trouvaient en garde à vue à 21H00.

NOTE: Dans le but d’élargir son champ d’action, LaminuteInfo s’ouvre au journalisme citoyen. L’objectif de la politique éditoriale est d’essayer  désormais de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits. Si vous avez des informations à partager avec les autres, alors soumettez les pour publication ICI

Advertisement
laisser un commenataire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

France

24e Everest pour un Népalais, nouveau record mondial

AFP

Published

on

By

Le Népalais Kami Rita Sherpa a battu mardi son propre record du monde en réussissant sa 24e ascension de l’Everest, la deuxième en moins d’une semaine, ont annoncé des organisateurs d’expéditions.

“C’est historique. Il a effectué son ascension record ce matin, en guidant une équipe de la police indienne”, a déclaré à l’AFP Mingma Sherpa de l’agence Seven Summit Treks.

Guide depuis plus de deux décennies, ce Sherpa de 49 ans est monté pour la première fois en 1994 sur le toit du monde qui culmine à 8.848 m.

Au cours des vingt-cinq années écoulées depuis, il a réalisé avec succès 35 ascensions de cinq montagnes de plus de 8.000 mètres d’altitude, dont le dangereux K2 au Pakistan, deuxième plus haut sommet de la terre.

Il avait accompli l’année dernière sa 22e ascension de l’Everest, dépassant déjà le record mondial de 21 Everest qu’il détenait alors avec deux autres Sherpas aujourd’hui retraités.

En recevant un accueil chaleureux au camp de base de l’Everest la semaine dernière après son 23e sommet, Kami Rita Sherpa avait indiqué qu’il comptait gravir à nouveau la montagne dans la foulée.

“Je suis très heureux et fier, je pense que je retournerai en haut de la montagne cette saison”, avait-il déclaré à l’AFP dans une communication téléphonique grésillante.

Peuple d’altitude du Népal dont le nom est devenu synonyme de guides ou porteurs de haute montagne prisés pour leurs capacités physiques dans un environnement où l’oxygène se raréfie, les Sherpas constituent la colonne vertébrale de l’industrie de l’himalayisme dans ce pays pauvre.

Avant le début de la haute saison de l’Everest le mois dernier, Kami Rita Sherpa avait expliqué à l’AFP ne pas chercher à établir des records, mais que ceux-ci survenaient au fil de sa carrière.

“Je n’ai jamais grimpé pour les records, je ne faisais que travailler. Avant, je ne savais même pas qu’il y avait des records à établir”, avait-il confié.

Le nombre d’alpinistes qui parviendront au sommet de l’Everest cette année pourrait surpasser l’affluence record de 807 personnes enregistrée l’année dernière.

La haute saison bat actuellement son plein sur les pics enneigés du Népal, qui compte huit des 14 montagnes les plus élevées du globe. Entre fin avril et fin mai, la météo offre une courte fenêtre de conditions moins extrêmes et plus propices à l’ascension.

Un Indien a trouvé la mort sur l’Everest cette saison tandis qu’un alpiniste irlandais reste porté disparu. Six autres grimpeurs étrangers ont péri sur des 8.000 m du Népal, et deux manquent à l’appel.

Lire la suite

France

Affaire Vincent Lambert : le Comité national d’éthique appelle à “calmer le jeu”

AFP

Published

on

By

Le président du Comité consultatif national d’éthique (CCNE), Jean-François Delfraissy, a appelé mardi à profiter du “répit judiciaire” dans l’affaire Vincent Lambert pour “calmer le jeu” et “retrouver un peu de sérénité”.

Interrogé sur France Inter, le professeur Delfraissy n’a pas commenté la décision de la cour d’appel de Paris, qui a ordonné lundi la reprise des traitements de Vincent Lambert.

“On va profiter de ce répit judiciaire pour essayer de calmer le jeu, retrouver un peu de sérénité dans un sujet qui est complexe car il touche à l’humain”, a-t-il souhaité.

Bras de fer judiciaire depuis plusieurs années entre différents membres de la famille, l’arrêt des traitements à Vincent Lambert, tétraplégique en état végétatif depuis dix ans, avait débuté lundi, après avoir été validé par le Conseil d’Etat fin avril.

Mais le soir même, la cour d’appel de Paris, saisie par les parents de cet ancien infirmier psychiatrique, opposés à l’arrêt des traitements visant à le maintenir en vie, a ordonné leur rétablissement jusqu’à ce qu’un comité de l’ONU se prononce sur le fond de son dossier.

Pour le président du CCNE, on ne peut pas parler d’euthanasie dans ce dossier. “Je ne pense pas qu’on puisse prononcer le mot d’euthanasie. (…) Il ne s’agit pas d’un arrêt mais d’une modulation des soins, avec un arrêt des perfusions et de l’alimentation mais une poursuite des (autres) soins quotidiens”, a-t-il estimé.

Concernant le droit à mourir dans la dignité, le professeur a appelé à appliquer la loi Claeys-Leonetti de 2016 qui, tout en interdisant l’euthanasie et le suicide assisté, permet la suspension des traitements dans certaines situations.

Cette loi, en vigueur depuis février 2016, “n’est pas connue et n’est pas appliquée”, a-t-il regretté, appelant notamment chaque Français à faire connaître ses directives anticipées en matière de fin de vie et de soins palliatifs.

La loi Claeys-Leonetti “a le mérite d’être un cadre juridique” et forme “une base solide” même si “on peut la faire évoluer”, a-t-il ajouté.

Enfin, le président du CCNE a réclamé “des moyens suffisants” pour la fin de vie, notamment en termes de soins palliatifs, estimant qu’en France “on meurt dans des conditions qui ne sont en général pas dignes d’un grand pays comme le nôtre”.

Lire la suite

France

Migrants: une vie au bord du périphérique parisien

AFP

Published

on

By

Repoussés du centre de Paris, les migrants s’installent de plus en plus loin, jusqu’au bord du périphérique où des dizaines de tentes sont installées depuis cet hiver, dans des conditions sanitaires très précaires.

Plusieurs campements se sont constitués porte d’Aubervilliers, dans le nord de Paris, avec d’un côté des migrants subsahariens, de l’autre des familles, et enfin un alignement de tentes occupées essentiellement par des Afghans.

“C’est super bruyant, mais on n’a pas le choix”, soupire Ahmed, un Somalien qui vit depuis deux mois sur un talus, faute de parvenir à entrer dans la procédure d’asile. “On dort à trois heures du matin, quand ça commence à se calmer, mais ici “c’est comme si on était invisible”, dit-il.

Une grande partie des migrants entassés ici parlent allemand ou suédois, les langues qu’ils ont apprises dans les pays où ils sont restés pendant des années parfois avant d’être déboutés. La France est devenue un pays de repli et continue de voir sa demande d’asile augmenter, à rebours de la tendance enregistrée en Allemagne ou en Italie par exemple.

A Paris, les migrants se sont longtemps entassés porte de La Chapelle, sous les bretelles de l’autoroute, où un campement a compté plusieurs centaines de personnes, dans des conditions d’insalubrité créant des tensions qui avaient provoqué une vaste rixe de plusieurs jours, début avril.

Depuis cet épisode qui a fait plusieurs blessés, et l’évacuation qui a suivi, la police ne laisse plus personne s’installer sur le parvis, ce qui contraint les migrants à se déplacer plus loin.

– “Inhumain” –

Des familles avec des enfants très jeunes vivent là, dans le grondement incessant des voitures, dans l’espoir d’un hébergement. On parle, on prépare à manger, on fait la lessive à même l’herbe mal entretenue de la bande longeant la sortie du périphérique.

“C’est inhumain ici”, témoigne Marzban, un Afghan qui traîne une vilaine blessure au pied, dans sa tente collée au grillage et frôlée par les voitures. “Peut-être les gens pensent qu’on est des animaux ?”

Des évacuations ont lieu régulièrement, mais les campements se reconstituent très vite. Certaines personnes préfèrent s’éclipser pendant l’opération plutôt que monter dans les cars qui les emmèneront vers des centres d’hébergement. D’autres reviennent quelques heures après. Parfois, la mise à l’abri signifie la perte de leur tente et de leurs affaires personnelles.

“Ils vont dans le centre se reposer mais après ils reviennent, car tout ce qu’on leur propose, c’est un renvoi” vers le pays européen qui les a déjà rejetés, explique Yann Manzi, de l’association Utopia 56.

Lire la suite




Derniers articles

Suisse39 minutes ago

Suisse: AVS: Gerhard Pfister veut du pragmatisme

Suisse 21 mai 2019 09:21; Act: 21.05.2019 09:37 Le président du PDC se méfie de réformes trop ambitieuses pour l’AVS....

Afrique43 minutes ago

Soudan: pas d’accord entre militaires et civils sur la transition

Les négociations se sont achevées lundi soir entre les généraux au pouvoir au Soudan et les chefs de la contestation,...

Afrique43 minutes ago

Au Malawi, une présidentielle et des législatives très ouvertes

Le Malawi se rend aux urnes mardi pour une élection présidentielle à l’issue incertaine, où le sortant Peter Mutharika brigue...

Divertissement43 minutes ago

National Geographic annonce un futur film documentaire sur Jacques-Yves Cousteau.

National Geographic Documentary annonce un projet de documentaire centré sur Jacques-Yves Cousteau. La réalisatrice Liz Garbus, nommée à deux reprises aux...

Sports43 minutes ago

Rugby: l’Australien George Smith prend sa retraite

L’ancienne gloire du rugby australien George Smith, vice-champion du monde en 2003 avec les Wallabies, a annoncé mardi à 38...

Sports43 minutes ago

L1-L2: le Paris FC et Lens donnent le coup d’envoi du marathon des barrages

Quatre matches en deux semaines: le Paris FC et Lens, respectivement 4e et 5e de L2, donnent mardi (20h45) le...

Sports44 minutes ago

NBA: Golden State reçu 5 sur 5

Stephen Curry a fait mieux que Michael Jordan, Magic Johnson ou encore Kobe Bryant: le meneur de Golden State a...

Suisse2 heures ago

Jeux d’argent: La Loterie Romande s’adapte à la nouvelle loi

Jeux d’argent 21 mai 2019 09:01; Act: 21.05.2019 09:01 La Loterie Romande se met en conformité avec la nouvelle loi...

Suisse2 heures ago

Intempéries: Alerte aux inondations en Suisse orientale

Intempéries 21 mai 2019 08:43; Act: 21.05.2019 08:55 Plusieurs régions de Suisse orientale font face depuis lundi à de fortes...

Suisse2 heures ago

Saint-Gall: Joggeuse «sous le choc» après l’attaque d’une buse

Saint-Gall 21 mai 2019 08:28; Act: 21.05.2019 08:28 Une femme a été prise pour cible par un oiseau de proie....

Advertisement

Nous suivre sur facebook




Cinéma